Les 24 promos les plus folles de l’histoire du poker

Shaun Harris and Dogs

Mark Cuban, propriétaire de l’équipe de NBA les Dallas Mavericks, a un jour déclaré que le premier signe de faillite était la création de trop de matériel de promotion.

Il suffit de jeter un œil au monde du poker pour confirmer cette théorie.

Avant l’avènement de l’UIGEA en 2006, le poker était absolument fou.

Les sites se lançaient dans les opérations marketing les plus folles.

Et on ne parle pas seulement de petits cadeaux. Les sites étaient prêts à tout pour attirer des joueurs et faire parler d’eux, même aux offres les plus incroyables, les plus extravagantes, les plus excessives, les plus ridicules, voire les plus sexistes.

Voilà donc un petit aperçu de certaines des campagnes les plus folles lancées par les sites de poker.

1) Quelqu’un a voulu faire participer un singe au Main Event

singe jouant au poker
Mikey joue au poker.

On croirait une blague, mais c’est pourtant vrai : quelqu’un a bel et bien tenté de faire participer un singe au Main Event des WSOP 2006.

Ce "quelqu’un", c’est Poker Share, et le singe répondait au petit nom de Mikey.

Chez Poker Share, site qui n’a étonnamment pas survécu, on s’est dit que c’était une bonne idée d’apprendre quelques gestes de poker à Mikey, comme aller à tapis.

L’annonce a bien évidemment fait réagir les joueurs qui n’étaient pas très enthousiastes à l’idée de se faire sortir par un singe (rien de pire qu’une machine à all-in).

Le plus drôle dans l’histoire, c’est que le singe n’a même pas été autorisé à jouer.

Les autorités des WSOP ont trouvé une section du règlement qui précise que seuls les humains sont censés participer au tournoi.

Pas la peine d’essayer de faire participer votre chat donc l’été prochain.

Vous n’y croyez pas ? En voici la preuve en vidéo (le singe entre en scène vers 1:00) :

2) Le jour où les WSOP ont littéralement balancé de l’argent en l’air

MoneyDrop2
Canon à billets !

Celle-ci est assez récente.

En 2014, les WSOP ont utilisé des canons à air pour bombarder l’Amazon Room de billets.

10 000 billets de un dollar pour être précis.

Une offre assez étrange quand on sait qu’une bonne partie des joueurs du Rio sont millionnaires et que l’idée de récupérer 3 $ par terre de leur fait pas plus d’effet que cela.

Mais au moins c’est déductible des impôts !

3) Gagner la maison de Mike Tyson au poker

Celle-là est particulièrement bizarre.

mike tyson 32287
Mike Tyson

Dominic Marrocco, self-made man multimillionnaire anglais, a acheté la maison de Mike Tyson en 2004 pour 4 millions de dollars, mais a ensuite pris la décision de la mettre en jeu lors d’un freeroll, auquel Tyson lui-même participait.

Marrocco avait dans l’idée de tourner une émission de téléréalité basée sur la maison. Il mettrait en scène des centaines de joueurs tentant de la remporter.

Les deux derniers joueurs en lice se rendraient ensuite dans la maison où ils joueraient contre Marrocco et Tyson pour la victoire finale.

Le vainqueur devait remporter la maison. Dans le cas de Marrocco, il s’agissait simplement de la conserver, mais Tyson aurait par exemple pu la récupérer.

On ne sait pas si l’émission a jamais été tournée, en tout cas on n’en a vu aucune preuve.

Par contre, Mike Tyson a participé au tournoi Ante Up for Africa en 2007.

4) Les préservatifs « Kimono » ont basé l’une de leurs campagnes sur le poker

Vous voulez savoir à quel point le poker était populaire dans les années 2000 ? Même les entreprises de préservatifs tentaient de se tailler une part du gâteau.

Kimono Condoms diffusa même une série de publicités télévisées dans laquelle les préservatifs remplaçaient les jetons.

Et non, ça n’avait pas beaucoup de sens.  

Voilà la publicité dans toute sa splendeur :

5) Des jetons chrétiens pour les croyants

faithchipspoker

Dans les années 2000, même les plus pieux tentaient de se faire une place dans le monde du poker.

Kerusso, spécialiste des accessoires chrétiens, a même commercialisé des jetons frappés de slogans aussi inspirants que « Jésus est allé ALL-IN pour vous » ou « SUIVEZ la parole de Dieu ».

Personne n’a jamais véritablement su s’ils étaient faits pour jouer au poker ou s’ils étaient simplement décoratifs... le poker, c’est péché, non ?

Peut-être que Jerry Yang, ancien champion du monde et joueur de poker connu pour être chrétien, en a un lot quelque part.

6) Quand Swank Poker a plus ou moins proposé du sexe en échange de poker

Swank Girl
Cette publicité est apparue dans des magazines grand public.

Le sexe vend, mais apparemment pas suffisamment.

Swank Poker était un site de poker très éphémère basé sur un principe très simple : les joueurs pouvaient échanger des points contre du sexe ou des produits sexuels.

Le « prix » le plus cher ? Réaliser et tourner dans un film pornographique avec l’une des « Swank girls ».

Voilà un petit aperçu de ce que vos points pouvaient vous rapporter sur Swank Poker :

  • Un an de préservatifs - 4 000 points Swank
  • 1 000 minutes sur HotMovie.com - 4 500 points Swank
  • Chèque-cadeau de 300 $ chez Adam + Eve - 15 000 points Swank
  • Une nuit au Babylon, à Vienne (Autriche) - 75 000 points Swank
  • Abonnement VIP d’un an au Green Door Sex Club à Las Vegas - 80 000 points Swank
  • Une scène hardcore, réalisée par vous-même, avec une Swank Girl - 100 000 points Swank

On ne sait pas si quelqu’un a déjà réussi à accumuler assez de points pour remporter quoi que ce soit. Vu le traffic qu’il y avait sur le site, on en doute fortement.

D’autant qu’il risque d’être difficile de faire avouer à qui que ce soit avoir joué sur ce site.

7) PartyPoker a offert un freeroll à 200 000 $ à Paris Hilton

IMG5
C'est chaud.

Dans les années 2000, Paris Hilton était au zénith de sa popularité. On ne parlait que d’elle.

Elle a eu sa petite période poker, il paraît notamment qu’elle aurait un jour perdu une Bentley à 200 000 $ lors d’une partie.

Est-ce que c’est vrai ? On en doute, étant donné que les joueurs de poker évitent généralement de miser des véhicules (c’est la vraie vie après tout).

Quoi qu’il en soit, PartyPoker a offert à Hilton un freeroll pour récupérer sa Bentley si elle arrivait à battre Mike Sexton en heads-up.

A priori, le match n’a finalement jamais eu lieu.

Ce n’est pas la seule incursion de Paris Hilton dans le poker, puisque Clonie Gowen l’a plus tard défiée lors d’un heads-up à 100 000 $.

Hilton a refusé, mais elle a par contre participé à l’Invitational du WPT et à quelques autres tournois sur invitations.

8) Bodog a organisé une émission de télé-réalité sur le poker et s’est pris un procès

Bodog était particulièrement connu pour ses offres extravagantes, mais l’émission Wild Card Poker était de loin la plus hallucinante.

calvin ayre 6558
Calvin Ayre

Dans l’émission, Calvin Ayre (fondateur de Bodog) était présentateur d’un tournoi auquel participaient pros et amateurs.

Les amateurs qui s’étaient qualifiés s’envolaient pour Antigua pour une semaine de fête pendant le tournage. Josh Arieh lui-même a remporté 500 000 $ lors de la première édition de l’émission.

À l’époque, Ayre avait une personnalité à la Dan Bilzerian avant l’heure, donc ce genre d’idée était typique.

L’histoire ne s’est pas très bien finie puisque Babette Pepaj, productrice de télé-réalité, intenta un procès à Bodog pour plagiat.

9) 888poker a envoyé des joueurs faire un tour en avion de chasse

Il s’agit, une fois n’est pas coutume, d’une offre assez récente, puisque 888poker l’a proposée pour la première fois en 2014.

L’offre permettait à des joueurs de remporter un vol en Albatross L-39 à Prague simplement en participant à un Snap Poker sur leur site.

Hors de question de le piloter cependant, ce qui semble être assez raisonnable.

10) Full Tilt Poker a offert un morceau de Phil Ivey pendant le Main Event

phil ivey 1641

Un classique. Full Tilt Poker 1.0 a un jour offert aux joueurs la possibilité de gagner 6% de Phil Ivey lors de la table finale du Main Event des WSOP 2009.

Il s’agissait en réalité de deux concours différents. D’un côté un Sit & Go à neuf joueurs qui se partageait l’équivalent de 5% des gains de Phil Ivey.

Et de l’autre un autre Sit & Go dont le vainqueur remportait 1% des gains totaux d’Ivey.

Cette année-là, la victoire au Main Event rapportait 8,5 millions de dollars, cela aurait donc pu représenter 85 000 $.

Finalement, Ivey a terminé 7è pour 3,8 millions de dollars, soit 38 000 $ pour l’heureux vainqueur du Sit & Go.

Notez tout de même que Full Tilt n’a pas utilisé les gains d’Ivey lui-même pour payer le vainqueur.  

11) Jouer sur PokerStars = remporter une Porsche

2010 porsche 911

Cette offre est particulièrement intéressante parce qu’elle existe toujours.

Si vous parvenez à accumuler 3,1 millions de FPP sur PokerStars, vous pouvez les échanger contre une Porsche Cayman S. Aussi simple que ça.

L’Italien Dario Minieri a été le premier à accomplir ce petit exploit en 2007, à tout juste 22 ans.

Depuis, un certain nombre de joueurs l’ont imité et ont pu repartir en Porsche après avoir passé beaucoup de temps sur PokerStars.

À une époque, PokerStars proposait même une Aston Martin V8 aux joueurs capables d’accumuler 5 millions de FPP.

12) Partir en safari avec ChiliPoker

Eh oui. En 2008, vous pouviez remporter un safari en jouant sur ChiliPoker.

Chillipoker organisait des satellites pour le tournois GTD Sun City Million Dollar Poker à 1,5 million de dollars en Afrique du Sud.

Les 10 000 $ incluaient les 3 000 $ du buy-in, le logement et... un safari.  

13) Bet.US a diffusé cette publicité

Non, vraiment. Regardez (attention, c’est légèrement déconseillé si vous êtes au travail) :

14) Ja Rule avait son propre site de poker, StarsonPoker

De toutes les célébrités à s’être lancées dans le poker, Ja Rule faisait partie des plus surprenants.

ja rule poker

Le rappeur, qui a connu un énorme succès dans les années 2000, a fait sensation lorsqu’il a annoncé qu’il allait lancer son propre site de poker, StarsonPoker.

Le site allait avoir des fonctionnalités « géniales », comme un lecteur intégré avec la musique de Ja Rule, un lien vers son site, et des produits dérivés Ja Rule.

Il a discrètement disparu après l’UIGEA.

Ja Rule était notamment présent lors des WSOP 2009 pour la table finale de Phil Ivey.

15) Bombshell Poker offrait des rendez-vous

L’éphémère Bombshell Poker avait un concept unique : plutôt que de gagner de l’argent, vous pouviez gagner un rendez-vous avec un mannequin.

bombshell poker babe
Une Bombshell girl.

Bombshell proposait toute une équipe de mannequins qui jouaient au poker sur le site et à qui vous pouviez envoyer des messages. Ou remporter un rendez-vous.

C’était un peu bizarre et on a du mal à imaginer que ces rendez-vous aient véritablement eu lieu.

C’est aussi un peu triste (et drôle) que Bombshell ait pris pour acquis que ses joueurs étaient incapables de trouver des rendez-vous autrement.

Finalement, Bombshell Poker ne fut qu’une étoile filante dans le monde du poker.

16) Les publicités pour Full Tilt étaient partout pendant les combats de l’UFC

Sarah Kaufman vs Marloes Coenen
Full Tilt, ou l'art du placement.

On s’en souvient peu, mais Full Tilt Poker 1.0 était très présent sur le circuit de l’UFC, à tel point que leurs publicités apparaissaient partout sur les rings.

Randy Couture arborait même un logo FTP sur son short lors du match épique contre Brock Lesnar à l’UFC 91.

Il y avait un énorme contrat entre l’UFC et FTP, qui devait entrer en vigueur en 2011 mais qui a évidemment capoté à cause du Black Friday.

Qui sait à quel point Full Tilt serait aujourd’hui impliqué dans le MMA s’ils n’avaient pas dû quitter le marché américain en 2011 ?

Quoi qu’il en soit, le MMA et le poker en ligne restent liés.

17) PokerStars avait ouvert un restaurant où l’on payait « en poker »

Comment ?

poker restaurant

On se le demande toujours, mais il s’agit d’un restaurant éphémère ouvert par PokerStars à Londres en 2014.

Pour faire simple, vous participez à un Sit & Go avant votre repas, et votre classement détermine le montant de votre note.

Et puis vous pouviez commander un « Royal Flush » burger et le payer avec un carré au flop.

18) La boisson énergétique « All-In » a organisé un freeroll à 500 000 $ aux WSOP

allin energy drink

Les boissons énergétiques ont explosé en même temps que le poker.

Elles étaient extrêmement populaires au milieu des années 2000, avant que les médecins ne commencent à se préoccuper des quantités de sucre et de caféine qu’elles contiennent. Tant mieux pour le poker, car ces deux ingrédients sont parfait pour les longues sessions.

Aucune n’avait plus de succès que « All-In », dont Johnny Chan assurait la promotion. À tel point qu’elle s’est même fait une place aux WSOP.

Disponible aux parfums root beer, agrumes et raisins, les joueurs ont bu plus de 100 000 canettes de All-In lors des WSOP 2008.

Le bon côté, c’est sans aucun doute cette EXTRAORDINAIRE vidéo avec Johnny Chan, Phil Hellmuth et Layne Flack qui rappent ensemble (oui, oui) :

19) Le poker était tellement sexy que Victoria’s Secret avait sorti un jeu de strip-poker

C’est probablement la meilleure preuve que le poker était véritable partout dans les années 2000, puisque même Victoria’s Secret essayait d’en tirer profit.

Pink Panty Poker2

Le géant de la lingerie s’est jeté dans le poker de manière pour le moins originale, en lançant le site PinkPantyPoker.com.

Le site permettait aux joueurs de participer à une partie de strip-poker dont le prix était de véritables photos des mannequins en sous-vêtements.

Et bien que le public principalement masculin du poker n’a pas forcément fait exploser les ventes, le site a attiré un demi-million de visiteurs lors de ses deux premières semaines.

20) BetCris.com a proposé un contrat de 1,5 million de dollars à Cameron Diaz

Pendant le boom, les sites de poker tenaient à tout prix à être représentés par des célébrités.

cameron diaz poker

En 2005, Cameron Diaz annonçait adorer le poker après que Ellen Degeneres lui avait appris à jouer.

À peine avait-elle prononcé ces mots que les offres se sont multipliées.

Le défunt site BetCris.com a notamment proposé 1,5 million de dollars à Diaz pour qu’elle représente le site, un contrat qu’elle n’a jamais accepté.

On ne sait pas si Diaz joue toujours au poker, mais beaucoup de célébrités ont délaissé le poker après le vote de l’UIGEA en 2006.

21) PokerStars a failli passer dans Casino Royale

Comme la plupart des fans de poker le savent, le James Bond Casino Royale fait la part belle au poker.

casinoroyale poker
Mon nom est Poker. PokerStars.

Ce que les gens ne savent pas, c’est que PokerStars est passé à deux doigts de faire partie des partenaires officiels du film, aux côtés de Sony, Aston Martin, Omega et quelques autres.

D’après Dan Goldman, l’un des doyens de PokerStars, l’accord incluait l’organisation d’un satellite sur PokerStars dont la table finale aurait lieu précisément à l’endroit où James Bond et Le Chiffre se font face dans le film, aux Bahamas.

Il aurait également été possible que PokerStars soit représenté dans le film.

Malheureusement, le contrat a été annulé à la dernière minute. L’entreprise derrière Casino Royale n’avait en effet pas envie d’être associée à un site de jeu en ligne (ironiquement, l’UIGEA aurait de toutes façons probablement signé l’arrêt de mort du contrat quelques mois plus tard).

Un véritable retournement de situation, car des produits publicitaires flanqué du célèbre agent secret étaient déjà prêts dans les bureaux de PokerStars.

Et si le contrat avec Casino Royale est tombé à l’eau, PokerStars n’a pas tout perdu puisqu’ils ont signé un accord avec Aston Martin pour sponsoriser l’une de leurs équipes. C’est pour cela qu’un joueur de PokerStars a reçu une DB9 en 2006.

22) Paradise Poker a offert 1,1 million de dollars dans un freeroll

IMG1867

En 2005, les sites de poker voulait tellement attirer les joueurs que Paradise Poker a organisé un tournoi gratuit à 1,1 million de dollars (1 million pour la première place et 10 000 de la deuxième à la neuvième place).

Le tournoi était gratuit, mais pas sans contraintes. D’abord, le site a organisé des séries de qualification pendant des mois. Chaque série comptait jusqu’à 4 000 joueurs.

La première série était gratuite, mais les suivantes coûtaient 100 MillionPoints (équivalents des points fidélité).

Paradise Poker a organisé ce genre de tournoi régulièrement, et la deuxième édition a notamment été remportée par un officier de la Marine qui jouait depuis Hawaii.

23) Une voiture qui carbure aux FPP !

Sympa comme promotion non ? Jouez au poker et gagnez du carburant.

En 2008, c’est précisément ce qu’a proposé UltimateBet.

En pleine explosion du prix des carburants, UltimateBet a commencé à offrir des cartes-cadeaux de 10 000 $ à dépenser en carburant à des joueurs de cash games.

Vous pouviez même l’utiliser pour remplir la Porsche que vous aviez gagnée avec vos FPP sur un autre site évoqué précédemment !

24) Russ Hamilton a remporté son poids en argent grâce aux WSOP

russ hamilton 29756
130 kilos qui valent de l'or.

Un grand classique.

Russ Hamilton (le principal protagoniste du scandale UltimateBet) a remporté le Main Event des WSOP en 1994. Le prix ? 1 millions de dollars... ET SON POIDS EN ARGENT.

Oui, Hamilton a remporté son poids en argent.

Et ce n’est pas peu dire, étant donné qu’à l’époque Hamilton pesait un bon 130 kg, soit l’équivalent de 43 lingots d’argent, ou 28 000 $.

C’est Jack Binion qui a eu l’idée de cette offre, afin de célébrer le 25è anniversaire des WSOP.

De bien des manières, ce prix en argent était un précurseur de beaucoup d’autres offres folles qui feraient plus tard leur apparition dans le poker.