Réalité Virtuelle : Space Pirates au Panama

Partager:
21 mars 2017, Ecrit par: Dirk Oetzmann
Réalité Virtuelle : Space Pirates au Panama

Les jeux de réalité virtuelle font désormais partie intégrante du marché des jeux vidéo. Au PokerStars Championship Panama plusieurs étaient disponibles pour être testés.

On aperçoit un homme qui porte un casque et ce qui ressemble à un masque de ski opaque dans un petit coin du Lounge. Il saute partout, tourne sur lui-même et gesticule comme s’il tirait sur quelque chose.
Sur l’écran derrière lui, un combat futuriste fait rage : des drones et des vaisseaux se font tirer dessus à coup de laser.

Bienvenue à Space Pirates !

Le Sortis Hotel de Panama City accueillait ces jours-ci le PokerStars Championship, mais on n’y trouvait pas que du poker.

Dans le salon des joueurs on avait donc installé une machine de réalité virtuelle, et quiconque en avait envie pouvait enfiler le dispositif et jouer.
Si vous arriviez en haut du classement quotidien, vous pouviez même remporter un dîner de luxe ou une visite au spa.

Adrian organisateur VR PokerStars
"Les joueurs ont surtout envie de se détendre."

« Nous avons des jeux d’horreur, de survie, des shoot 'em up, mais c’est Space Pirates qui rencontre le plus de succès », nous explique Adrian.

Adrian est en charge de la machine de réalité virtuelle : c’est lui qui explique comment elle fonctionne et qui aide les joueurs lorsque c’est nécessaire.
Originaire du Costa Rica, il travaille normalement au service client de PokerStars à San José.

Il se trouve donc que le "masque de ski" est un casque HTC.

« Un HTC, c’est comme un Oculus Rift, mais en mieux », ajoute Adrian.

« Les marques permettent de mesurer votre position et les détecteurs aux coins du champ de jeu mesurent vos mouvements.
En utilisant ces données, le programme génère l’environnement dans lequel vous jouez. Il y a aussi une ligne verte qui vous dit où se termine la pièce, pour que vous ne fonciez pas dans la balustrade.

Casque realite virtuelle HTC
Le futur des jeux vidéo est déjà là.

Le plus important pour que tout ça fonctionne, c’est d’avoir un ordinateur puissant et une carte graphique rapide. »

Une nouvelle expérience de jeu au cœur de l'action

Le résultat, c’est une expérience de jeu qui ne se contente plus d’être face à un écran, mais d’être au cœur de celui-ci. Les choses ne se passent donc plus seulement sous vos yeux, mais partout autour de vous.

Retournez-vous, et vous verrez un vaisseau ennemi approcher. Tirez-lui dessus, il ripostera. Et en quelques secondes, vous vous retrouvez à essayer d’esquiver les tirs.
L’expérience n’est pas réaliste, mais elle semble réelle... et elle est stressante.

Mais les apparences sont parfois trompeuses.
Lorsque l’on demande à l’un des joueurs s’il n’est pas épuisé après avoir terminé de jouer, il répond que « non, au contraire, c’est grisant. Je ne me sens pas stressé. Au contraire, j’évacue le stress. » Avant de passer le HTC au joueur suivant.

Liv Boeree babyfoot
Liv Boeree s'essaie au baby-foot.

« On accueille entre 25 et 30 joueurs ici chaque jour », explique Adrian. « La plupart ne sont pas là pour le dîner gratuit. Ils veulent juste se détendre, prendre quelques minutes pour oublier le quotidien. »

PokerStars met l'accent sur les activités annexes

La machine de réalité virtuelle est l’une des nombreuses activités concoctées par PokerStars pendant ce Championship.

L’offre varie selon le lieu et la saison. À Barcelone, en août, vous trouverez énormément d’activités de plage. À Prague, en décembre, du karting, du mini-golf d’intérieur et du tennis de table.

Nous ne savons pas encore ce que nous réserve le prochain PokerStars Championship à Macao, mais il n’y a qu’à poser la question au capitaine du vaisseau là. ... Oups, on dirait que j’ai oublié d’enlever le masque.

Partager:

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire