Michael Phelps vs. Ian Thorpe, destins croisés - Le poker bon pour la retraite ?

phelps thorpe3
Thorpe et Phelps.

Michael Phelps, Ian Thorpe... Deux anciens champions de natation aux destins croisés et qui vivent leur retraite sportive d'une manière totalement opposée : quand l'un a trouvé un certain équilibre en s'adonnant à de nouvelles activités dont le poker, l'autre défraye la chronique par ses excès et sa dépression. Et si Ian Thorpe devait lui aussi se mettre au poker ?

Ils ont été tous les deux de véritables champions de natation, parmi les plus grands de l'hostoire de ce sport. Leurs exploits sportifs ont fait le tour du monde et les commentateurs finissaient par peiner pour trouver des superlatifs suffisamment élogieux.

Ils sont donc désormais tous les deux à la retraite... pour le meilleur et pour le pire.


Michael Phelps sauvé par le poker ?

Le "Glouton du Michigan" est né le le 30 juin 1985 dans le Maryland.

Son Palmarès

Il est le sportif le plus titré de toute l'histoire des Jeux Olympiques puisqu'il remporté 18 médailles durant les trois Olympiades auxquelles il a participé !

Il détient également le record :

  • du nombre de médailles Olympiques (toutes catégories sportives confondues).
  • du nombre de médailles Olympiques au cours des mêmes J.O. (Athènes 2004).
  • de titres remportés au cours des mêmes J.O. (Pékin 2008) car il bat 7 records du monde et un record olympique.
  • de titres de champion du monde en tant que nageur (26 au total !).
  • de victoires sur deux distances dans trois J.O. successifs.

Il est également nommé 7 fois nageur de l'année et 9 fois nageur américain de l'année.

IMG1924
Michael Phelps, une transition réussie des bassins aux tables de poker.

"The Baltimore Bullet" prend sa retraite le 4 août 2012, après avoir gagné 4 médailles (2 en or et 2 en argent), ainsi que la course de relais américain au 4 x 100 m quatre nages aux J.O. de Londres en 2012.

Sa vie à la retraite

Même lorsqu'il était sportif, Michael Phelps se passionnait pour le poker. A la retraite, bien décidé à s'amuser un peu après des années de privation et d'entraînement, il s'est mis à participer régulièrement à des parties.

Il joue à Las Vegas, où il gagne notamment 100.000 $ lors d'une partie de cash game en 2012. On le voit aussi à Londres, et même au Main Event du PokerStars Caribbean Adventure où il se paye le luxe d'affronter les meilleurs joueurs au monde dans un tournoi à 10.000$. Et visiblement il y prend beaucoup de plaisir.

Trop, peut-être ? S'il est accueilli avec bienveillance par la planète poker, son entourage est beaucoup plus réservé car il semblerait que Michael soit atteint d'addiction. Il est vrai qu'après avoir autant gagné dans leur carrière, le goût de la compétition devient parfois une drogue pour les sportifs, à qui il faut un paliatif à la fin de leur activité pour retrouver des "sensations", et cette fameuse adrénaline.

Heureusement, Michael a aussi une autre passion qui devrait l'aider à s'équilibrer : le golf. En septembre 2013, il était notamment sur les greens de Crans-Montana, sur le parcours qui accueille l'Omega European Masters.


Ian Thorpe devrait-il se mettre lui aussi au poker ?

« Thorpedo » est né le 13 octobre 1982 à Sydney.

Son Palmarès

Comme son rival Michael Phelps, Ian James Thorpe cumule les records :

  • Il est l'Australien ayant gagné le plus grand nombre de médailles d'or olympique (5).
  • Il est le second nageur le plus titré aux championnats du monde (le premier étant Phelps).
  • Il a été 4 fois nageur de l'année, et 5 fois nageur australien de l'année.
  • Il est le seul nageur a avoir remporté une médaille à la fois au 200 m, au 400 m et au 100 m (J.O. Athènes 2004).
  • Il est nommé Australien de l'année en 2000.
  • Il a été le plus jeune athlète à concourir dans une compétition internationale sous les couleurs de l'Australie (il avait seulement 14 ans).
  • il a été le plus jeune champion du monde de l'histoire.
bs wide thorpe3
Ian Thorpe doit lui encore faire face à ses démons.

Extrêmement populaire en Australie, il véhicule une image de solidité, de générosité et d'intégrité. Il a d'ailleurs reçu la médaille de l'ordre d'Australie.

Il prend officiellement sa retraite le 21 novembre 2006, suite à une mononucléose qui l'empêche de participer aux jeux du Commonwealth de Melbourne.

Sa vie à la retraite

Comme il n'a pas vraiment choisi de partir à la retraite, Ian vit très mal cette mise au repos forcée. S'il a bien tenté de revenir sur le devant de la scène en 2011, il n'a pas réussi à se qualifier pour les J.O. de Londres. Et en 2013, il avoue renoncer à participer aux J.O. de Rio.

Le début ou la suite d'une descente aux Enfers ?

En janvier 2014, le monde entier découvre avec stupéfaction que le quintuple champion olympique s'est blessé en tombant... parce qu'il était ivre. Et que ce n'est pas la première fois.

Il est alors officiellement admis en cure de désintoxication pour abus d'alcool.

Derrière les sourires de façade, Ian a avoué dans son autobiographie parue fin 2013 (« This is me ») souffrir d'une dépression depuis plusieurs années. Il aurait même essayé de se suicider. Alors son échec cuisant lors des derniers J.O. a achevé de le démoraliser.

ian thorpe book
La biographie de Ian Thorpe ne parle pas encore de poker. Une future porte de sortie pour l'ancien nageur ?

En février 2014, rebelote : Ian est hospitalisé après une absorption massive de médicaments, dont des antidépresseurs. Les policiers l'ont trouvé complètement hébété, en pleine rue à proximité de la maison de ses parents.

Pourtant, à 31 ans, l'ancien champion a encore de belles cartes à jouer !

De nombreux nageurs ont ainsi réussi leur reconversion après avoir arrêté leur carrière professionnelle : en France Alain Bernard se lance dans le coaching pour les sportifs de haut niveau et est aussi consultant sur Eurosport, Roxana Maracineanu est consultante pour plusieurs médias...

Et il y a donc aussi l'option poker, qui a ainsi séduit Michael Phelps mais aussi Amaury Leveaux et de nombreux sportifs d'autres disciplines (dont des ex-stars du football). Le poker possède de nombreuses vertus qui pourraient notamment lui apprendre à accepter de perdre et à considérer l'échec comme étant une source de leçons très utiles pour continuer à avancer.

Reste la question du profil psychologique : les proches de Ian le décrivent comment « ayant du mal à cerner ses problèmes ». Or, vu son état de vulnérabilité actuel et ses tendances à boire, le cocktail pourrait s'avérer explosif et le conduire tout droit à l'addiction en empirant même les choses.

Le poker est une activité noble et beaucoup y trouvent leur compte au moment de la retraite ou même d'un besoin de changement d'activité. Il reste malgré tout un jeu qui doit être joué avec un esprit en bonne santé. Pas dit donc que Thorpe devrait prendre la même vague que son ancien rival... du moins pour l'instant.


N. A.

 

Derniers Blog Posts »