La reconnaissance faciale au poker

reconnaissance faciale

Chaque jour l'innovation avance et ouvre de nouvelles perspectives pour le jeu en ligne. On devrait ainsi bientôt voir la reconnaissance faciale arriver sur les salles de poker en ligne les plus connues.


Un nouveau système de sécurité pour le poker en ligne

par José Page

Depuis longtemps, Hollywood présente la reconnaissance faciale comme une des mesures de sécurité les plus utilisées (et les plus sûres) dans les casinos.

Ces dernières années, la reconnaissance faciale ne sert plus seulement à assurer la sécurité des coffres-forts ou des guichets, mais également à identifier les joueurs qui entrent au casino afin d'éviter l'usurpation d'identité et de suivre tout individu suspect.

La reconnaissance faciale par Internet

La reconnaissance faciale pourrait être une grande avancée sur Internet, notamment pour convaincre les utilisateurs d'effectuer des achats sur Internet, de remplir des documents officiels ou de jouer au poker en ligne.

Bien que les gens aient de moins en moins peur de l'usurpation d'identité ou du vol de données sur Internet, beaucoup sont encore très frileux à l'idée de soumettre leurs données personnelles sur le web, surtout dans les salles de poker ou les casinos en ligne. La reconnaissance faciale pourrait donc être décisive pour convaincre les plus sceptiques.

De nombreuses entreprises comme Facebanx, l'une des plus innovantes dans le domaine de la sécurité, ont développé des systèmes de capture vidéo et de photographie permettant de reconnaître l'utilisateur en toutes circonstances et donc d'éviter les intrusions.

Reconnaissance faciale et poker en ligne

Une entreprise basque, Smowltech, s'est lancée dans un projet qui vise à utiliser la reconnaissance faciale dans tous les domaines où il y a utilisation de données confidentielles ou mouvements d'argent.

reconnaissance faciale3
Fini l'anonymat que confère l'écran, et les abus ou tricheries liées.
 

Ce système se base sur l'identification par analyse constante, éliminant (ou renforçant) les mots de passe afin d'éviter que quiconque puisse avoir accès à un site ou un logiciel à la place d'un autre. Il est particulièrement destiné aux entreprises de jeux d'argent souhaitant garantir une sécurité maximale à leurs utilisateurs.

Ce système de reconnaissance continue est un immense pas en avant pour le poker en ligne, domaine dans lequel la sécurité des utilisateurs et la lutte contre la fraude (doubles profils) est un souci constant.

Ladbrokes et Grosvenor ont d'ores et déjà confirmé qu'ils souhaitaient mettre en place ce système le plus rapidement possible, en commençant par le poker avant de l'étendre aux paris et au casino. Par ailleurs, la majorité des salles de poker sont actuellement en train de réfléchir à la possibilité de mettre en place un système similaire. C'est donc une simple question de temps.

La reconnaissance faciale dans le poker en ligne, pourquoi ?

Si les salles de poker en ligne sont tellement intéressées par la reconnaissance faciale, c'est parce qu'elle pourrait être un outil essentiel pour elles, et ce à plusieurs fins :

Empêcher l'accès aux joueurs auto-bannis : Les salles de poker en ligne ont depuis toujours permis aux joueurs qui le souhaitent de demander leur propre bannissement, par exemple lorsqu'ils estiment que leur consommation est problématique ou qu'ils souffrent d'addiction.

Cependant, pour l'instant les joueurs peuvent toujours contourner cette mesure en utilisant par exemple le compte d'un ami ou d'un membre de leur famille. Ce serait évidemment impossible avec un système de reconnaissance faciale continue, puisque même sans fermeture de session, le système détecterai un changement d'utilisateur.

reconnaissance faciale4
Le système repose sur la capture vidéo et la photographie.
 

Empêcher l'accès des joueurs interdits : En cas de triche ou de comportement inapproprié à table, les joueurs peuvent être bannis des sites de poker en ligne, temporairement ou indéfiniment.

La reconnaissance faciale serait le meilleur moyen de s'assurer que ces joueurs n'arrivent pas à contourner leur bannissement.

C'est évidemment l'une des raisons essentielles de l'arrivée de la reconnaissance faciale dans les salles de poker en ligne du monde entier, surtout pour les joueurs ayant triché ou tenté de détourner le logiciel.

Éliminer la possibilité de doubles profils : Certains joueurs essayent d'utiliser simultanément deux comptes (le leur et celui d'un proche), ce qui permet d'augmenter ses chances de gagner (en voyant et connaissant ainsi les cartes de deux joueurs ou en ayant deux inscriptions sur un même tournoi). C'est ce qu'on appelle le multi-comptes ou multi-accounting en anglais.

Limiter les inscriptions à un joueur par IP permet d'y remédier en partie, mais pose quelques problèmes. D'abord, il est assez facile de contourner cela en changeant son IP, et ensuite, deux personnes partageant la même IP peuvent vouloir jouer en même temps sans que cela ne soit de la triche. C'est pourquoi il est nécessaire de mettre en place un nouveau système de contrôle.

Les cas de joueurs ayant réussi de grands résultats en tournoi en ayant utilisé deux comptes à la fois ont fait grand bruit (et entraîné leur disqualification). Cela serait absolument impossible avec la reconnaissance faciale.

Plus de justice sur les tournois au long court : Tous les joueurs qui sont allés loin dans un tournoi savent à quel point il est difficile de rester concentré pendant de nombreuses heures de jeu, de même qu'en cash games ont peut perdre en quelques minutes ce qu'on a mis des heures à gagner.

joueur
Il ne sera plus non plus possible de faire jouer quelqu'un d'autre à sa place.
 

Et même si les tournois online sont généralement plus courts que les tournois live, ils durent tout de même plusieurs heures, voire une journée entière.

Être chez soi n'empêche absolument pas la fatigue mentale et physique causée par ces tournois, on imagine donc facilement qu'il peut être pratique et tentant de pouvoir faire une pause et se faire remplacer par quelqu'un de niveau similaire.

Évidemment, cela pose problème, puisque cela réduit à néant l'analyse des adversaires et procure un avantage certain au joueur en question, qui est frais, s'il se retrouve dans une situation compliquée. C'est d'ailleurs interdit par les salles de poker en ligne.

Impossible de faire cela avec la reconnaissance faciale : le joueur pourrait être « bloqué » dès son absence et n'être autorisé à rejouer que lorsqu'il revient devant l'écran.

En conclusion

En plus des différentes utilisations listées ci-dessus, les salles de poker sont convaincues que la reconnaissance faciale peut leur être encore plus profitable.

Cette innovation devrait donc faire son apparition très prochainement, d'autant que pour une fois, toutes les salles de poker sont d'accord quant à son utilité.

Le seul obstacle semble être l'obligation pour tous les joueurs de disposer d'une webcam, bien que la plupart des ordinateurs et tablettes en disposent aujourd'hui.

Autre petit inconvénient : il y aura forcément un petit temps de latence le temps que le système soit mis en place. Il est possible qu'à cette période il soit donc beaucoup plus compliqué de bloquer les joueurs.

Cependant, il est aujourd'hui évident que la reconnaissance faciale s'impose comme un passage obligé pour garantir une sécurité maximale aux joueurs.

-----

La reconnaissance faciale sonnera-t-elle le glas de la “poker face” ?

reconnaissance faciale et poker

Une start-up californienne a développé un logiciel qui remarque et analyse les micro-réactions faciales.
Ce logiciel pourrait-il signer la fin du bluff ? Ou bien être utilisé par des arnaqueurs pour exploiter leurs adversaires ?

12/10/15

Savoir lire ses adversaires est une compétence fondamentale dans le poker. Les plus grands joueurs du monde, comme Phil Hellmuth, peuvent gagner plus et perdre moins grâce à leur capacité à remarquer le moindre indice chez leurs adversaires.

Pour mieux comprendre à quel point c’est important, regardez cette vidéo de Hellmuth lui-même (en anglais) :

Et pour voir ce que cela donne pendant une partie, cliquez sur la vidéo ci-dessous :

En résumé : pour devenir un grand joueur de poker, mieux vaut pouvoir deviner ce que pense le mec en face.

Infaillible

S’il est possible “d’automatiser” ces capacités dans un ordinateur, alors vous devriez pouvoir avoir un avantage incroyable sur tous vos adversaires, non ?

C’est probablement ce que se sont dit ces six étudiants en doctorat de l’Université de San Diego. Leur entreprise, Emotient, fait partie des 50 meilleures start-ups du TiE, et ils ont développé un logiciel qui permettrait en priorité d’analyser les réactions aux publicités à la télé.

Avec 30 images par secondes, il est capable d’analyser le moindre mouvement. Son inventeur estime qu’il est “infaillible”.

Ken Denman
Ken Denman

Ken Denman, PDG : « Il existe deux types de mouvements faciaux. Ceux qui sont volontaires, et ceux qui sont provoqués par les émotions. Lorsque les gens essayent de garder leur “poker face”, il reste tout de même ce qu’on appelle des micro-expressions. »

Précision à 95 %

Ces micro-expressions peuvent être trop subtiles pour l’œil humain… mais pas pour Emotient, à la Tim Roth dans Lie to Me.

L’entreprise promet une précision à 95%, quels que soient l’âge ou le sexe du sujet.

Le logiciel a prouvé son efficacité lors de diverses expériences. Il a par exemple été testé pendant le premier débat télévisé pour l’investiture républicaine aux États-Unis.

C’était la première fois que la reconnaissance faciale était utilisée dans ce contexte, et vous pouvez en découvrir les résultats ici (vous ne serez probablement pas surpris de découvrir que l’émotion prédominante chez Donald Trump est la colère).

L’efficacité du logiciel est globalement reconnue. Charlene Weiser, sur mediavillage.com, commente :

« Emotient reconnaît des centaines d’expressions à la fois de manière non-intrusive. Il permet de recueillir énormément de données sur les individus selon leur âge et leur sexe. Il peut notamment servir à suivre les réactions du public lors de conférences, d’événements sportifs, de concert ou de réunions d’affaires. »

Et bien sûr au poker.

Sept émotions universelles de base

Imaginez tout le potentiel de ce logiciel dans le poker, toujours savoir ce que ressent son adversaire. Certes, cela ne permet pas de voir les cartes, mais il n’y en aurait même plus besoin !

Emotient différencie sept émotions de base considérées comme universelles (et 20 mouvements supplémentaires) : la joie, le dégoût, la colère, le mépris, la surprise, la tristesse et la peur.

Emotient
Emotient travaille sur les 7 émotions universelles de base.

De quoi avoir une idée assez claire de la valeur de la main de votre adversaire, surtout en analysant l’évolution de ses émotions tour après tour.

Cette technologie pourrait facilement être utilisée sur les tournois télévisés en direct comme l’EPT, où les cartes des joueurs ne sont pas montrées. Un complice pourrait suivre le tournoi et analyser en temps réel les réactions des joueurs pour communiquer les informations au tricheur.

Et avec un dispositif comme les Google Glass, même pas besoin d’un complice. Idem avec le poker en ligne avec webcam. Les possibilités sont infinies : vous pourriez évaluer les réactions de tous vos adversaires à toutes les tables en simultané.

Vous pensez sûrement que vous ne tricheriez jamais ainsi, mais il y a forcément des gens avec moins de scrupules.

Alors, voit-on arriver la fin de la “poker face” ? Ce logiciel pourrait-il altérer définitivement le poker ?

Pas si vite.

Les limites du logiciel

Admettons qu’Emotient soit aussi efficace que le disent les experts. Reste qu’il devient inutilisable dès lors qu’il ne dispose pas des données dont il a besoin.

Voilà les éléments qui peuvent perturber le logiciel :

- Les mains ;

- Les grands chapeaux, particulièrement à grandes visières ;

- Pilosité faciale développée ;

- Lunettes à grosses montures ;

- Lunettes sombres/de soleil ;

Chris Ferguson
Chris Ferguson, le pire ennemi d'un tel logiciel.

Vous vous souvenez de Chris Ferguson ? Entre ses mains croisées devant son visage, sa barbe, son chapeau de cow-boy et ses lunettes noires, Emotient n’aurait pas pu le déchiffrer mieux que vous et moi.

Et si vous avez suivi attentivement les WSOP, vous avez sûrement remarqué que de nombreux joueurs couvrent tout ou partie de leur visage avec des capuches ou autres accessoires.

Il est peut-être impossible d’empêcher ces “micro-réactions” de se manifester, mais vous pouvez toujours masquer votre visage.

Les tournois peuvent être diffusés avec un léger différé, ou bannir les appareils électroniques. Et vous pouvez toujours éteindre votre webcam.

Autant dire qu’en l’état actuel des choses, la reconnaissance faciale ne pose aucune menace directe au poker. Et comme Ken Denman l’a confié à PokerListings :

« Le poker ne fait partie des secteurs auxquels nous nous intéressons. Emotient peut être utilisé dans de nombreux domaines, mais pour l’instant pas dans celui-ci. »

Rester vigilants

Certes, la reconnaissance faciale n’est pas d’actualité dans le poker, mais attention à ne pas oublier trois mots très importants dans la déclaration de Denman : “pour l’instant”.

Google a déjà développé un logiciel de reconnaissance de texte qui fonctionne en temps réel pour convertir des images de texte en texte. L’OCR est disponible sur téléphone depuis plusieurs années déjà.

La reconnaissance faciale, ce n’est qu’une question de temps. Mais pour l’instant, pas besoin de s’en préoccuper.

Le jour où votre adversaire vous tendra son téléphone par contre...

-----

Faception, le logiciel qui reconnaît les joueurs de poker et les serial killer

Faception

La start-up israélienne aurait testé son produit dans un tournoi de poker live, réussissant à prédire les joueurs qui pourraient atteindre la table finale.

06/06/16

Une société de logiciels israélienne affirme avoir développé un programme de reconnaissance faciale capable d'identifier les terroristes et les pédophiles. Le programme aurait déjà été testé, mais pour identifier... les joueurs de poker professionnels.

Selon Dyllan Furness, auteur de Yahoo! Tech, l'israélienne Faception (une start-up actuellement à la recherche de financements) aurait développé ce software et aurait accepté de faire une démonstration durant un tournoi de poker non spécifié.

Le test durant un tournoi de poker

Le logiciel aurait analysé 50 joueurs amateurs participant au tournoi, puis il a confronté ces informations avec une base de données de joueurs professionnels de poker. Il en a ensuite choisi quatre ayant la plus grande probabilité d'arriver au bout du tournoi. Parmi ces quatre joueurs, deux sont parvenus en table finale, dans les 3 meilleurs classés, même si nous ne savons pas s'ils ont gagné ou non.

Voici comment fonctionnerait – il faut rester au conditionnel – Faception. La théorie des développeurs est que la reconnaissance faciale s'appuie sur deux recherches génétiques : Furness affirme que l'ADN influence la personnalité d'un individu et qu'il détermine aussi les caractéristiques d'un visage.

Reconnaissance faciale
Minority Report sera t-il bientôt toujours de la science-fiction ?

En mettant ces deux éléments ensemble, et en ayant à disposition une base de données sur laquelle travailler, le logiciel de reconnaissance faciale déterminerait le potentiel de devenir tout ce que l'entreprise tente de définir : poker pro, tueur en série, génie incompris ou terroriste. Le programme possède 15 catégories différentes et, selon ses créateurs, il atteindrait 80 % de précision.

Quelques problèmes éthiques

Matt McFarland du Washington Post s'est intéressé à Faception en interviewant Pedro Domingos, professeur d'informatique à l'University of Washington :

« Je peux prédire que vous serez un assassin en regardant votre visage, et pour ce motif, il faudrait que je vous arrête ? », s'est interrogé le professeur.  « Il est facile de comprendre les problèmes qui surviendraient ».

Le professeur Domingos a souligné comment le logiciel pourrait se focaliser sur un trait particulier (par exemple la barbe) pour développer des prévisions inexactes à partir de telles informations.

Un peu comme le logiciel qui semblait pouvoir distinguer les chiens et les loups, jusqu'à ce qu'on découvre que le programme reconnaissait en réalité la neige en arrière-plan (souvent présente dans les images des loups) plutôt que de repérer les traits spécifiques des deux espèces.

Si cette histoire ne vous semble pas nouvelle, c'est probablement parce que vous avez dans un coin de votre mémoire le souvenir de Minority Report, le film de 2002 avec Tom Cruise : dans un futur pas trop lointain, la police utilise le pouvoir prémonitoire de trois individus pour empêcher certains crimes avant même qu'ils ne soient commis. Inutile de dire que les choses ne se passent pas comme espéré...

Sondage

Please choose an option to vote

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page