Partouche Poker Tour: Antoine Saout sur sa lancée

Antoine Saout
Un nouveau rendez-vous de prévu en novembre pour Antoine Saout ?

Si Antoine Saout s'est tout récemment fait un nom pour avoir atteint la mythique table finale des WSOP 2009, le joueur est déjà en passe de démontrer que ce résultat n'est pas le fruit du hasard : il aura débuté le Day 3 de la finale du Partouche Poker Tour avec le statut de chip leader.

Cannes, sa Croisette, son célèbre casino Palm Beach, et le beau temps venant conclure l'été de belle manière... les éléments sont tous réunis pour faire de la finale du Partouche Poker Tour 2009 une réussite. Réussite se traduisant également en termes de participation puisque ce sont cette année 521 joueurs à avoir répondu présents. Ils étaient 428 l'an dernier, pour une première édition alors remportée par Alain Roy.
Le prizepool généré à cette occasion, quelques 3 890 000 € (dont 1 million pour le vainqueur), en est devenu par la même occasion le plus gros tableau de gains généré pour un tournoi sur le sol français.

Outre un parterre d'entrée ayant réuni la plupart des meilleurs joueurs français, quelques stars se sont évidemment elles-aussi laissées attirer par le charme de la cité cannoise.
Phil Laak et sa compagne Jennifer Tilly auront d'ailleurs pu rapidement profiter de leur séjour sur la côte d'azur en dehors des tables de poker, s'étant retrouvés dans les premières victimes du premier jour de qualification. Même sort pour Antonio Esfandiari, Roland De Wolfe, tandis que les Erik Seidel et John Cernuto auront franchi ce premier cap.

Les choses se seront en revanche mieux déroulées pour Alex Kravchenko ou encore un Mike Matusow en mal de "trash talk" en environnement francophone.
Côté français, l'aventure aura tourné court pour le vainqueur de l'an dernier Alain Roy, maudit avec les as, tandis que Xavier Arnal s'adjugeait la tête du classement à l'issue du Day 1B et ses 150 joueurs restants.

Le gros de la troupe Winamax s'était donné rendez-vous pour le Day 1B. Et Lacay et Roux auront laissé nombre de leurs coéquipiers sur la route, notamment une Alexia Portal peu en veine, Michel Abecassis victime d'un « set up » (brelan contre brelan supérieur), Patrick Bruel, ou encore Vikash Dhorasoo durant les dernières minutes de jeu de la journée.

Antoine Saout, l'homme en forme

Est-ce la perspective d'une table finale décalée (au 21 novembre) à l'image de celle des World Series qui a inspiré notre November Nine Antoine Saout ? Toujours est-il que le finaliste du Main Event des WSOP semble continuer de surfer sur son bon rush. Un as salvateur lui aura notamment permis de surpasser un brelan adverse floppé, pour s'adjuger la place de chip leader du deuxième jour de qualification ; le breton se retrouvait talonné par un Jean-Paul Pasqualini auteur d'une bonne et rentable lecture sur Ramzi Jelassi.
Fabrice Soulier (auteur d'un gros début de partie mais ayant ensuite vu ses as craqués), David Williams, ou encore Ivan Demidov pouvaient eux-aussi s'enorgueillir d'avoir franchi ce premier obstacle de manière relativement confortable.

299 joueurs avaient en tout cas gagné leur ticket pour le Day 2. Laissé mourant la veille, Arnaud Mattern allait rapidement quitter les débats, tout comme son collègue Antony Roux. Même sort pour Rémy Biechel, l'actrice-animatrice Virginie Efira après une belle et méritante partie, Pascal Perrault, Ludovic Lacay, ou encore Robert Mizrachi et Erik Seidel à l'international.

Quant au rush de Saout, celui-ci pouvait se poursuivre gaiement, à peine un temps dépossédé de son commandement par un Michael Tureniec en belle réussite lui aussi, le suédois ayant terminé la journée en troisième position au chip count.
Parmi les 124 autres joueurs qui ont repris les débats à l'occasion du Day 3, on aura retrouvé Nicolas Ragot, Juha Helppi, JJ Liu, Ivan Demidov, Jean-Philippe Rohr, Fabrice Soulier, Jean-Paul Pasqualini (légèrement rentré dans le rang), John Miami Cernuto, Christophe Benzimra, Davidi Kitaï, David Williams, Max Pescatori, Arnaud Esquevin, Gabriel Nassif, Mike Matusow, François Tardieu, Alex Kravchenko, Jacques Zaicik, ou encore Antonin Teisseire fermant la marche.

Le tournoi se poursuit jusque ce week avec en point d'orgue la désignation de la table finale qui se tiendra donc en novembre. Avec un Antoine Saout "double November 9" ? Récit à suivre dès lundi sur PokerListings.

 

Derniers Blog Posts »