Trophée du Joueur le plus Inspirant 2016

OFFICIEL : Le lauréat du Trophée MIP pour 2016 est :

Felipe Ramos

Merci à tous les votants.  Pour plus d'informations sur tous les résultats des trophées PokerListings, lisez la news !

---

Le trophée PokerListings du joueur modèle du poker !

Avoir quelque chose en plus est un indispensable pour faire partie des nommés à notre trophée principal du MIP, "Most Inspiring Player". Bien sûr être au sommet de sa carrière et enchaîner les bons résultats aide, mais le fait d'être un modèle est loin de se résumer aux statistiques et aux chiffres.

Non, le vrai critère, c'est d'être un joueur qui donne envie de jouer au poker.

Être innovant (voire révolutionnaire) dans sa manière d'envisager le poker, avoir une personnalité qui apporte quelque chose à la table de poker, savoir rappeler que le poker est avant tout un jeu, et surtout, surtout, tout faire pour partager et diffuser le poker.

Ce sont les joueurs dont le poker a besoin pour survivre et grandir, les joueurs qui, par leur simple présence, rendent le poker meilleur. Voilà donc nos huit nominés pour cette année.


Daniel Cates - (États-Unis)

Daniel Cates

Honnêtement, qui n’aime pas Jungleman ? Des parties high stakes les plus folles aux joueurs les plus amateurs, tout le monde a une certaine tendresse pour l’énigmatique, parfois piquant, mais toujours divertissant Dan Cates.

Parmi les joueurs les plus intelligents du circuit, il est considéré comme l’un des plus grands joueurs de heads-up. Il a remporté des sommes d’argent énormes, s’est confronté aux tout meilleurs sans relâche et s’est souvent imposé. Dan Cates a passé la plus grande partie de ces dernières années à voyager dans le monde entier, de Manille à Macao en passant par la Géorgie ou Marrakech, et à montrer qu’il est aussi un grand joueur online.

Il participe aujourd’hui à la Global Poker League, travaille en tant que coach et communique énormément avec les médias, de quoi permettre de plus en plus apprécier la personnalité de Dan Cates.

Hui Chen « Kitty » Kuo - (Taïwan)

Kitty Kuo

Il paraît que pour que le poker séduise le téléspectateur moyen, il faut de la personnalité et de l’audace. Kitty Kuo a les deux.
Impertinente, audacieuse, clinquante et surtout attachante, Kitty Kuo a littéralement explosé sur la scène internationale ces dernières années après des débuts déjà tonitruants sur de plus petits circuits en Asie. Dotée d’une personnalité aussi inoubliable que son compte Twitter, elle a rendu le monde du poker accro. Et elle participe elle aussi à la Global Poker League avec les San Francisco Rush pour le plus grand bonheur de ses fans.

Pour couronner le tout, elle est déjà la meilleure joueuse taïwanaise de l’histoire, et on imagine qu’elle va obtenir encore d’autres résultats sous la houlette de Doug Polk et Jason Mo, après sa 6è place aux Aussie Millions 2016.

Mike Leah - (Canada)

Mike Leah, joueur de poker canadien

Que dire du très sous-estimé Mike Leah, si ce n’est qu’il « joue très bien aux cartes » ? Online, tournois, heads-up, mixed games, MTT, shoot-out... rien n’arrête Mike Leah. Et le plus souvent, il s’impose.

Après la meilleure année de sa carrière et un premier bracelet WSOP en 2014, il a continué à tout écraser sur son passage, que ce soit sur le WPT, l’EPT ou le WSOPC. Mike Leah est un véritable stakhanoviste qui n’aime rien autant que jouer au poker, comme l’a prouvé sa récente victoire sur le WSOPC à Montréal dans un tournoi à 365 $.

Ex-membre de Team Ivey Poker, choisi par la légende lui-même, il a été choisi au quatrième tour par Fabrice Soulier pour son équipe des Paris Aviators de la Global Poker League, qui sans même très bien le connaître, savait qu’il ne pouvait pas se passer d’un tel talent.

Mike Leah est une source d’inspiration pour tous les grinders et, bien qu’il soit trop modeste pour le dire lui-même, l’un des joueurs les plus impressionnants du circuit.

Fatima Moreira de Melo - (Pays-Bas)

Fatima De Melo

Il y a tellement de choses à dire sur Fatima Moreira de Melo qu’il est difficile de savoir par où commencer. Drôle et franche, elle a donné une nouvelle dimension aux commentaires de l’EPT depuis qu’elle y a participé. Mais loin de n’être qu’une commentatrice talentueuse, Fatima Moreira de Melo a réussi à enchaîner les bons résultats avec régularité en 2015, sur une large gamme de buy-ins, même les plus gros (sur l’EPT) et les plus modestes (comme la Battle of Malta).

Ses talents sont loin de se limiter au poker, puisqu’elle est plusieurs fois médaillée olympique en hockey sur gazon, qu’elle a remporté la version néerlandaise de Koh-Lanta et qu’elle a participé à un radio-crochet similaire à la Nouvelle Star.

Un tel talent est un véritable cadeau pour le poker, sans compter sa polyvalence. Si vous avez la chance d’être à sa table, vous ne vous ennuierez pas. Et c’est peu dire que c’est appréciable.

Dominik Nitsche - (Allemagne)

Dominik Nitsche

Seul nominé déjà présent l’année dernière dans cette même catégorie, voilà ce qu’on disait de Nitsche l’année dernière :

Nomade du poker avant ses 19 ans, triple vainqueur de bracelets WSOP, et tout récemment nouveau membre de la Team 888poker : comme le confie l'ancien November Nine Joseph Cheong, Dominik Nitsche est une "machine de poker efficace", et assurément l'un des meilleurs cerveaux du jeu lorsque l'on parle de tournois multi-tables (bien qu'il veuille bien prétendre le contraire). Qu'il soit également l'un des joueurs ayant su rester les plus simples, et l'un des plus abordables, est la cerise sur le gâteau. Peut-être est-ce le temps passé avec les habitants de son Edimbourg adoptif, mais le jeune Allemand a en tout cas trouvé le bon équilibre entre talent et tempérament pour donner l'impression que le poker est une chose simple.   

Bon. C’est toujours valable. Ajouter à cela sa meilleure année sur le circuit, ayant en outre joué le Super High Roller à 300k$, et il est facile de voir pourquoi Dominik Nitsche a encore une fois été nommé à l’unanimité.

Luca Pagano - (Italie)

Luca Pagano

L’une des premières et plus grandes stars du poker italien, Luca Pagano est un modèle parfait pour quiconque veut se lancer sérieusement dans le poker. Très très sérieusement.

Créateur de Pagano Events et moteur du développement de l’IPT en Italie et de l’EPT à Malte, Luca Pagano est le meilleur représentant du poker italien sur tous les plans, en plus d’être l’un des acteurs les plus complets (joueur/organisateur). Et son jeu est loin d’y perdre, puisqu’après une longue pause, il a terminé 17è du Main Event de l’EPT Dublin cette année.

Si l’Italie avait un Hall of Fame, Pagano serait sans doute le premier à l’intégrer. Et il n’est pas si loin que ça d’intégrer le « vrai » Hall of Fame d'ailleurs non plus.

Felipe Ramos - (Brésil)

Felipe Ramos

Le poker brésilien invoque des images de joie, et même pour le Brésil, Felipe Mojave Ramos en déborde. Avant la Global Poker League, il était difficile de découvrir le jeu de Felipe Ramos, mais aujourd’hui on partage sa stratégie et sa belle personnalité en streaming, et il est encore plus sympathique ce que que l’on croyait.

Felipe a gagné énormément de points pour son équipe de Sao Paulo Mets et a prouvé pourquoi il est l’un des joyaux du poker brésilien. Il est aussi très proche du footballeur Neymar, ce qui ne gâche rien, même s’il a prouvé qu’il avait assez de talent et de personnalité pour ne pas avoir besoin de cela.

Vladimir Troyanovsky - (Russie)

Vladimir Troyanovskiy

Il est difficile d’évaluer le poker russe, en partie en raison de la barrière de la langue. Mais grâce au lauréat de l’année dernière Anatoly Filatov, on arrive à découvrir plus de joyaux du poker russe.

Ce qui ne fait aucun doute, c’est que Vlad "vovtroy" Troyanovskiy en fait partie. Habitué des high stakes depuis quelques années, le stoïque Russe a toujours été un joueur solide, mais il a aussi pris une nouvelle dimension en termes de personnalité. Encore une fois grâce à la webcam de la GPL, on a pu véritablement découvrir Troyanovskiy et son caractère drôle et sympathique.

Toujours dominateur online, Troyanovsky a terminé cinquième du Main Event du PCA 2016 et a remporté le 6-Max Turbo à 10k de l’EPT Grand Final. Pas mal du tout aussi.