Main Event, Day 1D - « Black Day » pour Bruel

Si le quatrième et dernier jour de qualification voyait les plus grosses stars entrer en piste, la journée n'aura guère été belle pour les français. Elle aura même ressemblé à un cauchemar pour certains, Patrick Bruel en tête essuyant deux horribles bad beat.

Le dernier jour du premier tour de qualification voyait 2461 joueurs se réunir autour des tables, fermant par la même les inscriptions pour cette édition 2008. Avec un total de 6844 joueurs, il s'agit du second plus gros Main Event de l'histoire. La route s'annonçait en tout cas longue vers les 666 places payées, et plus encore vers la première place tant convoitée promettant plus de 9 millions de $ à celui qui saurait la décrocher.

Cette dernière journée du Day 1 avait attiré le plus gros des grandes stars n'étant pas encore entrées en lice, notamment Phil Hellmuth (auteur d'une entrée à grand spectacle remarquée), Antonio Esfandiari, Phil Laak, Gus Hansen, Phil Gordon, et le vainqueur de l'an passé Jerry Yang.

Pas mal d'entre eux chutèrent en tout cas plus rapidement qu'attendu : Phil Ivey, Doyle Brunson, Chris Ferguson, Michael Mizrachi, David Williams notamment.

Se qualifièrent en revanche : Phil Hellmuth, Jennifer Harman, Carlos Mortensen, Jerry Yang, Gus Hansen, Allen Cunningham, Howard Lederer.

Côté français, une sale nouvelle allait bien vite se tramer, avec l'élimination incroyablement malchanceuse de Patrick Bruel. Sur un premier coup, « P14B » détenait un full avec 10-10 sur un board 5-5-10, face à un adversaire avec J-J en mains, avant qu'un horrible J ne tombe à la turn pour le full max adverse. Malgré un joli retour, il sera éliminé peu de temps après, avec A-10 face à A-J sur un flop A-10-9, son adversaire trouvant une improbable quinte backdoor avec 8 et 7. Assurément ce que d'aucuns peuvent appeler un véritable « black day »...

D'autres éliminations étaient à noter dans les rangs français au cours de la journée. Fabrice Soulier tout d'abord après avoir quelque peu joué au yo-yo, tombant contre un full malgré son brelan d'as. Almira Skripchenko suivit le même chemin avant la pause, tout comme Pascal Perrault dont les as furent battus par les valets. Malgré des débuts encourageants, Gabriel Nassif subissait de son côté la loi des mains improbables de Gus Hansen, se faisant craquer sa paire de rois par le... 10-8 du danois. Autre éliminé : Philippe Rouas.

Les meilleures nouvelles devaient aller se chercher du côté de joueurs moins connus, tel Jean-Pierre Petroli, William Cabre, Alain Faust, Germain Gillard, mais aussi Michel Cohen. Tous se qualifiaient pour le Day 2.

Un Day 2 qui allait donc compter pas moins de 55 français. Malgré quelques grosses sorties, la majeure partie de nos ressortissants attendus était bien là pour poursuivre l'aventure. Arnaud Mattern menait la danse avec ses quelques 158 000 jetons (pour la neuvième place provisoire au général !), suivi par Diren Yildiz et Gilles Smadja.

Derniers Blog Posts »