Les pires actings du poker ! (Vidéos)

Partager:
2 février 2017, Ecrit par: Fred Guillemot
Les pires actings du poker ! (Vidéos)

Faut-il être un bon acteur gagner au poker ? Visiblement certains ont en tout cas encore besoin de prendre des cours de comédie. Et même de célèbres vrais acteurs comme Matt Damon !

Le poker est un jeu de dupes, ou vous devez faire croire que vous êtes fort quand vous n'avez rien (le fameux bluff), et où vous devez laisser penser que vous êtes faible quand vous avez un gros jeu.

Autant dire qu'il faut savoir garder la poker face (le visage impassible), ou jouer à l'acteur pour tenter d'induire vos adversaires en erreur.

Mais on dit aussi souvent qu'il ne faut pas "sur-jouer", c'est à dire trop en faire.
Pourquoi ? Parce que lorsque les choses sont trop évidentes, c'est sûrement que cela veut dire l'inverse. :)

Nous vous avons préparé une sélection du meilleur du pire en termes d'acting à la table de poker.
Et le pire justement, c'est qu'on y retrouve donc certaines figures bien connues d'Hollywood !


Un carré et une tête d'enterrement

Qui ? Anthony Anderson

Le jovial acteur qui s'est fait connaître au début des années 2000 notamment dans des films comme Roméo doit mourir ou En sursis avec Jet Li, Hors Limites avec Steven Seagal, Fous d'Irène avec Jim Carrey ou encore Scary Movie 3, a un peu plus de mal à jouer les émotions à la table de poker.

Après avoir touché une main monstre, il se lance en effet dans un bien mauvais numéro au grand dam du commentateur et joueur expert Phil Gordon.

Jusqu'à la fin on est cependant pas très sûr de ce qu'Anderson veut faire, puisqu'il semble hésiter à payer la dernière mise de son adversaire (ce qui en fait un bon slowroll au passage).
Gordon semble en douter lui aussi, puisqu'il lance qu'il se tirera dans la tête avec un bazooka si Anderson ne paie pas.


Un mauvais acting... qui marche

Qui ? Kresten Nielsen, contre Benoît Gury

Où et quand ? Table finale de l'EPT Barcelone 2013.

Encore une histoire de carré, avec cette fois pour victime le Français Benoît Gury.

Le numéro comique de son adversaire danois Nielsen (qui finira 3è, Gury 6è) va ici pourtant fonctionner, alors même que le commentateur imite le télégraphe avec un bel humour tant son attitude affiche un jeu énorme.

Mais Gury semble ne pas croire l'oiseau qu'il a en face de lui et tombe dans le piège...


Quand c'est trop c'est trop

Qui ? Robert Peltecky, contre Michael Vo

Où et quand ? Main Event des WSOP 2012

Le parfait exemple du joueur qui veut paraître ennuyé, mais qui en fait tellement des caisses que ça sonne faux. D'ailleurs même les commentateurs s'en amusent là aussi.

Le Turc Peltecky nous fait ici la totale après avoir floppé son full house, entre feinte de miser avant de se raviser, embarras au point de tout retirer (lunettes, casquette, écouteurs), puis retour en mode Phil Hellmuth.

Le plus surprenant, c'est que son adversaire ne semble pas le regarder une seule fois avant la dernière mise, là où il aurait au moins pu se demander si cette agitation était du lard ou du cochon.


Matt Damon n'aura pas l'Oscar

Qui ? Matt Damon, contre Scott Wilson

Où et quand ? Main Event des WSOP 2009

Si Nielsen méritait un Razzie Award pour sa piètre performance d'acteur dans la vidéo précédente d'après les commentateurs, nul doute que Matt Damon n'en serait pas loin aussi ici.

Et pourtant oui, on parle bien ici de la méga star Matt Damon, acclamé dans de très nombreux films tels que Will Hunting, Le talentueux Mr. Ripley, Ocean's 11, la série des Jason Bourne, et bien sûr le film culte du poker Les Joueurs !

Entré dans le coup avec une main très spéculative, Damon touche un flop improbable et sous-joue sa main habilement (peut-être un peu trop). En revanche on ne peut pas en dire tout à fait autant de l'acting, sous les yeux de son ami Ben Affleck.


Et en plus il slowroll

Qui ? Mikel Habb, contre Samantha Abernathy

Où et quand ? Aussie Millions 2016 à Melbourne

Si on a déjà pu voir La Belle et la Bête souvent revisité à la table de poker dans de nombreux tournois, ici l'Australien Mikel Habb y ajoute une touche encore plus vilaine.

Le cliché de la brute aux gros biscoteaux mais petit cerveau semble on ne peut mieux incarné ici.
Tout y passe entre angle-shooting (fausse erreur de mise pour induire l'adversaire en erreur), mauvais acting, slow roll et effusion excessive pour finir comme si ça ne suffisait pas !

« 6 for justice ! » appelle désespérément le commentateur qui a bien sûr pris fait et cause pour Samantha.
Le sort l'aura t-il entendu ? On vous laisse voir ça dans la vidéo.


Même Negreanu s'y met

Qui ? Daniel Negreanu, contre Doug Polk

Où et quand ? Big One for One Drop

On a beau être le meilleur joueur du monde (ou en tout cas l'un des meilleurs), il arrive que l'inspiration pour jouer la comédie ne soit pas au rendez-vous.

La première séquence de cette vidéo n'est certes pas la plus spectaculaire, mais elle montre que même une grande star du poker peut parfois se laisser aller lorsqu'il a le plaisir de se voir relancer sa paire d'as.


Bonus : Aymé et son carré contre Gus Hansen

Qui ? Aymé, contre Gus Hansen

Où ? Barrière Poker Tour de Nice

Un grand moment de poker français, en tout cas l'un de ceux qui a le plus fait le buzz en son temps sur les forums.

Au-delà du jeu d'acteur amusant et qui en devient sympathique tellement il est  "too much", on assiste finalement à un moment de poker savoureux entre un joueur local exubérant et une star du poker qui s'affrontent dans la bonne humeur.

Et le fameux Aymé nous fait en plus profiter de son explication sur cet épisode dans cette vidéo.

Partager:

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire