Bio joueur : Scott Clements

Scott Clements

Si vous projetiez de créer le parfait "sandwich poker", un Championnat du World Poker Tour entre deux tranches-bracelets des World Series of Poker pourraient convenir. C'est en tout cas ce que Scott Clements a glissé dans son panier repas. Mais ce n'est pas pour autant qu'il n'en a plus faim de victoires.

Né en 1992, Clements établit rapidement son camp de base au Mont Vernon (Washington) : il y travaille en tant que courtier en hypothèques, avant de devenir pro de poker en 2005.

Alors qu'il joue principalement en ligne au début de sa carrière, Clements décide d'abandonner le online au moment où l'Etat de Washington rend le jeu en ligne illégal. Il commence alors à chercher plus de parties live, et à prendre part à plus de tournois dans le "monde réel".

Cette décision le conduit finalement rapidement à trois places payées dans les World Series of Poker 2006, incluant son premier bracelet dans l'épreuve d'Omaha Hi-Lo à 3 000 $ (pour un premier prix de 300 000 $). Dans ce tournoi il fut confronté à une table finale qui voyait notamment la présence du "Poker Brat" lui-même, Phil Hellmuth.

Mais un bracelet ne fait cependant pas tout, et Clements a encore besoin de continuer d'être payé et de de gagner dans quelques tournois majeurs pour pouvoir gagner le respect de la communauté des tournois live ; un respect après lequel de nombreux joueurs courent toujours aujourd'hui.

Remporter le World Poker Tour Canadian Poker Open à 2 500 C$ (un tournoi annexe du principal) en octobre 2006 l'a définitivement aidé dans cette quête. Il enchaîna avec une 8ème place dans le WPT PokerStars Caribbean Poker Adventure en janvier 2007, avant de remporter cette fois le tournoi principal de l'épreuve canadienne du World Poker Tour North American Poker Championship, presque un an jour pour jour après son premier titre du circuit WPT en ces mêmes lieux.

Avant de repartir sur un été totalement occupé par un mois et demi d'épreuves de World Series of Poker en 2007, Clements se marie. Dans une interview pour PokerListings, il dit alors que sa femme quitta son travail de coiffeuse pour voyager avec lui sur les différents tournois.

Malgré cette bonne volonté, il y avait quand même un endroit où la femme de Scott n'aimait pas passer beaucoup de temps : Las Vegas. Scott dit d'ailleurs que c'était pareil pour lui ; du coup le couple évita de se rendre à Sin City trop en avance pour les WSOP 2007.
En lieu et place et en guise d'échauffement pour ce gros évènement, Clements s'envola en Californie au Commerce Casino pour le Main Event des Heavenly Hold'em Series. Et après ça il se rendit un peu plus au nord pour le tout nouveau Johnny Chan Poker Classic au River Rock Casino en Colombie Britannique.

Peut-être que tous ces entraînements en dehors de Vegas furent l'ingrédient secret pour Clements, puisque l'homme remporta son second bracelet au cours de ces WSOP 2007.
Sa première entrée dans l'argent y survint assez tôt avec une table finale obtenue dans une épreuve de No-Limit Hold'em à 1 500 $. Il se classa 5ème, pour un prix de plus de 100 000 $. Et puis il fut aussi payé dans le Limit Hold'em Shootout à 1 500 $, ajoutant ainsi quelques autres milliers de dollars dans sa valise.

Mais c'est à nouveau une épreuve d'Omaha qui vint confirmer quelle était "sa" variante, celle lui témoignant le plus de réussite. Il y domina en effet un parterre de 576 entrants, pour donc y glaner son deuxième bracelet des WSOP.

Pour ce faire il dut en plus surpasser une table finale remplie de joueurs avides de ce prestigieux bijou.
Andy Black y était le pro le plus notable, après en être déjà passé si près plusieurs fois.
William Durkee avait lui déjà un bracelet, obtenu en 2007, son premier, juste de quoi lui donner le goût pour un peu plus. Eric Lynch n'est peut-être pas un nom bien connu, mais l'homme n'était pas là pour se tourner les pouces non plus. Joueur en ligne pro et déjà bien décoré, il fallait alors sans conteste compter sur lui, avec un titre qui serait grandement venu aider à booster sa carrière live émergente.

Mais peut-être que Clements a voulu la victoire et le bracelet plus que n'importe qui d'autre parmi ces trois là, car son équilibre trouvé entre agression et prudence pré-flop fut la combinaison gagnante pour son deuxième sacre.

Après quatre nouvelles jolies places payées en 2008 (dont deux tables finales, toujours en Omaha), Clements est deux fois passé près de la passe de trois en 2009, avec une 2ème place dans le Championnat du Monde d'Omaha Hi/Lo à 10 000 $ (défait par Daniel Alaei), et une 3ème dans l'épreuve de Pot Limit Omaha Hi/Lo à 5 000 $ (seulement devancé par l'anglais Roland de Wolfe et Brett Richey).

Avec encore beaucoup d'heures de poker devant lui, vous pouvez vous attendre à voir quelques nouveaux bracelets venir orner les poignets de cette jeune gâchette dans les années à venir.

Divers et anecdotes

* Deux fois vainqueur d'un bracelet des WSOP
* Deux titres du circuit WPT
* A abandonné le jeu en ligne lorsque celui-ci est devenu illégal dans l'Etat de Washington.

Derniers Blog Posts »