Poker Scams - Chapitre 2 : La Collusion

collusion 1

L'une des arnaques ou tricheries les plus courantes à laquelle vous risquez un jour de faire face en jouant au poker, est la collusion.



Qu'est-ce que c'est ?

On parle de collusion à partir du moment où, à une même table, deux joueurs (ou plus) collaborent aux dépens d'un ou plusieurs autres joueurs.
Cela peut se manifester de diverses manières, notamment en étant "gentil" avec un joueur, en communicant ses cartes, et désigne plus globalement toute collaboration permettant de dépouiller les autres joueurs.

Pour que la collusion soit vraiment profitable, il faut y consacrer énormément de temps, et jouer en multi-tables est exclu. C'est pourquoi on retrouve principalement cette technique de triche dans les parties high-stakes (à hauts enjeux). Les Cash Games et les Sit-and-Go sur une seule table sont les parties les plus propices à la collusion.

Les plus gros scandales de collusion ont eu lieu lors de Sit'n Go "Double or Nothing", sous la forme de "chip-dumping" (le fait "d'offrir" ses jetons volontairement à quelqu'un).

A l'approche de la bulle par exemple, un joueur ayant beaucoup de jetons va en perdre volontairement quelques-uns contre un autre joueur moins bien loti, afin qu'ils puissent avancer tous les deux dans la compétition.

Le premier n'a pas grand chose à perdre, le second a beaucoup à gagner. Les vrais perdants, ce sont les autres joueurs car ils n'ont pas l'opportunité de remporter ces jetons.

Il est quasi impossible d'éviter totalement cette forme de triche, étant donné que les tricheurs peuvent communiquer via mobile, Skype, anciennement MSN, ou tout autre logiciel de chat.

collusion3 37114
Des gangs entiers ont déjà commis leur méfait en ligne.

La collusion est bel et bien de la triche, c'est écrit noir sur blanc dans les conditions d'utilisation de tous les sites de poker, et des sanctions sévères sont prévues.

Exemples :

Main n°1 (Ou comment gonfler son stack artificiellement)

Tricheur 1 reçoit la pire main du Texas Hold'Em, 7-2 dépareillés. La victime reçoit une paire de rois. Tricheur 2 une paire de 6.

10-3-6 au flop. Tricheur 1 mise, bien qu'il n'ait aucune chance de remporter la main. La victime relance, et Tricheur 2 également. A ce moment-là, surtout dans une partie de Limit, Tricheur 1 relance à nouveau, et une nouvelle fois au turn, afin de soutirer le plus d'argent possible à la victime.

Tricheur 1 se couche toujours à la river, afin de ne pas avoir à montrer ses cartes.

Les joueurs qui ont l'impression d'avoir subi ce genre de schéma doivent en faire part aux administrateurs de la salle, qui vérifiera alors les archives des mains pour détecter tout comportement suspect.

Main n°2

Il s'agit d'une variante de l'exemple précédent. Dans ce cas-ci, l'idée est de décourager la victime en relançant sans cesse. Disons que l'un des tricheurs aient 7-2 dépareillés, l'autre 5-6, et la victime une paire de valets.

collusion 37112
La collusion est sans doute l'une des tricheries les plus répandues au poker.

Un as sort au flop. La victime aurait de bonnes chances de remporter la main contre des adversaires ordinaires, mais comme les autres relancent sans cesse, il finit par penser que l'un deux a un as et se couche.

Main n°3

Dans ce troisième exemple, les tricheurs essayent d'éviter de perdre des jetons face à un possible brelan. Tricheur 1 a A-Q,  la victime une paire de 10 et Tricheur 2 A-K. A-9-10 au flop.

Après avoir misé puis relancé, les deux tricheurs vont normalement au tapis à ce moment-là. Mais comme Tricheur 1 sait que son complice un as, il pourra se coucher et sauver ses jetons.

Comment se protéger ?

La plupart des sites de poker se sont dotés de logiciels anti-collusion, mais comme dans le cas des multi-comptes, la meilleure arme reste la vigilance des joueurs.

Des cas de collusion ont souvent été révélés au grand jour grâce à des sujets postés sur des forums. Les joueurs attentifs remarquent la plupart du temps les "anomalies" ou les manières de jouer peu naturelles. Ils demandent alors souvent à avoir accès aux archives des mains pour pouvoir analyser toutes les données et confirmer (ou infirmer) leurs soupçons.

Ce genre de manœuvres peut être assez facilement détecté. Aussi si vous pensez en avoir été victime, n'hésitez pas à contacter les administrateurs ou le service client du site. Vous pouvez également en parler sur des forums comme celui du Club Poker, où vous trouverez des joueurs qui pourront vous aider.

Qui l'a fait ?

1 – Nick Grudzien

Jusqu'au début de l'année 2010, Nick « stoxtrader » Grudzien était un joueur de high-stakes, un coach et un auteur respecté. Il avait même créé son propre site Internet, stoxpoker.com. Les choses ont bien changé aujourd'hui, puisque l'on associe son nom à l'un des plus grands scandales de l'histoire du poker en ligne.

Nick Grudzien
Nick Grudzien

C'est NoahSD, membre du forum 2+2, qui a fourni des preuves tellement accablantes que Grudzien a finit par admettre qu'il était coupable à la fois de posséder plusieurs comptes et de collusion sur Full Tilt Poker (stoxtrader, 40putts, kinetica) et sur PokerStars (stoxtrader, knockstiff, littlezen).

D'après lui, il se servait d'abord de ses autres comptes pour ses vidéos de coaching, mais s'est rapidement mis à les utiliser pour tricher.

En 2010, il a même continué à créer d'autres comptes comme bulltf0rdtuff et gr3atvlewbr0. Ce sont ses comptes 40putts et knockstiff qui ont été repérés en premier, mais en l'absence de véritables preuves, Grudzien a nié en bloc.

Cela n'a pas suffit à calmer les débats sur 2+2, et NoahSD a finalement demandé à consulter les archives sur PokerTableRatings. Grâce à cela, ils ont pu prouver que Grudzien avait souvent joué au même moment que son comparse Robert Papps, et que tous les deux jouaient exactement selon les schémas de la collusion – en particulier pré-flop.

On estime que tous ces comptes ont remporté 4 millions de dollars cumulés grâce à la collusion.

2 – Cercle de collusion chinois

Chinesen
Les joueurs chinois ne sont pas toujours ce qu'il semblent être.

On a mis extrêmement longtemps à percer à jour cette affaire. Il s'agit d'un groupe de joueurs chinois qui ont sévi sur les Sit-and-Go de PokerStars de l'été 2009 au début de l'année 2012. Ils s'attaquaient aux tournois à 50 et 100$ et ont remporté plus de 750.000$ avant d'être repérés.

Ils auraient peut-être pu continuer encore longtemps si l'un des joueurs, Jane0123, n'était pas allé demander de l'aide sur 2+2 pour faire lever le bannissement dont lui et ses acolytes avaient été victimes sur PokerStars.

De cette manière, toute la communauté a découvert que ces 49 joueurs avaient été bannis de PokerStars pour s'être rendus coupables de collusions lors de tournois de Sit'n Go Double or Nothing.

Plusieurs joueurs de leur groupe participaient à autant de tournois que possible. PokerStars a fini par s'en rendre compte et les bannir. Près de 600.000$ ont été rendus aux victimes de ces tricheurs.


Retrouvez tous les autres volets de notre série :