Main Event, Day 8 - Antoine Saout dans les 9 !

Antoine Saout
Antoine Saout, qualifié Everest Poker sera aux November Nine!

Après huit jours d'intenses efforts pour les 27 derniers rescapés du Main Event, le verdict est enfin tombé : la table finale des "November Nine" est constituée. Et parmi eux, on tient notre français, Antoine Saout!

Bien qu'ils aient été trois au départ de la journée, une performance admirable (deux tricolores seulement avaient réussi ce coup d'éclat lors de deux années différentes, Brochard en 1998 et Fitoussi en 2003), rien n'était encore joué pour garantir la présence d'au moins un de nos représentants en table finale du Main Event. Trop souvent cette année les espoirs (de bracelets) se seront transformés en désillusions avec nos français ayant finalement dû se contenter des places d'honneur.

Ici la quête était toute autre, celle donc d'avoir le privilège de décrocher l'un des neuf sièges de la table de poker la plus convoitée, de vivre trois mois dans la peau d'un des 9 survivants du plus grand tournoi de poker au monde, et d'en retirer tous les bénéfices médiatiques et financiers.

De nos trois valeureux rescapés, François Balmigère semblait le moins prédisposé à rentrer dans ceux-là, en précaire position de short stack. Bien qu'ayant réussi un premier doublement de son tapis avec AQ contre KK, le toulousain trouvait un peu plus tard la sortie avec les JJ face à la quinte river de Billy Kopp avec 8 et 7. Et "Balmix" de terminer à une belle 25ème place, pour un prix de 352 832 $.

Même s'il n'était pas le mieux placé de nos trois frenchies au démarrage de ce dernier jour, Ludovic Lacay était sans doute celui vers qui les espoirs se portaient plus particulièrement du côté des supporters de l'hexagone. C'est le dernier français qui allait hélas faire mal à Cuts, trouvant son as à la river pour s'adjuger un gros pot face à la paire de dix du joueur de la Team Winamax, sur un flop 7-5-J-6-A.
Contraint de s'en remettre à jouer la place (au vu des énormes paliers d'argent à ce stade), Lacay patientait ensuite et finissait par tout envoyer avec une paire de 7, insuffisante face à l'AK de Jeff Shulman trouvant son roi pour réussir le coin-flip et sceller la sortie de notre français à la 16ème place. Même s'il ne sera pas parvenu à atteindre son rêve, Ludovic repart avec 500 557 $, son plus gros gain à ce jour, soit 86 000 de plus que son premier gros résultat de l'époque réussi en 2007 avec une seconde place sur le WPT de Barcelone.

Saout dans l'histoire

Grâce au coup pris sur son compatriote, Antoine Saout avait en tout cas idéalement relevé la tête après avoir perdu quelques millions de jetons dans un gros pot face à Billy Kopp et sa quinte, paire de 4 en mains sur un petit flop. D'autres bons pots remportés face à Antonio Esfandiari et Steven Begleiter auguraient d'une remontée en de meilleures eaux, mais trop souvent confronté à des relances, le tapis du sponsorisé Everest allait se mettre à fondre. Sans doute un peu excédé, Saout finissait par employer la manière forte et à jouer du tapis pour remettre de l'ordre. L'un d'eux se transforma en coin-flip avec 88 contre l'AK de l'anglais Akenhead, au dénouement heureux ayant permis au français de passer le cap des 13 millions mais surtout de survivre.

Le résident de Saint-Martin des Champs rejoint ainsi Marc Brochard (1998) au rang des deux seuls français ayant atteint une finale du Main Event.

Ivey sera là

Dans le reste des évènements de la journée, l'espagnole Leo Margets a arrêté sa course en 27ème position (352 832 $) avec A7 contre AT, sans pouvoir devenir la deuxième joueuse de l'histoire finaliste du Main Event après Barbara Enright en 1995.
Le vainqueur de l'Event 36 Jordan Smith est le "bubble boy" de l'affaire, éliminé à la 10ème place, ayant vu ses AA craqués par la paire de 88 d'Eric Buchman ayant trouvé son brelan au flop.
Antonio Esfandiari ne sera allé plus loin que la 24ème place (352 832 $), parti à tapis avec sa paire de 5 face à Begleiter qui détenait la top paire au flop.
Phil Ivey sera donc la seule star (et pas des moindres) à revenir en Novembre pour tenter l'incroyable pari de remporter le tournoi. L'américain avait pourtant mal entamé la journée, perdant un JJ contre QQ et quelques coin-flips, mais sera parvenu à effectuer une belle remontée.

Les neuf "November Nine" sont en tout les cas désormais connus. Comme leur sobriquet l'indique, ils reviendront donc le 7 novembre pour se disputer le plus prestigieux bracelet WSOP qui soit, et bien entendu le faramineux prix attenant de 8 546 435 $.

Rendez-vous ces prochains jours pour la présentation de nos 9 finalistes, ainsi que pour le bilan français de ces WSOP et bien plus encore.


Les November Nine

Darvin Moon (USA) - 58 930 000 jetons
Eric Buchman (USA) - 34 800 000
Steve Begleiter (USA) - 29 885 000
Jeff Shulman (USA) - 19 580 000
Joe Cada (USA) - 13 215 000
Kevin Schaffel (USA) - 12 390 000
Phil Ivey (USA) - 9 765 000
Antoine Saout (FRA) - 9 500 000
James Ankenhead (ANG) - 6 800 000

 

Derniers Blog Posts »