Les 6 meilleurs joueurs de tournois de 2014

colman3
Daniel Colman meilleur joueur de tournois en 2014 : peut-il en être autrement ?

Chaque année, toujours plus de tournois de poker sont organisés dans le monde entier et la liste des vainqueurs ne fait que s’allonger. Cependant, il y a toujours quelques joueurs qui arrivent à se détacher grâce à des performances remarquables voire exceptionnelles.

L’argent gagné est évidemment un facteur important lorsqu’on cherche à évaluer le succès d’un joueur de poker, mais ce n’est pas le seul.

Voilà donc les joueurs qui, en dehors du vainqueur des WSOP 2014 Martin Jacobson, nous ont impressionnés en 2014.


6è - Davidi Kitai (Belgique)

18 places payées, 2 390 755 $

Kitai fait partie des rares joueurs à avoir décroché la fameuse Triple Crown, avec trois bracelets WSOP, un titre sur le WPT et un titre sur l’EPT à Berlin en 2012.

Et apparemment, il n’a pas l’intention de s’arrêter là, puisque 2014 est la meilleure année de sa carrière. Avec 18 places payées pour près de 2,5 millions de dollars, il a prouvé sa régularité.

Son troisième bracelet WSOP constitue probablement l’apogée de son année : cette victoire lors d’un tournoi de NLHE 6-max vient couronner une année quasi-parfaite.

Il a atteint plusieurs autres tables finales après l’été, ce qui lui a permis de devenir un indéboulonnable du top 10 du GPI (Global Poker Index).

Le Belge a même failli terminer l’année sur une nouvelle table finale lors de l’EPT Prague, mais il n'a finalement accroché que la 10è place du Main Event (sur 1 107 joueurs).


5è - Dan Smith (Etats-Unis)

14 places payées, 3 186 314 $

Après une année sabbatique en 2013, Dan Smith est reparti sur les mêmes bases qu’en 2012. Il est arrivé au sommet du GPI et a enchaîné les grosses performances.

Une année couronnée par sa victoire lors du Super High Roller NLHE à 1 000 000$ au Bellagio de Las Vegas en juin dernier.

Cette victoire lui a permis de remporter 2 millions de dollars et fut la première d’une série de trois succès en 2014.

Il a également réalisé une performance marquante lors du Main Event des WSOP en allant très loin et en étant même chip leader dans les derniers jours du tournoi.

Il a finalement terminé 20è, alors qu’il ne restait plus que trois tables en jeu. Il a remporté 289 000$, mais on a le sentiment qu’il aurait pu faire encore mieux.


4è - Mike Leah (Canada)

23 places payées, 2 118 328 $

Tout a commencé par un side-event à 5 000$  lors du PCA au mois de janvier. Et ça a continué comme cela toute l’année.

Le Canadien Mike Leah, alias "goleafsgoeh", a été tellement régulier en 2014 qu’on a l’impression qu’il a gagné et/ou est allé très loin dans tous les tournois auxquels il a participé.

Deux performances se dégagent particulièrement : son premier bracelet WSOP lors du High Roller à 25 000 $ des WSOP APAC et sa deuxième place lors du Main Event du SHRPO à 5 300 $ pour 1 million de dollars.

Mais son année est constellée de bons résultats. Ses deux bagues consécutives sur le Circuit WSOP sont également remarquables. Présent depuis longtemps sur le circuit live et online, Leah a véritablement explosé cette année et s’est établi comme l’un des tout meilleurs du circuit.


3è - Ole Schemion (Allemagne)

18 places payées, 2 885 451 $

Ces deux dernières années, Schemion a réalisé tellement de bons résultats qu’il est difficile de tous les lister.

Après quelques victoires modestes, tout a démarré fin 2012 pour Schemion lorsqu’il a remporté presque coup sur coup le Partouche Poker Tour et le Master Classics à Amsterdam.

Depuis, il ne s’est presque pas passé un mois sans que Schemion ne réalise un gros résultat. Il a terminé l’année en tête du classement général du GPI en 2013 et en 2014, un exploit unique.

En 2014, on retiendra particulièrement deux résultats : ses victoires lors du Super High Roller NLHE à 100 000 $ à l’Aria à Las Vegas juste après les WSOP, et lors du High Roller de l’EPT San Remo.

Il ne manque à son CV qu’un bracelet WSOP, mais jusqu’à cette année, Schemion était encore trop jeune pour pouvoir entrer dans un casino aux Etats-Unis.

Et puis à 22 ans, il faut bien qu’il lui reste encore quelque chose à conquérir, non ?


2è - George Danzer (Allemagne)

14 places payées, 988 870 $

On a tellement l’habitude de le voir sur le circuit et online qu’il est difficile de croire que sa victoire lors d’un side event de turbo bounty à 1 100 $ à Monte Carlo était la toute première de sa carrière.

Depuis, rien ne peut l’arrêter.

L’été dernier, aux WSOP, il a réalisé un de ses rêves en arrachant le bracelet de l’Event 18 (Razz à 10 000 $). Une performance qu’il a répétée 11 jours plus tard dans le Stud Hi-Lo Championship.

D’un coup, il est devenu l’un des favoris pour le titre de joueur de l’année des WSOP. Un titre finalement âprement disputé entre lui et Brandon Shack-Harris, puisque les deux joueurs ont dû aller se départager en Australie.

Aux WSOP APAC, Danzer a remporté un troisième bracelet, ce qui lui a permis de distancer Shack-Harris.

Avec un titre de joueur de l’année des WSOP, trois bracelets et 10 places payées aux WSOP, Danzer aurait difficilement pu passer une meilleure année.


1er - Dan Colman (Etats-Unis)

11 places payées, 22 389 481 $

Bien qu’il soit présent sur le circuit depuis plusieurs années, peu de gens connaissaient Dan Colman avant 2014.

Douze mois plus tard, impossible de passer à côté du meilleur joueur de 2014.
Les différents classements ou magazines sont d'ailleurs unanimes.

Colman a démarré l’année en fanfare en remportant le Super High Roller à 100 000 $ de l’EPT Monte Carlo. Cette victoire face à son mentor Olivier Busquet lui a permis de remporter plus de 2 millions de dollars et de participer au tournoi le plus cher de tous.

Quarante-et-un joueurs ont mis 1 million de dollars sur la table pour le buy-in du Big One for One Drop. Eclatant de talent à la table finale, Colman a beaucoup fait parler de lui, à la fois grâce à sa victoire (et les 15 millions de dollars remportés) et à sa réaction après celle-ci.

En effet, il ne s’est quasiment pas exprimé dans la presse, ce qui a causé une certaine polémique dans le milieu du poker et en dehors.

Et comme si ces deux victoires ne suffisaient pas à faire de lui le meilleur joueur de l’année, il a également terminé deuxième du Super High Roller de l’EPT Barcelone et a remporté le Main Event du Seminole Hardrock Poker Open et le WPT Alpha8 à Londres.

Avec plus de 22 millions de dollars remportés en à peine 8 mois, Colman est sans conteste le meilleur joueur de tournois de 2014. Et il détient même désormais le record de gains sur une année civile.

(à lire aussi : Daniel Colman, entre paradoxe et records)


Mention honorables (passent près d'intégrer le top) :
Aaron Massey, Ami Barer, Mukul Pahuja, Darren Elias, Pratyush Buddiga.


C. H.

Derniers Blog Posts »