Full Tilt et PokerStars : Le deal entériné fin mai ?

ftps2

Le rachat de Full Tilt par PokerStars : ça avance, du moins si l'on en croît les dernières rumeurs. De bonnes nouvelles sont censées arriver d'ici la fin mai.

Obtenir des infos sur le deal supposément en cours entre Full Tilt Poker et PokerStars est rare. Et au vu des retournements de situation auxquels nous avons déjà eu droit du temps où Laurent Tapie était encore présenté comme LE repreneur à qui il ne restait plus que quelques détails à régler, tout ce qui peut transpirer reste à prendre avec des pincettes.

Pour rappel, les derniers développements : PokerStars pour racheter Full Tilt ?

Le iGaming Post relate ces jours-ci que l'avocat de Full Tilt, Barry Boss, a confirmé qu'une audition était en cours avec le DOJ (Department of Justice) américain, et qu'un "planning de remboursement des joueurs avait été conclu". Une annonce devrait être lancée dans ce sens, la dernière semaine de mai.

En raison de toute la logistique qu'implique une telle opération, aucune date précise n'a été définie, mais toujours selon le iGaming Post, PokerStars est "confiant que cela arrivera dans les 10 prochains jours, et que ce sera approuvé par le DOJ."

PokerStars sur tous les fronts, ... Laurent Tapie aussi

L'accord incluerait une provision permettant à PokerStars de postuler à une licence américaine lorsque le poker en ligne y sera totalement légalisé.

Selon certains blogueurs cependant, des états américains tels que le New Jersey travaillent pour exclure les "mauvais acteurs", ou les sites qui ont proposé du poker aux américains après le 31 décembre 2006, d'une éligibilité future aux licences.

Aucune annonce officielle n'a en tous les cas été faite concernant ces dernières rumeurs, que ce soit du côté de Full Tilt ou de PokerStars.
En bref : nous saurons quand PokerStars et/ou Alexandre Dreyfus voudront que l'on sache.

A noter que dans le même temps, PokerStars était également ces jours derniers occupé du côté du marché espagnol,  en invitant certains acteurs à discuter du futur du poker espagnol sur PokerStars.es, le 21 mai.
Un marché espagnol où le gouvernement demande 4 ans d'arriérés de taxes aux opérateurs de poker souhaitant postuler pour une licence. Une menace qui pourrait décourager certains d'entre eux, ... mais pas un certain... Laurent Tapie, qui songerait à entrer ce marché, et pourquoi pas s'y retrouver en situation de monopole.

 

Derniers Blog Posts »