Pour ne pas craindre au Poker : Ayez une Bankroll

Cash Flow
La gestion de votre capital pour jouer au poker est essentielle.

Avant-dernière partie de notre série dédiée aux débutants, cet article va au devant d'un autre ingrédient clé vers le succès, souvent oublié par les novices : se constituer une bankroll.

L'une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour vous-même lorsque vous débutez au poker, est de vous mettre de côté une certaine somme d'argent spécifique à celui-ci : un capital jeu, communément appelé bankroll.
Ce qui veut dire une certaine somme d'argent exclusivement dédiée au poker.


La mentalité de l'argent au poker

La plupart des gens sont extrêmement attachés à l'argent.

Ils stressent tellement à son sujet qu'ils peuvent en devenir malades. Malheureusement cet attachement à l'argent rend la réussite impossible en poker No-Limit.

La bankroll de poker doit être séparée de votre argent « réel », tant physiquement que mentalement.

Lorsque vous rentrez dans une mauvaise série (un bad run dans le jargon) et perdre des centaines ou milliers de dollars (en admettant que vous jouiez aussi haut), vous ne pouvez pas vous permettre de penser à ce que vous auriez pu faire avec cet argent.
L'argent gagné ou perdu au poker est simplement de l'argent de poker. Vous devez vous attendre à perdre de temps en temps au poker, et ces pertes ne devraient jamais affecter la situation financière de votre vie réelle.

Détachez-vous de cet argent du poker, et considérez-le simplement comme un moyen de jouer, pas comme de vraies liquidités qui pourraient être dépensées à autre chose.


Jouer « scared money »

Cette expression bien connue des joueurs de poker pourrait se traduire par jouer avec la peur au ventre en ayant la crainte de perdre son argent.

L'une des meilleures façons de mal jouer au poker est de jouer avec cette peur.
Si vous avez peur de perdre l'argent qui est devant vous, ou que vous ne pouvez simplement pas vous permettre de le perdre, il est impossible de jouer un très bon poker de No-Limit Hold'em.

Jean-Robert Bellande
Jean-Robert Bellande, l'un des pros de la ruine.

A tout moment vous devez envisager de mettre en jeu chacun des jetons que vous avez en face de vous. Si un joueur adverse sait que vous n'y êtes pas prêt, ou que vous appréhendez à les risquer, il va simplement vous marcher dessus. Ni plus ni moins.

Et même si les autres joueurs ne vous soupçonnent pas d'être un tel pied tendre, vous serez incapable d'appuyer sur la gâchette lorsque le temps sera venu de faire un bluff ou un call difficile, même en le sachant correct.


Être ruiné

La principale raison pour laquelle tous les joueurs de poker ont besoin d'une bankroll est d'éviter d'être complètement ruiné.

Indépendamment de comment vous jouez, même si c'est plutôt bien, vous allez forcément connaître des périodes où quoi que vous puissiez faire, vous n'allez faire que perdre.

Certains des meilleurs joueurs du monde ont de cette manière subi des mois de séries perdantes. Pour cette raison vous avez besoin d'une bankroll suffisamment grande pour soutenir ces pertes et vous permettre de continuer de jouer jusqu'à ce que vous ayez récupéré cet argent sur votre prochaine bonne série (upswing).

Si la taille de votre capital risque de vous laisser broke (ruiné) après seulement une ou quelques pertes, alors vous ne faites que jouez aux dés en pariant sur le fait que vous n'allez pas commencer votre parcours au poker par une mauvaise série.

Si vous commencez à perdre de manière significative, la meilleure chose que vous puissiez faire est de descendre de niveau. De cette façon, même si votre bankroll sera plus basse que lorsque vous avez commencé, le rapport entre celle-ci et les droits d'entrée du niveau où vous jouez restera adapté et sain.

Si vous ne parvenez toujours pas à gagner même après être descendu de limites, alors il pourrait être temps de faire une pause. Aérez-vous la tête et revenez un peu plus tard avec l'esprit frais.


La Règle Générale de la Bankroll

La règle générale pour une bankroll de cash game est de ne jamais avoir plus de 5% de votre capital en jeu au même moment. Cela veut dire que vous devez posséder l'équivalent de 20 buy-in minimum pour une seule table de cash game, et plus pour le multi-tabling.

Pour les tournois, il vous faudra généralement avoir l'équivalent de 100 buy-ins de capital. Ainsi si vous jouez des tournois à 5$+50¢, vous aurez besoin d'une bankroll de 550$.

Ces considérations simples vous assurent presque de ne jamais vous ruiner (aussi longtemps que vous ne faites pas n'importe quoi bien entendu).

Avoir une bankroll est la meilleure idée que vous puissiez avoir en tant que joueur de poker. Ceci dit même une bankroll adaptée ne peut pas vous sauver si vous ne suivez pas les autres conseils de notre série « Pour ne pas craindre au poker ».
Ce n'est qu'une partie du mix gagnant.

Pour ne pas craindre au poker, à lire aussi :