PMU Pro Dream 2014 : Présentation et Interview de Brian Benhamou et Rebecca Mordoff-Gérin

PMU Pro Dream PL6

Décrocher un contrat pro d'une valeur de 50000€ : c'est là le rêve que permet de réaliser le PMU Pro Dream 2014 par PMU Poker.

Pour présenter au mieux l'évènement, nous avons posé quelques questions à deux des membres de la Team PMU Poker, Brian Benhamou et Rebecca Mordoff-Gérin.





Le PMU Pro Dream, qu'est-ce que c'est ?

Le PMU Pro Dream est une compétition organisée sur PMU Poker.fr, et permettant à son futur lauréat de remporter une "enveloppe" de 50 000 € afin de vivre une année entière dans la peau d'un joueur professionnel de poker.
23 tournois (dont le circuit WPT National, les France Poker Series, le WPT Barcelone, le WPT et l'EPT de Prague, et le Main Event des WSOP) seront au programme de ce contrat, d'avril à décembre 2014.

L'opération se déroule selon 3 phases distinctes :

- Jusqu'au 23 mars, tout le monde peut tenter sa chance pour se qualifier pour la seconde phase, à travers différents challenges au choix (voir ci-dessous).
- Du 25 au 30 mars, les 18 meilleurs joueurs s'affrontent lors de demi-finales.
- Enfin le 3 avril, à Paris, les 6 finalistes seront départagés par un jury, et le grand vainqueur connu le 8 avril 2014.

Les challenges de la première phase sont à choisir au moment de l'inscription à Pro Dream. Il est possible d'en choisir un ou plusieurs :

Brian Benhamou
Vivez une année entière dans la peau d'un vrai pro !

- Un challenge "tournois" qualifie 5 joueurs pour la demi-finale.
- Un challenge "cash game high" qualifie 5 joueurs pour la demi-finale.
- Un challenge "cash game low" (tables en-dessous de 25€) qualifie 5 joueurs pour la demi-finale.
- Un challenge "freeroll" qualifie 2 joueurs pour la demi-finale.
- Un challenge "qualifiés live" qualifie 1 joueur pour la demi-finale (réservé aux joueurs s'étant qualifiés en ligne sur PMU Poker pour des tournois live en 2013).

La deuxième phase, demi-finales donc, se déroule quant à elle comme suit :

- Une demi-finale Challenge tournois, qui qualifie 3 joueurs pour la finale.
- Une demi-finale Challenge freerolls, qui qualifie 3 joueurs pour la finale.

Tous ces challenges fonctionnent selon un système de leaderboards (classements) indépendants, au rythme d'1 par semaine (sur 5 jours pour les challenges des demi-finales).

Enfin la dernière phase réunira donc les 6 valeureux finalistes à Paris, qui seront départagés selon plusieurs critères. Ces 6 finalistes seront tout d'abord évalués lors d'une partie de cash game qu'ils disputeront ensemble, pour juger de leurs compétences techniques et leur attitude. Leur parcours en tournois pendant les qualifications sera également porté à l'évaluation du jury, ainsi que leur motivation au cours d'un entretien individuel de 45 minutes.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter la page descriptive complète des qualification sur le site du Pro Dream.
Pour suivre votre parcours et vos chances, les classements leaderboards actuels sont à consulter sur cette page.

> Pour participer à ce PMU Pro Dream, inscrivez-vous sur PMU Poker (si ce n'est déjà fait), puis inscrivez-vous sur la page d'inscription au PMU Pro Dream.


Brian Benhamou : « Une super opportunité (...) Le gagnant va prendre beaucoup de plaisir. »

Rebecca Mordoff-Gérin : « Un vrai tremplin pour faire découvrir son talent. »

Pour en savoir un peu plus, nous avons également posé quelques questions à deux des membres de la Team Pro PMU Poker, Brian Benhamou et Rebecca Mordoff-Gérin :


PokerListings :
Ce genre de compétition est-il un bon moyen de découvrir de futurs talents de demain ?

Brian : Si je n'avais pas été Team pro c'est clairement une compétition à laquelle j'aurais participé. C'est une super opportunité pour intégrer une équipe professionnelle, le but étant bien évidemment que chacun ait sa chance, que se soit les professionnels reconnus comme les amateurs éclairés.

Rebecca : Le Challenge Pro Dream est avant tout la chance, pour celui ou celle qui remportera le contrat, de disputer de nombreux tournois sur le circuit, Cela peut être un vrai tremplin pour faire découvrir son talent effectivement et pour un amateur de côtoyer le milieu professionnel. Si les résultats s'en suivent, ce sera d'autant plus positif pour lui car il prouvera sa crédibilité et sera médiatiquement reconnu pour les années à venir.

brian benhamou
Brian Benhamou : "Tout le monde a sa chance, pros comme amateurs."

Quelques 25 tournois attendent le futur lauréat dans le contrat à 50000 € offerts. Cela représente un gros programme pour le futur vainqueur !

Brian : Le contrat offert par PMU dans le cadre de cette promotion est ce qui se fait de mieux. Il faut savoir qu'en plus des 50 000€ de buy-in les frais sont intégralement pris en charge.

Avoir autant de tournois permet également au futur vainqueur de faire ses preuves sur un échantillon de tournois importants. Je pense que le gagnant de cette promotion va prendre énormément de plaisir sur toute cette année.

Rebecca : 23 tournois "live" plus précisément (voir le programme). C'est en effet un très beau contrat avec en moyenne 2 à 3 tournois (voire 4) par mois, répartis sur 9 mois. Le vainqueur devra s'organiser pour sa participation s'il a une activité professionnelle à côté car cela va être un vrai marathon ! Mais un rêve ou des ambitions ne se réalisent pas en un jour, il faut aussi savoir se donner les moyens !

On imagine que tu vas faire partie du jury lors de la dernière étape. Qu'est-ce que cela représente pour toi ?

Brian : À priori, je serai membre du jury, mais je n'ai pas eu encore confirmation définitive. Je serais vraiment très content de participer au processus de sélection sachant qu'il y a quelques mois, j'étais moi-même de l'autre côté de la barrière. J'ai beaucoup travaillé mon propre entretien de recrutement en octobre dernier et je n'en attendrai pas moins de la part des futurs candidats. J'espère qu'ils sauront rendre ce rendez-vous très intéressant, en espérant être charmé voir surpris par certains profils.

Rebecca : Il y aura effectivement deux membres de la Team Pro qui feront partie du jury, mais rien a été communiqué pour l'instant. Je pense que pour des raisons de commodités géographiques, ce sera surement ceux qui sont déjà sur place, à Paris.

Maintenant, si j'en fais partie, j'essaierais d'être la plus objective possible. J'analyserai surtout les aptitudes et compétences du joueur, tant aux niveaux techniques que psychologiques.

Le joueur représentera avant tout le PMU, il devra avoir une bonne communication et être motivé pour la promotion de la marque, le sponsoring n'est pas qu'une affaire de tournois... C'est aussi tout donner pour le développement et l'accroissement de la légitimité de la room.

rebecca mordoff gerin
Rebecca Mordoff-Gérin : "Un rêve ne se réalise pas en un jour, il faut savoir s'en donner les moyens !"

Une fois le grand vainqueur désigné, quel sera ton rôle (et celui des autres membres de l'équipe) vis-à-vis du lauréat ? Des sessions de coaching et d'entraînement sont-elles par exemple prévues ?

Brian : Depuis que j'ai intégré PMU, j'ai l'impression d'être rentré dans une grande famille, donc le premier objectif sera que le ou la lauréat(e) se sente bien et épanoui(e) pour pouvoir exprimer au mieux ses qualités.

On discute beaucoup entre nous donc l'objectif est bien évidemment de progresser grâce aux échanges que nous avons ensemble. Après si le futur gagnant de Pro Dream exprime le besoin que l'on explore plus profondément certains aspects techniques, nous le ferons avec plaisir !

Rebecca : Nous n'avons pas de rôles particuliers si ce n’est de l’accompagner dans son intégration dans l'équipe et son esprit famille qu’on y retrouve, tout se fera spontanément. Il sera accueilli de façon à ce qu'il se sente le mieux possible dans l'équipe et sera considéré comme un membre à part entière de la Team.

Personnellement, je pense que les joueurs qui tentent ce genre de challenges ont déjà un bon niveau de poker voire même qu’ils connaissent un peu le milieu, donc je n'aurai pas la prétention de lui apprendre quoi que ce soit au niveau des techniques de jeu. S'il en arrive là c'est qu'il possèdera déjà de très bonnes qualités ‘’pokeristiquement’’ parlant. Mais il est évident que si le joueur a très peu d'expérience "live" nous seront là pour le "driver", le soutenir et lui donner de nombreux conseils.

Peux-tu nous dire ce que la Team PMU possède en plus par rapport aux autres ? Quels sont ses atouts ?

Brian : Je ne connais pas assez les autres teams pour comparer mais je sais que dans la Team PMU on sent un soutien massif, que se soit de la part du staff comme des différentes communautés comme les Phœnix par exemple (un groupe d'amis de la Team qui a vu le jour il y a 3 ans).

L'esprit familial dont je parlais précédemment permet aussi de très vite relativiser les différentes déconvenues qui sont inhérentes à la vie de jouer de poker. Enfin on est là pour promouvoir un poker loisir/social. C'est un jeu ou l'on vit de super expériences et ou l'on rencontre des personnes de tous horizons. Au delà de l'aspect compétition c'est ce qui donne ce piment particulier au poker. Je suis donc ravi d'être dans une Team ou la relation humaine à tout niveau est aussi importante.

Rebecca : Nous voulons être proches de la communauté poker, disponibles et abordables. Chacun met sa pierre à l'édifice de par sa notoriété, ses résultats, sa communication...

Nous essayons de nous engager dans les sujets à fond pour aller au bout de choses. Je sais par exemple que ma présence régulière pour ne pas dire quotidienne (sourire) sur la room est très appréciée par notre communauté et j’en suis très fière. Chacun avec son expérience avance individuellement mais en tenant la main des autres avec un objectif commun qui est celui de faire grandir notre room.

 

Derniers Blog Posts »