Poker et télévision : La génèse d'un mariage réussi

Poker et télevision

C'est en partie grâce à la télévision que le jeu du poker a bénéficié d'une grande popularité durant les années 90 et 2000.

Voici les principales étapes qui ont contribué à construire ce partenariat ayant aussi abouti à la démocratisation de l'usage des caméras portables.

Les débuts du poker à la télévision

Vers la fin des années 70, plusieurs chaînes ont commencé à diffuser des programmes thématiques. Il y a notamment eu CBS, qui retransmettait chaque année le Main Event des World Series of Poker.

Plus tard, ce fut au tour de ESPN, avec l'émission Classic Sports Spectacular.

Pendant longtemps, le public était frustré car il ne pouvait pas voir les cartes fermées des joueurs, et les commentateurs sportifs se bornaient à essayer de les deviner selon l'action à la table.

L'absence de ces informations s'affichant sur l'écran ne permettait pas non de bien pouvoir analyser la partie, et le niveau de performance des joueurs.

Les World Series of Poker

Avec un saut de 20 ans environ, nous arrivons à la fin du millénaire. En 1999, le réalisateur Steven Lipscomb produit et dirige un documentaire sur les World Series of Poker pour la chaîne Discovery Channel : ce fut la première production américaine relative au monde du poker financé entièrement par une télévision plutôt que par un casino.

WSOP 2002 et cartes à l'écran
Une révolution aux WSOP !

Entre 2003 et 2006, le poker a ensuite connu une popularité croissante, surtout en Amérique du Nord et en Europe.

Une aide du hockey

L'effet « Moneymaker », du nom du comptable Chris Moneymaker qui a gagné en 2003 le Main Event des WSOP, a grandement contribué à ce succès.

Certains toutefois pensent que cela vient aussi du hasard, et notamment du "lock-out" de la National Hockey League. Cette organisation qui regroupe des équipes de hockey-sur-glace et leurs joueurs américains et canadiens, a en effet été contrainte d'annuler toute la saison 2004-2005 pour divergences financières et salariales.

Faute de hockey, les émissions avaient plus d'espace à consacrer au poker. Par la suite, les programmes de télévision thématiques ont poussé comme des champignons grâce à l'utilisation de plus en plus fréquente des « hole cam », des caméras capables de montrer les cartes fermées des joueurs !

Génie éclectique

Les hole cams ont été brevetées en 1995 par Henry Orenstein, un joueur de poker et un entrepreneur né en 1923 qui a fait fortune comme inventeur de jouets avec les Transformers.

Henry Orenstein
Henry Orenstein, l'inventeur des "Holo cams".

Au cours de sa carrière, Orenstein a déposé plus d'une centaine de brevets. Originaire du New Jersey, il a également à son actif un bracelet des World Series of Poker, gagné en 1996 dans une épreuve de Seven-Card Stud à 5000 $.

Les « Hole Cam »

Les holecam sont devenues populaires à la fin des années 90 grâce au show télévisé « Late Night Poker », qui a été diffusé sur la chaîne anglaise Channel 4. Plus tard, elles ont aussi été utilisées pour les World Series of Poker de 2002, mais aussi au World Poker Tour de 2003 où la révolution a pris une véritable dimension.

Leur fonctionnement

Dans certains cas, la caméra se trouve à l'intérieur de la table, protégée par un panneau en verre, et les joueurs sont invités à poser leurs cartes dessus. Parfois, le dispositif est placé sur la tranche intérieure de la table, et les joueurs doivent lever suffisamment leurs cartes devant pour que la caméra ait le temps de les filmer.

Dans tous les cas, le public assistant à l'événement en direct et les joueurs sont tenus à distance du présentateur, afin que ces informations précieuses ne parviennent pas aux oreilles des joueurs.

Cartes à travers une Hole cam
Des informations en or, seulement accessibles aux téléspectateurs.

Comme précaution supplémentaire, les images sont souvent retransmises avec un différé de quelques minutes, parfois même une heure afin que les joueurs ne puissent se faire aider trop rapidement par des amis qui assisteraient à la partie.

Toujours pour des raisons de sécurité, seulement un nombre restreint de personnes a accès aux images prises par les hole cam durant l'enregistrement. Même l'intervention des commentateurs est parfois ajoutée par la suite en post-production.

La chasse au lapin

Parfois, une caméra est également placée depuis la position du dealer (croupier), qui affiche ensuite la turn et la river lorsqu'un joueur gagne le pot avant ce stade. Le dispositif est surnommé par beaucoup « The Rabbit Cam ».

Avec le « rabbit hunting » (la chasse au lapin), on évoque ainsi la possibilité de voir les cartes qui seraient sorties si les joueurs avaient continué le coup.

Cette pratique généralement interdite dans les tournois car pouvant révéler des informations sur la stratégie de jeu, est permise dans ce cas parce que la carte est montrée aux spectateurs mais pas aux joueurs.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page