Omaha : Erreurs courantes de débutants

Sam Farha
Si vous cherchez à apprendre l'Omaha, Sam Farha doit être votre modèle.

L'une des caractéristiques les plus cruciales qu'un joueur doit posséder pour réussir en Omaha est une extrême patience.

Vous devez certes être patient dans toutes les formes de poker, mais tout spécialement en Omaha.


Comprendre la Patience

Lorsque vous apprenez à jouer au poker en général, il est toujours meilleur de commencer à jouer un style conservateur, serré-agressif. Cela veut dire seulement jouer les mains premium, à de très rares exceptions près.

Au delà de la patience, l'Omaha laisse bien plus de place à l'erreur lorsque vous jouez des sous-mains premium, que le Hold'em ne le fait.

Pour mettre ceci en perspective : En Hold'em, il y a 169 permutations de main différentes. Si vous jouez un jeu conservateur au Hold'em, vous allez seulement jouer le top 10 des mains (en dehors du top 10 des mains, il y a 16 options différentes, incluant les versions assorties ou non des non-paires).

De toutes les mains possibles de départ, vous allez être seulement amené à en jouer 9,5%. Vous allez donc jouer une main sur dix.

En Omaha, il y a 16 432 différentes mains de départ uniques et possibles qui peuvent vous être distribuées. Dans toutes celles-ci, il y a 30 mains premium.

Chacune de ces mains de départ peut être double-assortie, simple-assortie, ou rainbow (arc-en-ciel). Cela vous donne, en tant que joueur conservateur, 90 mains de départ acceptables.

Ces 90 mains de départ ne font qu'un petit 0,5% de toutes les mains qui peuvent vous être distribuées. Si vous ne jouez que les mains premium, vous jouerez une main toutes les 200 vous étant distribuées.

Je doute qu'il existe un joueur vivant qui puisse ou envisagerait de s'en tenir à jouer une main sur 200. Cela signifie que jouer à l'Omaha va vous forcer à jouer des mains sous-premium.

Maintenant, ne me mettez pas en tort, il n'y a pas du tout d'erreur à jouer une main sous-premium. Le problème est que moins la main détient de force, plus grand est le risque d'erreur possible que vous pouvez faire avec.

IMG0251
L'Omaha est un jeu où il faut chercher le jeu max.

Pensez au Hold'em : si vous recevez AA à chaque main, vous pouvez faire une erreur ici ou là, mais dans l'ensemble vous allez gagner la plupart des pots que vous jouerez et vous vous débrouillerez très bien par vous même.

De l'autre côté, si vous ne receviez que des 6-8 dépareillés, vous feriez face à de nombreuses situations plus difficiles, vous exposant à faire bien plus d'erreurs.

La tentation des cartes

Au Hold'em, il y a quelques mains qui paraissent excellentes mais qui ne sont en fait que des mains de piètre qualité. Regardez K-T, cela semble toujours une main forte à première vue. Il y a une poignée de mains trompeuses telles que celle-ci en Hold'em, mais elles sont faciles à éviter.

En Omaha, il y a des centaines de mains qui paraissent excellentes mais qui n'ont qu'une faible valeur pour le débutant.

Un joueur de poker avancé et talentueux, peut jouer n'importe quelle main dans une situation correcte pour en tirer un profit. Cependant, en tant que débutant, vous allez faire de trop nombreuses erreurs avec des mains faibles pour pouvoir les jouer de manière profitable.

Si vous avez une expérience de Hold'em, vous pouvez tomber dans le piège courant de sur-jouer les petits connecteurs assortis, notamment si vous en avez quatre à la suite. Ne vous faites pas d'illusions - des mains telles que 4567, double-assorties ou non, ne sont pas des mains fortes à jouer pour un débutant.

L'Omaha est un jeu de nuts (jeu max) ; si vous faites une couleur hauteur six, il y a des chances pour que vous alliez perdre votre stack face au jeu max. Des mains telles que celle-ci ont besoin de faire la quinte max, sans paire ou couleur possible. Les cotes pour que tous ces facteurs soient réunis au même moment sont trop minces pour rendre la main profitable.

Bluffer

En plus de ne pas être assez sélectif dans le choix de ses mains sous-premium à jouer, l'une des plus grosses erreurs que les débutants font lorsqu'ils changent de variante en passant du Hold'em à l'Omaha, a à voir avec le bluff. Ils bluffent trop, pas assez, ou à des moments bêtes.

En Omaha, il est communément perçu que bluffer est impossible ou dépassé, étant donné que le premier fish venu ira au bout du monde avec ses quatre cartes quoi qu'il arrive.

C'est à la fois vrai et faux. On trouve bien plus de calling stations en Omaha, avec des joueurs sur de nombreux différents tirages ou retirages. Et au-delà des tirages, les pots sont généralement multi-way, les rendant en moyenne plus gros qu'en Hold'em.

IMG278
Attention au bluff en Omaha lorsqu'on a ses réflexes du Hold'em.

Du coup si tout cela est vrai, quand et comment pouvez-vous bluffer ?

La cuisante vérité est qu'en étant classé débutant, vous ne devriez presque jamais faire de bluffs en Omaha. Un bluff réussi en Omaha demande d'avoir une excellente lecture sur votre adversaire, une lecture sur ce qu'il pense que vous avez, et une bonne appréhension de la texture du tableau.

Pour simplifier à l'extrême, étant donné que votre unique adversaire a quatre cartes, la chose est similaire à tenter un bluff sur deux autres joueurs dans une partie de Hold'em. Si vous ne feriez pas le bluff contre deux joueurs en Hold'em, alors peut-être ne devriez-vous pas le faire contre un en Omaha.

Comme je l'ai dit, il s'agit d'une simplification à l'extrême, mais ce n'est pas si éloigné de la vérité.

Voici deux erreurs courantes de bluff que les joueurs de Hold'em font dans une partie de PLO :

1) A un niveau de base, il n'y a aucune différence entre trois ou quatre cartes de la même couleur sur le board. Lorsque la quatrième carte d'une couleur tombe, elle peut paraître une belle carte effrayante pour un joueur de Hold'em. Mais elle est en fait bien moins significative.

Si l'adversaire ne croit pas que vous ayez une couleur à la turn, la quatrième carte de la couleur ne changera pas cette opinion.

2) Les joueurs de Hold'em verront des cartes faibles et non-connectées au tableau comme insignifiantes. Mais il n'est pas rare pour les bons joueurs de PLO d'avoir des petites paires ou des petites cartes assorties avec leurs cartes de hauts rangs.

Ce qui peut sembler être insignifiant ou une carte effrayante pour un joueur de Hold'em, peut avoir l'effet inverse sur un vétéran d'Omaha.

Pour les débutants, l'Omaha est un jeu plus dicté par les cartes que le Hold'em. La transition depuis un jeu basé sur la lecture demande une immense quantité d'expérience et des capacités affinées pour être suffisamment compétent sur vos lectures et celle du tableau.

Lorsque vous atteignez ce niveau, le jeu devient juste autant psychologique que le Hold'em, simplement avec des pots moyens bien plus gros. La seule chose dont un débutant sera capable pour faire des bluffs dans une partie de PLO, est d'exploiter l'image à la table.

omaha5
En Omaha rien n'est joué avant la river.

Si vous jouez très serré, en ne jouant que les 30 top mains et en ne relançant jamais rien de plus faible pré-flop, quand vous y allez d'une relance, vos bons adversaires vont vous mettre à chaque fois sur une paire d'as.

Et ils peuvent aisément vous donner du crédit pour qu'un de ces as soit assorti. Cela ouvre la porte pour que vous puissiez faire un bluff.

En guise de revers de médaille, dans de tels pots, vous allez avoir des vétérans qui vont vous suivre avec n'importe quelles quatre cartes en imaginant que vous avez les as, et en jouant pour les craquer. Tout tableau peut ainsi être un board dangereux, et tout board apparaissant dangereux sera une occasion de premier ordre pour que le vétéran vous fasse un resteal (contre-vol).

Réflexions finales

Si vous allez passer du Hold'em à l'Omaha, cela vaut le coup de réfléchir à propos des variables discutées dans cet article. Le piège numéro 1 dans lequel tous les nouveaux joueurs tombent, est de jouer trop de mains, et de sur-évaluer les mains faites de bonne heure, ou les secondes meilleures.

Il y a deux vérités en Omaha :


  • L'Omaha est un jeu de nuts (de jeu max). En tant que débutant, ne cherchez jamais à tirer autre chose que les nuts. Une couleur hauteur valet va vous coûter plus d'argent qu'elle ne vous en rapportera.
  • Une main ne devrait pas être considérée faite jusqu'à la river. Le jeu max au flop ne veut plus dire grand chose une fois que les deux dernières cartes sont tombées.

Si vous n'avez pas encore joué en Omaha, je vous recommanderais vivement de vous y lancer à l'occasion. Plusieurs salles possèdent d'excellents tournois exclusifs pour les débutants ; vous pouvez ainsi apprendre les ficelles parmi quelques collègues novices.

L'Omaha est un jeu fantastique qui affiche fréquemment bien plus d'action que le Hold'em, et si vous aimez jouer avec des gamblers et de gros pots, le PLO peut très bien devenir votre jeu favori.