Coup de gueule : les hommes n'ont rien à faire dans les Ladies event

Ladies Event WSOP 2012
Les Ladies Event soulèvent de plus en plus de débats... parfois malgré eux.

Vous avez sûrement entendu qu'un homme a remporté le Ladies Event de l'EPT Deauville. Oui, c'est ridicule. Mais penchons-nous sur le véritable problème.

La question de savoir si les hommes doivent ou non avoir la possibilité de participer aux Ladies' Events existe depuis la création de ceux-ci, puisque des hommes y participent toujours lorsque cela est possible.

Cependant, c'est un problème qui avait plus ou moins disparu ces dernières années. Vous vous souvenez quand Shaun Deeb s'était déguisé en femme pour participer au Ladies Event des WSOP ? C'était en 2010, et il en avait pris pour son grade. C'était justifié, car c'était à peu près la pire manière (et la moins drôle) d'aborder le problème. Depuis, les hommes avaient arrêté. Jusqu'à Deauville.

Une vingtaine de joueurs ont participé au Ladies Event, sur un total de 84 participants. Sur les 14 derniers participants en course, 7 étaient des hommes. À titre de comparaison, lors du « Men's Event » disputé en parallèle, il y avait 4 femmes pour 280 hommes. Bien joué les filles !

Notre collègue Tommy Mandel, a demandé aux 7 hommes encore en lice dans le Ladies Event pourquoi ils avaient choisi d'y participer. Voilà leurs réponses :

yes its the ladies event
Une table du Ladies Event de Deauville pleine d'hommes : la nouvelle Cage aux Folles ?

« J'ai un copain qui participe au High Roller », « Je suis tombé amoureux de cette fille », « Ca avait l'air marrant », « Il n'y avait pas d'autre tournoi disponible », « C'est une longue histoire ». Le septième a refusé de répondre.

Peut-être que c'est moi qui n'ai pas d'humour, mais le programme proposait justement un tournoi masculin le même jour, avec le même buy-in et la même structure. C'est donc n'importe quoi.

Je ne devrais pas avoir à asséner l'évidence, mais il n'y a aucune raison pour les hommes de participer aux Ladies Events.

Aucune raison pour les hommes de participer aux Ladies Event... sauf une

Et pourtant, il y en a bien une. Et c'est la plus prétentieuse, la plus dégradante à laquelle vous pouvez penser. Ils le font parce qu'ils pensent que ce sera plus facile, ou parce que ça l'est vraiment.

Lors de l'EPT Deauville, un homme a donc remporté le Ladies Event. Thierry Derkx est donc la meilleure joueuse de France cette semaine. Avec un peu de chance, il comprendra assez rapidement que cette « performance » ne fait honneur ni à lui, ni au monde du poker. Il suffit de regarder les réactions déchaînées sur Facebook (voir par exemple le statut posté par Alex Dreyfus) pour s'en convaincre.

Ironiquement, il est par ailleurs directeur du SEDP (Académie Sports-Etudes) de Paris. N'hésitez pas à le saluer si vous le croisez, il s'y connaît apparemment beaucoup en fair-play.

J'imagine qu'il mérite les moqueries, puisque c'est absurde pour un homme de participer à un tournoi féminin, qu'il y soit autorisé ou non.

ThierryDerkxSEDP
Voici donc le nouveau "champion" du Ladies Event...

Quant à la raison pour laquelle il y avait un tournoi masculin, ce n'est pas pour ridiculiser les hommes ou les dissuader de participer au Ladies Event, c'est tout simplement parce que c'est la loi.

Eh oui, en France il est impossible de proposer un tournoi féminin s'il n'y a pas un tournoi masculin par ailleurs. Le cas échéant, ce serait de la discrimination.

Oui, ça paraît extrême. Mais quand on y réfléchit, c'est juste. Absurde, mais juste.

On s'en remet donc au sens de l'honneur de ces messieurs pour qu'ils restent en dehors des tournois féminins. Même si cela est autorisé, on serait en droit d'espérer que les hommes puissent faire preuve d'un peu de respect et laisser aux joueuses ces tournois.

Personnellement, je me sentirais ridicule à leur place. Je n'irais pas participer à un tournoi pour gauchers, pour yeux bleus, pour tatoués ou pour sirènes. Quel est leur problème ?

Quel est le problème ?

Le problème, c'est que les hommes ne participeraient pas aux tournois féminins s'ils ne partaient pas avec un avantage. Et c'est le cas. Désolé les filles.

Oui, les joueuses sont censées avoir le même niveau que les joueurs, mais les chiffres disent le contraire. Il y avait 25% d'hommes dans le tournoi à Deauville, et alors que le tournoi avançait ils représentaient 50% des survivants, et au final l'un d'entre eux gagne. J'en déduis qu'ils sont meilleurs. Pas la peine de venir me parler de Vanessa Selbst ou de Vicky Coren. Ce sont de grandes joueuses. Les grands joueurs gagnent, quel que soit leur sexe.

(Note de PokerListings France : difficile cependant d'établir un état de fait et un jugement sur un seul tournoi).

La vérité, c'est que les Ladies Event ont été créés pour que les copines des joueurs ne s'ennuient pas trop pendant les tournois, et dans une certaine mesure, c'est toujours un peu le cas.

Sabina Hiatullah
Sabina Hiatullah, la vainqueur morale du tournoi.

Le problème, ce n'est pas que le comportement d'une poignée d'idiots, le problème c'est que vous les filles n'êtes pas assez fortes pour leur faire peur.

Le véritable sexiste, ce n'est pas Thierry Derkx, c'est l'existence même des tournois féminins. Si les femmes avaient le même niveau que les hommes, ces tournois n'existeraient probblement pas. C'est assez simple.

Si les femmes avaient le même niveau, il n'y aurait pas eu de séance photo trophée à la main pour Sabina Hiatullah (2è du tournoi) pour masquer le fait que Derkx a gagné.

Alors si vous voulez avoir vos propres tournois, à vous de passer à la vitesse supérieure et d'avoir des résultats. C'est la seule manière d'y arriver.

Il y a quand même un peu d'espoir. Lorsqu'on a demandé à Sabina ce qu'elle pensait du fait qu'autant d'hommes avaient participé au tournoi, en dehors du fait qu'elle n'était pas satisfaite ("Je n'aime pas ce qui se passe sur ce tournoi. Je veux jouer avec des filles... (...) laissez nous jouer toutes seules, ce n'est pas très gentil de faire ça. L'EPT organise cela pour nous, pas pour qu'un homme soulève le trophée"), elle aura aussi répondu : « C'était quand même sympa parce que la plupart d'entre eux n'étaient vraiment pas très bons. »

Eh bien voilà !


Dirk Oetzmann


Note de PokerListings France (F.G.) :
Beaucoup d'autres joueuses se sont naturellement également indignées de cette situation. Rappelons que les tournois Ladies sont aussi une belle porte d'entrée au poker pour celles qui se sentent encore intimidées par le poker live, et qui n'osent parfois franchir le pas des tournois au niveau ou au buy-in plus relevé et composés à 95% d'hommes.

A noter qu'un problème similaire a également eu lieu dans le Seniors Event de cet EPT Deauville (réservé aux joueurs d'au moins 50 ans). Qu'un des joueurs n'avait que 49 ans et qu'il n'aura les 50 ans que ce mois-ci, passe encore. Mais on aura aussi pu y voir un joueur de tout juste 40 ans, et pire, un joueur de 18 ans a même trouvé le moyen d'oser s'inscrire au tournoi !

Autant dire que le souci est sans doute bien plus profond. Déjà un problème d'égoïsme pour sûr.
Mais ce genre d'évènement est quelque part aussi à l'image de notre société d'aujourd'hui, où malheureusement de plus en plus de gens ne respectent plus rien ni personne...

 

Derniers Blog Posts »