Liv Boeree se confie sur l'attentat de Barcelone

Liv Boeree PSC Barcelone 17

Barcelone a été touchée tandis que le PokerStars Live de Barcelone débutait juste. Les questions qui pouvaient alors se poser étaient : Quelle doit être la réponse appropriée ? Devons-nous continuer à jouer ?

Il n'est pas le travail de la communauté poker de trouver les réponses à ces attaques terroristes, cependant comme tout le monde il est impossible de les ignorer.

Mais alors comment gérer cette nouvelle menace permanente ?

Pour débattre de la question, nous avons retrouvé Liv Boeree de la Team Pro PokerStars.


Te souviens-tu où tu étais quand tu as appris à propos de l'attaque terroriste qui a eu lieu aux Ramblas jeudi dernier ?

J'étais à la table de poker, bien engagée dans le tournoi High Roller à 10 000 €. Ma maman m'a envoyé un message et a essayé de m'appeler.

J'ai d'abord été surprise. Elle me demandait si tout allait bien, et je lui ai répondu "bien sûr, pourquoi ?". Elle m'a alors expliqué ce qu'il venait de se passer.

Comment as-tu réagi sur l'instant ?

Ma première réaction fut de m'assurer qu'Igor (Kurganov son compagnon NDLR) allait bien. Et puis... c'est difficile de trouver les mots. Je ne veux pas utiliser le mot "désensibilisée", mais c'est malheureusement devenu une partie de la vie.

Ce n'est pas que je ne réalise pas ce qu'il s'est passé, mais il y a 20 000 personnes qui meurent chaque jour pour des raisons inutiles, des choses terribles qui sont évitables.
Il y a des meurtres tout le temps, qui sont commis par des gens horribles mais aussi dérangés, mais ils font pas autant les titres de la presse. Du coup on n'y pense même pas.

Liv Boeree Barcelone
"La couverture des médias est sujet à débat." (photo PokerStars)

La couverture des médias est un sujet difficile à aborder, et à débat. Bien sûr ces terroristes se font laver le cerveau et croient en des choses stupides, mais ils veulent aussi la notoriété. Ils voient les autres attaques faire la Une, et cela les inspire. Ça les pousse à vouloir leur propre moment de "gloire".

Plus on en fait, plus on en aura, donc il faut faire quelque chose d'autre. On doit évidemment essayer de minimiser la terreur et rendre hommage aux victimes, mais il ne faut pas non plus en faire des tonnes, sinon cela se perpétue tout seul.

Ces types veulent la célébrité, et ils la veulent pour de très mauvaises raisons. On ne devrait pas leur la donner.

Es-tu allée à La Rambla où l'attaque a eu lieu ?

Non. Pas seulement parce qu'il y avait beaucoup de monde, mais bon... je suis suffisamment triste à propos de ce qu'il s'est passé. Je n'ai pas besoin d'aller là-bas pour me rendre encore plus triste.

Que penses-tu de la façon dont Barcelone a géré la situation ?

Je suis très impressionnée par la ville et ses habitants en général. J'ai aimé voir les gens aller à la plage ou travailler le jour d'après.
Il y avait évidemment un sentiment plus sombre, mais les gens étaient de retour à leur vie, parce que c'est ce qu'on doit faire !

PSC Barcelone zone du tournoi
"Il faut continuer de vivre sa vie pour ne pas donner aux terroristes ce qu'ils veulent."

Si nous ne le faisons pas, les terroristes obtiennent ce qu'ils veulent. Ils veulent la peur, la perturbation, et ils veulent qu'on parle d'eux. On doit donc aller de l'avant, et ne pas leur donner ce qu'ils attendent.

Une question à l'esprit de beaucoup ici, était de savoir si ce tournoi de poker devait avoir lieu.

Bien sûr qu'il le devait ! Il n'a aucun débat à avoir ! Qu'aurions-nous fait d'autre, laissé les terroristes gagner ?
Annuler ce festival de poker n'était pas une option, à moins qu'il n'y ait eu un risque concernant la sécurité. Mais celle-ci est la plus haute que j'ai jamais vue sur n'importe quel tournoi, c'est rassurant.

En fait on peut maintenant voir la communauté poker encore plus prévenante les uns envers les autres. Cela a donné à tout le monde une certaine autre perspective.
Cela montre que nous somme tous là pour la même chose, et nous voulons tous vivre une vie de paix. C'était quelque chose de beau à voir.

D'ailleurs même de plus gros évènements n'ont pas été annulés, comme le match du FC Barcelone qui a joué ce week-end. Comme pour marquer des points.

Exactement, et c'est bien pour les Espagnols qu'ils l'aient fait.

Nous ne devrions pas oublier que les chances d'être touché par une attaque terroriste sont très faibles, comparé à tout le reste. Nous devons être conscients que notre esprit nous joue des tours, qu'il surévalue certaines choses et en sous-évalue d'autres.
Les médias nous bombardent de certains trucs mais pas d'autres. La pollution de l'air a plus de chances de nous tuer, mais on en entend pas tout le temps parler.

As-tu déjà vu ce conflit religieux - si on peut l'appeler conflit - se transcrire au sein de la communauté du poker ?

Jamais. Absolument jamais. Et je doute fortement qu'il le fera un jour.