L'Italie remporte les Global Poker Masters, la France 7è.

italieGPM
Les vainqueurs italiens.

L'Italie est sacrée première championne du Monde. En manque de réussite et battue au deuxième tour par la Russie, la France aura malheureusement terminé avant-dernière.

Si les avis pronostics pouvaient se montrer partagés, c'est une très belle compétition qu'auront finalement offert le Global Poker Index et Alexandre Dreyfus au monde du poker, tant au niveau de l'ambiance, du prestige, et du rendu final. Les joueurs s'étant visiblement bien amusés auront eux aussi apporté de chaleureux retours.

On connaissait certes déjà la composition des 8 équipes en lice (dont celle de l'Equipe de France), constellées de stars, mais il restait à ce que la mayonnaise prenne et que les médias généralistes s'y intéressent. De ce côté on peut déjà dire que le pari est réussi pour une première, avec des journalistes du Monde, ou encore de Stade 2 et de M6 pour la télévision présents pour l'évènement.

La compétition qui s'est déroulée samedi et dimanche dernier était également diffusée sur le portail de streaming Twitch (en 5 langues), et aura joui d'une très forte audience.

Premier tour

bruel gpm
Meilleur joueur français de la première phase, Patrick Bruel n'aura pas été reconduit pour les heads-up.

Au niveau de la compétition en elle-même, le premier tour voyait donc une série de 8 sit-and-go à 8 joueurs, d'une durée maximum de 2 heures et demie et avec 30 secondes de réflexion autorisée par coup (avec droit à deux "time-out" par équipe).
Les 4 premiers joueurs de chacun de ces tournois express à une table se voyaient marquer des points pour leur équipe, d'où une action qui se sera généralement montrée débridée.

Le premier round voyait l'Italie déjà prendre les devants, suivie de la Russie, de l'Allemagne et du Canada. L'Allemagne allait prendre la tête lors du deuxième round, tandis que l'Ukraine s'écroulait. Avant le cinquième et dernier round, les Etats-Unis revenaient dans le trio de tête, tandis que l'Ukraine parvenait à revenir laissant la dernière place synonyme d'élimination au Royaume-Uni.
Malgré un Patrick Bruel "on fire" côté français et victorieux, les tricolores terminaient dans le milieu du peloton.

Classement à l'issue du premier tour : 1- Etats-Unis (68 000 pts), directement qualifié pour les demi-finales ; 2- Allemagne (67 000 pts) ; 3- Italie (62 000 pts) ; 4- Russie (52 000 pts) ; 5- France (52 000 pts) ; 6- Ukraine (50 000 pts) ; 7- Canada (43 000 pts) ; 8- Royaume-Uni (23 000 pts), éliminée.

1/4 de finale

Les quarts-de-finale s'organisaient différemment, avec chaque équipe nommant 3 de ses joueurs pour les duels de heads-up. Avec les résultats suivants :


  • Allemagne 2-1 Canada (Ole Schemion battant Andrew Chen, George Danzer battant Jonathan Duhamel, et Marc-André Ladouceur battant Marvin Rettenmaier pour sauver l"honneur) ;
  • Ukraine 2-1 Italie (Oleksandr Gnatenko battant Andrea Dato, Eugene Katchalov battant Dario Sammartino, et Giuliano Bendinelli battant Igor Yaroshevskyy pour sauver l'honneur) ;
  • Russie 3-0 France (Ivan Soshnikov battant ElkY, Vladimir Troyanovsky battant Sylvain Loosli, et Anatoly Filatov battant Paul Tedeschi.
gpm quipes
Un plateau de grand prestige.

Au jeu des chaises musicales ou plutôt des points, la France était donc éliminée.

1/2 finale

La demi-finale consistait en un tournoi à 6 joueurs (chaque équipe choisissant celui qui allait défendre leur chance, tout en pouvant le changer).
Les 6 équipes restantes entamaient le sit-and-go avec des tapis selon leur performances jusque là (USA 118k, Russie 111k, Allemagne 101k, Ukraine 84k, Italie 79k, Canada 60k).

L'Ukraine était la première nation éliminée à ce stade, suivie par le Canada. Les Etats-Unis allaient finalement être les derniers éliminés, laissant l'Italie et la Russie s'affronter en finale.

Finale

La finale se disputait en 5 matchs de heads-up, au meilleur des 5 manches. Fort du tour précédent, l'Italie démarrait avec un avantage en jetons de plus de 2,5 contre 1.

Le dénouement aura été rapide, Palumbo dominant Filatov pour le 1-0, Sammartino dominant Bilokur pour le 2-0, puis enfin Kanit dominant Troyanovskiy pour un 3-0 sans appel.

Les nouveaux champions du Monde se nomment donc Rocco Palumbo, Dario Sammartino, Mustapha Kanit, Andrea Dato, et Giuliano Bendinelli.

Aucun expert ne voyait pourtant les Italiens dans la liste des favoris. Un beau vainqueur cependant, qui aura célébré comme il se doit leur victoire à la manière d'un titre de football - et en n'oubliant pas de chanter leur hymne national !


Classement final Global Poker Masters 2015

1- Italie
2- Russie
3- Etats-Unis
4- Allemagne
5- Canada
6- Ukraine
7- France
8- Royaume-Uni

> Le site officiel des GPM

Les réactions du directeur du GPI fondateur des Global Poker Masters, Alexandre Dreyfus (en anglais), au micro de PokerListings :

Derniers Blog Posts »