Mike Watson vainqueur du PCA 2016, deux Français payés

Mike Watson vainqueur du PCA 2016
Mike "SirWatts" Watson, premier titre EPT. (photos : Neil Stoddart, PokerStars)

Le Canadien Michael Watson s'est défait de l'Américain Anthony Gregg cette nuit aux Bahamas, pour s'adjuger le titre de l'EPT PCA 2016. Deux Français terminent dans l'argent.

En dépit d'une réduction de son buy-in de moitié (de 10 000 à 5 000 $), ce PCA 2016 n'aura finalement attiré guère plus de joueurs que l'an passé (928, contre 816). Le record de 2011 (1560 joueurs) n'aura donc pas été battu.

Au niveau du jeu, la déception est sans doute grande pour Tony Gregg. C'était en effet sa troisième table finale au PokerStars Caribbean Adventure (2è en 2009, battu déjà par un Canadien, Poorya Nazari, et 6è en 2012).
Malgré l'exploit, le vainqueur du One Drop 2013 devra se contenter des quelques 600 000$ de la deuxième place.

Tony Gregg
Tony Gregg aura pour la troisième fois lorgné de près sur le trophée.

Bien qu'il soit parvenu à revenir au contact du chip leader, le duel de près de deux heures se sera conclu par une couleur rentrée à la river pour ce dernier, tandis que Gregg possédait la top paire top kicker. (A 8 contre 7 4 sur flop 8 6 2 7 5).

Son bourreau se nomme Mike Watson, 31 ans, un homme dont le palmarès tant en ligne que live est long comme le bras : 38 places payées WSOP (23 depuis 2013), dont 8 tables finales (trois fois 2è). A noter qu'il avait remporté le High Roller Majestic aux WSOP Europe de Cannes en 2012. Il compte également une victoire sur le WPT (Bellagio Cup 2008 devant David Benyamine).

C'était ici son 8ème cash dans le Main Event d'un EPT. Son meilleur résultat était jusque là une 47è place à Barcelone en 2013.
Avec cette victoire, ses gains en tournois live s'élèvent désormais à plus de 9 millions de dollars.

Pour l'anecdote, cette victoire intervient exactement 10 ans après celle de l'un de ses mentors et amis de l'Université de Waterloo, Steve Paul-Ambrose (vainqueur en 2006).

Parmi les autres finalistes on retrouvait l'Anglais Toby Lewis, qui courait après un deuxième titre (après Vilamoura en 2010), et l'amateur et neurochirurgien Randy Kritzer.

Côté Français, sur les 20 au départ, seuls deux d'entre eux terminent dans l'argent : Paul Tedeschi, qui aurait pu espérer mieux s'il n'était pas tombé sur un gros os, la quinte flush royale de Philipp McAllister (3è), et Renaud Desferet.
C'est tout de même le meilleur résultat de Tedeschi sur le circuit l'EPT.


Résultats et Classement sélectif PokerStars Caribbean Adventure 2016 à 5 300$

928 joueurs - Prizepool 4 500 800 $

1- Michael Watson (Canada) - 728 325 $*
2- Anthony Gregg (Etats-Unis) - 612 175 $*
3- Phillip McAllister (Angleterre) - 356 020 $
4- Toby Lewis (Angleterre) - 267 340 $
5- Vladimir Troyanovskiy (Russie) - 207 940 $
6- Randy Kritzer (Etats-Unis) - 153 920 $
/
10- Matt, Waxman (USA) - 51 260 $
14- Stephen Chidwick (ANG) - 41 360 $
17- Fabian Ortiz (ARG) - 36 860 $
18- Fedor Holz (ALL) - 32 360 $
20- Jason Mercier (USA) - 32 360 $
21- John Racener (USA) - 27 860 $
25- Thomas Petre (BEL) - 23 360 $
31- Paul-François Tedeschi (FRA) - 20 120 $
32- Renaud Desferet (FRA) - 17 420 $
34- Jason Koon (USA) - 17 420 $
60- Shawn Buchanan (CAN) - 12 880 $
63- Juan Pastor (ARG) - 12 880 $
70- Davidi Kitai (BEL) - 12 880 $
81- Talal Shakerchi (ANG) - 10 840 $
89- Steve O'Dwyer (USA) - 10 840 $
91- JC Alvarado (MEX) - 10 840 $
99- Kevin MacPhee (USA) - 9 720 $
114- Thiago Nishijima (BRE) - 9 720 $
116- Sam Greenwood (CAN) - 9 720 $
126- Michel Fardel (SUI) - 8 860 $
128- Jonathan Little (USA) - 8 860 $
/135 payés

* après deal

2 victoires françaises dans les side events

104 tournois étaient au programme de ce festival du PCA aux Bahamas, dont le Main Event du Latin American Poker Tour (LAPT) à 851 joueurs remporté par le Grec Georgios Sotiropoulos, 2è de l'EPT à Prague en 2013 et récent vainqueur d'un bracelet WSOPE à Berlin.

Deux Français auront décroché l'un de ces tournois annexes : Jacques Der Megreditchian dans le No-Limit Hold'em Turbo Win the button à 1.100$ et 58 joueurs (pour 16 880$ de gains), et Guillaume Darcourt dans le No-Limit Hold'em 8-handed Turbo à 2.200$ et 108 joueurs, devant Keven Stammen, Mohsin Charania et Fedor Holz (pour 53 960$ de gains).

Jacques Der Megreditchian
Jacques Der Megreditchian

Parmi les autres vainqueurs notables, commençons par ceux des tournois High Roller au programme : Bryn Kenney (tout fraîchement nommé manager d'une des 12 équipes de la Global Poker League) devant le champion du monde Joe McKeehen dans le Super High Roller à 100.000$ et 58 joueurs (gain : 1 687 800$), Steve O'Dwyer dans le High Roller 8-handed à 50.000$ et 80 joueurs, devant Connor Drinan, et Nick Maimone dans le High Roller 8-handed à 25.000$ et 173 participants (52 rebuys), pour un gain de 996 480$ après deal.

La Libanaise Natasha Barbour s'est adjugée le Women's Event à 600$ et 51 joueuses devant Sabina Hiatullah et la Française Gaëlle Jaudon.

Auront également remporté un tournoi Mike Gorodinsky, Mike Leah, JJ Liu, Igor Kurganov (devant les November Nine 2015 Joe McKeehen et Pierre Neuville (!) dans le NLHE 6-handed turbo à 5.300$), Ivan Luca, Isaac Haxton (qui vient de quitter PokerStars), ou encore Talal Shakerchi.


Les prochains rendez-vous de l'European Poker Tour :

- EPT Dublin (Main Event du 14 au 20 février)
- EPT Grand Final Monte Carlo (Main Event du 30 avril au 6 mai)