Les Cotes implicites inversées expliquées

1sol bergren 26979

Lorsque vous êtes confronté à une mise au flop, suivre n'est pas synonyme de fin de la main. Deux tours particulièrement critiques restent à jouer après ça.

Si vous avez une main marginale qui demande à voir l'abattage, les "cotes implicites inversées" des rues suivantes (turn et river) peuvent finir par vous coûter beaucoup d'argent.

Après que vous ayez payé la mise adverse au flop, il reste encore le turn et la river à jouer, et votre adversaire peut décider de miser sur l'une d'entre elles ou même les deux.
Ces tours à venir peuvent être estimés en utilisant des cotes implicites et les cotes implicites inversées.

Lorsque vous avez une main à tirage, vous profitez des tours de mises à venir. Vous n'avez peut-être pas tout de suite de cotes du pot qui valent le coup, mais en raison de vos cotes implicites sur ces deux dernières cartes (en d'autres termes, le potentiel de gain élevé si vous touchez), vous pouvez ensuite rendre ce call profitable.

Les cotes implicites inversées fonctionnent en sens inverse. Admettons que vous ayez une bonne main mais pas fantastique, avec peu de chances d'amélioration, et que vous faites face à un adversaire avec une main déjà meilleure que la vôtre, ou qui sera probablement meilleure que la vôtre à la river.
Ces tours de mises implicites (c'est à dire pas encore arrivés mais supposés) vont vous coûter un bon peu d'argent.

Les mains dominées et Vous

Tout autant que les cotes implicites vous aident avec des connecteurs assortis et des petites pocket paires, les cotes implicites inversées vous font aussi mal en sens inverse avec des mains potentiellement dominées.

Lorsque vous touchez le flop avec votre main dominée, les choses peuvent vous sembler bonnes. Il y a des chances pour que vous ayez la meilleure main à cet instant. Mais au final l'affaire peut se finir par une issue qui vous coûtera plus que ce que vous auriez espéré gagner.

Prenons un exemple.

Partie en ligne, 1$/2$, 6 joueurs, stacks effectifs de 200$.
Un joueur TAG (serré-agressif) relance au bouton à 8$, et vous suivez de big blinde avec K J.

Le flop : 3 K 4. Vous checkez et il mise 13$. Vous suivez.

1martin elkher 26920
Les cotes implicites inversées : aussi moches que les casquettes Ed Hardy.

Vous avez la top paire avec un bon kicker. Votre main pourrait très bien être la meilleure à ce stade, et si votre adversaire était à tapis pour 13$, il s'agirait du call le plus facile à faire. Mais la main n'est pas finie...

Le turn est le 5. Votre adversaire mise 30$, et vous décidez à nouveau de payer. Vous estimez que votre main était la meilleure au flop, cette carte n'a semble t-il rien changé, alors vous suivez encore.

La river est le 5. Votre adversaire mise 55$ et vous décidez là aussi de payer. Vous estimez que vous êtes pot-committed, et peut-être même que votre adversaire bluffe, donc vous vous dites qu'il faut payer.

Villain montre A K et ramasse le pot de 197$.

Comme vous pouvez le voir, votre main dominée est allée au devant du problème des cotes implicites inversées. Malheureusement pour vous, il y avait encore deux rues après le flop, et votre adversaire qui a tout compris a exercé son droit et sa possibilité de miser sur chacune d'entre elles.

Et parce que votre adversaire est en position, il aurait même pu choisir de ralentir sur ces derniers tours, s'il avait senti qu'il était battu. Du coup, quand vous avez raison vous ne finissez par gagner qu'un petit pot, et lorsque vous avez tort, vous en perdez un gros.

Les bonnes mains mais non exceptionnelles sur des tableaux dangereux

Un autre problème auquel vous vous retrouvez confronté est lorsque vous avez une main qui a peu de chances d'amélioration et que soit votre adversaire vous écrase déjà, soit a une grande chance de faire une meilleure main que vous à la river.

En guise d'exemple, le cas d'une top paire faible sur un tableau extrêmement "drawy" (rempli de tirages) :

Partie en ligne à 6 joueurs, 1$/2$. Stacks effectifs 400$. Vous avez A J à la grosse blind.

Un joueur en fin de parole, relance à 6$, et vous sur-relancez à 20$. Il suit, et le flop donne J T 9.
Vous misez 30$ et il relance 65$.

Maintenant que faites-vous ? Votre main est peut-être la meilleure à présent, mais le tableau est très drawy, et s'il agit de cette façon en semi-bluff, vous pourriez devoir suivre de tout votre stack pour le savoir.

1ryan young 26403
Lorsque vous vous retrouvez dans des situations de cotes implicites inversées, le plus prudent = le mieux.

A nouveau, s'il arrivait qu'il soit all-in, vous pourriez suivre avec impunité car cela voudrait dire que vous pourriez voir un abattage sans avoir à investir plus d'argent.

Mais cela ne marche pas comme ça. Vous êtes "profond" de 200BB. Si vous suivez cette mise, il pourrait bien y avoir une autre grosse mise suivant à la turn ou à la river.

Alors que pouvez-vous faire ?
La moitié du jeu restant est synonyme de "scare card" (carte effrayante) pour vous, et il n'y a presque aucune façon sûre de continuer si vous suivez à plat.

Ce qui laisse le choix entre pousser le tapis ou se coucher.
Si vous partez all-in vous ne serez jamais payé par moins bien, alors vous feriez mieux de vous coucher face à la relance au flop !

Les cotes implicites inversées et Vous

A la vue de ces deux exemples, la raison pour laquelle il est préjudiciable pour la santé de votre poker de vous retrouver dans des situations de cotes implicites inversées devrait vous paraître évidente.
Mais elles ne peuvent être évitées. Il est alors meilleur de comprendre comment les identifier et ainsi d'éviter de se retrouver piégé dans de gros pots quand elles surviennent.

Bien qu'il semble que toute action que vous puissiez faire dans une situation de cotes implicites inversées ne soit pas bonne, généralement la plus sûre est toujours celle qui craint le moins.
Choisir la ligne directrice la plus sûre et se coucher dans des situations de cotes implicites inversées vous fera ainsi économiser bien plus d'argent que lorsque vous suivez en ayant bon.

Commencez à repérer ces situations où votre main décente n'a qu'une petite chance d'amélioration contre un adversaire qui soit a une meilleure main soit aura une meilleure main à la river, et évitez-les.
Votre taux de gain ne vous en sera jamais autant reconnaissant.