Robert Berglund remporte la Battle of Malta 2016

Robert Berglund vainqueur Battle of Malta 2016

Le Suédois Robert Berglund sera venu à bout d'un parterre historique de 1813 participants pour décrocher le titre de nouveau champion de la Battle of Malta !

Elle était attendue, et elle n'aura pas déçu : La cinquième édition de la Battle of Malta aura une fois de plus battu son record du nombre de participations, avec 1813 entrées enregistrées (et un prizepool de 879 305 €) rien que pour son Main Event !

Si la victoire française de Nicolas Proust avait été belle en 2015, le champion devait laisser son fauteuil dès le début du Jour 2.

5 tricolores auront réussi à rentrer dans l'argent cette année, soit un de plus que l'an passé.

Un seul d'entre eux sera parvenu à se hisser au Jour 3, Laurent Herlemont. Mais classé parmi les plus petits tapis il n'aura pas trouvé de miracle pour l'aider, et ne sera pas allé plus loin que la 68è place.

Clément Brunet Manquat aura été l'un des principaux espoirs dans le clan français, après avoir longtemps fait partie des chip leaders. Il termine finalement 121è, et s'inscrit malgré tout au palmarès de la BOM tout comme Grégoire Auroux, ainsi que Gaëtan Cauchy et Johan Suarez pour la deuxième fois.

Clement Brunet Manquat
Clément Brunet Manquat, l'un des 5 Français payés.

Valentin Messina, Fabrice Soulier, Claire Renaut, Ronan Monfort, ou encore Yohan Viral pour n'en citer que quelques-uns, auront pour leur part vu leur parcours s'arrêter avant l'argent.

Parmi les autres joueurs payés dans cette Battle of Malta 2016 on retrouve Claudio Pagano, notre lauréate des PokerListings Awards Silje Nilsen, et le récent vainqueur d'un bracelet WSOP le vétéran Suédois Peter Eichhardt.

Mais il y avait encore plus de beau monde à cette BOM, et beaucoup n'auront malheureusement pas réussi à atteindre l'argent : Chris Bjorin, Louis Cartarius (vainqueur en 2013), Andreas Hoivold, Jackie Cachia, le gardien de foot international suédois Magnus Hedman, notre légende vivante 2016 des Trophées PokerListings Konstantin Puchkov, notre présentatrice Maria Ho, le November Nine Fernando Pons, Leo Margets, ou encore Sofia Lövgren.

A noter que la première joueuse de cette BOM est Norvégienne : Anne Mette Standal, 29è.

1813 entrées pour un nouveau record

Pas de Français en table finale cette année donc, mais 9 finalistes de toute l'Europe, dont 3 Suédois (deux sont même amis et étaient venus participer ensemble !), ou encore 2 Italiens.

Hähnert, Ligasacchi, Sverre Eik, Cammisuli, Brandt voyaient successivement leur parcours s'arrêter, avant que l'infortuné espagnol Gonzalo Fernandez puis Rasmus Eriksson ne les imitent.

GrandMaster room Battle of Malta 2016

C'est donc finalement le Suédois Robert Berglund qui se sera imposé au terme de 6 heures de jeu dans cette table finale.
Plus de détails et les mains décisives de cette finale sont à retrouver sur notre live écrit.

Il remporte un premier prix de 165 000 € pour un droit d'entrée de seulement 550 €, ce qui en fait tout simplement le plus gros vainqueur de l'histoire de la Battle of Malta !

En attendant l'année prochaine ?
D'ici là vous pouvez revivre les six folles journées de cette Battle of Malta 2016 une nouvelle fois sur notre live écrit.

Vous pourrez aussi retrouver ces prochains jours sur notre page Facebook un album des meilleures photos de cette BOM 2016, mais aussi sur le site de nouvelles vidéos, ainsi que bien sûr tous les résultats de cette Battle of Malta dont ceux de tous les tournois annexes.
C'est depuis notre page principale de la Battle of Malta que ça se passera. Une page où vous pourrez bien sûr commencer à retrouver d'ici quelque semaines toutes les infos sur la prochaine édition !

Battle of Malta 2016 - Classement final sélectif

1813 entrées (179 places payées) - Prizepool 879 305 €

1- Robert Berglund (se) - 160 000 €
2- John Finnighan-Linkins (ie) - 110 000 €
3- Ramus Eriksson (se) - 67 000 €
4- Gonzalo Pro Fernandez (es) - 56 000 €
5- Lawrence Brandt (us) - 46 500 €
6- Flaviano Cammisuli (it) - 37 500 €
7- Robert Sverre Erik (no) - 29 000 €
8- Giorgio Ligasacchi (it) - 21 400 €
9- Jonas Hähnert (se) - 14 540 €
/
29- Anne Mette Stendal (no) - 3 240 €
68- Laurent Herlemont (fr) - 1 760 €
82- Claudio Pagano (it) - 1 550 €
87- Peter Eichhardt (se) - 1 510 €
121- Clément Brunet Manquat (fr) - 1 210 €
137- Gaëtan Cauchy (fr) - 1 150 €
139- Silje Nilsen (no) - 1 150 €
145- Yohan Suarez (fr) - 1 090 €
149- Grégoire Auroux (fr) - 1 090 €


Table finale et victoire !


Vidéo récap' du tournoi


Heritage Malta ressuscite le Siège de Malte lors de la BOM 2016

Armure Siege de Malte BOM

Lors des cinq éditions de la Battle of Malta PokerListings de 2012 à 2016, nous avons voulu écrire l’histoire. Et en battant chaque année le record du plus grand tournoi de poker organisé à Malte, nous l’avons fait.
Mais cette fois-ci, nous avons aussi voulu ressusciter la grande histoire de Malte pour nos joueurs.

Si vous êtes fan d’histoire, vous savez sûrement que celle de l’archipel maltais est fascinante et mystérieuse.

Situées en plein milieu de la mer Méditerranée entre l’Afrique et l’Europe, les îles de Malte se situent au croisement des plus grands événements de l’histoire de l’Europe. Elles ont subi l’occupation de nombreux empires qui se les sont disputées pendant des dizaines de guerres.

De tous ces événements, le plus symbolique est probablement l’Ordre des chevaliers de l’Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem, ou tous simplement l’Ordre de Malte.
Ces chevaliers sont évidemment l’essence de notre inspiration pour la Battle of Malta.

Malheureusement, le programme de la BOM étant ce qu’il est, les joueurs ont rarement le temps de s’aventurer hors de St. Julian's pour visiter tous les attraits touristiques de Malte et notamment les temples préhistoriques de l’île ou la cathédrale Saint-Jean.

C’est pourquoi cette année nous avons décidé d’amener l’histoire au Portomaso Casino et à l’hôtel Hilton.

Heritage Malta offre généreusement des objets historiques incroyables

En partenariat avec Heritage Malta, la plus grande société de gestion et conservation du patrimoine de l’île, la Battle of Malta a donc pu présenter des objets historiques autour de la salle du tournoi.

Casque Siege de Malte BOM2

Une épée et un bouclier ottomans, un casque porté par les chevaliers... Voici quelques exemples des objets présentés. 

Chaque jour, les joueurs ont donc pu admirer ces extraordinaires témoignages de l’histoire pendant leurs pauses. Et Heritage Malta a donc offert aux joueurs la possibilité de voyager dans le temps jusqu’aux plus grandes batailles médiévales.

C’était un moyen de rendre hommage à l’histoire qui a inspiré ce tournoi, et nous n’aurions pas pu le faire sans l’aide d'Heritage Malta.

Nous remercions donc chaleureusement les passionnés qui travaillent pour cet organisme et qui nous ont fait l’honneur de partager avec nous leur passion et leur temps. Cela a permis de faire de la Battle of Malta 2016 non seulement un nouveau chapitre de l’histoire du poker, mais aussi un lieu de mémoire.

Si vous avez apprécié cette initiative et souhaitez en savoir plus sur ce que fait Heritage Malta, rendez-vous sur leur site.

---

Berglund & Eriksson : Interview d'un incroyable duo d'amis

30/11/16 - par Patrik Nilsson

Ramus Eriksson et Robert Berglund
Deux amis qui se retrouve sur le podium d'un tournoi à 1813 entrées !

Robert Berglund et Ramus Eriksson sont amis, viennent de la même ville en Suède et ont un autre point commun : Ils ont tous les deux fini sur le podium de la Battle of Malta 2016 ! Interview croisée.

La Battle of Malta 2016 a définitivement été un événement mémorable à bien des égards.

Le Main Event a d'abord encore battu tous les records, et un Suédois a remporté le tournoi pour la première fois. Mais ce qui a surtout marqué les esprots, ce sont deux des finalistes.

Robert Berglund et Rasmus Eriksson, deux meilleurs amis, ont donc terminé 1er et 3e du tournoi. Ils étaient même accompagnés d'un troisième de bande, Johan Hinders, quand ils ont décidé de participer au Main Event.

Si Johan a été éliminé avant les places payées, Robert et Rasmus ont continué leur route dans le tournoi, et à l’aube du Jour 3 ont commencé à se rendre compte qu’ils avaient une chance d’aller très, très loin.

La suite, on la connaît : Robert a remporté le titre et est rentré avec 160 000 € de plus sur son compte en banque, et Rasmus a reçu un (agréable) lot de consolation de 67 000 €.

Quelques semaines après cette incroyable performance, nous avons eu la chance de rencontrer cet improbable duo de Dalarna au nord de la Suède pour évoquer leur succès. L'occasion de pouvoir découvrir deux joueurs très humbles.

Félicitations messieurs pour vos 1re et 3e places ! Qu’avez-vous fait depuis ? Avez-vous fêté ça ?

Les deux : Merci ! Nous sommes restés à Malte quelques jours pour en profiter.

Robert Berglund vainqueur BOM 2016
Robert Berglund, le nouveau tenant du titre de la Battle of Malta.

Nous n’avons pas vraiment encore fêté ça. On était tellement fatigué après le tournoi qu’on a surtout pris le temps de se détendre, de bien manger et de bien boire.

Vous aviez parié que celui qui irait le plus loin serait invité au restaurant, avez-vous concrétisé ?

Robert : (rires) Oui ! On y est allé tout de suite. On a mangé à un grill sur le port, c’était délicieux.

Pendant le tournoi, vous avez déclaré que vous aviez commencé le poker ensemble il y a 5 ou 6 ans. Comment a commencé l’aventure ?

Rasmus : Mon grand frère est un ami de Robert. Un soir, il m’a demandé si je voulais venir jouer avec eux.

Je ne me souviens pas vraiment à quoi on a joué, mais j’imagine que c’était un petit Sit & Go ou un petit cash game. C’est aussi à ce moment-là qu’on est devenus amis.

On a commencé à jouer de plus en plus souvent, et puis on a commencé à jouer en ligne.

Est-ce que Johan était déjà avec vous à cette époque ?

Robert : Pas au début. Nous l’avons rencontré quelques années plus tard, à Riga. C’était notre premier tournoi live.

Vous avez créé votre propre petite communauté poker à Dalarna maintenant !

Non, nous ne sommes que quelques amis qui aiment jouer ensemble. Et puis nous jouons surtout en ligne désormais.

Comme vous avez commencé à jouer ensemble au même moment, vous avez dû développer un jeu similaire. Quelle stratégie aviez-vous mise en place avant le tournoi ? Est-ce que vous aviez la même approche ou des styles différents ?

Rasmus Eriksson
Rasmus Eriksson

Rasmus : Nous avons des jeux assez similaires c'est vrai.

La Battle of Malta a une super structure, donc c’était assez clair. Ça commence assez tranquillement, puis c’est de plus en plus agressif au fur et à mesure que le tournoi avance.

Tu es d’accord Robert ?

Oui. Le premier jour était très calme. Le début du deuxième jour aussi.

Robert, la veille de la table finale, tu étais 6è en jetons, et toi Rasmus tu étais 2è. Comment vous êtes-vous préparés ? Chacun de son côté ou ensemble comme d’habitude ?

Rasmus : Nous avons pris le temps de discuter du jeu de nos adversaires, mais c’est tout.
Nous avons petit-déjeuné assez tôt et nous sommes allés passer quelques heures à la piscine avant le début du tournoi.

Est-ce que vous étiez nerveux ?

Robert : On était forcément un peu nerveux, mais ça s’est envolé dès qu’on s’est assis à la table.

Est-ce que vous aviez évoqué la possibilité d’un deal entre vous deux ?

Robert : Pas vraiment. C’était assez déséquilibré en termes de jetons, alors on a juste ajusté nos pourcentages pour que personne ne soit trop déprimé si l’autre allait au bout.

Robert Berglund BOM 2016
"Mes résultats sont bien meilleurs depuis que je joue à plein temps."

On avait déjà misé pas mal sur chacun de nous trois avant le tournoi, donc tout le monde pourra en profiter un peu.

Comment t’es-tu senti quand tu as éliminé Rasmus ?

J’aurais préféré éliminé l’Irlandais (Finnighan), mais sinon ça ne m’a pas trop posé de problème. J’avais 9-7, Rasmus m’a suivi avec un roi. Il était plutôt favori, mais j’ai eu de la chance.

Rasmus : On peut dire ça comme ça, oui.

C’est toujours Robert qui gagne ces mains-là ?

Rasmus : Totalement !

Robert, lors d'une interview pendant la Battle of Malta, tu as déclaré vouloir devenir professionnel. Tu en es où ?

C’est plutôt bien parti. Je joue à plein temps depuis environ un an.

Je fais surtout des cash games en semaine, à partir de 0,5 €/1 €, et le dimanche je fais des tournois.

Qu’est-ce que tu faisais avant ?

J’étais aide-soignant.

Est-ce que tu trouves que tes résultats ont évolué depuis que tu joues à plein temps ? Est-ce que tu t’es fixé des objectifs pour l’avenir ?

Oui, mes résultats sont bien meilleurs qu’avant. C’est assez fou comme différence. Je peux y investir énormément de temps, ça fait vraiment la différence.

Pour l’instant, je n’ai pas d’objectif spécifique, je prends les choses comme elles viennent.
Je sais juste que je serai à l’Eureka à Prague. Je participerai peut-être aussi à quelques tournois annexes de l’EPT qui est en même temps.

À Malte, vous logiez dans la même chambre. Est-ce que vous vivez ensemble en Suède aussi ?

Rasmus : Non, je viens de déménager dans une autre ville. C’est là qu’habite ma petite amie.

Rasmus Ericson
"Impossible de prévoir autre chose que la BOM au mois de novembre !"

Robert habite à 100 km environ.

As-tu un emploi ou bien envisages-tu de devenir professionnel toi aussi ?

J’y ai pensé quelques fois. Mais je crois que je ne suis pas assez passionné pour y consacrer le temps suffisant.

Je travaille dans la dépollution et j’aime beaucoup ce que je fais. Je n’ai pas l’intention d’arrêter.

Je m’entends bien avec mes collègues, même si je dois prendre plus de congés que d’habitude pour aller à Prague avec Robert. Globalement, ils l’ont bien pris, même si certains veulent me prendre un pourcentage ! (rires)

Vous aviez fait un pari un peu bizarre avant la Battle of Malta. Si l’un d’entre vous atteignait la table finale, les autres devaient se faire tatouer un cheval en bois typique de votre région (cheval de Dalécarlie). Est-ce que vous l’avez fait ?

Rasmus : Non, pas encore ! (rires) En fait, on ne s’est pas revu depuis qu’on est rentrés de Malte.

Mais il y a le championnat de Suède de poker en ligne ce week-end, je vais jouer chez Robert. On en reparle après !

Est-ce que vous allez vous immerger totalement en mode bunker ?

Robert : Oui, quelques amis se retrouvent chez moi. Il y aura Rasmus, Johan et quelques autres. On va faire des tournois.

Peut-être pas le bon moment pour des tatouages alors ?

Rasmus : Certes, mais il faut aussi qu’on décide quoi faire !

Cheval de Dalecarlie
Voilà qui annonce un fort joli tatouage...

Comme nous sommes deux à avoir atteint la table finale, c’est plus compliqué que prévu.
A priori, il faudrait que Johan s’en fasse tatouer deux, vu que Robert et moi avons tous les deux atteint la table finale. Et je devrais en faire un comme Robert était en table finale, et pareil pour lui.

Est-ce que vous aviez déjà fait des paris comme ça ou était-ce la première fois ?

Rasmus : On a un pari toujours en cours avec un ami qui consomme trop de « snus » (du tabac en poudre suédois NDLR).
C’est aussi une histoire de table finale, au Sunday Million. S’il est le premier à le faire, nous devons nous mettre au snus. Si c’est l’un de nous, il doit arrêter pendant un an.

Quand se termine celui-ci ?

Robert : Il n’y a pas de limite de temps. C’est pour ça que nous participons au Sunday Million toutes les semaines. On s’en fiche de l’argent.

Une fois, il a terminé 70è je commençais à avoir un peu peur. Mais ça va.

Est-ce que vous reviendrez à Malte l’année prochaine ?

Robert : Je suis à peu près sûr que oui.

Rasmus : Sans aucun doute, impossible de prévoir quoi que ce soit d’autre au mois de novembre !

---

Une retraitée réalise son rêve à la Battle of Malta

13/12/16 - par Matthew Showell

Sally Stephens

Sally Stephens est retraitée. Et elle s’est rendue à Malte pour la première étape de son voyage de rêve autour du monde.

Pendant la Battle of Malta, Stephens a atteint la finale d’un tournoi, fait la fête avec Maria Ho et remporté le meilleur résultat poker de sa vie.

Après avoir été éliminée du tournoi principal à 550 € de la BOM, Stephens a décidé de participer au Grandmaster High Roller à 1 200 €.

Elle est alors arrivée en finale et a conclu un deal avec l’autre finaliste pour 25 000 €.

Sally nous a confié qu’elle jouait au poker depuis la victoire de Chris Moneymaker dans le Main Event des WSOP en 2003 !

Passionnée de jeux de stratégie depuis son enfance, elle a a vite compris que la stratégie du poker moderne était bien plus complexe que dans les autres jeux de cartes.

Elle a donc commencé à s’entraîner en ligne, à lire des livres et à étudier le jeu des pros en regardant la télé et des vidéos sur Internet.

Sally vit actuellement au Costa Rica. Et elle a décidé de mettre en pratique ce qu’elle a appris en voyageant dans le monde entier.

Malte, République tchèque, Australie

Malte était la première étape de son grand voyage, mais loin d’être la dernière.

La toute dernière étape de l’European Poker Tour à Prague, notamment, est sur sa liste. Ainsi que l’Aussie Millions à Melbourne début 2017.

Sans compter que son bon résultat obtenu à la BOM va lui faciliter la tâche.

« Avoir remporté cet argent va me permettre de voyager plus facilement et de participer à d’autres tournois. Et puis ça m’a mise en confiance », a-t-elle déclaré.

« C’est un rêve devenu réalité. »

Jetez donc un œil à notre vidéo ci-dessous sur l’aventure qu’est en train de vivre Sally Stephens, et rejoignez-nous à la Battle of Malta 2017 pour réaliser à votre tour votre propre rêve !

-----


Précédents articles sur la Battle of Malta 2016


06/11 : Battle of Malta V : Les 9 finalistes

BOM2016

De 1813 participants ils ne sont plus que 9 joueurs à pouvoir rêver du titre de la Battle of Malta 2016. Résumé de la dernière journée et présentation.

Ils étaient encore 72 en ce samedi à espérer atteindre la table finale de la Battle of Malta 2016.

Évidemment certains nourrissaient un peu moins d'espoirs que les autres, à moins d'avoir une grosse foi en leur bonne étoile.

Il n'aura d'ailleurs pas fallu longtemps avant que de nombreux petits tapis ne trouvent la sortie : 11 étaient déjà éliminés en l'espace de 20 minutes.
Parmi ceux-ci le dernier Français en lice Laurent Herlemont n'aura pas réussi de miracle. 70è sur 72 au démarrage de la journée, il n'aura gagné que deux places pour s'incliner en 68è position (1 760 €).

Parmi les joueurs à avoir suivi le même chemin : l'Italien Giuseppe Grimaldi finaliste l'an dernier (52è) ou la dernière joueuse en lice, la Norvégienne Anne Mette Sandal (29è, 3 240 €).

Entre échanges de chip lead, bad beat ou autres joyeusetés propres au poker, les 9 finalistes allaient finalement être connus sur le coup des 21h (voir aussi le direct écrit de ce Jour 3).

On retrouve parmi eux un Irlandais, 3 Suédois, un Américain, 2 Italiens, un Espagnol, et un Norvégien.

John Finnighan (gb) - 10 840 000
Rasmus Eriksson (se) - 8 795 000
Lawrence Brandt (us) - 8 000 000
Flaviano Cammisuli (it) - 6 215 000
Gonzalo Fernandez (es) - 2 900 000
Robert Berglund (se) - 2 895 000
Robert Sverre Eik (no) - 2 500 000
Giorgio Ligasacchi (it) - 2 200 000
Jonas Hähnert (se) - 1 000 000

Le vainqueur repartira avec 160 000 €.

Qui sont les 9 finalistes de la Battle of Malta 2016 ?

Les 9 finalistes de la Battle of Malta 2016

Le chip leader est l'Irlandais John Finnighan-Linkins.

John Finnighan IMG 1743

Résident à Malte depuis deux ans il travaille pour une société de paris sportifs.
Il joue essentiellement des tournois entre 500 et 1000€ à Malte et un peu en ligne. Cette année il a disputé l'Irish Open, mais avec cette finale il enregistre déjà son plus gros résultat dans un tournoi live.

En 2è position on retrouve le Suédois de 24 ans Rasmus Eriksson.

Rasmus Eriksson IMG 1834

Vivant à Falun dans le nord de la Suède, il joue au poker depuis 6 ans. En dehors du poker il aime faire de l'exercice.

16è tapis à la fin du Jour 1, il pointait déjà en 2è position à la fin du Jour 2.

Un adversaire lui fait très peur en table finale, 6è en jetons : Robert Berglund (25 ans), qu'il connaît très bien puisqu'il s'agit de son meilleur ami ! Eriksson, Berglund et un troisième larron sont en fait venus tous ensemble jouer la Battle of Malta !

Robert Berglund IMG 1755

« Robert est le premier ami avec qui j'ai commencé à jouer au poker il y a cinq ou six ans. C'est il y a trois ans que nous avons commencé à venir à la Battle of Malta, et nous avons tellement aimé que depuis nous sommes venus chaque année.

(...) Même si je termine 9è de la table finale ça sera déjà beaucoup pour moi en termes d'argent. »

Les deux amis ont même plus en jeu selon lequel des deux ira le plus loin : un dîner... et un tatouage !

3è au chip count, l'Américain Lawrence Brandt, 23 ans.

Lawrence Brandt2

Cet étudiant en finance et entrepreneuriat réside à Phoenix en Arizona, mais est actuellement en plein tour d'Europe (France, Suède, Italie, ...). Pas une surprise puisque voyager est une de ses passions avec le sport.
Il a commencé à jouer au poker à l'âge de 12 ans (« J'ai grandi au Texas ! »).

Si son tapis était dans la moyenne au Jour 1, il sera tombé à 20 000 lors des premières mains du Jour 2. Une quinte l'aura finalement fait remonter.
A 99 joueurs restants il aura joué sa survie sur un coin-flip A-K contre Q-Q, un flip remporté grâce à une couleur à la river !
Il a terminé fort son tournoi, « Une expérience extraordinaire. Bien sûr maintenant j'espère aller chercher la victoire. »

4è au chip count, Flaviano Cammisuli nous vient de Pachino (Syracuse) en Italie. A 25 ans il est gérant de pizzéria et joueur de poker pro (il joue depuis 7 ans).

Flaviano Cammisuli IMG 1935

Il joue également au football au poste de milieu de terrain.

« Ce fut un très bon tournoi pour moi. J'ai gagné plusieurs coin-flips et beaucoup de petits pots importants. A 11 joueurs restants j'ai perdu un gros pot, mais je suis très heureux dans tous les cas. »

A la 5è au chip count on retrouve un Espagnol, Gonzalo Pro Fernández.
Originaire de Madrid, ce joueur de poker pro habite à Malte. Il joue au poker depuis 2011.

Gonzalo Fernandez IMG 1884

« J'ai démarré la journée très short. J'avais même entre 10 et 17 blindes avant la bulle hier... Et même aujourd'hui. J'ai gagné mes quatre premières mains de la journée, et j'ai doublé après ça. Je me suis ensuite senti très bien à la table, plutôt discrètement. Et me voici en finale. Je ne m'inquiète pas trop de mon tapis, j'ai l'habitude de jouer dans cette position.
Maintenant on y va pour la gagne ! Pour les Espagnols ! »

Le Norvégien Robert Sverre Eik est le second joueur le plus âgé de cette table finale, 44 ans.

Robert Sverre Eik IMG 1775

7è en jetons, ce photographe en freelance (il a même œuvré durant les WSOP) et père de trois enfants habite à Oslo. Il joue au poker depuis 15 années.

« Dans ce tournoi j'ai connu des hauts et des bas. Je suis passé de 37 000 à 550 000 lors du Jour 2, c'était assez fou. J'ai été court en jetons le plus gros du tournoi, mais j'aime aussi jouer dans cette position. J'aime prendre des risques et laisser les coin-flips décider. »

Avant-dernier tapis de cette table finale et son doyen, l'Italien Giorgio Ligasacchi, 47 ans.

Giorgio Legasacchi

Il est jardinier à Toscolano Maderno (Brescia) et aime pratiquer différents sports. Il joue au poker depuis environ 8 ans.

« C'est ma troisième Battle of Malta. L'an dernier j'avais déjà terminé dans l'argent (150è).
(...) J'ai été chanceux au début du Jour 2 en ayant gagné avec K-Q contre K-K. Ensuite tout s'est déroulé tranquillement. »

Enfin le short stack de cette finale est un autre Suédois, Jonas Hähnert.

Jonas Hahnert2

Ce thérapeute de 35 ans habite Lidköping, et joue au poker depuis 20 ans (mais seulement depuis 3 ans en professionnel).

En dehors du poker il aime jouer au tennis et passer du temps avec sa famille et ses amis.

« Ca c'est passé plutôt tranquillement pour moi dans ce tournoi, sauf ces dernières deux tables où j'étais très short. J'ai vraiment apprécié de jouer ce tournoi.
(...) Je ne bois généralement que de l'eau les 3-4 premières heures lorsque je joue, et puis je commence à élargir mon jeu et boire autre chose pour m'amuser un peu plus ! »


***
La table finale sera à suivre en live vidéo lundi à partir de 15h sur notre page live streaming poker.

Retrouvez également la vidéo récap' du jour, ainsi que la remise des trophées à nos lauréats des PokerListings Awards 2016 :


Les Highlights de cette avant-dernière journée


La remise des Trophées L'Esprit du Poker

---

06/11 : BOM : Un Français rescapé à 72 joueurs restants

Laurent Herlemont
Laurent Herlemont

Des 638 joueurs au début de la journée ils ne sont plus que 72. Un joueur Français peut encore aller chercher la victoire.

Ce Français c'est Laurent Herlemont, commercial à Montréal et qui a profité de s'être qualifié sur Internet pour un autre tournoi à Malte, pour tenter sa chance à la Battle of Malta.

Sa tâche sera à présent difficile puisqu'il se classe 70è en nombre de jetons sur les 72 joueurs encore en course.

Des 15 Français en lice en début de journée, 5 seront parvenus à atteindre l'argent : Gaëtan Cauchy et Johan Suarez (déjà payés à la BOM en 2015 et 2014 respectivement), Grégoire Auroux, Clément Brunet Manquat et donc Herlemont.

A l'international Silje Nilsen et Peter Eichhardt ne seront pas repartis les mains vides.
Maria Ho, Konstantin Puchkov, Louis Cartarius, Chris Bjorin, Jackie Cachia ou Amanda Harkimo auront en revanche vu leur parcours s'arrêter avant la bulle.

L'évènement du début de journée aura été l'élimination du tenant du titre Nicolas Proust.
A noter l'un des finalistes de l'an dernier (9è) toujours présent, l'Italien Giuseppe Grimaldi.

On jouera ce dimanche jusqu'à atteindre la table finale qui se disputera lundi, et sera diffusée en live streaming.

Le futur vainqueur de la Battle of Malta repartira avec un chèque de 165 000 €, sur une dotation globale de 879 305 €.

Retrouvez plus d'infos et de photos sur le déroulement de la journée sur la page du live écrit d'hier.

Chip count sélectif à la fin du Jour 2 :

1- Roberto Lanero (es) - 2 290 000
2- Rasmus Eriksson (se) - 2 190 000
3- Robert Berglund (se) - 1 825 000
4- Flaviano Cammisuli (it) -  1 585 000
5- John Finnighan (england) - 1 400 000
/
---------- moyenne 606 958 ----------
49- Giuseppe Grimaldi (it) - 357 000
70- Laurent Herlemont (fr) - 166 000

Ils sont déjà dans l'argent :

82- Claudio Pagano (it) - 1 550 €
87- Peter Eichhardt (se) - 1 510 €
121- Clément Brunet Manquat (fr) - 1 210 €
137- Gaëtan Cauchy (fr) - 1 150 €
139- Silje Nilsen (no) - 1 150 €
145- Yohan Suarez (fr) - 1 090 €
149- Grégoire Auroux (fr) - 1 090 €


La vidéo du jour avec notamment la soirée All-in Friday au Club 22

---

05/11 : Nouveau record pour la Battle of Malta !

BOM Field

1813 entrées ont été enregistrées pour la 5è édition de la Battle of Malta. Depuis sa création en 2012, c'est la quatrième fois consécutive que le record est battu.

883 joueurs auront finalement pris leur entrée ou ré-entrée en ce Jour 1C de la Battle of Malta 2016.
Un nombre suffisant pour battre une nouvelle fois le record du plus grand tournoi de poker de l'histoire de Malte.
C'est en outre le plus gros score sur une seule journée de la BOM depuis 2012.

Evolution nombre entrées Battle of Malta

La dotation totale s'élèvera cette année donc à 879 300 €. L'échelle des gains sera annoncée ce samedi, une information à retrouver sur notre direct écrit du Jour 2.

Ils seront en tous les cas 638 joueurs à rependre la bataille, avec en vue les places payées.
Voici les chiffres du nombre d'entrées et des qualifiés pour les trois Jours 1 cette année :

Jour 1A : 89 / 271
Jour 1B : 227 / 659
Jour 1C : 322 / 883

Cette troisième et dernière journée de qualification aura vu une hécatombe pour les têtes d'affiche en course. On aura ainsi perdu pas moins que le November Nine Fernando Pons, Leo Margets, Andreas Hoivold, Sofia Lövgren, Luca Moschitta, les finalistes de l'an dernier Hendrik Koops et Uri Gilboa, ainsi que côté français Claire Renaut, Ronan Monfort ou encore Yohan Viral.

Les vétérans Konstantin Puchkov et Claudio Pagano auront pour leur part franchi l'obstacle.

Avec les 5 qualifiés du jour, ils seront 15 Français à pouvoir rêver de succéder à Nicolas Proust, dont Nicolas lui-même !

Voici le Top 5 du chip count pour le départ du Jour 2, ainsi qu'une sélection de joueurs parmi les qualifiés (dont bien sûr nos Français) :

1- Zachary Reinbold (us) - 268 900
2- Pavlos Xanthopoulos (gr) - 246 300
3- Eugeny Krikun (ru) - 244 200
4- Nave Biton (cy) - 239 500
5- Giuseppe Grimaldi (it) - 234 100
/
8- Clément Brunet Manquat (fr) - 221 100
93- Silje Nilsen (no) - 112 500
95- Grégoire Auzoux (fr) - 111 800
105- Timothée Marlin (fr) - 109 500
129- Maria Ho (us) - 99 500
175- Gaëtan Cauchy (fr) - 83 000
178- Jackie Cachia (mt) - 82 800
188- Henrik Jacobsen (no) - 81 300
---------- moyenne 70 282 ----------
286- Chris Bjorin (se) - 65 300
317- Peter Eichhardt (se) - 60 500
325- Tristan Chevalier (fr) - 59 700
333- Quentin Declerc (fr) - 58 800
340- Fabien Sartoris (fr) - 58 000
349- Nicolas Proust (fr) - 56 600
388- Joris Mourelon (fr) - 49 900
422- Claudio Pagano (it) - 46 100
428- Thierry Rivat (fr) - 45 500
480- Johan Suarez (fr) - 38 300
515- Konstantin Puchkov (ru) - 33 400
522- Laurent Herlemont (fr) - 32 100
553- Agnès Foisseau (fr) - 28 400
570- Louis Cartarius (de) - 25 000
581- Jean Autran (fr) - 24 800
592- Marcus Hedman (se) - 23 900
614- Bernard Graffouillère (fr) - 20 000
630- Anders Kvam (no) - 14 900

Et la vidéo du jour, avec notamment un retour sur la Cocktail Party de la veille, et des combattants de MMA qui s'affrontent... au blackjack (si si).

---

04/11 : Battle of Malta : Un nouveau record de participation confirmé

Shuffle Maria Ho
Maria Ho a été doublement occupée aujourd'hui.

659 entrées auront été enregistrées en cette deuxième journée de la Battle of Malta 2016, ce qui porte déjà le nombre provisoire de participants à 930, en attendant un troisième Jour 1 qui s'annonce une fois de plus encore très animé ce vendredi.

Et de l'animation il y en a déjà eu beaucoup aujourd'hui, avec pas mal de visages connus en ayant déjà fini de leur tournoi.

Adieu en effet à Andreas Hoivold et Fabrice Soulier, qui auront déjà utilisé leurs deux entrées.
Eliminés aujourd'hui, Sofia Lövgren et Konstantin Puchkov pourront en revanche retenter leur chance dès demain.

Autre lauréate des PokerListings Awards 2016 en lice ce jeudi, Silje Nilsen s'est elle qualifiée pour la suite.
Même chose pour les finalistes de l'an dernier le Norvégien Henrik Jacobsen, ou l'Italien Giuseppe Grimaldi (ce qui ne fut pas le cas d'Uri Gilboa).

Joris Mourelin
Joris Mourelin, l'un des qualifiés français du jour.

Côté Français et outre Soulier, on aura perdu notamment Maxime Chilaud.

La bonne nouvelle en revanche est que Johan Suarez et Joris Mourelon ont passé la journée, même si leur tapis en-dessous de la moyenne ne leur laissera que peu de marche de manœuvre.
Mais tout reste bien sûr encore possible, d'ailleurs Johan a l'habitude de jouer short stack et "ne s'affole pas."

4 autres de nos compatriotes font aussi partie des 227 survivants du jour (voir chip count).

Notre chère présentatrice Maria Ho reviendra samedi à la fois pour assurer l'animation mais aussi pour continuer sa partie, puisqu'elle a aujourd'hui pris part à la fête et surtout emballé en fin de journée un tapis de 99 500 jetons.

Chip leader du jour, Zachary Reinbold est en plein tour du monde poker de deux ans. L'arrêt programmé à Malte semblait donc une bonne idée pour le jeune Américain originaire d'Alaska.

Comme d'habitude vous pouvez revivre la journée et retrouver plus de portraits et de photos sur le live de cette journée de jeudi.

Chip count sélectif et Top 5 à l'issue du Jour 1B

1- Zachary Reinbold (us) - 268 900
2- Giuseppe Grimaldi (it) - 234 100
3- Merel Merdzhanov (n.c.) - 227 500
4- Tony Danielsen (n.c.) - 193 400
5- Milos Babovic (it) - 190 500
/
34- Silje Nilsen (no) - 112 500
36- Grégoire Auzoux (fr) - 111 800
47- Maria Ho (us) - 99 500
117- Fabien Sartoris (fr) - 58 000
130- Amanda Harkimo (fi) - 50 600
132- Joris Mourelon (fr) - 49 900
169- Johan Suarez (fr) - 38 300
191- Dana Perianu (ro) - 28 500
192- Agnès Foisseau (fr) - 28 400
218- Bernard Graffouillère (fr) - 20 000

---

03/11 : Battle of Malta : Un Français déjà dans le Top 3

BOM 2016 Day 1A

Premier assaut terminé ! Le Jour 1A de la Battle of Malta 2016 est dans la boîte, et un Français a déjà brillé.

Après tant de mois d'attente, la Battle of Malta 2016, cinquième édition du nom, a enfin pu prendre son envol.

Entourée des chevaliers de Malte et sous le son de la trompette, Maria Ho aura eu tôt fait de lancer les débats sous les applaudissements des joueurs impatients d'en découdre.

271 entrées auront été enregistrées pour cette première journée, toujours la plus calme. Et ils sont 89 à avoir emballé leurs jetons après quelques dix heures de jeu, en prévision de samedi pour le Jour 2.

Parmi les pertes du jour plusieurs Français tout d'abord, dont Valentin Messina, Julien Lagarde, Joris Mourelin ou encore Johan Suarez.

Bien qu'habitué des lieux, le Norvégien Andreas Hoivold aura lui aussi trouvé la sortie, tout comme sa compatriote Linni Meister.
A noter que pour ceux n'ayant pas encore usé de leur ré-entrée, on devrait en retrouver la plupart soit demain soit jeudi.

Clement Brunet Manquant
Clément Brunet Manquat a pris un départ presque parfait.

Se sont en revanche qualifiés : Chris Bjorin, Peter Eichhardt, Jackie Cachia, Louis Cartarius, et l'ancien gardien de football international suédois Magnus Hedman.

Deux Frenchies auront principalement animé les débats aujourd'hui. Clément Brunet Manquat tout d'abord, qui aura "run comme Jésus". Il pointe parmi les chip leaders à l'issue de la journée.
Et bien sûr notre champion en titre, Nicolas Proust. Un temps en difficulté, Proust aura remis la machine en route, et fini par remonter un tapis convenable pour finir la journée en milieu de peloton.

Vous pouvez revivre cette première journée et retrouver plus de photos sur notre page du direct écrit.

Top 5 des tapis et sélectif

1- Pavlos Xanthopoulos (gr) - 246 300
2- Clément Brunet Manquat (fr) - 221 100
3- Marcus Larsson (se) - 205 500
4- Raffaele Sorrentino (it) - 198 700
5- Mattias Lundkvist (se) - 196 200
/
25- Jackie Cachia (mt) - 82 800
42- Chris Bjorin (se) - 65 300
49- Peter Eichhardt (se) - 60 500
55- Nicolas Proust (fr) - 56 600
67- Thierry Rivat (fr) - 45 500
83- Louis Cartarius (de) - 25 000
85- Marcus Hedman (se) - 23 900

Au programme du jour il y avait aussi la première fête de cette BOM, la soirée karaoké avec Maria Ho.
On vous propose également une vidéo d'ambiance de cette première journée de la Battle 2016.

La soirée karaoké :

---

31/10 : 5 nouveautés pour la Battle of Malta 2016

BOMTrophy
Les trophées seront eux aussi plus grands cette année !

Chaque année toute l'équipe de la Battle of Malta travaille d'arrache-pied pour améliorer le festival et l'expérience offerte aux joueurs.

Et pour sa cinquième édition cette année, il n'y a pas que la rénovation de l'hôtel Hilton que les joueurs devraient apprécier.

Voici donc un aperçu de quelques-unes des nouveautés et améliorations qui vous attendent que ce soit au niveau des inscriptions, fêtes, de la table finale, ou de nouveaux tournois inédits.


1. La table finale en live stream !

BOM 2015 final table2

Pour la première fois la table finale de la Battle of Malta sera diffusée en vidéo en quasi direct (avec cartes visibles). Encore plus d'excitation à prévoir donc lors du moment de vérité entre les 9 derniers joueurs qui se battront pour le titre et le premier prix à 6 chiffres.

Le nom du commentateur principal sera annoncé sous peu, mais d'autres invités viendront analyser la partie.

Une table télévisée est également prévue à partir de dimanche.

Plus d'informations seront bien sûr communiquées durant notre couverture écrite du tournoi.
Et le stream vidéo sera à retrouver ici.

2. Un November Nine de la partie

Fernando Pons

Certes nous avons déjà eu plusieurs finalistes du Main Event des WSOP à la Battle of Malta : Pierre Neuville, ou encore Felix Stephensen l'an dernier.

Mais c'est la première fois qu'un November Nine fera le déplacement de Vegas juste quelques jours après avoir pris part à la table finale la plus médiatisée du monde !

Ce November 9 c'est l'Espagnol Fernando Pons, qui aura malheureusement trouvé la sortie de ce Main Event hier en 9ème position.

Pons devrait entrer en jeu lors du Jour 1C de la BOM.

3. Un célèbre groupe de DJs néerlandais à la fête VIP

Ce qui va plaire encore plus aux joueurs cette année, c'est la présence d'une fête chaque jour de la semaine.

La plus importante et la plus folle est la "VIP Party" qui aura lieu au Sky Club.

Nous avons invité cette année le duo de DJ de house néerlandaise Deepend pour mettre l'animation et enflammer la piste.
Le groupe affiche des millions de clics pour leurs morceaux sur Youtube, dont un tube sorti l'été dernier.

Rendez-vous donc samedi pour vivre tout ça en live.

4. Du Crazy pineapple en mode caritatif

movember moustache

 

Pour les plus fous d'entre vous, nous aurons cette année un tournoi original à plus d'un titre.

D'abord il se jouera dans la variante de poker de crazy pineapple. Ensuite vous pourrez faire une bonne action en y participant.

Nous nous sommes en effet associés avec le mouvement "Movember", qui aide à lutter contre le cancer de la prostate.

Option 1 : vous laisser pousser la moustache. Option 2 : nous vous en vendrons une au profit de l'association.
(voir aussi la page Wikipedia de l'initiative Movember pour en savoir plus)

5. N'attendez plus

Queue old BOM

Au cours des années passées, le nombre de joueurs était si conséquent (notamment du côté des tournois annexes) que les listes d'attente pouvaient compter des centaines de noms.
Et personne n'aime attendre des heures au comptoir des inscriptions, ni vouloir finalement partir.

Cette fois-ci ça n'arrivera pas. Car lorsque vous vous inscrirez à un tournoi qui est complet, nous prendrons votre numéro de téléphone.

Dès que votre nom apparaîtra en haut de la liste, vous recevrez un sms automatique qui vous permettra d'avoir suffisamment de temps pour revenir au casino et pour être à votre table avant que les cartes ne soient distribuées.


Consultez la page de la Battle of Malta et la page du direct écrit pour plus d'informations et bien sûr vivre l'essentiel de la BOM 2016 !

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page