Péchés capitaux : Comment la luxure, la colère et l’envie empoisonnent le poker

pêchés capitaux
Les 7 pêchés capitaux se retrouvent aussi dans le poker.

Le poker est sexy. Il est plus proche du fouet et des menottes que des trèfles à quatre feuilles et des petites fleurs.

Il a un vieux Stetson cerclé de dents. Il a un gros cigare à la bouche. Des volutes de fumée l’entoure, mais le poker ne sourcille pas.

Il a les dents en or et un sourire carnassier. Il boit de la vodka comme un gangster russe, se bat contre des grizzlis, couche avec des inconnues, vole à sa mère et peut tuer un homme d’un geste du poignet.

Le poker est tellement vicieux que je ne serais pas surpris qu’Evagrius Ponticus ait créé la première liste des huit péchés capitaux pendant une partie de 100NL.

C’est le Pape Grégoire le Grand qui a plus tard réduit la liste aux sept péchés capitaux que nous connaissons aujourd’hui.

Ces péchés sont partout dans le poker, depuis la première partie au fin fond d’un bateau. Et ils empoisonnent le poker en l’empêchant de réaliser son potentiel.

Luxure

La proximité entre le poker en ligne et le monde des jeux vidéo pousse constamment des milliers de jeunes prétendants. Ils se retrouvent tout à coup à échanger des vies dans Super Mario Bros pour des tonnes d’argent.

howard lederer
La gourmandise est un vilain défaut.

Les jeunes d’aujourd’hui ne veulent plus avoir à lever le petit doigt. Ils veulent que la fortune leur tombe dessus sans avoir à faire le moindre effort. Tapoter sur un clavier est déjà presque trop.

Ce désir de pouvoir, de célébrité et de notoriété naît dès l’instant où ils remportent leur premier sit’n’go, et se propage inexorablement jusqu’à ce qu’ils aient découragé tous les joueurs loisir avec leur mépris pour ceux qui ont une vie en dehors du poker.

Gourmandise

Le poker est l’incarnation d’Augustus Gloop dans Charlie et la chocolaterie. Il ne sait pas quand arrêter de se goinfrer à la fontaine à chocolat, et BANG ! Il devient tellement gros qu’il pourrait paralyser tout le réseau.

Comme le chantent les Oompa Loompas : « Full Tilt Poker, Full Tilt Poker, ce gros glouton blagueur. Full Tilt Poker, gros et méchant, tellement glouton, mauvais et puéril. »

L’ancienne devise de Full Tilt Poker était « Jouez, discutez et apprenez avec les pros ». La réalité : à peine connectés, ils se faisaient dépouiller. Qui peut faire confiance au monde du poker après que l’un des plus gros sites du secteur a volé l’argent de ses joueurs ?

La « gourmandise » ne se limite pas à feu-FTP. Le poker tout entier a été contaminé, avec les tournois multi-entrées et le nombre de tournois destinés à alléger les poches des joueurs.

argent billets de banque
Le poker n'est parfois que le miroir de la société.

Avarice

Le poker sera toujours plus "Action Man" que "Ken". Il rampera toujours dans la boue et ne sortira jamais avec la belle blonde.

Peu importe que vous jouiez au poker en ligne ou dans les plus beaux casinos du monde. Tout n’est que triche, vol, supplications et emprunts pour continuer à jouer.

Arnaques, sponsoring qui a mal tourné, joueurs endettés qui disparaissent... Il y a de quoi vous glacer le sang. Et encore, on ne parle pas des chevaux de Troie.

Le poker aura toujours une part de gens avides et manipulateurs, et tant qu’on ne fera pas le ménage, le grand public ne s’y intéressera jamais.

Paresse

On parle tellement de l’argent généré par les grinders qu’on en oublie la paresse du joueur de poker moyen.

Car oui, les joueurs de poker sont paresseux. Les joueurs loisir n’arriveront jamais à rivaliser avec les pros parce qu’ils ne se donnent pas la peine de travailler pour progresser.

Une saison du World Poker Tour passe à la télé, et tout d’un coup tout le monde s’imagine qu’il suffit de se créer un compte pour pouvoir devenir joueur de poker.

Colère

Je m’en fous que vous ayez réussi un partiel ou que vous ayez assez de diplômes pour bosser à la NASA.

joueur de poker qui reflechit
L'écart de langage prêt à sortir en vaut-il la peine ?

Vous êtes quand même un idiot si vous vous laissez envahir par la colère et que vous vous lancez dans une tirade haineuse à chaque fois qu’un amateur tente de jouer.

Ce tilt autodestructeur dessert énormément le poker. C’est lui qui fait que les gens préfèrent continuer à jouer à GTA alors qu’une place vient de se libérer à la table.

Les réflexions et les caprices sont de plus en plus fréquents, que ce soit dans les chats, sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie.

Envie

Si le poker arrêtait une seconde de se regarder le nombril et de toujours être en compétition, il pourrait enfin œuvrer à atteindre un but commun qui pourrait aider toute la communauté et permettre au poker de grandir.

Les organisateurs de tournoi regardent avec envie les huiles du secteur, qui elles regardent avec mépris le reste du monde.

On est loin des trois mousquetaires et de leur « un pour tous, tous pour un », et le poker ne peut pas avancer comme ça. Ce manque de perspicacité me laisse coi.

Et les joueurs n’en sont pas exempts, ce qui enfonce encore un peu plus le poker. Tous les membres du poker circus sont prêts à tout pour rester dans le jeu. TOUT.

argent et trophee poker
Aveuglé par votre propre succès.

Et c’est pour ça que poker traînera toujours son lot de casseroles.

Orgueil

C’est connu, le succès aveugle totalement les joueurs de poker. Il les empêche de voir la vérité, entre la variance et le manque de talent.

Ils écrivent des livres et donnent des leçons aux débutants en leur expliquant l’importance de diminuer les mises, puis oublient de suivre leurs propres conseils. Cela entraîne des procédés peu recommandables et de moins en moins digestes.

Sans oublier le machisme latent. Ce sexisme qui empêche le poker de grandir puisque les femmes n’ont pas l’énergie pour combattre cet environnement toxique.

On les prend en photo en s’assurant que leur décolleté est visible, on retrouve leurs jolis visages sur les pages des magazines, où personne ne parle du talent qui leur permet de rivaliser avec les tout meilleurs joueurs du monde.

Voilà un énorme marché totalement inexploité. Parce qu’on est trop occupé à les dévisager.


Note :
Les opinions exprimées dans cet article sont celles de son auteur et ne représentent pas forcément celles de PokerListings.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire