Comment Maria Ho a utilisé un tell mythique aux WSOP 2007

Maria Ho tell du cou
L'écharpe que porte George Danzer ne paraîtra plus aussi ridicule après avoir entendu cette histoire.

Vous connaissez forcément ce tell légendaire qui veut qu’on puisse voir la veine saillante battre le pouls dans le cou de son adversaire lorsqu’il bluffe ?

Eh bien figurez-vous qu’en 2007, Maria Ho a vraiment utilisé ce tell au moment de décider de suivre une mise, ce qui lui a permis de rester dans le tournoi et de finalement terminer 38è du Main Event des WSOP.

« C’était un moment crucial », se remémore Maria dans cette vidéo interview de notre série "leurs meilleurs moments".

« Cette main m’a permis de véritablement revenir dans la course, en termes de jetons et de confiance. J’ai appris à me fier à mes instincts. »

Cette année-là, elle a remporté 237 865 $, son meilleur résultat à l’époque. Depuis, Maria a accumulé 1,6 million de dollars en gains en tournois, mais c’est un moment clé qu’elle n’oubliera jamais.

Le « Meilleur Moment » de Maria Ho

Retrouvez la vidéo complète ci-dessous (en anglais) et n’hésitez pas à partager vous aussi avec nous vos meilleurs moments de poker dans les commentaires en fin d’article.

« Je voyais son cou palpiter »

Remarquer ce tell et avoir le courage de suivre son instinct a été un énorme pas en avant pour Maria. À l’époque, elle était joueuse professionnelle depuis à peine deux ans, et sur le circuit live depuis huit mois.

La main en question a démarré très fort, avec beaucoup d’action avant le flop. Maria avait une paire de Dames. La meilleure carte du flop était un 8, et son adversaire a misé assez pour la pousser à aller au tapis.

maria ho 11118
Maria Ho aux World Series of Poker.

Sur le papier, Maria savait qu’elle pouvait être facilement battue par une paire d’As ou de Rois. Son adversaire, un pro chevronné, était assis directement à sa gauche.

Maria a tout fait pour gagner du temps pendant cinq ou six très longues minutes pendant lesquelles son adversaire semblait de plus en plus mal à l’aise.

« Je m’en souviens comme si c’était hier, dans les moindres détails. D’un coup, son cou s’est mis à palpiter.

Ça aurait pu être à cause de la nervosité, ou parce qu’il avait une excellente main. Mais comme il avait beaucoup d’expérience, j’étais persuadée que c’était de la nervosité.

J’avais l’impression que plus j’attendais, plus il semblait tendu. »

Maria a donc finalement pris la bonne décision, mais l’histoire ne s’arrête pas là.

« Il fallait quand même que j’arrive à gérer le turn et la river, et je me souviens avoir pensé que c’était les deux cartes les plus importantes. »

Jetez un œil à la vidéo ci-dessus pour en savoir plus sur cette incroyable main, et cliquez sur les liens suivants pour découvrir d’autres Meilleurs Moment du Poker.


Autre épisode de la série :

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire