Règles des All-in / à tapis et Calcul des pots annexes

Des jetons misés au poker
Il est parfois difficile de s'y retrouver quand plusieurs joueurs sont à tapis.

PokerListings vous explique les règles en vigueur pour les situations de all-in (tapis) entre plusieurs joueurs au poker. Grâce à notre calculateur de pots annexes (side pots), nous vous aidons aussi à calculer facilement la répartition des jetons selon le tapis de chaque joueur, afin de correctement distribuer les gains à chacun.

Dans un premier temps, voici l'outil qui vous permettra donc de gérer les situations de tapis multiples.

Cet outil vous permet de savoir qui gagne combien lorsque plusieurs joueurs sont all-in au poker. Plus de disputes lors de votre partie entre amis !

Pour l'utiliser c'est très simple : rentrez simplement le montant des tapis de chacun des participants et cliquez sur "calculate".
L'outil renverra alors la taille du pot principal et la taille de tous les pots annexes, ainsi que leur vainqueur.
Vous pouvez entrer les noms des joueurs à la place de "Player 1", "Player 2", etc. si vous le souhaitez.

Et pour plus d'explications, lisez ce qui se trouve à la suite !

Règles pour les situations de all-in au poker

Le concept du all-in (littéralement "tout au milieu", signifiant que vous misez tous vos jetons, ou encore tapis en français), a été inventé pour empêcher les super riches de profiter des joueurs moins riches et joueurs honnêtes à la table de poker.

Avant que la règle du all-in ne soit inventée, si vous aviez 500$ à la table et 10 000$ à la banque, si votre adversaire misait 20 000$, vous ne pouviez pas le payer, même si vous couriez à la banque d'en face pour retirer tout votre argent. Même si vous aviez le jeu max absolu.

Pour éviter de voir les gens miser leur voiture, leur maison (ou même leur conjoin(e)), certains génies sans doute humanistes ont introduit une règle, celle des "enjeux sur la table".

Des jetons de poker en vrac misés sur une table de poker.
Et maintenant que tous les jetons sont au milieu, on fait quoi ?

Cette règle dicte que dans une main de poker, vous ne pouvez miser que l'argent qui se trouve devant vous lorsque la main a démarré. Vous ne pouvez pas par exemple mettre la main à votre portefeuille et piocher plus d'argent, ou sortir des jetons de votre poche. Pas plus que vous ne pouvez aller hypothéquer votre appartement à la banque d'à côté.

Pour pouvoir gérer les cas quasi-systématiques où un joueur veut miser tous ses jetons / tout son argent et que son adversaire a moins ou plus que lui, la règle du all-in a été introduite. En voici le fonctionnement.

Suivre est toujours autorisé

Quel que soit le nombre de jetons que vous avez devant vous, vous pouvez toujours suivre (payer). Lorsque vous payez pour le reste de vos jetons, vous êtes donc à tapis (all-in).

Exemple de all-in avec deux joueurs

Il y a 200€ dans le pot. Il vous reste 50€, et votre adversaire mise 200€. Si vous voulez payer, vous devez vous mettre à tapis comme vous avez moins que l'autre joueur. Pour ce faire il vous faut donc miser vos 50€ et pousser tous vos jetons au milieu.

Dans ce cas précis, l'autre joueur récupère donc 150€, soit le montant que vous ne pouvez pas égaliser.
Il y a alors abattage (les deux joueurs montrent leur jeu, et les cartes communes restant à distribuer le sont), et celui qui parvient à faire la meilleure main remportera 300€, soit les 200€ du pot avant l'action, + 50€ de la part de chacun des deux joueurs.

En résumé, vous pouvez toujours payer un all-in adverse même si vous avez moins, mais vous ne pouvez gagner qu'à hauteur de ce que vous avez.

Plus de joueurs = calcul d'un ou plusieurs pot(s) annexe(s)

Ces règles des situations de all-in sont plutôt claires comme nous venons de le voir. Mais lorsque 3 ou 4 joueurs sont impliqués, les choses peuvent se compliquer puisque l'on parle alors d'un pot principal et de pots annexes. Et encore plus si vous jouez entre amis et avec déjà quelques bières de descendues.
Alors qui gagne le ou les side pot(s) ?

RÈGLE : Le principe de la règle est que chaque joueur doit égaliser autant que possible les mises à tapis adverses, c'est à dire à hauteur de ce qu'il possède.

MÉTHODE : Voici la marche à suivre. D'abord, le plus petit stack égalise la mise de tous les autres joueurs. Ces jetons sont ajoutés dans le "pot principal".

Exemple de pot annexe

Un joueur de poker qui s'amuse à construire une construction en jetons.
Non, ce n'est pas la bonne manière de construire les side pots.

3 joueurs sont en jeu, avec les tapis suivants, et tous partent à tapis.

Joueur A : 10€
Joueur B : 50€
Joueur C : 100€

Commençons donc par le plus petit stack, et crééons le pot principal. Joueur A possède 10€ et égalise 10€ pour chacun des autres joueurs. Un pot principal de 30€ est donc créé. Cela correspond à l'argent auquel le Joueur A peut prétendre s'il gagne la main. Ni plus, ni moins.

On égalise alors les jetons restants au Joueur B avec la même somme prise du Joueur C. Ici, Joueur B a encore 40€, nous prenons donc 40€ du tapis du Joueur C, et nous crééons un pot annexe de 80€.

Lorsque toutes les égalisations sont effectuées, il reste donc 150€ au Joueur C. Cet argent est retourné au joueur (dans le cas où il avait déjà poussé tous ses jetons au milieu).
Les cartes restant à être dévoilées le sont alors, et on peut procéder à l'abattage pour voir qui gagne la main.

Les pots sont disputés de la manière suivante :

  • Le pot principal de 30€ se dispute entre A, B et C
  • Le pot annexe de 80€ se dispute entre B et C

Astuce : Allez plus loin et entraînez-vous en testant ce cas pratique dans notre logiciel un peu plus haut !

A présent, si Joueur A possède la meilleure main, il remporte le pot principal de 30€. Les Joueurs B et C comparent alors leur propre main, pour voir qui gagne le pot annexe / side pot de 80€.

Autre situation : si soit B soit C possède la meilleure main, il remporte à la fois le pot principal et le pot annexe.

Situations particulières

  • Lorsqu'un joueur part à tapis pour moins que le montant de la relance minimum

Si un joueur fait all-in pour moins de la moitié du montant d'une relance valide, sa mise n'a pas d'influence sur la suite des mises.

En clair, si un joueur mise 100€ puis qu'un autre part à tapis pour 125€ et qu'un troisième joueur paye, le premier joueur ne peut pas sur-relancer, car cela équivaudrait ici à ce qu'il se relance lui-même.

Le troisième joueur peut cependant toujours relancer plutôt que suivre les 125, puisqu'il n'il a pas encore eu l'option de relancer ou non.

  • Cartes exposées durant des situations de all-in
tapis au poker

En admettant qu'il n'y a pas plus d'un joueur qui a encore des jetons devant lui et d'impliqué dans le pot, il n'y a pas de pénalité à exposer ses cartes lorsqu'il y a un all-in et un call. C'est d'ailleurs obligatoire en tournois, où on révèle les cartes avant que les éventuels flop, turn et river ne soient dévoilés (à l'inverse des cash games / parties d'argent où on ne révèle les cartes qu'à la fin).

En revanche, montrer une carte tandis qu'un joueur réfléchit à s'il va payer ou non un tapis demande généralement une pénalité.
Et dans la plupart des salles de cartes, montrer une ou des cartes afin d'inciter ou décourager l'action et à payer, particulièrement en tournoi, n'est pas autorisé.

  • Les Rebuy

Dans un tournoi re-buy, si vous allez à tapis et que vous perdez tout, vous pouvez "racheter" des jetons - tant que vous êtes dans la période où les rebuys sont autorisés.

Auquel cas si c'est votre souhait vous devez le faire immédiatement. Vous ne pouvez pas quitter la table et revenir.

Si vous n'avez pas suffisamment d'argent au moment où le rebuy vous est proposé, pas de chance (à moins que vous pouviez en emprunter à quelqu'un d'autre à la table dans le cas d'un tournoi live).

Ordre des Mains au Poker

  1. Quinte Flush Royale
  2. Quinte Flush
  3. Carré
  4. Full House
  5. Couleur
  6. Quinte
  7. Brelan
  8. Double Paire
  9. une Paire
  10. Hauteur

Classement complet des Mains de Poker

Quelle main gagne ? - Calculateur