Bio joueur : Scotty NGuyen

Scotty Nguyen

Scotty Nguyen est né à Nha Trang, située sur le littoral du sud chinois, dans le centre-sud du Vietnam. Avec ses plages de sable blanc chatoyantes et ses eaux vierges, et réputée pour ses sources minérales naturelles curatives, la ville est rapidement devenue une destination internationale pour les touristes et les routards.

Mais lorsque Scotty y voit le jour en 1962, Nha Trang comme le reste du Vietnam était un endroit bien différent. Bien que les Etats-Unis n'avaient pas encore officialisé leur entrée en guerre, le conflit entre le Nord et le Sud Vietnam était en pleine escalade, déstabilisant la vie à travers le pays. Aucune communauté n'en sortait indemne, et la vie quotidienne était trop souvent synonyme de misère et de pauvreté.

L'esprit tourné vers l'avenir, la mère de Scotty mis de côté le peu d'argent que la famille avait pu économiser pour envoyer son premier enfant loin de ces plages du sud-est de l'Asie déchirée par la guerre. Et du haut de ses 11 ans Scotty embarqua alors pour les Etats-Unis afin de débuter une nouvelle vie.

Sa première escale fut Taiwan, où il échappa au confinement d'un camp de réfugiés en trouvant un boulot d'ouvrier. Scotty pris son mal en patience pendant quelques années jusqu'à ce qu'une famille américaine se porte volontaire pour l'accueillir. A 13 ans Scotty était prêt pour commencer une nouvelle étape dans sa vie.

Mais une fois aux Etats-Unis tout ne fut pas aussi simple. L'adaptation à un nouveau pays, à une nouvelle langue et à une nouvelle culture sans le soutien de sa famille et de ses amis fut une expérience quelque peu traumatisante. Scotty luttait pour être heureux, et pour ne rien arranger y détestait la météo.

La transition entre les tropiques du sud-est de l'Asie et le froid territoire sans littoral balayé par le vent de l'Illinois était vraiment difficile, et pas vraiment tripant. Scotty demanda alors à avoir une nouvelle famille d'accueil dans un endroit aux climat et environnement plus proches de Nha Trang.

Sa requête fut finalement accordée et Scotty embarqua à nouveau, cette fois pour les plages d'Orange County, en Californie, pour s'installer dans sa nouvelle famille d'accueil à Costa Mesa.

En dépit d'une météo plus accommodante, Scotty ne se plait pas mieux. Fatigué des études, il saute les cours et préfère faire les quatre cent coups dans le quartier, volant un vélo, brisant les vitres... Jusqu'à ce qu'il croise la route du poker, qui devint alors rapidement le seul divertissement auquel Scotty pouvait s'adonner.

Ses premières expériences avec les cartes ont lieu chez des amis, et malgré son incapacité à remporter les pots, son ambition le conduit du côté des salles de billard et des arrières-salles de troquets, où il pouvait tester son jeu aux plus hauts niveaux.

Lorsque Scotty attrape la vingtaine, il part alors à Vegas pour être plus proche de cette fièvre du poker. En grandissant il avait entendu des histoires à propos de la ville, et après être arrivé en Californie son intérêt pour cette cité du jeu se décupla en même temps que sa passion pour le poker grandit.
Nanti en plus d'un grand appétit pour la fête et les cartes, il n'y avait pas de meilleur endroit pour voir Scotty poser ses valises et apprendre son futur métier.

Scotty décroche dans un premier temps un boulot de nettoyeur de tables dans un casino, tout en parvenant à se construire une bankroll en dehors.
Le jeune homme se tourne ainsi vers le tapis vert, où il espère alors bien transformer son hobby du poker en vraie carrière. Mais son jeu n'est pas encore au point. Il perd rapidement son capital et doit prendre un emploi de croupier, d'abord au Harrah's Holiday Casino puis plus tard, au Golden Nugget.

Distribuer des cartes au poker se trouve être un atout précieux ; Scotty affûte sa compréhension du jeu en observant les méthodes et les erreurs de ses clients. Il commence de ce fait à mettre en pratique ses nouvelles connaissances dans les parties basses limites qu'il fréquente, et sa bankroll -ainsi que sa confiance- commencent à prendre de l'ampleur.

Son rêve de devenir professionnel devenant plus accessible que jamais, Scotty fait profil bas et devient sérieux. Et après seulement deux ans de jeu fluctuant, le rounder de 23 ans laisse tomber la distribution des cartes et se lance dans le poker à plein temps.

Au fil des ans, Scotty perd et remonte sa bankroll un nombre incalculable de fois. En revanche il n'a jamais repris de petit boulot. Le poker était sa vocation, ce qu'il a d'ailleurs depuis eu l'occasion de prouver maintes et maintes fois.

Un palmarès impressionnant

Scotty est rentré dans l'argent de centaines de tournois, dont près de 40 épreuves WSOP, plus d'une quinzaine de tournois WPT, et d'innombrables épreuves indépendantes telles que le California State Poker Championship, les Aussie Millions, les Poker Superstars Invitational, U.S. Poker Bowl, Caribbean Poker Classic, Monte Carlo Millions et Austrian Masters, pour n'en citer que quelques-unes.

Bien qu'il possède de nombreux gros résultats en tournois à son actif, les réussites les plus notables de Scotty sont à chercher du côté des World Series of Poker.

Depuis ses premières Series en 1995, Nguyen a glané cinq bracelets et est rentré dans l'histoire en tant que premier joueur à avoir gagné à la fois le Main Event (1998) et le Championnat de H.O.R.S.E. à 50 000 $ (2008). En outre, sur les nombreuses épreuves dans lesquelles il est reparti avec un prix, il a atteint la table finale dans à peu près la moitié, et a rarement fini en dessous du top 25.

Mais son palmarès dans le WPT n'est pas en reste. Avec plus d'une quinzaine de bonnes places en Championnat - la plupart en table finale - Scotty détient plusieurs titres du World Poker Tour et a même été le premier joueur de l'histoire à remporter le triptyque d'un Championnat WPT, Main Event des WSOP, et Championnat de H.O.R.S.E. des WSOP.

Peut-être encore plus incroyable, comment Scotty est-il resté les pieds sur terre ? Oui, l'homme est confiant. Et assez présomptueux également. Mais arrogant ? Jamais. Prétentieux ? En aucune manière. Là où d'autres joueurs peuvent laisser leur ego divaguer et tomber dans l'autosuffisance, Scotty Nguyen a su éviter le piège sans trop d'effort.

Des vertus derrière un masque de trublion

Bouddhiste pratiquant, possédant d'abondantes réserves de force intérieure et ayant une conception positive des choses, Scotty a persévéré au travers les hauts et les bas afin de réaliser ses rêves. Et tandis qu'il est le premier à admettre qu'il est au top de son jeu, il refuse pourtant de s'abroger tout le crédit. Il admet ainsi le rôle que ses fans ont joué pour faire de lui ce qu'il est aujourd'hui.

« Les fans sont la chose numéro 1 pour un joueur de poker » confessa t-il à PokerListings après sa victoire dans le H.O.R.S.E. en 2008. « Sans les fans, je ne serais jamais devenu ce que je suis aujourd'hui... ».
« Il est important de donner aux fans ce qu'ils veulent, une bonne partie, un bon spectacle » poursuivait-il.
« Les fans voyagent depuis le monde entier. Ils prennent l'avion depuis l'Allemagne, l'Australie, Londres, Paris, juste pour venir vous voir. Ils vous demandent des photos, des autographes... Vous ne pouvez pas leur refuser. Je m'arrête toujours pour répondre à leurs sollicitations. »

Avec une telle noble attitude, est-il surprenant que l'homme soit aussi connu sous le nom de Prince of Poker ? Il ne fait aucun doute que la chaleur et la gentillesse avec lesquelles il accueille ses fans lui ont donné le respect des amateurs de poker à travers le monde. Mais il y a également gagné l'admiration de ses adversaires.

Bien qu'il soit fort et très agressif aux tables, les manières de gentleman de Scotty, tchatcheur mais professionnel et respectueux l'ont rendu difficile à détester, même lorsque il vient juste de vous sortir de la partie.
A l'occasion l'homme a connu quelques incartades (voir anecdotes), où sa gouaille s'est muée en trash-talking peu élégant à force d'avoir trop arrosé certaines parties en cours de jeu. Mais si l'alcool est l'un de ses vices, cela ne l'aura pas empêché de platement s'excuser après coup.

Scotty Nguyen est un personnage unique dans le monde du poker. Ce qui n'est pas si courant.

Armé de sa contagieuse exubérance, de ses coups mortels et d'un charisme sans équivalent, Scotty a pour toujours marqué la façon dont les rounders jouent au poker, et la manière dont les fans voient aujourd'hui le jeu. Scotty reste aujourd'hui l'un des pros les plus affectionné et les plus talentueux sur la scène. Sans oublier de mentionner qu'il est aussi toujours l'un des plus craints.

Divers et anecdotes

* Premier joueur à avoir remporté le Main Event des WSOP (1998), un Championnat WPT (2006) et le Championnat de H.O.R.S.E. des WSOP à 50 000 $ (2008).
* Ses gains en tournois dépassent les 11 millions de dollars.
* A décroché son premier Championnat WPT en une seule main.
* A connu la débâcle et souffert de dépression dans la foulée de sa 11ème place dans le Main Event des WSOP 2007.
* A mis en colère à la fois fans et pros par son comportement agressif peu caractéristique à la table finale du H.O.R.S.E. des WSOP 2008, où ivre il apostropha ses adversaires et le personnel, et traita tout le monde avec mépris et rudesse. Il a depuis présenté ses excuses.
* Se considère comme le champion de poker du peuple.
* Est apparu au Late Night avec Conan O'Brien en 2004.
* A lancé la phrase « That's poker, baby ! » en référence à un sacré bad beat.
* Son nom de naissance est Thuan Nguyen.
* A été en vedette d'une pub pour Pepsi Light en 2006 avec Phil Hellmuth et Daniel Negreanu.
* Est un spécialiste du Omaha Hi-Lo.
* A 12 frères et sœurs.
* A changé son prénom pour Scotty lorsqu'il a commencé son job de nettoyeur de tables dans un casino de Vegas.
* Possède deux petits singes japonais, Lucky (mâle) et Jackpot (femelle).
* Aime passer son temps chez lui avec sa femme, Julie.
* Aime cuisiner (sa spécialité ? : les ailes de poulet), faire le barbecue, et travailler dans son jardin.

 

Derniers Blog Posts »