Limit Hold'em : Chaque Mise Compte

Barry Greenstein
Barry Greenstein

En Limit Hold'em, il est crucial de comprendre l'importance d'une simple mise, et comment cette mise vous affecte ainsi que vos résultats sur le long terme.

Les joueurs qui ont à l'origine principalement assimilé le poker en No-Limit, peuvent complètement passer à côté du concept de l'importance d'une simple mise en poker Limit.

Dans une partie de No-Limit, en jouant "profond"avec un stack de plus de 200 grosses blinds, une simple mise est relativement insignifiante par rapport à la quantité de jetons risqués d'être gagnés ou perdus.

Le No-Limit est un jeu de surclassement de vos adversaires, tout est affaire de maximiser vos gains et de minimiser vos pertes. Vous jouez pour les stacks, et recherchez des opportunités de pousser votre adversaire à une décision pour tous ses jetons.

En Limit, vous jouez les cotes appropriées, et travaillez à exploiter les maigres avantages statistiques.

Sur le long terme, votre but est de remporter quelque chose de voisin entre 1 et 3 grosses mises par heure sur la partie que vous jouez. Avec une marge de gains d'une faiblesse aussi impressionnante, votre jeu doit se montrer logique, vigilant, et bien reposer sur les maths.

Pour chaque mise que vous abandonnez sur une erreur, vous devez en gagner deux en retour avant de générer un profit. Cela veut dire que chaque erreur que vous commettez rend deux fois plus difficile de gagner de l'argent sur la partie. Une main de No-Limit salement jouée peut vous coûter votre tapis entier, tandis qu'une bonne main peut le faire doubler.

doyle brunson 31243
Comme toute l'ancienne génération, Doyle connaît bien le Limit.

Une main salement jouée en Limit peut équivaloir à perdre de multiples mises. Si vous jouez avec un taux de gains d'une mise de l'heure, une seule main mal jouée peut vous coûter de nombreuses heures de votre temps. Et travailler une moitié de session pour rien n'est jamais une bonne chose.

L'importance de la Turn

Avec une turn et une river comme tours de mises utilisant la plus haute limite, ces tours deviennent ceux les plus profitables dans une partie de Limit Hold'em. Une simple mise à la turn équivaut à deux mises au flop ; cette information évidente devient valable lorsqu'il s'agit de voir comment jouer la main.

Pour faire simple, admettons que vous être en première position et que vous floppez le jeu max absolu, absolument imbattable. Votre seul objectif dans la main en devient de construire un pot le plus large possible.
Vous êtes en heads-up et votre adversaire vient de miser sur le flop, probablement avec une paire, ou une main suffisamment forte pour vouloir aller voir la river.

Votre adversaire est suffisamment bon pour qu'une fois que vous ayez relancé, il aie une idée du fait que vous ayez quelque chose de fort. Vous pouvez être certain qu'après votre relance votre adversaire va se taire et passer en mode check-call. Pour faire le plus d'argent, attendez jusqu'à la turn pour faire votre relance.

Voici un tableau du nombre total de mises faites après avoir relancé le flop et avoir vu votre adversaire check-caller jusqu'à l'abattage après ça :


Street  Total de Grosses Mises de chaque Joueur
Flop 2
Turn 2
River 2

Mises Totales : 6

Dans le même scénario, vous suivez la mise de votre adversaire au flop, et le relancez à la turn. Il call puis check-call la river :


Street  Total de Grosses Mises de chaque Joueur
Flop 1
Turn 4
River 2

Mises Totales : 7

En attendant le turn pour faire votre relance, vous avez gagné une grosse mise complète. Comme vous pouvez le voir dans le tableau suivant, attendre la river pour relancer produit le même résultat qu'à la turn :


Street  Total de Grosses Mises de chaque Joueur
Flop 1
Turn 2
River 4

Mises Totales : 7

L'avantage évident de faire la relance à la turn est de forcer votre adversaire à payer plus pour voir la river. Sachant qu'il est rare d'avoir une main au flop ou à la turn qui soit impossible à battre, laisser votre adversaire tirer une river gratuite ou pour pas cher, n'est pas toujours dans votre meilleur intérêt.

Le Three-Betting (Sur-Relance)

Si en Limit Hold'em votre objectif à chaque main est de maximiser vos grosses mises, il est important de jeter un œil au 3-betting. Tout comme attendre jusqu'à la turn pour relancer vous fait gagner de l'argent, le 3-betting en fait de même. La différence est que l'augmentation de la taille de mise augmente géométriquement la différence dans les grosses mises, selon quand vous faites le move.

Dans ce premier tableau, vous 3-bettez le flop, en supposant que vous êtes hors de position, que vous ayez ouvert et que vous avez été sur-relancé. Aussitôt que vous 3-bettez (sur-relancez), votre adversaire arrête de relancer et ne fait plus que suivre à partir de ce point.


Street  Total de Grosses Mises de chaque Joueur
Flop 3
Turn 2
River 2

Mises Totales : 7

Comme vous pouvez le voir, 3-better le flop ne vous a rapporté que le même montant d'argent qu'une simple relance à la turn ne l'aurait fait.
Vous avez maintenant un joueur bien plus agressif assis de l'autre côté, mais vous ne faites pas plus d'argent. Attendre la turn résout le problème :


Street  Total de Grosses Mises de chaque Joueur
Flop 2
Turn 6
River 2

Mises Totales : 10

En attendant la turn pour 3-better, vous avez récolté trois grosses mises supplémentaires par rapport à si vous aviez sur-relancé au flop. C'est ce genre de petites différences qui permettent aux bons joueurs de poker d'être des gagnants constants en parties de Limit.

La difficulté du Poker Limit est de trouver la frontière entre maximiser vos gains de grosses mises, tout en réduisant les cotes de vos adversaires pour tirer contre vous. Pomper un pot d'une manière qui donne à votre adversaire de meilleurs cotes, vous fait plus mal que cela ne vous aide.

Vous devez comprendre le but de votre adversaire avant que vous ne puissiez formuler un plan pour atteindre vos propres objectifs. Souvenez-vous toujours que même si une simple mise peut sembler insignifiante, elle ne devrait jamais être misée ou suivie à la légère sans réfléchir. Vous devez faire chaque action pour une raison, et vous focaliser sur la préservation de vos pertes. Chaque dollar économisé est un dollar gagné.