November 9 interviews : John Dolan

john dolan

Retrouvez chaque semaine sur PokerListings l'interview d'un nouveau November Nine jusqu'à la table finale du Main Event des WSOP. Rencontre aujourd'hui avec John Dolan, américain de 24 ans originaire de Floride.

PokerListings : Quel a été ton sentiment sur la bulle de la Table Finale du Main Event ?

John Dolan : La table finale a en fait mis très longtemps à se dessiner : plus de 5 heures pour passer de 10 à 9 joueurs ! J'ai eu de chance en gagnant quelques bonnes mains et j'ai ainsi pu me construire un assez bon stack d'environ 30 millions. Ensuite, j'ai simplement continué sur ma lancée et me voici maintenant deuxième au chip count.

PL : Est-ce que tu as pu glaner quelques informations sur le jeu de tes adversaires ?

JD : Oui, je connais maintenant un peu mieux chaque joueur. Mais en réalité je ne pense que la bulle reflète le véritable niveau de la table finale. Ca jouait extrêmement serré, car faire partie des November Nine est quelque chose d'énorme !

PL : Comment gérer ce break de plusieurs mois avant la table finale ?

JD : Au début, je pensais que cette pause allait briser ma dynamique lors de ces WSOP. Mais maintenant que je suis qualifié, je me dis que c'est une bonne chose. Cela me permet de retourner chez moi en Floride et de me relaxer. J'aurais joué quelques tournois, que ce soit le WPT ou les WSOP Europe, mais ça sera tout.

PL : Comment a débuté ta carrière dans le poker ?

JD : J'ai commencé tout d'abord à l'université avec quelques tournois à 5-10 dollars, puis en jouant ensuite en ligne. J'ai perdu au début, comme tout le monde je le suppose ! Mais dès l'âge de 20 ans, j'ai pu me construire une belle bankroll, ce qui m'a permis de jouer des parties à plus hauts enjeux. Et lentement mais sûrement, tout s'est enchaîné.
Mes parents ne m'ont jamais interdit de jouer mais ils n'étaient pas vraiment enthousiastes : le poker en tant que profession ne leur a jamais semblé une option très réaliste. Mais aujourd'hui ils sont de tout leur cœur derrière moi et ils ont suivi assidûment mes performances ici aux WSOP. Mon père a même passé deux jours devant son écran quand il a su que je me frayais un chemin vers le Jour 8 !


Retrouvez nos précédents interviews des November 9 :

- Jason Senti
- Soi NGuyen
- Michael Mizrachi
- Filippo Candio
- Matthew Jarvis
- John Racener
- Joseph Cheong

Derniers Blog Posts »