Scénario de poker : Savoir jeter quand il faut

hoyt corkins 32396

Etre capable de jeter ses cartes lorsque l’on est derrière est ce qui sépare les bons joueurs de poker des autres.

Il est facile de jouer avec la meilleure main. La différence entre ce que font les meilleurs joueurs du monde et les moins bons avec le jeu max est souvent négligeable.

Non, la vraie différence entre les meilleurs joueurs et les autres se situe dans leur habileté à perdre le moins possible, en sachant jeter leurs mains battues.

Vous devez abandonner votre main à partir du moment où vous vous savez battus, sans tenir compte du temps que vous avez attendu pour recevoir une main de départ correcte.

Ces valets si contrariants

Vous jouez sur une table en ligne de No Limit Hold’em en 6-max 0.50€/1€. Les joueurs à la table sont agressifs et plutôt larges, mais il n’y a aucun "donk" (benet) agressif à exploiter. Vous êtes complètement card dead depuis les 30 dernières minutes, en n'ayant reçu aucun jeu correct digne d’être joué jusqu’à ce qu'arrive cette main :

50c/1€ No Limit Hold'em - 6 joueurs (Héros vous représente toujours)

UTG (premier joueur à parler après les blindes) : 75€
MP (joueur en milieu de parole) : 40€
Héros (cut-off, c'est à dire une place avant le bouton) : $122
BTN (joueur au bouton) : $198
SB (joueur de petite blinde) : 132€
BB (joueur de grosse blinde) : 40€

Pré Flop: (Pot: 1.50€) Héros est donc en position de Cut-Off avec J J.

UTG relance à 5€, MP jette, Héros sur-relance à 20€BTN sur-relance à tapis pour 198€, 2 joueurs jettent, UTG paye 70€, Héros ???

Hormis si vous n’avez pas lu le titre et l’introduction de cet article, vous savez que la réponse correcte à cette question est de se coucher. En réalité, il est vraiment très facile de jeter ici. Mais il s’agit d’un scénario classique où les débutants peuvent perdre tout leur tapis.

La façon la plus simple de comprendre cette main est de la scinder, une action à la fois.

UTG relance à 5€. Il s’agit d’une relance plutôt importante sur une grosse blinde à 1€, mais ce seul point ne vous en dit pas vraiment plus.

Relancer en position UTG sur une table à 6 joueurs implique qu’il détient une main décente. A cet instant, sans plus d’informations, nous pouvons le placer sur un éventail de main incluant toutes les paires servies, les as assortis, les connecteurs et les habillés (figures).

Vous êtes favori face à un grand nombre de mains parmi celles-ci, donc vous sur-relancez. Vous envoyez 20€ (4 fois le montant de la relance initiale. A nouveau, certains trouveraient ça un peu gros, mais c’est largement raisonnable).

barry greenstein 32418
Quand vous attendez une heure avant de pouvoir jouer une main, jeter peut se révéler pénible.

Maintenant, le joueur au bouton part à tapis. Cette action devrait vous effrayer, étant donné qu’il envoie tout après une relance et une sur-relance.

Il annonce une forte main, et le b.a-ba du poker nous dirait que ce joueur possède AA ou KK ici. Mais nous devons tenir compte du fait que nous sommes à une table de 6-max et qu’il est peut-être en train d’effectuer ce que l'on appelle un squeeze (sur ou sur-sur relance pour mettre la pression sur les deux joueurs d'avant si ceux-ci ont relancé/payé avec un jeu moyen).

Même s’il est très possible qu’il possède AA ou KK, il est aussi possible qu’il soit en pur bluff, tentant donc de "squeezer" pour prendre le pot.

C’est la situation quand UTG paye le tapis. A ce point il y’a uniquement deux options :

UTG détient AA ou KK, ou UTG pense que le bouton tente quelque chose. D’une façon ou d’une autre, pour payer ici en espérant être devant, il faudrait que le bouton soit en train de tenter un move en pur bluff et que UTG en aie conscience afin de payer avec une main inférieure à JJ.

Même si c’est techniquement possible, il s’agit vraisemblablement d’un cas où vous êtes derrière. Les possibilités sont que vous êtes derrière AA ou KK, et peut-être même derrière les deux.

Si vous êtes chanceux, vous êtes en face de TT et AK, mais même avec ceux deux mains, vous êtes uniquement à 43% favori. C’est donc un fold évident.

Que pouvez-vous battre ?

Scénario suivant : Vous êtes parvenu à faire le fold précédent, et sur la dernière heure, vous avez initié une bonne période où vous avez commence à monter un bon tapis.

Un nouveau joueur s’asseoit à la table et est dans un rush de folie, vous laissant tous les deux avec des tapis très importants. Ce nouveau joueur semble très serré, ne montrant que des très gros jeux.

50c/1€ No Limit Hold'em - 6 joueurs (Héros vous représente toujours)

UTG: 545€
Héros (MP): 525€
CO: 122€
BTN: 198€
SB: 132€
BB: 40€

Pré Flop: (Pot: 1.50€) Héros est MP avec A A

UTG relance à 5€, Héros sur-relance à 20€, 4 joueurs couchent, UTG sur-relance à 75€, Héros paye.

Flop: (Pot: 151.50€) 9 Q K

UTG checke, Héros mise 140€, UTG sur-relance à tapis pour 350€, Héros ???

Regardons ce qu'il vient de se passer ici.

UTG a relancé, ce qui traduit typiquement qu'il détient une premium. Nous le sur-relancons à hauteur de 4 fois sa relance initiale derrière. Une fois que le reste de la table a jeté, UTG sur-relance à nouveau (4bet) pour 75€.

phil hellmuth 31912
Personne ne folde les as aussi souvent et avec autant de jubilation que Phil Hellmuth.

A ce moment là, vous pouvez être à peu près certain que votre adversaire possède une main premium, probablement KK ou QQ, même si il n'est pas impossible qu'il soit en train de vous monter un gros bluff.

Dans tous les cas, payer ici est votre meilleure option.

Partir à tapis maintenant aboutira uniquement à faire coucher un bluff, alors qu'un call peut inciter votre adversaire à continuer son bluff au flop.

S'il détient KK ou QQ, il y'a de bonnes chances que tout l'argent parte au milieu de toute façon une fois le flop distribué. Tout envoyer ici ne changera pas grand chose contre une bonne main, mais vous desservira contre un bluff.

Que vous soyez d'accord ou non pour juste payer ici, dans notre scénario c'est ce que vous faites, et vous allez donc jusqu'au flop, qui est le suivant : 9 Q K.

C'est probablement le pire flop possible que vous puissiez voir. Jetons un oeil sur l'éventail de mains possibles de votre adversaire.

  • KK
  • QQ
  • AK
  • JJ
  • Bluff
  • TJ
  • TT
  • 99
  • AA

Il s'agit uniquement des options raisonnables, classées dans l'ordre de probabilité de celles-ci.

Après ce flop, vous avez uniquement deux outs contre les deux mains les plus probables, deux outs contre les 99, et vous tirez quasiment mort contre TJ.

Avec uniquement 6 outs pour vous, vous êtes uniquement en bonne position contre JJ et TT.

Vous partagez contre AA, et vous êtes uniquement largement favori contre un bluff ou AK.

C'est un flop horrible pour vous. Votre adversaire checke, ce qui peut probablement signifier qu'il a rentré un brelan et qu'il va check-raiser, ou bien qu'il était en plein bluff et qu'il a abandonné.

Vous misez une somme assez proche du pot, et il part à tapis.

A ce moment là du jeu, il n'y a quasiment aucune main que vous puissiez battre. Vous êtes quasiment mort.

Il existe seulement une petite chance qu'il se soit lancé dans un bluff énorme, mais cela semblerait étonnant étant donné que l'éventail de mains sur lequel il peut vous placer payerait très souvent son bluff ici.
La seule autre option que vous pouvez battre est qu'il surjoue AK pour tenter de toucher un des 6 outs restants pour lui.

Les côtes indiquent que vous êtes fichu. Peu de joueurs vont tenter de monter un bluff avec autant de profondeur de tapis contre un joueur au tapis équivalent.

Résignez-vous à abandonner le coup, jetez vos as et passez à la suite.