Pop Poker : Un serial killer fan de poker dans Les Experts

CSI - Les Experts

Dans un épisode de la série Les Experts, le scénario tout entier tourne autour d’une main de Texas Hold’em.

La série, qui se déroule à Vegas, a bien évidemment déjà abordé le jeu et le poker au cours de ses 13 saisons.

En 2002 par exemple, un épisode était consacré au meurtre d’un joueur de poker qui s’était écroulé pendant une partie de high stakes (à hauts enjeux).

Mais les joueurs et/ou les fans de poker trouveront probablement ce nouvel épisode particulièrement intéressant, puisqu’il repose sur un scénario de vengeance complexe à partir d’une tricherie lors d’un tournoi qui ressemble beaucoup au Main Event des WSOP.

Tom Schneider en guest star

À ne pas rater : l’apparition du double vainqueur de bracelet WSOP Tom Schneider en guest star silencieuse.

Schneider joue contre Glenn Heidbreder, un croupier du Palermo Poker Classic 1997 qui est en réalité impliqué dans une tricherie qui entraîne une série de meurtres des années plus tard.

Schneider a été contacté par le producteur de la série, qu’il avait rencontré quelques années plus tôt lors d’un tournoi de golf.

Il a demandé à Schneider s’il connaissait quelqu’un à Los Angeles qui pourrait faire office de directeur technique / conseiller poker pour un épisode, un rôle que Schneider a finalement rempli lui-même.

Les Experts CSI - Tom Schneider
Tom Schneider fait une apparition dans cet épisode mais a aussi travaillé comme directeur technique pour les scènes de poker.

Schneider et sa femme, elle aussi joueuse de poker qui a notamment atteint une 3è place lors d’un tournoi des WSOP en 2009, ont lu le scénario et se sont rendus à Los Angeles pour le débriefer avec les producteurs.

« Il y a quelques changements qui n’ont pas été adoptés, je pense que les fans de poker nous en voudront un peu », confiait-il à PokerListings. Il s’agit notamment d’une scène pendant laquelle un joueur mange des ailes de poulet en table finale du PPC 1997.

Les créateurs de la série se sont peut-être inspirés d’un autre incident ayant fait parler à l'époque, l’assiette de frites de Tiffany Michelle au Main Event 2008.

Bien qu’uniquement présent en qualité de consultant, Schneider a pu faire une apparition en tant que croupier.

« J’ai quelques restes de mes années de magie », explique Schneider. D’ailleurs ses mouvements sont une partie cruciale de l’enquête, puisque son personnage est en réalité impliqué dans la tricherie.

Et si Schneider n’a pas gagné une fortune lors de cette expérience, il a l’air de s’être beaucoup amusé. « Ils ont passé quatre heures sur ma scène, alors qu’elle va durer 20 secondes. Quand à ma paie pour quatre jours de travail... Disons que j’ai eu de quoi faire une petite partie de mixed game à 20$-40$. »

Une carte à jouer en guise d’arme du crime

David Cassidy de The Partridge Family fait aussi une apparition, tout comme Peter Coe, lui aussi joueur de poker, qui se fait malheureusement assassiner dès la séquence d’ouverture.

Les Experts - David Cassidy
Le tueur dans cet épisode emprunte sa "technique" à Chris Ferguson.

Tué seul dans un ascenseur, sa mort provoque une enquête en huis clos que les « experts » résolvent en découvrant que sa jugulaire a été sectionnée par un objet contenant de l’acétate de cellulose, ce qui réduit la liste des armes à... une carte à jouer !

Difficile à croire, oui. Encore plus improbable : l’équipe arrive à la conclusion que le tueur a jeté la carte entre les portes de l’ascenseur.

« Entre de bonnes mains, une carte à jouer est une arme fatale qui peut être jetée à 120 km/h », explique David Hodges (Wallace Langham). « Un jour, j’ai vu un magicien couper en deux une carotte avec une carte à jouer. »

« C’est n’importe quoi », lui répond Morgan Brody (Elisabeth Harnois), se faisant probablement l’écho de nombreux téléspectateurs.

Les fans de poker ne seront évidemment pas insensibles aux références faites au monde du poker et aux WSOP en particulier.

Quand "Les Experts" s’inspire du poker

Ceux qui ont suivi les WSOP sur ESPN pendant la "grande époque" du poker il y a une dizaine d’années se souviennent sûrement avoir vu Chris "Jesus" Ferguson faire étalage de ses talents en jet de cartes. Il avait coupé plusieurs fruits et légumes, ce qui a sans doute inspiré le dialogue ci-dessus aux scénaristes.

Autant dire que le (vrai) poker est omniprésent via plusieurs "tells" comme celui-ci.

Alors que les corps s’empilent pendant l’épisode, il devient évident qu’ils sont tous liés à la table finale de ce PPC 1997 remportée par Peter Coe.

csi the2013ppc
Le tournoi de poker dans cet épisode se calque clairement sur le Main Event des WSOP.

Un tournoi que les fans de poker reconnaîtront immédiatement comme une version fictionnelle du Main Event des WSOP.

L’un des personnages décrit par exemple le PPC comme « le Super Bowl de Vegas », peut-être là encore une référence au Super Bowl of Poker qu’organisait Amarillo Slim Preston de la fin des années 70 au début des années 90.

Pendant ce temps-là, on est en plein PPC 2013 et l’une des finalistes, Ava Rendell (Becky O’Donohue), est décrite comme « la dernière joueuse en lice ».

Une phrase que le superviseur de l’équipe de nuit D. B. Russell (Ted Danson) trouve « un peu condescendante », mais qu’on entend souvent lors des tournois.

Rendell possède son propre site de coaching poker, hotpokerbabe.com, et elle n’hésite pas à dire aux experts que la police « est probablement aussi fermée aux femmes que le poker ».

Un autre personnage, un ami de Coe qui devient suspect puisqu’il est le magicien évoqué plus haut, explique qu’il jouait au poker avec Coe.

« On jouait tous les deux », explique-t-il. « Au Texas Hold’em, avant que des gamins et des fainéants ne gâchent tout. »

On retrouve ici une caractérisation des différences entre le poker d’avant le "boom" et le poker récent, surtout en tournoi et aux WSOP.

Une analyse pointue

À la fin de l’épisode, les victimes sont toutes connectées par les cartes distribuées par le personnage de Schneider en 1997. Le coupable et son mobile sont dévoilés grâce à l’analyse pointue des cartes par les experts.

Entre la prestation de Schneider, les liens entre les meurtres et les cartes, et les références aux tournois et aux WSOP, les joueurs de poker devraient sans aucun doute trouver cet épisode intéressant.

Il permet également de montrer que le poker reste important dans l’imaginaire collectif, même si sa popularité a diminué ces dernières années.

Un avertissement quand même... La série « Les Experts » est souvent critiquée pour la violence de ses épisodes, et celui-ci ne fait pas exception, à plusieurs reprises.

Mais si vous aimez le poker et que le sang ne vous fait pas peur (ni les scénarios alambiqués), alors jetez-y un œil.

M. H.