Leo Margets : Pourquoi je ne crois plus aux bonnes résolutions

Leo Margets 3

C’est une révélation que j’ai eue récemment. Jusque là, j’étais assez fan de ces listes de bonnes résolutions pour le Nouvel An, mon anniversaire, etc.

Je trouvais que ça avait du sens, que ça permettait de marquer une nouvelle étape avec de nouveaux objectifs. J’ai passé 31 ans de ma vie à croire que cela me motivait, sans me rendre compte que cette approche était complètement fausse.

Dans le poker comme dans la vie, l’important n’est pas d’avoir de bonnes résolutions mais des SOLUTIONS, d’établir des plans pour atteindre des objectifs au lieu de simplement se fixer des objectifs lointains. Je pense sincèrement au pouvoir de visualisation, mais il n’a aucun intérêt sans la capacité à faire l’effort. Un objectif, on le fixe. Un plan, on l’accomplit. Vous pensez peut-être que c’est un détail sémantique, mais je pense que la distinction est importante.

Cette année, je veux 3 bracelets, et 7 millions de dollars ! Non ! Mieux ! 10 millions ! Je veux aussi être Joueur de l’année ! Ah, et gagner un EPT, celui de Monte Carlo !

Ces objectifs n’ont aucun sens sans un plan d’action. Parfois, il faut même une méthode très poussée, surtout dans un domaine aussi pointu que le poker dans lequel la variance joue un rôle aussi important.

liste de bonnes rsolutions
"Des objectifs n'ont aucun sens sans un plan d'action."

Isolée, une résolution n’est pas viable. Elle n’indique que la destination, pas les moyens d’y arriver. L’essentiel, c’est l’engagement qu’on met dans ces objectifs, quels qu’ils soient.

Alors si le 1er janvier tu t’es senti obligé de faire une liste de bonnes résolutions pour 2015, je te propose de la modifier un peu. Peut-être que tu n’as pas vraiment besoin de résolutions, mais plutôt de nouvelles habitudes et de nouvelles méthodes pour obtenir de meilleurs résultats.

Écrire une liste de résolutions comme on écrit sa lettre au Père Noël n’a aucun sens. Des résolutions comme celles que j’ai listées plus haut ironiquement ne sont pas nécessaires, même quand elles sont réalistes, comme jouer 800 000 mains, aller plus souvent à la salle de sport ou rendre plus souvent visite à ta grand-mère. Il faut savoir POURQUOI tu veux le faire.
A chaque fois que nous envisageons d’entreprendre quelque chose, notre cerveau (conçu pour pour nous rendre efficaces plutôt que heureux) se demande : pourquoi ? Comment cela va-t-il me bénéficier ? Combien cela va-t-il me coûter ? Il faut le convaincre !

Une fois les motivations derrière ces résolutions identifiées, tu pourras te focaliser sur les actions à mettre en oeuvre pour y parvenir en te concentrant sur des tâches qui ne dépendent que de toi et de ta détermination. Ce processus n’est pas facile car il demande une grande capacité à l’auto-analyse et beaucoup d’honnêteté envers soi-même.

idea plan action

Prenons un exemple typique : un joueur qui se fixe pour objectif de passer de 50$ à 10 000$ en x mois. Ce qui va déterminer le succès de cette résolution, c’est le pourquoi de celle-ci : pourquoi 10 000$ ? Est-ce uniquement économique ? Est-ce parce qu’un défi public te permet d’avoir la rigueur que tu n’as pas d’habitude ? Est-ce pour t’améliorer ?
Beaucoup de raisons peuvent pousser vers un même objectif, et si elles ne sont pas assez solides et que l’objectif est très ambitieux, il est très probable que l’engagement ne durera pas.

Ensuite vient la partie cruciale : le plan pour y arriver. Est-ce que tu vas tenter de jouer peu de tables au meilleur niveau possible ou sacrifier un peu d’EV pour plus de volume ? Si ton objectif est de t’améliorer en tant que joueur, les 10 000$ devraient être la conséquence, pas la résolution. Est-ce que tu t’es créé un plan d’étude, un groupe Skype ? Est-ce que tu t’es aménagé du temps pour analyser tes mains ? Si quelque chose t’empêche d’arriver là où tu le veux, prends-le à bras-le-corps plutôt que de le voir comme un obstacle. Il faut garder à l’esprit que les bonnes choses arrivent lorsqu’on met en oeuvre les efforts nécessaires, il ne suffit pas de les désirer intensément.

La clé est de se focaliser sur la mise en oeuvre. Si tu le fais avec conviction, tu verras à quel point le fait de s’en tenir à un plan peut être satisfaisant. Y arriver est une réussite en soi.

Derniers Blog Posts »