Les 5 moments qui ont fait la légende de Phil Hellmuth aux World Series of Poker

Phil Helmuth aux WSOP

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, dès que Phil Hellmuth est à la télévision (surtout pendant les WSOP), on ne peut décrocher de son jeu.

Depuis des années, Phil ravit et énerve les fans de poker du monde entier, ce qui ne fait que faire grandir son ego déjà énorme.

Phil Hellmuth a remporté le 14è bracelet de sa carrière lors des WSOP 2015. Notre chroniqueur James Guill revient sur cinq grands moments de sa carrière.

« Je peux esquiver les balles bébé »

Lors du Main Event des WSOP 2005, Hellmuth s’est retrouvé face à Frank Passantino. Face à la paire d’as de Passantino, Hellmuth avait en main A K.

A 4 4 sont sortis au flop. Les deux joueurs ont checké. Puis Passantino a misé 10 000 au turn qui voyait sortir la Q.

Passantino avait le jeu max au flop et Hellmuth tentait pour sa part de déterminer quelle était la meilleure décision à prendre. Après s’être rendu compte qu’il était bel et bien Phil Hellmuth, il a montré ses cartes (A-K) à son adversaire signifiant son abandon.

Passantino lui a donc montré ses as, ce à quoi Hellmuth a réagi en se lançant dans une tirade incroyable.
Il commence par appeler sa femme : « Chérie ! Chérie ! J’aurais dû tout perdre sur cette main, chérie. » Avant de conclure par une réplique qui resterait dans les annales :

« Mais ils ont oublié une chose. Je peux esquiver les balles bébé ! »

C’est loin d’être sa seule citation marquante, mais manifestement il avait raison et continue de le prouver plus de 10 ans après cet épisode.

Les World Series of Poker 2011

Hellmuth a beau n’avoir remporté aucun bracelet lors des WSOP 2011, les joueurs du monde entier ont compris qu’il avait plus d’une corde à son arc.

Avant les WSOP 2011, certains remettaient en question la performance globale d'Hellmuth aux World Series parce qu’il avait remporté tous ses bracelets uniquement dans des tournois de Hold’em.
Autant dire que leurs doutes se sont rapidement dissipés après l’une des meilleures performances du poker contemporain :

Hellmuth a terminé deuxième du NL 2-7 Championship à 10.000$, deuxième du Stud 8 or better Championship à 10.000$ et deuxième du Poker Player’s Championship à 50.000$ !
Même si la victoire n'aura pas été au bout, il aura ainsi pu prouver qu’il pouvait bien jouer partout, pas juste en NL Hold’em.

Ce qui ne l’a pas empêché d’aller aussi très loin dans deux tournois de NLHE cet été là, et d’atteindre une place payée dans le NLHE Six-Max à 2 680€ des WSOP Europe. Pas si mal pour quelqu’un qui « ne peut gagner qu’au Texas Hold’em ».

L’année suivante, Hellmuth arrivait enfin à remporter son premier bracelet hors Hold’em, en Razz.

Phil se rase la tête... et rachète ses propres cheveux

Même lorsqu’il ne fait pas grand chose au Main Event, Phil Hellmuth trouve le moyen de faire parler de lui.

Après s’être fait sortir du tournoi par un amateur, Robert Varkonyi, Hellmuth a déclaré que ce dernier n’avait aucune chance de gagner.

Il est même allé plus loin en disant que si Varkonyi gagnait, il se raserait la tête. Et comme vous vous en doutez... Varkonyi a remporté le tournoi, et deux millions de dollars.

Pour sa défense, il a bien tenté de laisser Hellmuth s’en sortir indemne. Mais celui-ci, pas du genre à refuser de se donner en spectacle, avait déjà convenu de vendre ses cheveux et d’en reverser les bénéfices à une association caritative.

Hellmuth a donc rasé ses cheveux et les a vendus. Puis il a déboursé 10 000$ pour les racheter.

Phil remporte les deux Main Events pour la première fois

Hellmuth n’aime rien de plus que de marquer l’histoire lors des World Series of Poker, et quelle meilleure manière de le faire que de devenir le premier joueur à remporter à la fois le Main Event à Las Vegas et celui des WSOP Europe ?

Alors qu’il venait de remporter son 12è bracelet WSOP lors du tournoi de Razz à 2 500$ des WSOP 2012, de nombreux joueurs étaient persuadés qu'Hellmuth ne pourrait plus jamais s’imposer lors d’un grand tournoi international.

L'Américain est donc arrivé en table finale du Main Event des WSOP Europe, une table finale à laquelle participaient Jason Mercier, Chris Brammer, Joseph Cheong et Stéphane Albertini.

Hellmuth a impressionné tout au long de la table finale, avant de s’imposer en heads-up face à Sergey Baranov pour asseoir encore un peu plus son propre record en remportant son 13è bracelet (et 1,3 million de dollars).

Hellmuth est le seul joueur de l’histoire à avoir remporter deux Main Events dans deux localisations différentes des WSOP.

Il semble que lorsque Hellmuth est aux WSOP, il rentre dans une zone mentale bien particulière que la plupart des autres joueurs sont incapables de trouver. Phil Ivey par exemple, semble encore manquer de la même motivation.

Hellmuth devient le plus jeune vainqueur du Main Event de l’histoire

Phil Hellmuth est rentré dans l’histoire en 1989 en battant Johnny Chan pour devenir le plus jeune champion du monde de l’histoire des WSOP. 

À 24 ans, en plus d’être ce plus jeune champion de l’histoire, Hellmuth a également marqué les esprits en empêchant Chan de s’imposer pour la troisième fois consécutive. Johnny Chan avait en effet remporté le Main Event en 1987 et 1988.

La victoire d'Hellmuth lui a permis de consolider sa place dans le poker, et nous a donné un aperçu de ce qu’il accomplirait dans le futur.

Pendant 19 ans, Hellmuth est resté le plus jeune vainqueur du Main Event des WSOP, avant que Peter Eastgate ne s’impose en 2008, à 22 ans (puis Joe Cada plus tard).