Main Event : La Présentation des November Nine 2013

IMG3405
Ils ont survécu à 6343 autres joueurs, mais un seul sera sacré Champion du Monde dans la nuit du 4 au 5 novembre.

La grande finale c'est ce soir ! Qui sont les 9 finalistes du Main Event des WSOP 2013 ? PokerListings vous dresse le portrait des November Nine 2013 et 9 prétendants au bracelet de Champion du Monde. (Mise à jour au 3/11)

5 Américains, 1 Canadien, 1 Néerlandais, 1 (américano-)Israélien, et 1 Français.

Moyenne d'âge : 29 ans et 7 mois.

Palmarès cumulé : 3 bracelets WSOP, 87 places payées dont 13 tables finales, 2 titres WPT, plus de 15 millions de dollars de gains en tournois live.

PokerListings vous présente en détail les nouveaux November Nine des WSOP, finalistes de ce Main Event 2013. Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Qui est favori ?
Suivez le guide !

Comment suivre la table finale en direct ?
(à partir de 2h du matin heure française)
- sur ESPN sur votre bouquet satellite ou Internet
- sur le site des WSOP : http://www.wsop.com/2013/live-video/  

Nuit de lundi à mardi : de 9 à 3 joueurs
Nuit de mardi à mercredi : de 3 joueurs au dénouement

 

Justin Cuong Van Tran "JC Tran"

(Etats-Unis), 36 ans
38 000 000 jetons - siège 7
Originaire de :
Sacramento, Californie, USA.
Palmarès sélectif : 2 bracelets WSOP (2008, 2009), 39 places payée WSOP dont 7 finales, 1 titre WPT (World Poker Challenge Reno 2007) pour 5 finales.
Gains en tournois live : 8 835 149 $
Pseudo en ligne :
area23JC
Twitter : @jctran23

IMG3392
JC Tran, le chip leader et favori.

On ne présente plus JC Tran, le joueur le plus célèbre et le plus confirmé de cette table finale. Originaire du Vietnam (sa famille à émigré aux Etats-Unis alors qu'il n'avait que 2 ans), Tran a accumulé les succès notables au fil des ans.

Outre ses deux bracelets WSOP (1500$ No-Limit Hold'em à 2718 joueurs et en 2500$ Omaha à 436 joueurs), cette finale n'est pas moins que son 40ème cash aux World Series (dont 6 dans le Main Event). Ses gains en tournois s'élèvent à plus de 8 millions de dollars (Main Event 2013 non compris).
L'américain possède également 1 titre WPT (ainsi qu'un titre de Joueur de l'Année du WPT pour ses 3 finales - 6è, 2è, 1er - cette même année), une victoire dans la PartyPoker Premier League, ou encore en ligne un titre des WCOOP en 2006 (dans un tournoi à 2610 joueurs), pour un gain de 670 000 $.

S'il a reconnu un relatif passage à vide en 2012, JC Tran est bel et bien de retour, avec 6 places payées lors de ces Series. Une année qui commence à être comparable à celle de 2008 où il avait enregistré 7 places payées, 3 tables finales et 1 victoire.
En novembre il ne manquera pas d'être soutenu par ses compères Nam Le, Danny Wong et Quinn Do. Mais en attendant il ira sans doute se ressourcer avec sa femme et ses enfants.

Depuis juillet : Tran a terminé 2ème du WPT Alpha8 à 100.000 $ du Seminole Hard Rock Casino (à seulement 21 joueurs) fin août, pour 526 000 $ de plus dans sa besace.


Amir Lehavot

(Israël), 38 ans
29 700 000 jetons - siège 5
Originaire de :
Weston, Floride, USA.
Palmarès sélectif : 1 bracelet WSOP (2011), 12 places payées WSOP dont 2 finales, 4 places payées WPT dont 1 finale.
Gains en tournois live : 1 611 453 $
Pseudo en ligne : AmirSF

IMG4417
Amir Lehavot, le doyen.

D'origine israélienne, Amir Lehavot a pour sa part émigré aux Etats-Unis à l'âge de 16 ans. Diplômé de l'Université du Texas à Austin, Amir devient ingénieur. Mais en 2004 il décide de faire un break et de voyager, voyage au cours duquel il découvre le poker.

Depuis Amir a lancé son site d'entraînement poker (pokerwit.com), gagné son premier bracelet WSOP (en 2011 dans une épreuve de Pot-Limit Omaha à 10.000$ et 249 joueurs), et accumulé environ 3 millions de dollars de gains live et online cumulés.
Son meilleur résultat dans le Main Event avait jusque là été une 226ème place en 2009. A son actif également une table finale du WPT en 2011 (4ème / 681 au L.A. Poker Classic).

Joueur le plus âgé de cette table finale, il fait lui aussi partie des grands favoris.

Depuis juillet : Lehavot a terminé 16ème sur 2384 d'un tournoi de No-Limit Hold'em à 5.300 $ également au Seminole Hard Rock Hotel & Casino fin août, pour un gain de 69 810 $.


Marc-Etienne Mc Laughlin

(Canada), 25 ans
26 525 000 jetons - siège 6
Originaire de :
Brossard (Montréal), Québec, Canada.
Palmarès sélectif : 7 places payées WSOP. 30ème du Main Event 2009.
Gains en tournois live : 697 315 $
Pseudo en ligne : Captain Irish
Twitter : @Go_Irish_Go

IMG5866
Marc McLaughlin, la touche franco-canadienne.

Il n'y a pas que du côté du clan de Sylvain Loosli que l'on risque d'entendre parler français lors de cette table finale. Marc McLaughlin fait en effet partie de cette liste de plus en plus longue des joueurs franco-canadiens à succès aux côtés des Duhamel, Ladouceur, Duval, ou McClung.

Professionnel depuis 6 ans, McLaughlin est plutôt un habitué des cash games, mais a tout de même déjà accumulé plus de 650 000 $ de gains en tournois live. Et d'ailleurs il réussit plutôt bien aux WSOP, avec une 3ème place notable dans un tournoi de No-Limit Hold'em à 1500$ et 2828 joueurs en 2011, pour 292 634 $ de gains. On notera également que Marc se comporte généralement bien dans le Main Event auquel il participe pour la cinquième année : il avait terminé 30ème en 2009, et 86ème en 2011.

Autres signes distinctifs ? Passionné de football et de tennis de table, et un joueur agressif à la table. A surveiller.

Depuis juillet : McLaughlin vient juste de terminer 16ème (sur 140) de l'Event de No-Limit Hold'em à 5.300€ des WSOP Europe remporté par le Français Darko Stojanovic, pour 14 905 € et surtout une place payée WSOP de plus à son palmarès.


Jay Farber

(Etats-Unis), 28 ans
25 975 000 jetons - siège 9
Originaire de :
Doylestown, Pennsylvanie / Santa Barbara, Californie, USA.
Palmarès : 1 place payée WSOP.
Gains en tournois live : 27 371 $
Pseudo en ligne : -
Twitter : @Jay_Farber_LV

IMG3321
Jay Farber, l'amateur.

L'invité surprise de cette table finale, si l'on peut dire. Son palmarès en tournois live était jusque là vierge avant ce mois d'octobre, encore que l'on trouve trace de deux petits gains à 1000$.

Bien qu'il ne soit donc pas joueur de poker à temps plein, Jay Farber est proche du monde du jeu puisqu'il travaille en tant qu'animateur VIP de boîtes de nuits de célèbres établissements, notamment l'Hakkasan au MGM Grand, et le Spearmint Rhino. C'est son deuxième Main Event.
Posteur régulier sur le forum anglophone twoplustwo (avant d'en être banni), Farber est un personnage. Il se décrit lui-même comme "organisateur VIP, joueur de poker, joueur invétéré, et aficionado des nightclubs et restaurants". Ce diplômé en études de commerce aime aussi le sport, les voitures, et voyager.

Parmi ses supporters il pourra compter sur le soutien de Ben Lamb et Chance Kornuth.
Bien qu'il soit le 4ème tapis, c'est l'une des grosses cotes de cette table finale. D'autant plus que son tempérament (un poil mauvais perdant et sujet au tilt) pourrait lui jouer des tours.

Depuis juillet : Farber vient juste de terminer payé dans le Main Event des WSOP Europe à Enghien (34ème sur 375) pour 20 250 € de gains, et surtout une première ligne officielle à son palmarès live.


Ryan Riess

(Etats-Unis), 23 ans
25 875 000 jetons - siège 4
Originaire de :
East Lansing, Michigan, USA.
Palmarès sélectif : 3 places payées WSOP (toutes en 2013). 10 places payées sur le WSOP-Circuit.
Gains en tournois live : 318 306 $
Pseudo en ligne : -
Twitter : @RyanRiess1

IMG3292
Ryan Riess, le benjamin.

Les WSOP, Ryan aime ça. Enfin jusque là surtout le WSOP-Circuit, les petits frères des World Series sur le territoire américain. Il y a enregistré 10 cashes, dont une 2ème place à Hammond, pour 239.063$ (soit le plus gros de ses gains en tournois live jusque là).

Mais 2013 a marqué ses premiers scores sur le circuit des "vrais" WSOP, avec ses 3 premières places payées cette année (4 en comptant le Main Event). Il a terminé 11ème de l'Event 30 à 2108 joueurs. Ryan avait jusque là plutôt l'habitude de rentrer dans l'argent de nombreux tournois entre 75 et 550$ (parfois 1675$ avec les WSOP-C) entre Los Angeles et Las Vegas où il réside. C'est son premier Main Event.

Du haut de ses 23 ans Ryan est diplômé en études de commerce à l'Université du Michigan. S'il venait à gagner, il deviendrait le premier vainqueur né dans les années 90.
Il pourra en tous les cas compter sur le soutien de l'un des groupes de supporters les plus bruyants.

Depuis juillet : Riess a fini payé d'un tournoi à 3.500$ au Borgata Casino à Atlantic City, 68ème sur 1189 pour un petit gain de 8 828 $.


Sylvain Loosli

(France), 26 ans
19 600 000 jetons - siège 1
Originaire de :
Toulon / Résidence : Londres, Angleterre.
Palmarès sélectif : 1 place payée dans un side event de l'EPT Deauville 2011, 2ème du Winamax Poker Open de Dublin.
Gains en tournois live : 84 164 $
Pseudo en ligne : Patrick8313
Twitter : @SylvainLoosli

IMG5163
Sylvain Loosli, le porte-drapeau tricolore.

Avec Farber, notre français Sylvain Loosli est l'autre plus petit palmarès de cette table finale, insignifiant... du moins peut-être pour ses adversaires. Car ce qu'ils ne sauront peut-être pas, c'est que le toulonnais est l'un des meilleurs joueurs de poker en ligne français, en cash games (jusqu'aux limites 25€/50€) sur PokerStars et Winamax.

C'est durant ses études en école de commerce que Loosli aura découvert le poker. Ses gains online s'élèveraient aujourd'hui à près d'1 million de dollars. Exilé à Londres depuis deux ans, Sylvain Loosli y partage une colocation avec Guillaume de la Gorce... et ElkY.
Parmi ses hobbies : jouer au tennis, le surf, le snowboard, et voyager.

Sa première réaction à chaud au micro de Winamax : "Ca va plutôt bien, mais je n'arrive pas vraiment à réaliser. La fatigue n'est pas vraiment retombée, je suis un peu sur mon nuage. (...) J'ai touché des mains magnifiques, mais j'ai su jouer sur mon image et me montrer plus patient que pas mal de joueurs."

Sylvain essaiera de faire mieux qu'Antoine Saout, 3ème du Main Event 2009 après avoir été particulièrement malchanceux face au futur vainqueur Joe Cada. Pour cela il pourra notamment compter sur deux de ses forces : son mental et son calme.
Pour la petite histoire, "Loosli" est un sobriquet d'origine alsacienne signifiant... "chanceux". Un patronyme prédestiné ?

A voir aussi : l'interview de Sylvain en vidéo (en anglais) ; l'interview de Sylvain à l'EPT de Barcelone (en français)

Depuis juillet : Loosli a terminé 2ème (sur 1086) du Winamax Poker Open de Dublin à 550€, battu par un autre Français, Jérôme Guermeur, pour un gain de 60 000 €. Il a également participé aux WSOPE, sans succès.


Michiel Brummelhuis

(Pays-Bas), 32 ans
11 275 000 jetons - siège 7
Originaire de :
Amsterdam, Pays-Bas.
Palmarès sélectif : 7 places payées WSOP dont 1 finale. 18ème EPT Dublin 2007, 27ème EPT Berlin 2012, 1 titre WCOOP.
Gains en tournois live : 683 718 $
Pseudo en ligne : Utreg
Twitter : @brummel2

IMG3390
Michael Brummelhuis, l'outsider néerlandais.

Michiel Brummelhuis a commencé sa carrière en jouant des petites parties de Limit Hold'em en ligne, avant de devenir l'un des 15 plus gros gagnants de l'histoire aux Pays-Bas.

Parmi ses faits d'arme on retrouve une victoire aux WCOOP dans un Event à 1000$ (pour 144 000 $ de gains). On l'avait également retrouvé en finale d'une épreuve des WSOP en 2009 (7ème du tournoi de Limit Hold'em Championship à 10.000$ pour 67 647 $ de gains). Egalement à son crédit 2 belles places payées sur le circuit EPT, ainsi que sur le circuit de l'Unibet Poker Open.
Michiel a d'ailleurs fait partie d'une équipe de jeunes joueurs néerlandais sponsorisés lors de la saison 4 de l'EPT, Hotels.nl.

Ce passionné de tennis et de hockey doit sa survie dans ce Main Event à notre français Loosli, sur lequel il a réussi à se refaire. C'est sa 4ème participation au Main Event, et la première fois qu'il rentre dans l'argent. C'est aussi le premier néerlandais finaliste du Main Event.

Sa rentrée risque d'être excitante à plus d'un titre puisqu'il attend son premier enfant en septembre.

Signe particulier : aime porter des lunettes de soleil old school.
L'un des bons outsiders de cette table finale.

Depuis juillet : Brummelhuis a terminé 5ème sur 129 du modeste Main Event à 1.000€ des Breda Series of poker au Pays-Bas, pour un gain de 8 863 €.


Mark Newhouse

(Etats-Unis), 28 ans
7 350 000 jetons - siège 3
Originaire de :
Chapel Hill, Caroline du Nord, USA.
Palmarès sélectif : Vainqueur du WPT Poker Open Borgata 2006, 6 places payées WSOP dont 1 finale, 5 places payées WPT dont 1 finale.
Gains en tournois live : 2 042 949 $
Pseudo en ligne : Newhizzle
Twitter : @mark_hizzle

IMG3363
Mark Newhouse, l'ancienne jeune gâchette.

Mark Newhouse fait partie de la jeune génération post-Moneymaker. Cet autre américain a explosé sur le devant de la scène grâce à sa victoire au WPT Borgata Poker Open en 2006 (545 joueurs) pour un gain d'1,5 million de dollars.

Malheureusement pour lui, il alla ensuite faire un tour au Commerce Casino de Los Angeles, et a "perdu la tête", avec une série de mauvaises décisions et mauvaise gestion de son argent.

Depuis il navigue entre Los Angeles et Las Vegas, et peut souvent être trouvé aux tables de cash games du Commerce. Ses résultats en tournoi sont rares (rien en 2012) mais souvent bonnes, avec 5 places payées aux WSOP dont 1 finale (5ème d'un tournoi de Limit Hold'em à 3000$ en 2006). Il avait terminé 182ème du Main Event l'an dernier, auquel il participe chaque année depuis 2006.
En 2011 il se trouvait même dans le Top 10 en jetons lors du Day 5, avant de perdre un énorme pot contre le futur vainqueur Pius Heinz.

Comme Brummelhuis, lui aussi aura eu besoin des jetons de Sylvain Loosli pour rester dans la course.

Depuis juillet : Newhouse a ajouté deux bonnes places payées à son tableau de marche : une 54ème place sur 604 dans le Main Event de l'EPT de Londres début octobre, pour 11 425 £, et une 12ème place sur 140 (pour 14 905 €) dans le même Event de No-Limit Hold'em Mixed Max à 5.300€ des WSOP Europe où McLaughlin a lui même terminé 16ème (voir plus haut).


David Benefield

(Etats-Unis), 27 ans
6 375 000 jetons - siège 8
Originaire de :
Fort Worth, Texas, USA.
Palmarès sélectif : 12 places payées WSOP dont 2 finales. 73ème du Main Event 2008.
Gains en tournois live : 1 217 221 $
Pseudo en ligne : Raptor
Twitter : @DWBenefield

IMG5889
David Benefield, le requin à gueule d'ange.

Malgré son jeune âge, cela fait déjà pas mal d'années que David Benefield fait partie de la scène du poker mondial, autant live qu'online. Un jeu qu'il a découvert dans sa dernière année de lycée, et alors qu'il jouait également au baseball en compétition.

Connu sous le pseudonyme "Raptor", Benefield a notamment été coach chez Cardrunners.com, membre des "Ship It Holla ballas" avec notamment Tom Dwan et Andrew Robl, et un joueur de cash game online à succès (près de 5 millions de dollars de gains en ligne). Ce avant d'annoncer qu'il arrêtait le poker en 2009 pour démarrer un nouveau chapitre de sa vie.
David repris des études (sciences politiques, et chinois), ... mais finit par retourner aux tables. Il réside aujourd'hui à New York, où il aime aussi lire et jouer au basket.

Il a depuis ajouté 7 places payées aux WSOP à son palmarès (12 au total) dont 2 tables finales (6ème NLHE à 5000$ en 2010 et 8ème NLHE/PLO H-U à 3000$ en 2012), et enregistré son plus gros score dans le Majestic High Roller à 50.000€ des WSOP Europe de Cannes l'an dernier également (8ème / 60 pour 115 000 €).
Son meilleur résultat dans le Main Event remonte à 2008 (73ème).

Short stack à 27 joueurs restants, Benefield a survécu mais reprendra cette table finale avec le même statut. Un tel désavantage lui rendra forcément la tâche délicate, mais si David parvenait à doubler puis remonter, il faudrait alors grandement compter sur lui.

Depuis juillet : Benefield aura été le plus "productif" et se sera montré le plus en forme de nos November Nine. L'Américain aura notamment consacré son temps (et sa bankroll) aux tournois High Roller, avec succès.
Au final il aura enregistré 4 lucratives places payées dans cette période, lui permettant désormais de dépasser le million de dollars de gains sur le circuit : 5ème sur 40 du Super High Roller de l'EPT de Barcelone à 48.000€ (gain 208 150 €), 110ème sur 1234 du Main Event de ce même EPT de Barcelone (gain 11 350 €), 8ème sur 180 du High Roller re-entry à 10.000€, toujours sur cette même semaine à Barcelone (!) (gain 47 850 €), et enfin 7ème sur 57 du Super High Roller de l'EPT de Londres à 48.500£ (gain 139 600 £).

 

Rendez-vous désormais le 4 novembre (aux USA, soit dans la nuit du 4 au 5 pour nous européens) pour le début de cette table finale 2013.

L'échelle des gains restante :

Vainqueur : 8 359 531 $
2ème : 5 173 170 $
3ème : 3 727 023 $
4ème : 2 791 983 $
5ème : 2 106 526 $
6ème : 1 600 792 $
7ème : 1 225 224 $
8ème : 944 593 $
9ème : 733 224 $


>
Retrouvez tous les autre résultats sur notre page du Main Event.

 

https://twitter.com/SylvainLoosli

Derniers Blog Posts »