Le Poker dans M*A*S*H

Partager:
19 avril 2012, Ecrit par: PokerListings France
Le Poker dans M*A*S*H

Spin-off du film éponyme sorti en 1970, les 251 épisodes de la série en ont fait une véritable institution.

Avec 11 saisons, la série a duré beaucoup plus longtemps que la guerre de Corée elle-même, et est restée populaire jusqu'à son tout dernier épisode en 1983. Elle était (à l'époque) la série la plus regardée de l'Histoire.

Le film M*A*S*H n'offre qu'un petit aperçu de l'importance du poker dans la 4077ème division du Mobile Army Surgical Hospital.

Cependant, un des couplets de la chanson utilisée dans le générique (en version intrumentale), « Suicide is painless », compare la vie à une partie de cartes désespérée :

« Difficile de jouer au jeu de la vie / De toutes façons je vais perdre / Je finirai par tirer la mauvaise carte / Donc voilà tout ce que j'ai à dire : / Le suicide ne fait pas mal »

Et s'il n'y a quasiment pas de poker dans le film M*A*S*H, son réalisateur Robert Altman en fera un des thèmes principaux de son film "Les Flambeurs" en 1975, un des meilleurs films jamais réalisés sur le monde du jeu.

mash poker colonelblake
McLean Stevenson, dans le rôle du Lieutenant Colonel Henry Blake.

Quant à la série M*A*S*H, on y a souvent vu les personnages jouer une partie de poker.

 

S02E13 – Guerre et jeu

Dans cet épisode de la deuxième saison, le chirurgien en chef Hawkeye Pierce (incarné par Alan Alda, dont le nom sert parfois de code pour une paire d'as), le chirurgien Trapper McIntyre (Wayne Rogers), le colonel Blake (McLean Stevenson), le caporal Klinger (Jamie Farr) et quelques autres passent la nuit à jouer au poker en dealer's choice (choix du donneur, qui choisit la variante jouée à chaque tour).

Ceux-ci jouent donc à différentes variations de 5-card stud et de 5-card draw pour des petites mises – un dollar en moyenne – et des pots qui peuvent s'élever à plus de 20$.

Parfois le jeu est interrompu, par exemple quand Hawkeye et Trapper sont appelés d'urgence à la salle d'opération, mais il est clair que c'est la partie de poker qui revêt le plus d'importance.

Ils évoquent avec humour le Far-West et Trapper d'ajouter : « Il est temps qu'on sépare les garçons des hommes par ici ».

Il s’autoproclame nouveau « sheriff » et adresse un pouce levé à Klinger, toujours déguisé en femme dans l'espoir d'être réformé.

« Et ça c'est la nouvelle maîtresse d'école », ajoute-t-il. « À ton tour de dealer, Tex », enchaîne un autre.

Soudain des coups de feu retentissent, renforçant le côté Far West, et la partie est de nouveau interrompue par un soldat (John Ritter en guest-star) prêt à tout pour être lui aussi réformé et ne pas retourner au front.

Tout finit par rentrer dans l'ordre sans trop de problèmes et la partie reprend jusqu'à la fin de l'épisode, à l'aube.

« Semaine prochaine, même jour, même heure ? », demande quelqu'un alors que la partie touche à sa fin. « Je croyais qu'on était déjà la semaine prochaine », lui répond-on.

 

mash poker overhead
Le poker a toujours été "chez lui" dans l'armée.

S03E22 – Jour de solde

Le poker fait son grand retour dans cette troisième saison alors que plusieurs joueurs veulent mettre en jeu leur paie.

Et cette fois-ci, l'aumônier de l'unité le Père Mulcahy (William Christopher) se joint à la partie. Il explique être en train d'essayer de réunir des fonds pour ouvrir un orphelinat, mais cela laisse ses adversaires froids.

« Attention, pas d'aide extérieure mon Père », le prévient Trapper, les yeux au ciel, lorsqu'il s'assoit.

« Non, non, non », répond le Père Mulcahy, du tac au tac. Il perd rapidement assez d'argent pour quitter la partie, prouvant peut-être qu'il n'a effectivement bénéficié d'aucune intervention divine.

Mais finalement le Père Mulcahy va bien recevoir une aide inespérée lorsqu'il s'avère y avoir un problème avec les salaires.

3000$ dollars supplémentaires arrivent avec l'argent prévu pour les soldes des officiers et des soldats, et plutôt que de rectifier la situation, Hawkeye (chargé de gérer la paie de ce mois-là) décide de reverser l'argent au Père Mulcahy pour son orphelinat.

Plus tard, un comptable vient mener l'enquête sur les fonds manquants.

Tout s'arrange rapidement lorsque Trapper remporte un gros pot grâce à un carré de 10 après un rebuy avec une montre volée à Hawkeye.

Hawkeye prend l'argent des mains de Trapper – quasi 3000$ – et le remet au comptable.

L'épisode se clôt sur l'innocent Fish tentant de lancer une nouvelle partie : « Personne veut faire une bataille ? », lance-t-il, « ou une dame de pique ? »

 

S05E04 – Radar monde en grade

mash poker radarbadpokerface
Radar doit encore travailler sa poker face.

Dans la cinquième saison, Radar a suffisamment progressé pour pouvoir jouer avec les autres, bien qu'il doive encore travailler sur sa « poker face ».

Lors d'une partie de 5-card draw, tout le monde est en course et Radar tire trois cartes.

Radar jette un œil à la première et laisse échapper un gloussement. Regarde la seconde et se met à rire. Retourne la troisième et... « Ah ! », dit-il avec un grand sourire. Sans grande surprise, il a touché un brelan, et remporte finalement un petit pot avec grande satisfaction.

La partie touche à sa fin peu après et un des joueurs, Woodruff, n'a pas les 85$ qu'il doit. Il explique alors qu'il travaille au QG et qu'il a accès à une Ronéo avec laquelle il peut falsifier une promotion.

Hawkeye et B.J. Hunnicut (Mike Farrell) lui demandent de faire de Radar un sous-lieutenant, et quelques jours plus tard, ils sont exaucés.

Lorsqu'il apprend la nouvelle, Radar ne comprend pas la raison de sa promotion, mais Hawkeye et B.J. préfèrent ignorer sa confusion.

« C'était inscrit dans les cartes », lance B.J.

Comme on peut l'imaginer, Radar n'est pas très à l'aise avec l'autorité que lui confère sa promotion. De la même manière que son honnêteté quasi-maladive l'avait empêché de profiter pleinement de son brelan, son caractère généreux et sincère l'empêche de se sentir à l'aise en tant que chef.

À la fin de l'épisode Hawkeye et B.J. font en sorte qu'il soit rétrogradé à son rang d'origine, Caporal.

 

S06E14 – Le Marchand de Corée

Dans cet épisode, un nouveau joueur apparaît à la table : le Commandant Charles Emerson Winchester III (David Ogden Stiers).

mash poker winchesterwhistling
David Ogden Stiers dans le rôle du Major Charles Emerson Winchester III.

Encore une fois, la partie à lieu le jour de la paie, mais lorsqu'un problème au QG retarde le paiement, Charles prête de l'argent à plusieurs officiers.

Lorsque Hawkeye et B.J. bénéficient eux aussi de son aide, ils le surnomment « Le Marchand de Corée », en référence au Marchand de Venise de Shakespeare, et décident de l'inviter à jouer.

Étant débutant, tout le monde a hâte de déposséder « Losechester » de son argent.

« Autant que je vous prévienne tout de suite », leur dit Charles, « je suis quelqu'un de très chanceux ». « Oh, nous aussi », lui répond Hawkeye du tac au tac, « c'est pour ça qu'on est en Corée. »

La partie commence et lors du premier tour de 5-card draw, Charles relance, puis demande 4 cartes, suscitant quelques sourires autour de la table.

Des sourires qui s'effacent rapidement lorsqu'il présente une suite et remporte un énorme pot, tout en sifflotant La Traviata de Verdi.

Il continue d'écraser ses adversaire pendant plusieurs heures, jusqu'à ce qu'ils découvrent enfin son « tell » : il siffle plus fort lorsqu'il bluffe.

« La Rapsodie du Bluff ! », lance B.J. Ils finissent par tous récupérer leur argent (voire plus) et c'est eux qui quittent alors la table en sifflotant.

 

S10E05 – Le Démon du jeu

Dans l'épisode « Le Démon du Jeu », B.J. est contrarié par le fait que sa femme doive prendre un boulot pour pouvoir payer le crédit de la maison.

Et ce sont ses adversaires du jour à la table de poker qui font les frais de sa frustration puisqu'il les bat sans merci main après main.

Hawkeye Alan Alda
Alan Alda, dans la peau du Capitaine Benjamin Franklin "Hawkeye" Pierce.

Lors d'un tour de 5-card draw, le groupe fait des petites relances de rien du tout avant le tirage. B.J. reste inflexible pendant que les autres prennent des cartes.

« On se croirait à un dîner royal », ironise un Sergent Verbanic (Anthony Chamota) méfiant.

Après le tirage, B.J. et Verbanic continuent de relancer à qui-mieux-mieux avant que ce dernier ne lance « allez, on joue comme des grands maintenant » et relance de 10$.

B.J. lui répond en misant 20$ supplémentaires, et quand Verbanic relance à nouveau, B.J. fait monter la mise à 100$, en ajoutant son alliance au butin pour y arriver.

Pendant ce temps-là, Hawkeye, muni d'un chapeau de cow-boy, se prépare un verre et aperçoit la main de B.J. : T 8 9 A 6 ! Il n'avait qu'un as, n'a pris aucune carte et bluffe.

Et ça fonctionne. Verbanic finit par se coucher.

La partie se poursuit jusqu'à ce que les autres se lassent de perdre contre B.J. Pas rassasié, celui-ci se rend au club des officiers et s'en prend à des soldats en lançant des paris au flipper, jusqu'à ce que finalement Margaret « Lèvres en feu » Houlihan (Loretta Swit) et Hawkeye interviennent.

C'est d'ailleurs Margaret qui va forcer B.J. à arrêter de s'apitoyer sur son sort. Il se plaint d'avoir à être loin de sa famille.

« C'est peut-être toi qui as le plus à perdre », lui dit-elle, « mais c'est parce que c'est toi qui a le plus tout court. » Une phrase qui vaut aussi à la table de poker.

Le poker a fait d'autres apparences dans M*A*S*H, dont l'épisode « L'Hôtel est Complet » (S06E18) où ils jouent au Double Cranko, un jeu qu'ils ont inventé et qui est un mix des échecs, des dames, du poker et du gin rami et où les règles semblent changer selon l'humeur des joueurs (« Les fous sont les valets ! »).

Moins sombre que le film, la série M*A*S*H oscillait souvent entre l'humour et le sérieux, préférant aborder les thèmes relatifs à la guerre avec le sourire plutôt que les larmes.

Le poker était donc le moyen idéal d'injecter un peu de divertissement dans un cadre qui y est d'ordinaire peu propice.


(par Martin Harris, de Hard-Boiled Poker)

 

Partager: