La reconnaissance faciale sonnera-t-elle le glas de la “poker face” ?

reconnaissance faciale

Une start-up californienne a développé un logiciel qui remarque et analyse les micro-réactions faciales.
Ce logiciel pourrait-il signer la fin du bluff ? Ou bien être utilisé par des arnaqueurs pour exploiter leurs adversaires ?

Savoir lire ses adversaires est une compétence fondamentale dans le poker. Les plus grands joueurs du monde, comme Phil Hellmuth, peuvent gagner plus et perdre moins grâce à leur capacité à remarquer le moindre indice chez leurs adversaires.

Pour mieux comprendre à quel point c’est important, regardez cette vidéo de Hellmuth lui-même (en anglais) :

Et pour voir ce que cela donne pendant une partie, cliquez sur la vidéo ci-dessous :

En résumé : pour devenir un grand joueur de poker, mieux vaut pouvoir deviner ce que pense le mec en face.

Infaillible

S’il est possible “d’automatiser” ces capacités dans un ordinateur, alors vous devriez pouvoir avoir un avantage incroyable sur tous vos adversaires, non ?

C’est probablement ce que se sont dit ces six étudiants en doctorat de l’Université de San Diego. Leur entreprise, Emotient, fait partie des 50 meilleures start-ups du TiE, et ils ont développé un logiciel qui permettrait en priorité d’analyser les réactions aux publicités à la télé.

Avec 30 images par secondes, il est capable d’analyser le moindre mouvement. Son inventeur estime qu’il est “infaillible”.

Ken Denman
Ken Denman

Ken Denman, PDG : « Il existe deux types de mouvements faciaux. Ceux qui sont volontaires, et ceux qui sont provoqués par les émotions. Lorsque les gens essayent de garder leur “poker face”, il reste tout de même ce qu’on appelle des micro-expressions. »

Précision à 95 %

Ces micro-expressions peuvent être trop subtiles pour l’œil humain… mais pas pour Emotient, à la Tim Roth dans Lie to Me.

L’entreprise promet une précision à 95%, quels que soient l’âge ou le sexe du sujet.

Le logiciel a prouvé son efficacité lors de diverses expériences. Il a par exemple été testé pendant le premier débat télévisé pour l’investiture républicaine aux États-Unis.

C’était la première fois que la reconnaissance faciale était utilisée dans ce contexte, et vous pouvez en découvrir les résultats ici (vous ne serez probablement pas surpris de découvrir que l’émotion prédominante chez Donald Trump est la colère).

L’efficacité du logiciel est globalement reconnue. Charlene Weiser, sur mediavillage.com, commente :

« Emotient reconnaît des centaines d’expressions à la fois de manière non-intrusive. Il permet de recueillir énormément de données sur les individus selon leur âge et leur sexe. Il peut notamment servir à suivre les réactions du public lors de conférences, d’événements sportifs, de concert ou de réunions d’affaires. »

Et bien sûr au poker.

Sept émotions universelles de base

Imaginez tout le potentiel de ce logiciel dans le poker, toujours savoir ce que ressent son adversaire. Certes, cela ne permet pas de voir les cartes, mais il n’y en aurait même plus besoin !

Emotient différencie sept émotions de base considérées comme universelles (et 20 mouvements supplémentaires) : la joie, le dégoût, la colère, le mépris, la surprise, la tristesse et la peur.

Emotient
Emotient travaille sur les 7 émotions universelles de base.

De quoi avoir une idée assez claire de la valeur de la main de votre adversaire, surtout en analysant l’évolution de ses émotions tour après tour.

Cette technologie pourrait facilement être utilisée sur les tournois télévisés en direct comme l’EPT, où les cartes des joueurs ne sont pas montrées. Un complice pourrait suivre le tournoi et analyser en temps réel les réactions des joueurs pour communiquer les informations au tricheur.

Et avec un dispositif comme les Google Glass, même pas besoin d’un complice. Idem avec le poker en ligne avec webcam. Les possibilités sont infinies : vous pourriez évaluer les réactions de tous vos adversaires à toutes les tables en simultané.

Vous pensez sûrement que vous ne tricheriez jamais ainsi, mais il y a forcément des gens avec moins de scrupules.

Alors, voit-on arriver la fin de la “poker face” ? Ce logiciel pourrait-il altérer définitivement le poker ?

Pas si vite.

Les limites du logiciel

Admettons qu’Emotient soit aussi efficace que le disent les experts. Reste qu’il devient inutilisable dès lors qu’il ne dispose pas des données dont il a besoin.

Voilà les éléments qui peuvent perturber le logiciel :

- Les mains ;

- Les grands chapeaux, particulièrement à grandes visières ;

- Pilosité faciale développée ;

- Lunettes à grosses montures ;

- Lunettes sombres/de soleil ;

Chris Ferguson
Chris Ferguson, le pire ennemi d'un tel logiciel.

Vous vous souvenez de Chris Ferguson ? Entre ses mains croisées devant son visage, sa barbe, son chapeau de cow-boy et ses lunettes noires, Emotient n’aurait pas pu le déchiffrer mieux que vous et moi.

Et si vous avez suivi attentivement les WSOP, vous avez sûrement remarqué que de nombreux joueurs couvrent tout ou partie de leur visage avec des capuches ou autres accessoires.

Il est peut-être impossible d’empêcher ces “micro-réactions” de se manifester, mais vous pouvez toujours masquer votre visage.

Les tournois peuvent être diffusés avec un léger différé, ou bannir les appareils électroniques. Et vous pouvez toujours éteindre votre webcam.

Autant dire qu’en l’état actuel des choses, la reconnaissance faciale ne pose aucune menace directe au poker. Et comme Ken Denman l’a confié à PokerListings :

« Le poker ne fait partie des secteurs auxquels nous nous intéressons. Emotient peut être utilisé dans de nombreux domaines, mais pour l’instant pas dans celui-ci. »

Rester vigilants

Certes, la reconnaissance faciale n’est pas d’actualité dans le poker, mais attention à ne pas oublier trois mots très importants dans la déclaration de Denman : “pour l’instant”.

Google a déjà développé un logiciel de reconnaissance de texte qui fonctionne en temps réel pour convertir des images de texte en texte. L’OCR est disponible sur téléphone depuis plusieurs années déjà.

La reconnaissance faciale, ce n’est qu’une question de temps. Mais pour l’instant, pas besoin de s’en préoccuper.

Le jour où votre adversaire vous tendra son téléphone par contre...

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire