Pourquoi Martin Jacobson a choisi les animaux plutôt que les hommes

0064 Martin Jacobson
Martin Jacobson, champion au grand coeur.

Le poker, c’est la belle vie. Les meilleurs joueurs du monde font étape dans les villes les plus glamour, les plus folles, les plus décadentes du monde. Mais cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas conscients du monde qui les entoure.

En 2014, le Suédois Martin Jacobson a remporté le Main Event des WSOP. Cela lui a rapporté 10 millions de dollars, soit le plus grand prix jamais remporté dans ce tournoi.

Si vous avez suivi le tournoi à l’époque, vous vous souvenez sûrement que Jacobson portait un badge pour promouvoir Raising for Effective Giving (REG), une association caritative créée par un groupe de joueurs de poker qui se réclament de l’altruisme efficace.

Jacobson a rejoint REG quelques semaines avant le Main Event des WSOP. Excellent timing. Il a ainsi pu donner 250 000$ des 10 millions remportés à l’association. Avec une seule consigne : l’argent devait financer la protection des animaux contre la cruauté.

Avec un milliard de personnes vivant avec moins de 1,25 $ par jour, alors pourquoi Jacobson a-t-il décidé de donner son argent aux animaux ?

C’est une question fascinante, à laquelle répond le livre de Melanie Joy Why We Love Dogs, Eat Pigs and Wear Cows.

« Pour moi, une vie animale a autant de valeur qu’une vie humaine. Je pense que c’est important qu’on prenne nos responsabilités, » a expliqué Jacobson lorsque je lui ai posé la question du pourquoi de ce choix.

Aux États-Unis, 19 011 animaux tués par minute

Jacobson2
"Une vie animale a autant de valeur qu'une vie humaine."

Saviez-vous que, rien qu’aux États-Unis, 10 milliards d’animaux terrestres sont tués chaque année pour nous nourrir ? Ce chiffre représente 19 011 animaux par minute, ou 317 par seconde. Imaginez combien sont morts pendant que vous étiez en train de lire cette phrase.

Les chiffres du ministère américain de l’Agriculture estiment qu’un américain (omnivore) moyen dévore environ 40 kg de poulet, 8 kg de dinde, 30 kg de bœuf, 25 kg de porc et un peu de veau et d’agneau pour couronner le tout et aboutir à un total de plus de 100 kg de viande par personne et par an.

Il y a plus de 300 millions d’habitants aux États-Unis.

Ça représente beaucoup de viande.

Lorsqu’on fait le trajet entre la Californie et Las Vegas en voiture pour se rendre aux WSOP, on se rend bien compte de l’impact que cela peut avoir sur la planète. Des panneaux sinistres ornent l’autoroute :

« Sauvez notre eau. »

« Bienvenue dans le Dustbowl. »

Le « Golden State » est en pleine sécheresse. C’est évidemment bien pire à Vegas, où le niveau du lac Mead baisse à vue d’œil, lac qui fournit 90% de l’eau des deux millions d’habitants (et des touristes) de Las Vegas.

6 992 litres d’eau pour un demi-kilo de bœuf

a whole lotta cash 1825
Gagner c'est bien, bien utiliser son argent c'est mieux.

Avant de sortir en courant pour faire une danse de la pluie, lisez ce qui suit.

Au niveau mondial, l’agriculture représente 92% de notre consommation d’eau. 30% de celle-ci est destinée à tuer d’autres êtres vivants. Lorsque vous achetez un demi-kilo de poulet, pensez aux 1 960 litres d’eau nécessaires pour en arriver là, aux 6 992 litres d’eau nécessaires pour fabriquer un demi-kilo de bœuf, les 4 724 litres nécessaires pour fabriquer un demi-kilo de mouton, les 2 717 litres nécessaires pour fabriquer un demi-kilo de porc, et les 1 495 litres nécessaire pour un demi-kilo d’œufs.

Et pourtant, le manque d’eau est toujours le fléau le plus meurtrier de la planète.

D’après l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’agriculture représente 18% des émissions totales de gaz à effet de serre. La production animale de méthane augmente l’effet du réchauffement climatique, nous détruisons les arbres qui nous permettent de vivre, nous souillons notre sol, et avec lui les nutriments que nos fruits et légumes devraient contenir, et nous sommes bien loin de connaître l’étendue des dégâts environnementaux que créent nos déchets.

Les associations comme REG, les livres comme celui de Melanie Joy Why We Love Dogs, Eat Pigs and Wear Cows, et des figures de proue comme Martin Jacobson nous permettent d’ouvrir les yeux sur les problèmes que crée notre propre ignorance.

Liv Boeree REG
Tout le monde peut s'investir dans REG.

Changer le monde, un individu à la fois

Comment aider ?

Commencer en rejoignant REG. Faites don d’une partie de vos gains bruts à des êtres vivants conscients qui sont moins privilégiés que vous. Nous sommes faits pour donner. C’est un moyen de générer de la joie et d’élargir la liberté, et n’est-ce pas le plus important dans la vie ?

Vous pouvez donner dans la mesure de vos moyens. Je donne 3% et je m’engage à augmenter d’1 % chaque année. En suivant l’exemple de Martin Jacobson et en faisant changer le monde, votre vie aura plus de sens.

Le poker peut être solitaire et égoïste. C’est parfois un moyen de créer de la richesse uniquement utilisée à des fins matérialistes. Mais la plupart des joueurs de poker vous le confirmeront : l’argent n’achète pas le bonheur. Ou en tout cas pas complètement. Pour être véritablement heureux, ils doivent trouver du sens. L’altruisme efficace peut les y aider.

Alors il est temps de suivre les leaders.

De suivre Martin Jacobson et REG.

De donner du sens au poker.


> Le site de REG, Raising for Effective Giving