Trophée du Joueur le plus Inspirant 2017

Le trophée PokerListings du joueur modèle du poker !

Avoir quelque chose en plus est un indispensable pour faire partie des nommés à notre trophée principal du MIP, "Most Inspiring Player". Bien sûr être au sommet de sa carrière et enchaîner les bons résultats aide, mais le fait d'être un modèle est loin de se résumer aux statistiques et aux chiffres.

Non, le vrai critère, c'est d'être un joueur qui donne envie de jouer au poker.

Être innovant (voire révolutionnaire) dans sa manière d'envisager le poker, avoir une personnalité qui apporte quelque chose à la table de poker, savoir rappeler que le poker est avant tout un jeu, et surtout, surtout, tout faire pour partager et diffuser le poker.

Ce sont les joueurs dont le poker a besoin pour survivre et grandir, les joueurs qui, par leur simple présence, rendent le poker meilleur. Voilà donc nos huit nommés pour cette année.

Les précédents lauréats : Naoya Kihara, Shannon Shorr, Anatoly Filatov, Felipe Ramos.


Liv Boeree (Angleterre england)

Liv Boeree

Que peut-on dire sur Liv Boeree que vous n’ayez pas encore lu ? Eh bien, pas mal de choses. Cette diplômée d’astrophysique/guitariste de heavy métal/membre historique de l’équipe PokerStars Pro fait partie des meilleurs ambassadeurs du poker depuis déjà plusieurs années, et rien ne semble entamer ce statut.

En plus de tout ce qu’elle accomplissait déjà, elle s’est encore plus impliquée dans l’association REG, a continué à représenter le poker (et les sciences) dans les médias grand public de manière positive, et a été capitaine d’équipe à l’occasion de la Global Poker League.

En plus de tout ça, elle vient de remporter son tout premier bracelet des WSOP, en binôme avec son coéquipier de la team PokerStars Pro (et petit ami) Igor Kurganov, pour ajouter un deuxième joyau à sa potentielle triple couronne.
En résumé : encore une belle année pour Boeree.


Jeff Gross (Etats-Unis us)

Jeff Gross

Y a-t-il quelque chose que Jeff Gross n’a pas accompli cette année ? Bon, il n’a pas remporté le Main Event. Mais il a à peu près gagné tout le reste.

Plein d’enthousiasme dans la vie comme au poker, Gross a fait de sa chaîne Twitch (The Poker Flow Show) l’un des streams de poker les plus populaires au monde. Ses vlogs ont conquis les fans de poker. Il s’est associé à Bill Perkins (and co) pour Streamboat 1 (le 2 arrive prochainement). Il s’est parfaitement intégré à l’équipe des commentateurs des WSOP. Et il vient d’intégrer la team PokerStars Pro.

Ce « meilleur ami professionnel » a donc enfin pris son envol, et sa présence est aujourd’hui digne de celle de ses amis Antonio Esfandiari, Brian Rast et Michael Phelps. Il est un merveilleux ambassadeur pour le poker.


Kenny Hallaert (Belgique be)

Kenny Hallaert

Kenny Hallaert s’est peut-être fait connaître au plus grand nombre en deux étés (6è puis 64è du Main Event), pourtant le Belge de 35 ans n’est pas né de la dernière pluie dans le monde du poker.

Malgré d’autres beaux résultats notamment en live (6è de l’EPT Deauville en 2011, 5è du Colossus des WSOP en 2016), Kenny était surtout connu en tant que directeur de tournois pour les casinos de Namur et de Spa en Belgique depuis une dizaine d’années, et même « le meilleur floor belge » pour Pierre Neuville.

Parti tout en bas de l’échelle en 2004 sur Internet et avec aujourd’hui plus de 3,8 millions $ de gains en ligne, il avait déjà pris une nouvelle dimension l’année dernière au poker qu’il passe beaucoup de temps à étudier, et en ayant perdu 20 kilos.

Kenny est aussi décrit comme quelqu’un de « très jovial avec un grand sens de l’humour (…) Il vit aussi de manière très simple. J’en veux pour preuve cette Mazda 6 dans laquelle il roule depuis dix ans » nous confiait aussi en 2016 Bernard de Breyne, Directeur du Casino de Namur.

Modeste, Kenny sait d’où il vient (ancien électricien). Mais aussi où il va.


John Hesp (Angleterre england)

John Hesp

John Hesp était encore un inconnu sur la planète poker il y a peu. Il n'avait en effet jamais gagné de gros tournoi, ni joué avec aucune superstar des hauts enjeux. Sa page HendonMob fait aujourd'hui presque croire qu'il y a une erreur : 7 places payées dans le même tournoi rebuy hebdomadaire à 10£ du Napoleon's Casino de Hull en Angleterre, et... 2,6 millions de dollars pour une 4è place dans le Main Event des WSOP.

Hesp n'y aura pas impressionné par son jeu incroyable. Il disait aussi que l'argent qu'il a gagné n'allait pas changer sa vie, et qu'il n'allait pas plus jouer sur le circuit pro. Ils l'attendent, au Casino Napoléon.

Mais ce que Hesp a fait en revanche, c'est enthousiasmer les fans et les spectateurs. Au milieu d'un parterre de pros renommés ou encore de jeunes joueurs matheux et experts de l'ICM, était assis un authentique et sympathique retraité de 64 ans dans un blazer aux couleurs psychédéliques, qui savourait sa chance d'être là, appréciait chaque instant et collectait jeton après jeton. Et avec guère plus que sa bonne humeur et son chapeau, il a transformé ses adversaires en amis, et les observateurs en supporters.
Quelqu'un pourrait-il faire mieux pour le poker que John ?


Max Pescatori (Italie it)

Max Pescatori

Tout simplement le meilleur joueur italien du monde, pour résumer. Max Pescatori consacre sa vie au poker depuis qu’il a 23 ans, âge auquel il a déménagé à Vegas pour suivre une formation de croupier. Depuis qu’il est dans le Nevada, Max s’est mis au Seven-Card Stud à Vegas et à Reno, avec succès.

Max Pescatori est bien connu sur le circuit depuis le début des années 2000 et ses premières apparitions aux WSOP. Le « Pirate italien », son surnom, a remporté son premier bracelet en 2006 dans un tournoi de No-Limit Hold’em à 2 500 $ pour 682 389 $. Il s’agit toujours de sa plus grande victoire en tournoi live.
Il a remporté son deuxième bracelet en 2008, puis deux autres en 2015.

Il a aussi ouvert un restaurant italien à Las Vegas il y a quelques mois. L’endroit s’appelle Roma Deli, et Todd Brunson en est le copropriétaire.


Mikhail Semin (Russie ru)

Mikhail Semin

Ancien journaliste sportif et rédacteur en chef du célèbre Championat.com en Russie, Semin a fait la transition vers le poker en 2010 lorsqu'il a débuté en tant que commentateur pour la couverture de l'EPT en langue russe.
Avant cela il fut commentateur pour la télévision et la radio russes pendant 13 ans, ayant d'ailleurs été nommé deux fois "Commentateur sportif de l'Année". Il détient même un record (non-officiel), celui d'avoir commenté 40 types de sports différents à la TV.

Le poker pourrait cependant être son nouveau port d'attache. Semin a été payé 12 fois lors des WSOP 2017, après avoir été le meilleur joueur russe aux WSOP 2016 avec 3 tables finales.
En 2016 il est également devenu l'ambassadeur de Pokerdom et joue toujours sur PokerStars sous le pseudo de "Mikleler".

Depuis son premier cash officiel obtenu à Malte en 2010 lorsqu'il avait gagné un tournoi de Hold'em à 300 €, ses gains en live atteignent désormais les 741 889 $. De quoi inspirer tous les fans de sport que devenir joueur à son tour, et un joueur gagnant, est tout à fait possible.


Jaime Staples (Canada ca)

Jamie Staples2

Si Jason Somerville est de fait le roi du poker sur Twitch, Jaime « PokerStaples » Staples est forcément son second.
Le sympathique Canadien incarne véritablement le poker sur Twitch, et il a inspiré des dizaines de professionnels à se lancer dans le streaming, tout en tenant lui-même l’une des chaînes les plus populaires.

Ces dernières années ont été un peu folles pour lui, puisqu’il a notamment rejoint PokerStars, qu’il s’est associé avec Bill Perkins le spécialiste des high stakes, pour Streamboat, et qu’il a voyagé dans le monde entier.

Staples est également en plein prop bet pour remporter 150 000 $. Lui (137 kg) et son frère Matt (61 kg) doivent respectivement perdre et prendre du poids pour atteindre le même d’ici mars 2018. Et ils sont bien partis pour y arriver, devenant ainsi une source d’inspiration pour des tas de fans. Parmi ces nouveaux joueurs qui semblent avoir redynamisé le monde du poker, il se détache forcément.


Ema Zajmovic (Canada ca)

Ema Zajmovic

Ema Zajmovic et sa fameuse casquette à l’envers sont presque devenues des icônes du Poker Club de Montréal en à peine quelques années. Et elle ne s’est pas fait un nom par hasard.

Fin 2016, elle terminait 5è du WPT Montréal (pendant que Mike Sexton remportait son premier titre sur le WPT). Trois mois plus tard, elle était de nouveau en table finale du WPT à Montréal, finale qu’elle a remportée pour 183 789 $, ce qui a fait d’elle la première joueuse à remporter un open du WPT. Et il n’y a pas que son succès qui impressionne, il y a aussi la manière de le faire. Sexton lui-même a admis que Zajmovic avait dominé les quatre dernières tables du WPT Montréal avec beaucoup de style.
Plus récemment, elle aura obtenu une encourageante 15è place sur 1312 dans l'un des tournois en ligne des WSOP, pour sa deuxième place payée dans ces Series.

Elle qui n’est professionnelle "seulement" à temps partiel puisqu’elle travaille dans les relations publiques, parvient tout de même à se faire sa place sur le circuit.

PLA - Joueur le plus inspirant
Année Lauréat Pays
2017 Liv Boeree england
2016 Felipe Ramos br
2015 Anatoly Filatov ru
2014 Shannon Shorr us
2013 Naoya Kihara jp