Les Situations Typiques au No-Limit Hold'em (3) : La Turn

Turn au poker

La turn est une carte charnière dans un coup de Texas Hold'em. PokerListings vous apprend à y reconnaître les situations les plus courantes, et vous donne chiffres et conseils pour savoir quoi faire à ce stade.

Dans cette troisième et dernière partie de notre série analysant les situations les plus courantes en No-Limit Hold'em et ce qu'il faut en savoir, nous allons nous pencher sur la quatrième carte du flop, étape elle-aussi importante : la turn.

N'oubliez pas de consulter la première partie (consacrée aux situations standard pré-flop) et la deuxième partie (consacrée aux situations standard au flop) de cette série au préalable si vous ne l'avez pas encore fait.


Donc, le flop vous a donné une main intéressante, mais si la turn n'est pas ce que vous attendez, cela peut totalement renverser la vapeur.


Partie 3 : Situations standard à la Turn au No-Limit Hold'em.


1) Top paire contre Tirage quinte ou couleur : A nouveau, ça dépend

Exemples :

Tirage couleur

    vs     sur un flop       ---  

Tirage quinte

    vs     sur un flop       ---  

Le tirage couleur avec une overcard (carte supérieure) est maintenant tombé à 28% d'équité (ou chances de gagner). Le tirage quinte est quant à lui à moins de 20%.

Ce qui signifie que vous devez généralement coucher votre tirage ici au cas où vous adversaire miserait gros.

Astuce : De manière générale, vous allez toujours vouloir voir la river avec un tirage. Mais parfois la cote du pot ne sera pas suffisamment bonne, ce qui veut dire que le montant de jetons que vous devez payer peut être trop élevé pour justifier de tenter la mince chance de toucher votre tirage (vous seriez perdant sur le long terme).


2) Top paire contre Paire inférieure : C'est presque fait

Exemple :     vs     sur un flop       ---  

Si la paire basse ne trouve pas d'aide à la turn, vous devriez rarement continuer. Dans notre exemple, la paire de valets a 11% de chances de gagner, ce qui ne vous donne pas de raison de miser.

Astuce : Jouer la deuxième paire est piégeux, étant donné qu'il n'y a que quelques opportunités seulement pour qu'elle s'améliore. Et il y en aura encore moins à la turn.


3) Top paire contre Top paire : Un monde de domination

Exemple :     vs     sur un flop       ---  

Les problèmes de kicker empirent à chaque nouvelle rue (chaque nouvelle carte commune). La situation décrite ci-dessus laisse la main la plus faible avec seulement 7% de chances de gagner. C'est si faible que cela ne justifie aucun call.

Astuce : Si votre paire est dominée, c'est à dire que votre adversaire a une meilleure deuxième carte accompagnante (le kicker), vous êtes dans une situation extrêmement difficile pour ne pas dire désespérée. Si vous êtes derrière, vous n'allez gagner qu'1 fois sur 10.


4) Brelan contre Top paire - Décision faite

Exemple :     vs     sur un flop       ---  

Si la turn n'a pas aidé votre top paire, la main est quasiment terminée. Il n'y aucun moyen de battre le brelan à la river.

Notez que dans l'exemple ci-dessus, un autre as au tableau donnerait au joueur avec brelan de 4 un full house.

Astuce : Avec un brelan, vous dominez le coup à la turn. Et si vous êtes de l'autre côté de la barrière face à un brelan, vous êtes battu.


5) Brelan contre Couleur - Presque impossible à stopper

Exemples :     vs     sur un flop       ---  

Si vous jouez un tirage et que vous ne touchez rien à la turn, vos chances de gagner descendent à 16%.

Cependant, vous pourriez ne pas y faire attention vu que vos overcards ressemblent aussi à des outs.

Astuce : Les overcards peuvent être illusoires, puisque vous perdez ici même si vous en touchez une. De ce fait, elle ne peuvent pas être vues comme des outs "complets".


6) Brelan contre Combo Tirage - Payez

Exemple :    vs     sur un flop       ---  

Si vous jouez un tirage à la fois quinte et couleur, et que celui-ci ne rentre pas à la turn, vous tombez à 30% de chances de gagner.

Cependant c'est un chiffre généralement suffisant pour payer, sachant que vous pourrez gagner encore plus à la river.
Dans notre exemple, il y a aussi un tirage quinte flush en plus.

Astuce : Avec un tirage aussi fort, vous devriez toujours essayer de voir la river. Ce type de mains a trop d'outs pour être couché.


La Règle de 4 et 2 - Comment calculer votre équité

L'équité, comme nous l'avons mentionné précédemment, est votre chance de gagner exprimée en un pourcentage.
La "règle de 4 et de 2" est une manière simple de calculer cette équité de votre main. Le résultat n'est pas totalement exact, mais suffisamment proche pour en faire une information fiable.

Regle de 4 et de 2
Compter ses outs ne demande que quelques calculs simples.

C'est l'une des premières règles que les joueurs de poker apprennent, et si celle-ci ne vous est pas encore familière, vous devriez rapidement la mémoriser.

Règle de 4

Elle s'applique au flop. Si vous avez un tirage couleur, sauf cas particulier cela veut dire qu'il y a 9 cartes dans le jeu qui vous donnent la main gagnante.

Multipliez ce nombre par 4, et cela vous donne approximativement votre équité : 36%.

Règle de 2

Elle s'applique à la turn. Si la carte dévoilée à la turn n'a pas aidé votre tirage couleur, vous pouvez maintenant calculer votre équité en multipliant le nombre de vos outs par 2, puis en ajoutant 2.

Vos chances de gagner sont donc maintenant approximativement de 20% (9 x 2 + 2).

Note finale : ces nombres varient légèrement selon les cartes que possède votre adversaire. Si votre adversaire a un brelan par exemple, certaines des cartes pour la couleur lui donneront un full house.


N'oubliez pas, vous pouvez faire vos propres simulations et continuer d'assimiler les chiffres concernant l'équité grâce à notre calculatrice de cotes et probas de poker.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire