Les grands défis du poker en ligne : Les Sit-and-go d'ElkY

bertrand grospellier 5

Premier épisode d'une nouvelle série sur les grands défis qui ont marqué l'histoire du poker en ligne. Honneur à notre Français ElkY, et son record du nombre de sit-and-go en simultané.

En 2009, Betrand Grospellier s'attaquait à un record de SnG lors de l'EPT Grand Final à Monte-Carlo. L'objectif ? Jouer autant de SnG que possible en 60 minutes.

 



La Mission : Jouer un maximum de SnGs, tout en faisant un profit.

Détenteur du Record : Bertrand Grospellier (FRA)

Date: 28 Avril 2009


Règles et objectifs du défi

ElkY avait 60 minutes pour lancer le plus de SnG possible. Les tournois étaient tous des SnG turbo à 6,50 $.

Une fois l'heure écoulée, ElkY a pu terminer les tournois entamés. Ceux-ci n'ont été validés que s'il avait réalisé un profit. Aucun profit minimum n'a été fixé, 0,01 $ était suffisant.


Le défi en quelques chiffres


  • Nombre de SnG joués : 62
  • Argent investi : 403 $
  • Retour sur investissement (ROI): 5,9%
  • Profit après 32 SnG : 25 $
  • Profit après 40 SnG : 37 $
  • Profit après 57 SnG : 12 $
  • Profit après 62 SnG : 23,90 $


L'histoire

Cette initiative, ce sont les pros de la team PokerStars eux-mêmes qui l'ont lancée et qui ont réussi à convaincre leur sponsor. Et ils tenaient absolument à ce que Grospellier les représente.

À vrai dire, ElkY avait l'air un peu intimidé par l'ampleur du pari. Bien que cet ancien joueur professionnel de Starcraft ait l'habitude de prendre plus de 200 décisions par minute, il ne semblait pas prêt à parier sur lui-même.

Son coéquipier George Danzer a d'ailleurs proposé à ElkY de parier 10 000 dollars sur sa défaite, un pari que ElkY a refusé.

bertrand grospellier 7
Ce record aura contribué à faire la renommée d'ElkY.

Grospellier s'est donc installé derrière ses quatre moniteurs 24'', de quoi jouer sur 36 tables à la fois, un rythme qu'il n'a finalement pas pu tenir d'ailleurs.

Il s'est avéré que la partie la plus difficile du défi pour le Français a été de déterminer combien de tables il pouvait gérer à la fois tout en réalisant des bénéfices.

Hevad 'RainKhan' Khan, lui-même un spécialiste du multi-tables, a assisté à la performance. Il commente :

« Au moment où ElkY avait encore toutes ses tables ouvertes, on sentait bien que ses décisions n'étaient pas forcément les meilleures. Vers la fin, lorsqu'il avait moins de tables ouvertes, il arrivait à gagner beaucoup plus d'argent. Même s'il a bel et bien réussi à terminer le défi en ayant réalisé des bénéfices, il aurait pu se simplifier la vie en démarrant avec moins de tables. »

Khan a lui aussi détenu ce record, avec 43 SnG en une heure. À l'époque, il jouait à ce rythme-là jours et nuits depuis trois ans.

« Avec plus de tables, le risque de perdre de l'argent aurait été trop grand, même si ce n'était pas vraiment l'objet du défi. »

Au terme des 60 minutes, ElkY avait disputé 62 SnG à 6,50 $ (pour un investissement de 403 dollars). Ses bénéfices s'élevaient à 23,90 $.

D'ailleurs, s'il n'avait pas remporté son tout dernier SnG pour 27 $, il n'aurait tout simplement pas réussi le challenge et donc pas validé son record du monde.

Le rakeback compris dans son contrat de joueur professionnel (100%, soit 50 cts par tournoi) lui a d'ailleurs rapporté plus d'argent que les tournois eux-mêmes, avec 31 $.

Autant dire qu'en tant que joueur amateur, vous ne devriez probablement pas tenter de reproduire cet exploit chez vous. Il vaut mieux que vous trouviez votre propre zone de confort, le nombre de tables que vous pouvez mener de front tout en gagnant de l'argent. Gardez bien à l'esprit que l'essentiel, c'est l'argent que vous gagnez, pas le nombre de tables.


La vidéo PokerListings tournée à l'occasion de ce défi :


Derniers Blog Posts »