Kenny Hallaert, ce nouveau Belge qui veut devenir Champion du Monde

Kenny Hallaert
Kenny Hallaert en finale du plus prestigieux tournoi de poker du monde.

Pour la deuxième année consécutive, un Belge s’est donc hissé en table finale du Main Event des WSOP. Kenny Hallaert succède à Pierre Neuville et reviendra le 30 octobre avec le 4è stack pour tenter de s’offrir un titre de champion du monde. Et s'il n'est pas encore un ténor du circuit, le Belge fera bel et bien partie des favoris puisque ses adversaires ne sont guère plus expérimentés que lui. Portrait.

Kenny Hallaert est né le 14 novembre 1981 et vit en Belgique, à Hansbeke, un village situé entre Bruges et Gand. Grand supporter du FC Bruges, il ratera le 4e match de Ligue des Champions de ses « Gazelles » pour cause de voyage à Vegas, le 30 octobre prochain.

Kenny a un passé d'électricien et maitrise parfaitement le Français et l’Anglais en plus de son Néerlandais natal. Ses notions d’Allemand lui permettent d’échanger avec un peu plus de joueurs, encore, autour des tables.

S’il est avant tout un joueur online, il écume les tournois live depuis une dizaine d’années. 6è de l'EPT Deauville 2011 et 5è du Colossus à Vegas l'année dernière (après avoir été éliminé avec paire de 10 contre paire de 4) : tels étaient ses meilleurs résultats avant d'aller loin dans ce Main Event 2016. Un tournoi qui lui avait déjà réussi en 2015 puisqu’il y avait glané une belle 123è place pour 47 000 $ de gain.

Plus d'expérience et d'endurance

« Il avait franchi un palier l’année dernière », témoigne Bernard de Breyne, directeur poker du casino de Namur. L’homme connait très bien Kenny Hallaert puisqu’ils sont collègues depuis 10 ans, lorsque Kenny est devenu directeur de tournois Pokerstars pour les casinos de Namur et de Spa en Belgique.

Bernard De Breyne
Bernard de Breyne : « L'une des grandes forces de Kenny est de bien surmonter les bad beat. »

« Forcément, ses deep run 2015 dans le Colossus et dans le Main Event lui ont servi cette année. Il n’est pas négligeable d’avoir de l’expérience dans des tournois à forte participation. Le bruit et la foule, c’est épuisant au fil des jours. L’année dernière, il était revenu très fort de Vegas. On avait joué ensemble le FPS à Lille, puisque ni lui ni moi ne pouvons jouer dans le casino de Namur étant donné nos fonctions, où il avait pris une belle 2è place.

Ces douze derniers mois, Kenny a aussi perdu 20 kilos pour être encore plus endurant. Il s’est mis au sport et fait plus attention à ce qu’il mange. Ça aussi, c’était important pour tenir 7 jours comme il vient de le faire ».

Bernard de Breyne et Kenny Hallaert s’étaient parlé au téléphone, après le jour 4. « Il était bien dans le coup. Ses coin flip passaient, il sentait qu’il pouvait réussir quelque chose. Au jour 3, il avait eu un coup dur en perdant un énorme pot avec les rois contre As-Valet alors que tout était parti avant que l’As ne tombe à la river. Mais sa grande force est de bien surmonter les bad beat.

Et puis il a eu de la chance en se reconstituant un stack correct... en ratant un bluff sur un flop où il y avait le roi de cœur et deux briques. Son adversaire a payé avec As-Roi alors que Kenny avait As-Valet de cœur. Il a touché sa couleur runner runner. Des coups comme ça, il en faut presque obligatoirement pour deep run un tournoi comme le Main Event ».

Un grand sens de l’humour

Pour le reste, Kenny Hallaert est décrit comme quelqu’un de « très jovial avec un grand sens de l’humour et beaucoup de deuxième degré. En tant que joueur de poker, il est sérieux mais sait aussi se montrer très agressif et joue beaucoup les positions. Il aime jouer ses boutons mais aussi relancer UTG. Il n’est pas du tout impulsif et prend toujours le temps avant de jouer. »

Kenny Hallaert
« Kenny est quelqu'un de très jovial. »

Quant à savoir si Kenny Hallaert a fêté sa table finale : « Ça ne fait pas de doute. Il sait être méticuleux mais il aime aussi faire la fête. Et son pêché mignon, c’est la bonne chair et le bon vin. Lors de chacun de ses séjours à Vegas, il va manger chez Robuchon.

Mais pour le reste, il vit de manière très simple. J’en veux pour preuve cette Mazda 6 dans laquelle il roule depuis dix ans. C’est quelqu’un qui sait où il va, tant comme joueur que comme directeur de tournoi. »

Pierre Neuville : « Le meilleur floor manager belge et un exemple pour le poker »

Après avoir contacté son ami Bernard de Breyne, nous nous sommes tournés vers Pierre Neuville pour nous évoquer Kenny Hallaert. Qui de mieux que le dernier November Nine belge pour parler de son successeur ?

« Je n’ai pas encore voulu répondre à la presse mais je le fais en exclusivité pour PokerListings. Je pense sincèrement qu’il faut laisser à Kenny son November Nine, c’est lui qui doit en profiter pleinement », explique d’entrée le joueur de 73 ans.

Pierre Neuville
Pierre Neuville : « Je lui souhaite de devenir champion du monde. »

« Je ne connais pas très bien Kenny, qui côtoie surtout les joueurs néerlandais du circuit, mais il a toujours été d’une correction parfaite. En tant que directeur de tournoi, il est le meilleur Floor belge et est reconnu par les organisateurs internationaux.

Je suis content que les deux Belges qui ont réussi à atteindre les November 9 aient cette belle valeur en commun : avoir un véritable métier à côté du poker. Je suis persuadé que joueur de poker n’est pas un métier et s’y consacrer à 100% est une erreur de choix de vie d’après moi. »

Le 7è du Main Event 2015 ajoute : « Kenny ne me contactera probablement pas en vue de sa table finale. Nous avons toujours été très différents, au poker. Outre nos styles de jeu opposés, il a constitué sa bankroll online tandis que j’ai commencé en live. Et puis, il avait écrit un jour à mon grand désarroi que le poker néerlandais était supérieur au poker belge. Je suis heureux qu’il ait prouvé par sa propre performance que ce n’était pas très vrai.

Bref, je trouve ça merveilleux que chacun de nous ait pu avoir raison dans nos différences. Cela montre encore que le poker est fait d’une infinie variété ».

Un premier ticket pour Vegas remporté face... à Pierre Neuville

Au moment de se lancer dans un pronostic, Pierre Neuville n’hésite guère : « Il fera mieux que moi et va prendre le leadership du meilleur résultat de l’histoire du poker belge. Mais on ne se bat pas entre Belges, on se bat contre les meilleurs joueurs du monde. Je lui souhaite donc de devenir champion du monde et d’avoir plus de chance que moi en table finale.

Il a environ 20% de chances de remporter le bracelet et son plus beau cadeau, c’est de pouvoir y rêver pendant 3 mois. Cela vient récompenser sa cure de fitness des neuf derniers mois.
Voilà un point que nous avons désormais en commun : l’envie de soigner notre forme. Jusque-là, il avait frôlé les exploits. Et s’il vient d’en réussir un, juste après avoir perdu ces 20 kilos, ce n’est pas un hasard. Le bon poker demande une santé parfaite, tant au niveau mental que physique.
»

Selfie November Nine 2016
Kenny Hallaert en mode selfie avec des futurs adversaires.

Pour la petite histoire, en 2008, Neuville et Hallaert étaient en heads-up au casino de Namur pour remporter un package pour Las Vegas. Aucun des deux hommes n’y était encore allé.

« C’est amusant, l’histoire commençait à s’écrire », raconte Pierre Neuville. « C’est là que j’ai fait connaissance avec ce jeune doué, encore inconnu. En finale, il disait « tapijt » à toutes les mains, jusqu’à ce que j’ai les As et que je fasse all-in à mon tour. Son 6 et 5 a trouvé un flop parfait : 2-3-4 et il avait son ticket pour le Main Event. Mon 2è prix m’offrait tout de même l’hôtel et l’avion...

Ni lui ni moi n’avons réussi de grands WSOP pour notre première à Vegas, cela nous a couté cher, pour apprendre. Aujourd’hui, c’est le résultat de 7 ou 8 ans de perfectionnement acharné. »

Kenny Hallaert a maintenant un peu plus de trois mois pour se préparer à sa table finale. Avec en ligne de mire le titre suprême du poker, et un premier prix de 8 millions de dollars.


Crédits photos :
Drew Amato (WSOP.com), PokerStars, Fabien Richard (Pokerupdate.com), Kenny Hallaert.

► A lire aussi son interview

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire