Pollak et Soulier interdits de Coupe du Monde, Croupiers mal logés : une journée à polémiques

pollak soulier
Benjamin Pollak et Fabrice Soulier ne représenteront pas la France aux Global Poker Masters.

Deux joueurs français interdits de participer à la Coupe du Monde de poker par leur salle respective ; des croupiers se plaignant de conditions d'hébergement inacceptables à Deauville : Ce sont les deux polémiques qui font parler dans le microcosme du poker français depuis hier.

C'est tout d'abord Alexandre Dreyfus qui se sera fendu hier d'un message sur le forum du Club Poker et son compte Facebook, pour annoncer une regrettable nouvelle : Fabrice Soulier et Benjamin Pollak ne participeront pas aux Global Poker Masters (la nouvelle Coupe du Monde de Poker du GPI), et ne pourront ainsi défendre les couleurs de la France les 21 et 22 mars à Malte.

Raison invoquée : leur sponsor Everest Poker / Betclic leur refuserait de prendre part à cette compétition, où les joueurs ne pourront jouer avec le macaron ou badge de leur sponsor.

Dreyfus explique les raisons derrière ce choix, allant jusqu'à déplorer "l'exemple absurde d'un poker français non-unifié" et "l'idiocratie française" : "Nous n'acceptons pas les logos des sponsors individuels au même titre que les sponsorings individuels des joueurs de football ne peuvent pas s'afficher sur leur maillot de l'équipe nationale pendant la Coupe du Monde. (...) L'idée est d'ailleurs de créer une première édition qui attirera les sponsors non-gaming dans le futur."

Plus étonnant, l'Anglais Sam Trickett a pour sa part bel et bien été autorisé de participation sans sponsor, par Everest Poker... international.

hippodrome deauville
Les croupiers qui murmuraient à l'oreille des chevaux.

Une décision qui fait parler sur les médias sociaux, et qui redistribue les cartes pour la constitution de l'équipe de France (les invitations étant établies selon le classement du Global Poker Index, à l'image d'un classement ATP pour le tennis masculin).
Si Erwann Pecheux (PMU Poker) et Sylvain Loosli (Winamax) devraient bien être de la partie les deux autres membres de l'équipe tricolore (ElkY ? Saout ?) (+ une "wild card") restent donc à connaître.


Des croupiers pris pour des bourrins ?

Pendant ce temps du côté de Deauville où les France Poker Series battent leur plein en guise d'apéritif de l'European Poker Tour, c'est un conflit entre plusieurs croupiers et le casino Barrière qui fait le buzz depuis ce matin.

Dans un long message posté sur le blog du Nouvel Observateur et un autre sur Facebook, Jean-Marie Carel a pris la parole pour relater les conditions d'hébergement quelque peu lugubres qui leur ont été réservées pour l'EPT par le casino Barrière accueillant l'évènement (ayant dû composer avec un hôtel fermé et un autre en rénovation).

Situé à 20 minutes à pied du casino, le lieu censé accueillir entre 30 et 40 croupiers hommes et femmes semble en effet déjà peu engageant au vu des quelques photos publiées.
L'auteur parle en outre de chambres sales et minuscules, à la literie usée, sans lavabo, miroir et rideaux, de 6 douches communes et 2 toilettes seulement, et même d'un endroit sentant le purin car situé juste au-dessus de box à chevaux !

Les discussions avec les responsables du casino Barrière n'auront pas été fructueuses. Au péril du manque à gagner et des risques encourus pour la suite de leur carrière, mais droit dans leurs bottes (presque le cas de le dire), une partie des croupiers (edit: 7 exactement) aura donc décidé de quitter les lieux et de ne pas prendre part au tournoi. Les autres auront finalement été relogés.

Derniers Blog Posts »