Les Mains de Poker gravées dans l'Histoire

hellmuth cesar
Phil Hellmuth, le Jules César du poker.

La longue histoire du poker est jalonnée de nombreuses mains qui ont fait son histoire.

Coups rentrés dans la légende, mains mythiques, bad beats terribles, bluffs courageux ou victoires improbables, voici quelques-unes de ces mains qui ont réellement marqué l'histoire de ce jeu.






The Dead Man's Hand (La Main de l'Homme Mort)

       

Une histoire, devenue épique s'est déroulée le 2 Août 1876, et a ainsi donné un nom mythique à une main de poker : « The Dead Man's Hand » « La main du mort ». Wild Bill Hickock était un tireur légendaire du Far West, un Shérif, un ami de Buffalo Bill et l'amant de la fameuse Calamity Jane.

Ce jour-là, il jouait au poker fermé à 5 cartes au « Number Ten Saloon ». Alors qu'on lui avait distribué l'as de trèfle, l'as de pique, le 8 de trèfle, le 8 de pique et qu'il attendait sa dernière carte,  Jack « Crooked Nose » Mcall entra dans le saloon et lui tira une balle dans la tête par derrière. Depuis ce jour on appelle cette main « La main du mort ». En 1995 fut tourné le film « Wild Bill » avec Jeff Bridges pour honorer le personnage qu'était Bill Hickock. 



La main de Doyle Brunson

   

Doyle Brunson est LA superstar du poker des dernières décennies. Par deux fois consécutives, lors du heads up final du Main Event des WSOP, c'est un « 10 - 2 » qui lui fit gagner le titre de champion du monde (10 et 2 assortis à pique la première fois, dépareillés la seconde).

Cette main est devenue depuis la main « Doyle Brunson ». Ces deux mains mythiques se déroulèrent en 1976 face à Jesse Alto et en 1977 face à Bones Berland.

On peut aujourd’hui encore souvent voir autour des tables des joueurs jouer « 10-2 » et dire : « J'ai la Doyle Brunson».



Johnny Chan vs Erik Seidel

En 1988 Johnny Chan et Erik Seidel se retrouvent en heads up lors du Main Event des WSOP. Au cours de cette main on peut voir comment Johnny attire son adversaire dans le pot et comment il lui fait finalement commettre l'erreur fatale qui lui coûtera la victoire.

Ce qui aura rendu cette main légendaire est le fait qu'elle fut intégrée dans le film « Les Joueurs » avec Matt Damon, où on voit ce dernier la visionner en boucle pour apprendre de ce fameux champion qu'est Johnny Chan.



Chris Moneymaker et le début du poker boom

En 2003 Chris Moneymaker remporta le Main Event des WSOP après un duel en heads up face a Sam Farha, un évènement qui marqua le début de l'histoire du poker moderne. Lors de cette rencontre, deux mains ont fait de Chris Moneymaker une star :


– Le bluff le plus connu de l'histoire du poker

   


– La main qui fit du poker un phénomène planétaire

   



Ace on the river

 

Le 29 Janvier 2004 dans le casino Binion's à Tunica au Mississippi, on entend le présentateur américain dire au microphone : « Et c'est un As à la rivière, qui donne à Barry Greenstein un Full House. » C'est alors la première fois dans l'histoire du World Poker Tour qu'en table finale deux joueurs sont éliminés en une seule main. »

C'est sur cette main cruciale que Barry Greenstein élimine le légendaire Chip Reese et James Tippin (à 3:42 sur la vidéo), et c'est cette main qui va inspirer Barry pour le titre de son livre « Ace on the river », l'un des meilleurs ouvrages sur le métier de joueur de poker à ce jour.

Quelques mains plus tard, Barry remporte le tournoi, son premier titre WPT, et 1,28 million de dollars. Bien évidemment la dernière carte du tournoi est à nouveau un As à la rivière ! (à 22:00 sur la vidéo).



La meilleure émission de poker fait le Buzz

    vs    

« High Stakes Poker » a certainement été l'émission de poker préférée de nombreux fans de poker pendant des années. On pouvait y voir la crème de la crème s'y affronter en se lançant des liasses de billets impressionnantes à la figure. Un coup légendaire s'est déroulé au cours de cette émission en 2006 entre Gus Hansen et Daniel Negreanu. La main se termine par un énorme pot de 575.000$ et un réel « cooler » (comme on dit dans le jargon) pour Daniel.


Un peu plus tard, toujours lors de ces High Stakes Poker, une nouvelle main particulièrement incroyable et malchanceuse pour Negreanu (pourtant un peu moins connue) face à Erick Lindgren, allait pour une rare fois faire sortir le "Kid Poker" de ses gonds.


Heureusement le sort ne s'acharne pas toujours sur Daniel, comme en témoigne cette autre main fantastique face à Jerry Buss, où il semble cette fois avoir un bien meilleur karma :



Les plus gros pots de l'histoire du poker

Très certainement, le plus gros pot jamais joué a ce jour s'est déroulé au cours d'une partie anonyme entre businessmen multimilliardaires et ne rentrera donc pas dans les annales. Mais ce que nous savons c'est que Tom Dwan détient plusieurs records au niveau des plus gros pots disputés.

Lors d'une partie High Stakes à Macao en 2012, il aurait remporté un pot de 3,8 millions de dollars. La rencontre aurait eu lieu aux blindes 1300$-2600$ en No-Limit Hold'em, Tom Dwan avec A-10 en main et son rival avec A-2 sur un tableau A-10-2. 

Le plus gros pot jamais joué et diffusé à la télévision voit également Tom Dwan en tant que protagoniste, mais cette fois sa victime est nul autre que Phil Ivey. Au cours du Full Tilt Million Dollar Cash Game en 2009, ces deux-là se seront en effet disputé un pot de plus 1,1 million de dollars.

Le plus gros pot de l'histoire du poker en ligne dépasse quant à lui 1,3 million de dollars et se sera déroulé sur Full Tilt en 2009 entre Patrik Antonius et Viktor « Isildur1 » Blom en Pot-Limit Omaha.



2010, l'année des plus "beaux" bad beats des WSOP

Un bad beat est déjà un drame en soi, mais quoi de pire qu'en subir un lors du plus légendaire tournoi de poker au monde, le Main Event des WSOP.

Le pire dans ces deux mains qui suivent, c'est que celles-ci surviennent à un stade alors très avancé du tournoi.

Dans la première, comme si ça ne suffisait pas pour le joueur infortuné (l'élégant Joseph Cheong), son adversaire italien Filippo Candio n'aura pour ainsi dire aucunement masqué sa joie - à la limite de l'indécence.

L'histoire sera finalement sauve entre les deux joueurs dans ce Main Event 2010 : Cheong finira 3ème, Candio 4ème.


Dans la seconde, toujours dans ce même Main Event des WSOP 2010 (décidément), la douleur semble si intense pour Matt Affleck, qu'on en a presque toujours mal pour lui, même 4 ans plus tard au moment de revoir cette vidéo.

Il faut dire que l'on tient là la main peut-être la plus important du tournoi : au lieu de passer gros chip leader alors qu'il ne reste plus que 15 joueurs, Affleck se retrouvait éliminé, quant à Jonathan Duhamel... il allait un peu plus tard remporter ce Main Event.



Les mains les plus distrayantes

On pourrait facilement compiler un Top 20 des coups les plus amusants de l'histoire du poker, comprenant du trash talk, des craquages, des whines (pleurnicheries), des bluffs hallucinants ou des bad beats douloureux. Mais nous allons plutôt vous proposer ici les deux mains élues comme les mains préférés des internautes sur les forums de poker. Et les deux présentent Phil Hellmuth à l'affiche :


– Phil Hellmuth
bluffe Mike Matusow avec 7 2 aux High Stakes Poker.


– Phil Hellmuth
prend 3 bad beats de suite en une seule main après avoir slowroll un amateur lors  de l'émission « The Big Game ».



Les Bluffs de Tom Dwan

Tom "durrrr" Dwan a clairement été l'un de ces joueurs à avoir en quelque sorte révolutionné l'art du poker lors de cette dernière décennie. Voici 4 de ses bluffs les plus spectaculaires qui ont marqués l'époque :


Dans « High Stakes Poker » le jeune prodige bluffe Barry Greenstein qui possède pourtant A A et Peter Eastgate qui a un brelan !


Également dans « High Stakes Poker », Tom Dwan bluffe cette fois ci Phil Ivey dans un pot de plus 675.000$.


Et pour finir, voici deux magnifiques bluffs du maître en la matière contre J.C. Tran et Bob Safaï, deux coups qui ont beaucoup fait parler d'eux dans la communauté poker.


par Chris Baum (avec F.G.)

 

Derniers Blog Posts »