Poker et Pokemons : De proches cousins ?

Pokemon Go et Poker

Même chez les joueurs de poker et notamment les professionnels pourtant déjà bien occupés, on s'est aussi lancé à corps perdu dans la chasse aux Pokemons. Il faut dire que les deux mondes ont quelques liens de parenté.

La folie Pokemon Go a donc aussi touché les joueurs de poker, comme on a notamment pu le remarquer lors de plusieurs tournois de poker récents, comme aux derniers WSOP (qui se déroulaient en plein lancement du jeu) ou à l'EPT Barcelone.

Il semble en effet que ces personnages aient aussi investi les casinos, ou leurs environs. Ce qui en soi n'est pas une mauvaise nouvelle pour les joueurs, leur permettant de faire un peu de marche et d'exercice, eux qui restent assis des heures à une table de poker ou devant leur écran d'ordinateur.

Pour celles et ceux qui vivraient sur une autre planète, le jeu est basé sur les caractères fantastiques du célèbre dessin animé japonais, créé au milieu des années 90 par Satoshi Tari. Il s'agit de trouver et capturer ces personnages virtuels avec son smartphone ou sa tablette dans le monde réel, ceux-ci apparaissant en réalité augmentée.

Quelques semaines après sa sortie, l'application avait déjà enregistré des records de téléchargements.
Gratuit, le jeu offre la possibilité de payer pour obtenir des avantages et progresser plus vite.

Une mode universelle, y compris dans les tournois de poker

Parfois la passion va très (trop) loin. Comme lorsque le porte-parole du département de la défense des Etats-Unis repère un journaliste qui joue au jeu durant une conférence de presse sur le terrorisme islamiste. Un épisode qui n'est pas sans rappeler le sénateur John McCaine photographié en train de jouer au poker en ligne sur son smartphone en plein milieu d'une réunion sur la crise syrienne.

joueur de poker jouant a Pokemon Go
Pris en flag durant l'EPT Barcelone.

Dans l'industrie du poker, la chasse aux Pokemons a donc fait de nombreux enthousiastes tels que la joueuse et présentatrice Tatjana Pasalic, ou les journalistes Renko Rinkema et Donnie Peters.
Aux WSOP, le pro Gavin Griffin tweetait "ces Pokemons sont partout". Lance Bradely se demandait s'il devrait déposer un brevet sur le nom World Series of Pokemon Go. Mike McDonald parlait lui d'aller capturer un Pokemon durant une pause aux toilettes.
Et ce ne sont que quelques exemples.

Pokemon TDC et Poker : Deux jeux de cartes aux points communs

Niklas Lehnert-Rappel est le champion européen de Pokemon TCG, un célèbre jeu de cartes à collectionner lancé à la fin des années 90 sur le modèle de Magic : L'Assemblée. Il jongle avec les cartes Pokemon depuis 2012.

Dans un billet publié sur le site 60cards.net, le jeune allemand de 18 ans étudiant à la faculté de mathématiques illustre les similarités entre les deux jeux de cartes, Pokemon TDC et le poker.

L'une de ses premières remarques est qu'au Pokemon TCG comme au Texas Hold'em, il y a des situations où vous devez jouer "all-in", en espérant que la chance sera avec vous (même si la variance est moins présente qu'au poker).

Tournoi de pokemon
Bien qu'il n'y ait pas les même sommes en jeu, un tournoi de Pokemon ressemble à un tournoi de poker.

Un autre aspect en commun, se trouve dans les tells : comprendre les signaux involontaires qu'un adversaire émet peut aider à déceler la force de leur main et mettre en place un plan de jeu ou prendre une décision, même si cette compétence est moins cruciale pour le Pokemon TCG qu'au poker.

Même en jouant à Pokemon TCG il peut aussi être parfois nécessaire d'avoir la "poker face". D'autant plus avec des adversaires n'étant pas forcément au fait de ce paramètre très commun au poker. D'ailleurs Niklas raconte une partie où il aura déguisé une main gagnante en paraissant démoralisé.
Ce n'est pas non plus pour rien qu'il cite Joe Navarro parmi les auteurs à lire.

Autres paramètres commun : la résilience au tilt en cas de mauvais coup, et bien sûr la nécessité d'apprendre de ses erreurs et d'échanger pour progresser.

Enfin même si largement moins présent, le bluff est aussi possible dans ce type de jeu de cartes.

En résumé, Niklas conclue que de nombreux parallèles peuvent être dressés entre poker et Pokemon TDC, et qu'une expérience de joueur de poker pourra apporter un léger avantage dans cet autre jeu.

Rien que la vue d'un grand tournoi de ce jeu de cartes Pokemon fait en tout cas déjà ressentir la même sensation qu'à la vue d'un tournoi de poker live, bien qu'il n'y ait aucune somme en jeu comparable. Les deux mondes se rejoindront-ils un jour pour un festival "Pokermon" ?

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire