Gains au poker : Quels sont les meilleurs placements en 2015 ?

placements1

Vous êtes devenu un bon joueur de poker et vous gagnez de l'argent avec votre activité favorite ? Bravo ! Maintenant, il est temps de passer à la vitesse supérieure : faire fructifier vos gains.

Garder de « l'argent dormant » sur un compte courant est une hérésie car il ne vous rapporte strictement rien. En fonction de votre niveau de revenus, il y a beaucoup mieux à faire !

Voici quelques conseils pour bien placer votre argent en 2015 :


Tous revenus


L'épargne

epargne1

Évitez le livret A ! Son taux d'intérêt va rester de 1% jusqu'au moins d'août 2015.

Son seul intérêt, si vous réalisez de petits gains au poker, est de constituer un second compte bancaire pour déposer votre argent pour pouvoir ensuite tout dépenser en vacances. Mais, en tant que tel, ce n'est pas un bon placement !


Il y a des alternatives beaucoup plus pertinentes si vous voulez épargner :


  • Le livret-jeune pour les 18-25 ans
  • Le plan d'épargne logement (PEL)
  • Le livret d'épargne populaire (LEP), même s'il est moins rentable que le PEL
  • Les super livrets : leur taux n'est pas fixé par l'Etat mais par les banques qui les distribuent. Il faut donc bien comparer les livrets (et leurs conditions). Vous trouverez facilement sur le web des simulateurs pour calculer les intérêts bruts en fonction du montant et de la durée de placement.
  • Pour les salariés : PEE et PERCO (attention à suivre l'actualité de l'entreprise qui vous emploie pour anticiper si elle rencontre des difficultés)


Le vin

vin1

Il n'y a pas besoin d'avoir de gros revenus pour investir dans le vin ! On trouve des bouteilles cotées à des tarifs très abordables sur les sites de ventes aux enchères comme Idealwine.com. Vous pouvez aussi réaliser de bon investissements en achetant du vin sur Winesitting ou même auprès de particuliers sur Cavacave.  Et n'hésitez pas non plus à parcourir les foires à vin ou à aller directement rencontrer les vignerons !

En revanche, il y a deux conditions à respecter :


  • Il faut s'engager sur le long terme : vous allez devoir patienter avant que votre cave ne prenne de la valeur. Et parfois, certains bouteilles ne vaudront pas un clou, même après de nombreuses années.
  • Vous allez devoir vous documenter sur les vins, sur les vendanges à venir... et parfois faire confiance à votre intuition.


Pour les revenus moyens


L'assurance-vie

Assurance Vie1

Avant de souscrire une assurance-vie, il y a deux paramètres à prendre en compte :


  • Il faut s'engager sur une période de 8 ans au minimum, car c'est au terme de cette période que l'intérêt fiscal est le plus intéressant (plus-value taxée à 7,5% après abattement de 4 600 € par an et par personne). Il ne faut donc pas investir dans une assurance-vie si vous risquez d'avoir besoin de votre argent immédiatement.

  • Il existe deux types de contrats d'assurances-vie :


- Les contrats en euros : plus sécurisants mais moins rentables, car l'assureur garantit chaque année une valorisation variable de ce montant

- Les contrats Multi-supports : ils comprennent des fonds en euros et des unités de comptes (Sicav, produits de bourse....). Ils sont plus rentables mais aussi plus risqués (et parfois très risqués), vous avez donc intérêt à vérifier de quoi se compose votre contrat. Il est conseillé d'éviter les contrats qui sont composés essentiellement d'unités de compte, car même s'ils sont très attractifs financièrement parlant, il devient très difficile de choisir les bons secteurs porteurs.

- Les placements les plus intéressants en 2015 dans l'assurance-vie : les SCPI, les fonds euros immobiliers et les fonds euros dynamiques.


Pour les gros revenus

bourse3


La bourse

Pourquoi réserver la bourse aux gros revenus ? Tout simplement parce qu'investir en bourse est toujours risqué ! Comme au poker, vous devez uniquement placer de l'argent que vous êtes capable de perdre. Or comme vous jouez déjà au poker, vous pouvez vous retrouver dans une situation très difficile si vous n'avez pas de revenus suffisamment élevés.

Nos conseils pour 2015 :


  • PEA-PME : il va sans doute être l'investissement le plus rentable mais vous avez vraiment intérêt à diversifier vos placements.
  • Compte-Titres : toujours aussi lucratif mais attention à éviter les marchés émergents et à surveiller de près le marché russe (il va falloir encore patienter avant de le voir repartir à la hausse).
  • PEA : à réserver à ceux qui sont déjà familiarisés avec la bourse car il n'est pas évident, même avec de l'expérience, de choisir les bons secteurs.
  • Crowdfunding : à voir... La finance participative n'est pas le meilleur placement d'un point de vue financier justement car il y a une prise de risque importante qui n'est pas compensée par le rendement proposé actuellement. Mais c'est une philosophie et cela peut aussi permettre de nouer des partenariats intéressants ou de valoriser votre image de marque (si vous êtes entrepreneur notamment). A noter : le crowdfunding dans l'immobilier est à privilégier, c'est le placement qui vous offrira le meilleur retour sur investissement.


L'immobilier

immobilier1

A priori, il ne devrait pas y avoir de krach immobilier en 2015, notamment grâce aux conditions de crédits immobiliers qui restent très intéressantes. Le marché va continuer de stagner, et les placements financiers dans l'immobilier seront moins lucratifs.

D'un point de vue strictement financier, et donc dans une logique à court terme, vous avez plutôt intérêt à investir dans les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) de rendement, SCPI Pinel, et les SCPI fiscales.  Il est préférable d'éviter l'immobilier ancien car même si les prix sont en baisse, la fiscalité des revenus locatifs est très élevée sauf si vous êtes dans une logique de déficit foncier.

D'une manière plus générale, l'immobilier reste un placement intéressant sur le long terme si vous envisagez un achat en direct. Dans les grandes villes et dans les banlieues, les prix vont continuer à baisser et, comme dit précédemment, les conditions de crédit restent très attractives. Il y a donc de bonnes affaires à réaliser ! Il faudra ensuite patienter en attendant de voir le marché repartir à la hausse pour réaliser une bonne plus-value.

Et si vous avez vraiment de gros revenus grâce au poker, vous avez intérêt à investir à l'étranger : il y a d'excellentes opportunités en Grèce ou en Espagne.


Trois placements populaires à éviter (ou pas)

Dans ce dossier sur les meilleurs placements en 2015, il semble nécessaire de faire un petit focus sur 3 placements très populaires assez risqués :


L'or

or1

On entend souvent dire que l'or est un placement sûr mais la réalité est nettement plus complexe. La plupart de ceux qui vous vantent l'or ont quelque chose à y gagner. Les intermédiaires se frottent les mains...

Il est vrai qu'il peut y avoir de belles opérations, très lucratives, à réaliser. Mais attention aux inconvénients :


  • Vous n'aurez pas de visibilité sur l'évolution du cours.
  • Il y a beaucoup d'intermédiaires.
  • La fiscalité est assez lourde : il n'y a pas de TVA à l'achat sur les lingots, lingotins et pièces d'or mais la taxation à la revente est très élevée, y compris si vous ne faites pas de plus-value.

Et si vous êtes cambriolé ou si le minerai se détériore, vous perdrez beaucoup !

A la limite, si l'or vous intéresse, le mieux est encore de prendre une sicav or/métaux précieux.


Les crypto-monnaies

crypto4

Ah les crypto-monnaies (Bitcoin, Litecoin)... Sur le web, les propositions d'investissements se multiplient comme des petits pains et les cours records que ces monnaies affichent parfois aiguisent les appétits.

Mais il faut bien connaître l'envers du décor car sinon vous risquez d'être terriblement déçu... surtout si vous perdez tout ! Dans la mesure où ces monnaies virtuelles ne sont pas réglementées, elles dépendent en effet de l'offre et de la demande. Alors parfois, elles s'effondrent brutalement, de façon spectaculaire, du jour au lendemain. Et vous n'avez plus que vos yeux pour pleurer !

Il existe aussi d'autres risques comme le piratage et le vol, ou encore la disparition subite de la monnaie...

Alors si malgré tout cet investissement vous intéresse, il est vivement recommandé de :

- Placer de l'argent que vous êtes disposé à perdre totalement.

- Prendre un maximum d'informations sur les places de marchés et sur les monnaies pour limiter les risques.


Les œuvres d'art

art3

Il faut acheter des œuvres d'art par amour de l'art, par goût, mais pas par amour de l'argent ! La cotation des artistes est très fluctuante, et la valeur de vos placements aussi. N'oubliez pas que le marché de l'art est avant tout un marché... Donc il faut accepter l'idée de perdre les fonds que vous aurez investi.

En 2010 par exemple, la cote de Damien Hirst s'est effondrée de 60%, tout comme celle de Jeff Koons ou de Murakami, suite à l'éclatement (partiel) de la bulle spéculative dans ce secteur.

Avec la crise, les œuvres d'art qui recueillent tous les suffrages sont les valeurs sûres, comme les toiles de maîtres. Mais il vous faudra sacrément gagner au poker avant de pouvoir vous offrir un Rembrandt ou un Van Gogh !


Et vous, quel placement avez-vous choisi ?

 

Derniers Blog Posts »