Rétro, Top-Flops et Best of de l'année Poker 2016

cartes 2016b

Revivez l'année poker en quelques minutes avec notre rétro mois par mois, les tops et les flops de l'année, et le best of PokerListings de 2016 !

Cette année PokerListings innove en vous proposant une rétrospective en trois parties :

La rétro de l'année mois par mois tout d'abord (ça ça ne change pas), avec l'essentiel de l'actu du poker et des vainqueurs de l'année.

Puis notre Tops/Flops pour 2016.

Enfin un Best of avec quelques-uns de nos meilleurs articles, dossiers ou interviews de l'année, surtout si vous les aviez manqués !


La Rétro de l'Année en 5 minutes

Janvier

Comme chaque année les joueurs relancent la machine en se rendant aux Bahamas pour le PCA. C'est le Canadien Michael Watson qui y a cette fois inscrit son nom au palmarès.

Mais dès janvier les regards s'étaient déjà portés sur l'un des hommes de l'année (voir aussi nos Tops), Fedor Holz, qui entamait l'exercice comme il avait terminé le précédent, en remportant déjà un tournoi High Roller, aux Philippines.

Fedor Holz extra terrestre poker
Fedor Holz

Février

Un autre jeune talent, Dzmitry Urbanovich, s'adjugeait pour sa part l'EPT de Dublin, pendant qu'Ari Engel décrochait lui le titre des Aussie Millions.

Mars

La première victoire française notable de la saison est à mettre au crédit de l'équipe tricolore ayant disputé la Coupe des Nations à Tanger au Maroc.
Suivi de celle plus attendue d'un Français lors de la finale du Winamax Poker Tour et ses 1389 joueurs, Cyril Georges.

Avril

L'heure de la grande finale du World Poker Tour, le "tournoi des champions". Alors qu'il a peur de l'avion et qu'il ne comptait donc pas se rendre à ce tournoi (pour lequel il avait gagné son ticket en tant que vainqueur d'un WPT cette saison), le Néerlando-Marocain Farid Yachou aura finalement bien fait de se forcer à dominer sa peur, puisque grand vainqueur à l'arrivée !

De son côté Chino Rheem remportait un peu plus tôt son troisième titre sur ce même circuit du côté du WPT Seminole Hard Rock Poker Showdown.

Mai

C'était ensuite l'European Poker Tour qui fêtait son Grand Final de la saison, toujours à Monte Carlo, avec la victoire du vétéran Jan Bendik devant malheureusement un Français, Adrien Allain.

A noter également ce mois la fin pour un opérateur historique du poker, Everest Poker.

Juin / Juillet

Le monde du poker n'a d'yeux que pour les World Series of Poker de Las Vegas à partir de juin et jusqu'à la mi-juillet.
Il se sera naturellement passé énormément de choses.

En vrac : Le Colossus devenait le deuxième plus gros tournoi de l'histoire avec 21 613 entrées enregistrées (plus de 11 000 joueurs), excusez du peu ! Un tournoi remporté par un joueur qui était... ruiné !
A noter les 4è bracelet pour Michael Mizrachi et George Danzer, 4è et 5è pour Jason Mercier, une victoire belge avec Michael Gathy, la deuxième place de Fabrice Soulier, le 2è bracelet d'Adrian Mateos à seulement 21 ans, la victoire de Brian Rast dans le Players Championship à 50 000 $, la nouvelle grosse victoire de Fedor Holz dans le High Roller for One Drop 2016 à 111 111 $...

Jason Mercier
Une grosse année à tous points de vue pour Jason Mercier.

Enfin pour la conclusion partielle du Main Event, le Belge Kenny Hallaert atteignait la table finale des November Nine 2016.

Vous pouvez retrouver des comptes-rendus résumés de chaque semaine de ces WSOP avec beaucoup d'histoires étonnantes (ainsi que les résultats complets) en accès depuis cette page : Résultats, résumés et tournois des WSOP 2016.

Août

Coup de tonnerre au milieu de l'été : PokerStars annonce la fin de l'European Poker Tour et de nombreux autres tournois, désormais regroupés (pour ceux survivants au changement) sous une nouvelle appellation (voir aussi nos Flops de l'année).

Cela n'aura en tout cas pas empêché le jeune Polonais Sebastian Malec de décrocher le plus gros EPT de l'histoire (1785 joueurs) quelques jours plus tard à Barcelone.

Septembre

Felipe Ramos, Silje Nilsen, Konstantin Puchkov : Ce sont nos lauréats de l'année aux trophées PokerListings L'Esprit du poker.

Octobre

Les deux gros gagnants du mois seront nommés Elton Tsang (Chine), vainqueur du Big One for One Drop 2016 (voir aussi nos Flops), et Aliaksei Boika (Biélorussie) sur un triste dernier EPT de Malte (plus faible affluence depuis 2012).

BOM 2016
La BOM 2016 : Toujours plus haut !

Mais octobre c'était surtout deux belles nouvelles : une avancée sur un éventuel futur partage des liquidités du poker en ligne en Europe, et l'annonce du retour des WSOP Europe... à Rozvadov.

Novembre

Mois de novembre très chargé, avec coup-sur-coup le dénouement du Main Event des WSOP et la victoire de l'Américain Qui Nguyen devant Gordon Vayo (pour 8 millions de dollars), et la Battle of Malta 2016 (remportée par le Suédois Robert Berglund).

Un peu plus tard dans le mois Mike Sexton devenait vainqueur historique de "son" WPT à Montréal, puis Nicolas Noguera décrochait le premier titre du WSOP Circuit organisé en France à Paris.

Décembre

Le feuilleton de la première Global Poker League se sera terminé par la victoire des Montréal Nationals, devant les Berlin Bears.

Le WPT National accouchait pour la première fois d'une joueuse vainqueur à Deauville, en la personne de Caroline Fauvel.
Enfin l'EPT Prague concluait comme souvent l'année civile, avec la victoire notable de Leon Tsoukernik (patron du casino de Rozvadov) dans le Super High Roller, et celle de Jasper Meijer Van Putten dans le Main Event, soit le dernier vainqueur EPT de l'histoire...


Les Tops

tops2
  • L'extra-terrestre (il n'y a pas d'autre mot) Fedor Holz. Le jeune allemand de 22 ans rafle tout (et surtout des tournois très chers). Au point d'annoncer qu'il va déjà prendre sa retraite !
    C'est en tout cas le plus gros gagnant de l'année avec près de 16,5 millions de dollars de gains !
  • Mais malgré tout ça Fedor aura été coiffé sur le fil à la première place du classement GPI par un certain Américain du nom de David Peters, grâce à sa 3è place à l'EPT Prague (il devait finir au moins 3è !).
  • Après Pierre Neuville, la table finale du Main Event des WSOP voyait arriver un nouveau joueur Belge : Kenny Hallaert. Il finira 6è.
  • Enfin des signaux positifs pour le poker en France : Feu vert pour l'ouverture des liquidités, autorisation de nouvelles variantes, et l'arrivée prochaine de clubs de jeux à Paris.
  • La Battle of Malta 2016 (cinquième édition) qui signe un nouveau record d'entrées (1813). Bravo aussi aux Norwegian Championships qui battent à nouveau le record absolu pour un tournoi indépendant en Europe, avec 2124 entrées.
  • Le WSOP Circuit qui prend de l'ampleur, s'en va jusqu'en Géorgie, avec même un record battu (957 entrées) pour la première étape de Paris.
  • Les WSOP ne connaissent pas le crise non plus, avec 107 833 entrées enregistrées sur les 69 tournois, nouveau record là aussi.
  • Jason Mercier, qui a remporté deux bracelets WSOP (pour 11 places payées), terminé 3è des Aussie Millions, et fait sa demande à mariage à Natasha Barbour à l'issue d'un tournoi des WSOP où elle aura fini 3è.
  • Rendons enfin hommage au nouveau Champion du Monde, Qui Nguyen !


Les Flops

flops
  • La Global Poker League n'aura pas réellement déchaîné les passions pour sa première édition. Trop long, trop compliqué, peu d'enjeu...
  • Il est encore trop tôt pour pouvoir dire s'il s'agissait d'une bonne ou mauvaise idée, mais l'arrêt de l'historique European Poker Tour par PokerStars, déjà regretté, fait débat.
  • Chris Ferguson qui revient jouer aux WSOP comme si de rien n'était, là ce n'était sans doute pas une bonne idée.
  • S'il part d'un bon sentiment et reste très positif car au profit d'une association, le Big One for One Drop dans son nouveau format et à Monaco a plutôt ressemblé à un pétard mouillé (26 joueurs seulement).
  • Le poker et la politique. Si chacun a le droit d'afficher ses convictions, peut-être que la scène du poker n'est pas la meilleure place, ou tout au moins dans une certaine mesure. Acteurs très virulents sur les brûlants sujets du Brexit et de Donald Trump, Tony G et Daniel Negreanu en ont peut-être trop fait, au point de paraître ridicules une fois les résultats tombés.
  • Les paris sont de toute façon plus souvent des mauvaises que des bonnes idées. S'il a récemment dû manger des cuisses de grenouilles crûes, Antonio Esfandiari était allé trop loin en début d'année, au point d'uriner dans une bouteille à la table, et d'être exclu d'un tournoi.
  • William Kassouf lui-même, ou plutôt le traitement qui lui aura été infligé : Selon où vous vous placez, le bavard joueur anglais aura beaucoup fait débat cette année.


Best of

best of pokerlistings 2016

Pour finir et si vous n'avez pas parcouru PokerListings tout au long de l'année, voici une sélection de quelques articles ou interviews qu'il ne fallait pas manquer :

[INTERVIEW] Quand Barry Greenstein parle politique et religion, ça décoiffe :
Barry Greenstein : « Le porno plutôt que le télévangélisme ! »

[DOSSIER SANTÉ] Dossier complet sur les compléments alimentaires (et les plantes) pour aider votre corps et votre mental :
Les compléments alimentaires et plantes pour vous aider au poker

[INTERVIEW] L'interview intimiste du meilleur joueur de poker belge Davidi Kitai :
Davidi Kitai : « Ma maman est ma première fan »

[PRATIQUE] Fabriquez votre table de poker : La vidéo explicative pas à pas :
Fabriquez votre propre table de poker pour moins de 300€

[HISTOIRE / INSOLITE] Les objets de légende du poker :
11 objets et accessoires de légende du poker

[DOCU] Stu Ungar, le vidéo-documentaire avec des interview exclusives :
Stu Ungar : Une dernière chance qui tourne mal

[INTERVIEW] Rencontre avec la seule joueuse française victorieuse aux WSOP, Vanessa Hellebuyck :
Vanessa Hellebuyck : « A 15 ans je chantais au Japon »

[INSOLITE] Que se passe t-il quand une équipe de joueurs pros est enfermé dans une salle ? :
Des joueurs de poker pros à l'assaut d'une Escape room