Bio joueur : Nenad Medic

Nenad Medic

Daniel Negreanu a un temps pu craindre d'avoir un nouveau rival pour le titre de joueur de poker canadien le plus populaire.

Né à Apatin en Serbie (ancienne Yougoslavie) en 1982, Nenad a déménagé au Canada avec ses parents alors qu'il n'avait que cinq ans. Il en est depuis devenu citoyen.

A la base le jeune Medic nourrissait l'ambition de devenir joueur de basket professionnel. Et en grand fan des New Orleans Hornets, Nenad espérait même un jour faire partie de la NBA.

Medic joua donc au basket-ball universitaire à l'Université de Waterloo, et ce sont ses coéquipiers qui l'auront initié au poker. Mais une fois son diplôme en poche, son intérêt pour une carrière de joueur de basket avait basculé vers le jeu sur le tapis vert.

Dans un certain sens, l'esprit compétitif qu'il aimait du basket s'appliquait de toute façon également parfaitement au jeu de poker.

« La chose principale que je pense avoir acquise au basket, et que tout athlète possède réellement, c'est la mentalité de gagnant » aura dit Medic dans une interview à PokerListings. « Lorsque je jouais au basket, tout était affaire de gagner. Vous ne pouvez jamais bien prendre le fait de perdre. »
Ce qui est évidemment aussi vrai pour le poker.
« Deuxième, troisième, peu importe, vous devez jouer pour gagner. Et mentalement, il s'agit juste de rester concentré. C'est comme au basket, lorsque vous êtes à trois derrière, il y a beaucoup de pression sur vous. Vous devez garder la tête froide. Ca aide beaucoup pour le poker. »

Et il ne fallut pas longtemps avant que Medic ne commence à réussir au poker. Après une carrière en ligne jalonnée de succès, il se révèle pour la première fois aux yeux du public dans des épreuves live en 2005, en atteignant sa première table finale du World Poker Tour au PokerStars Caribbean Poker Adventure.

Il y termine finalement sixième, pour un gain de plus de 100 000 $. Puis il enchaîne avec une seconde place payée en WPT la même année, ainsi qu'avec deux "In The Money" aux World Series of Poker. Puis en janvier 2006, il enregistre une nouvelle table finale aux Aussie Millions (3ème) aux côtés de joueurs tels que Shannon Shorr, Mark Vos, Kenna James, et Lee Nelson.

C'était un bon début d'année, qui allait également voir Medic s'adjuger sa première victoire WPT en novembre aux World Poker Finals. Une victoire qui aida à booster sa bankroll (il récolta plus d'1,7 million de $), ainsi que sa célébrité dans le monde du poker.

Medic a depuis continué d'engranger les dollars dans plusieurs épreuves WPT (avec deux nouvelles tables finales (4ème à Festa el Lago en 2008 et dans le WPT de Chypre remporté par Thomas Bichon en 2009), avant de décrocher son premier bracelet des World Series of Poker, toujours en 2008.

Dans cet Event 1 des WSOP 2008, un tournoi de Championnat du Monde de Pot-Limit Hold'em, Medic dût se défaire d'un field record pour une telle variante, et remporta même alors le plus gros gain pour une telle épreuve.

Ce n'était pas seulement une incroyable victoire pour le canadien du fait de son premier bracelet ainsi remporté, mais également en raison du niveau global de ce tournoi, et de la densité du field de participants à travers lequel Nenad dût se frayer un chemin pour aller chercher son bijou. Rien que parmi les sièges de la table finale, on pouvait retrouver deux détenteurs de bracelets WSOP, Mike Sexton et Kathy Liebert, ainsi qu'Andy Bloch, Phil Laak et Patrik Antonius !

Pour l'anecdote, et alors qu'il ne restait plus que quatre joueurs, Mike Sexton commenta même durant une pause que Medic était « l'un des joueurs de No-Limit Hold'em les plus forts qu'il n'ait jamais vu ».

Une louange somme toute bien méritée : Nenad Medic détient aujourd'hui deux pièces du triptyque poker le plus convoité (WSOP, WPT, EPT), avec devant lui encore beaucoup d'années pour continuer de faire progresser son jeu et pour se forger d'encore plus gros succès.

Divers et anecdotes

* Premier vainqueur d'un bracelet lors de l'édition 2008 des WSOP
* A remporté le WPT World Poker Finals en 2006
* Mike Sexton a un jour dit de lui qu'il était « l'un des joueurs de No-Limit Hold'em les plus forts » qu'il n'ait jamais vu.

 

Derniers Blog Posts »