Forgez-vous un mental d'acier avec les techniques de la PNL

pnl3

On entend souvent que le poker est affaire de psychologie, et que les cartes ne sont que secondaires. Si cet adage a sa part de vérité au niveau du jeu en lui-même, c'est surtout vrai en termes de condition et de préparation mentale.

Le mental, le fonctionnement du cerveau, et leur influence sur nos actions et nos succès sont sans doute beaucoup trop sous-estimées par la plupart des personnes.

Jeu où la psychologie tient une place importante, le poker n'échappe naturellement pas à cet état de fait.

Au-delà de la bonne lecture et gestion des tells, la réussite au poker repose également sur d'autres concepts psychologiques, où dompter votre cerveau peut vous permettre d'obtenir de meilleurs résultats.

Et encore une fois, vous remarquerez que tous ces conseils et techniques peuvent bien sûr tout à fait s'appliquer dans d'autres domaines, et notamment dans la vie de tous les jours.

Dans cet article sur les techniques de la PNL (programmation neuro-linguistique) adaptée au poker, nous allons parler de trois concepts en particulier : la visualisation positive, l'ancrage, et le langage corporel.


Jouer au poker comme un pro : la Visualisation positive

Quelque soit votre niveau de jeu, jouer au poker en live ou participer à un tournoi est toujours un peu stressant, voire carrément intimidant pour les néophytes. Et même parfois en ayant déjà un peu d'expérience.

La petite montée d'adrénaline est toujours positive car elle vous aide à avoir l'esprit clair et elle renforce votre combativité. Le problème, c'est que le stress peut parfois se transformer en une peur paralysante qui vous fait perdre tous vos moyens ! Résultat : vous réfléchissez mal, vous prenez de mauvaises décisions, et vous perdez. Un cercle vicieux se met alors en place : comme vous vous rendez compte que vous jouez mal, vous stressez encore plus et la situation empire...

visualisation positive
Les exercices de conditionnement sont la première étape.

D'où l'intérêt de connaître quelques techniques utilisées par les pros du poker pour booster leur force mentale, comme par exemple la visualisation positive.


Qu'est-ce que la visualisation positive ?

C'est une méthode très intéressante car vous pouvez la mettre en place facilement et gratuitement, sans avoir besoin de matériel particulier.

Il y a seulement 2 consignes à respecter :


  • Cette préparation doit être réalisée avant mais aussi le jour J.
  • Dans l'idéal, il faudra répéter cet exercice plusieurs fois.

Concrètement, vous devez vous installer au calme, dans une pièce dans laquelle vous vous sentez bien.
Vous commencez par vous détendre, puis vous fermez les yeux. Vous vous imaginez ensuite en train d'aller au casino ou dans la salle du tournoi et de faire ce que vous avez à faire. Vous visualisez la pièce où vous vous trouvez et vous ressentez l'ambiance un peu fébrile qui se dégage des lieux. Vous vous représentez ensuite en pleine forme, confiant, et vous vous regardez réussir tout ce que vous entreprenez. Vous ressentez le plaisir que vous prenez à jouer et à gagner.

Enfin, vous affirmez à voix haute que tout va se passer comme ça.


La visualisation positive pour les joueurs novices ou les joueurs en ligne

Si vous n'avez jamais été dans un casino en dur, pas de panique ! Le plus simple et le plus efficace reste encore de vous rendre sur place pour vous imprégner de l'atmosphère et prendre quelques repères.

Si vous n'avez pas la possibilité de voir à l'avance le casino où vous comptez jouer, il vous reste deux options :


  • Aller dans une autre salle de jeux (le décor peut changer d'un casino à l'autre mais il y a quand même des similitudes dans le fonctionnement des établissements et surtout dans le déroulement des parties).
  • Regarder des tournois ou des parties de poker à la télévision pour que votre imaginaire se nourrisse d'éléments réalistes.
jonathan little 31922
Représentez-vous dans la peau d'un joueur qui gagne.

Observez bien les joueurs (et si possible les joueurs de poker) en imaginant que vous êtes à la place de ceux qui gagnent. Si vous avez déjà joué en ligne, vous pouvez également vous aider de tout ce que vous avez ressenti lorsque vous avez eu de bonnes cartes en main ou lorsqu'un coup de bluff vous a permis de rafler la mise !


La visualisation positive pour les joueurs de poker expérimentés

Si vous avez déjà participé à des tournois de poker dans un casino, ou s'il vous est déjà arrivé de disputer une petite partie autour du tapis vert, vous avez déjà un avantage : certaines sensations vous sont déjà familières.

Il vous sera donc beaucoup plus facile de vous exercer à la visualisation positive en vous représentant en train de jouer au poker. Pour aller plus loin, vous pouvez alors vous imaginer en train d'affronter certains adversaires particulièrement redoutables. Y compris ceux qui vous ont déjà battu dans le passé.

Ce qui compte, c'est d'arriver à la table de jeu avec un mental de gagnant. Et pour cela, vous devez avoir déjà ressenti le plaisir de triompher... même si ce n'était que dans votre tête ! En créant un contexte psychologique favorable, vous augmentez considérablement vos chances de gagner.


L'Ancrage : une technique imparable pour avoir confiance en soi

Encore une fois il n'y a pas de victoire au poker sans une bonne dose de confiance en soi et une véritable capacité à gérer les situations de stress. Surtout lors des tournois !

Heureusement, il existe aussi des techniques pour apprendre à canaliser vos émotions. Mieux : grâce à la méthode de l'ancrage, vous pouvez garder le contrôle et vous sentir bien sur commande.

luca pagano 19465
Il est possible de manipuler son propre cerveau.

Voici comment fonctionne cet outil d'une redoutable efficacité.


Quand votre cerveau vous joue des tours

Votre cerveau fait partie intégrante de votre corps. A partir de là, il est tout à fait logique qu'il enregistre certaines informations que lui communiquent vos 5 sens (l'odorat, l'ouïe, la vue, le goût et le toucher).

Au-delà de certaines informations basiques (ce qui est chaud brûle, etc.), la perception de votre cerveau peut d'ailleurs être influencée par ses propres références (culturelles, sociales, ...).

Illustration par l'exemple : une étude menée par des chercheurs de l'Université d'Oxford a montré qu'une même odeur était jugée plus négativement lorsqu'elle portait l'étiquette « odeur corporelle » que lorsque les sujets pensaient qu'il s'agissait de « Cheddar » (un fromage).

Pourtant, l'odeur était la même. C'est donc le choix des mots qui a conditionné la perception des individus étudiés.

Ce phénomène est très naturel mais il peut vite se retourner contre vous. En effet, vos sens vont également enregistrer de façon physique ce que vous allez éprouver lorsque vous vivez une expérience émotionnelle très forte (positive ou négative).

Il suffit alors d'une odeur, d'une saveur, d'un son, d'un contact ou d'une image pour faire remonter des souvenirs d'un moment vécu, même des années après, et d'en éprouver les sensations physiques.

Les thérapeutes font notamment un gros travail là-dessus lorsqu'ils accompagnent des personnes victimes d'un traumatisme. A contrario, certains commerçants ont bien compris qu'en vaporisant une bonne odeur de pain chaud ou de croissants devant leur boulangerie, ils augmentaient considérablement leurs ventes (les clients vont acheter même s'ils n'ont pas faim car ils recherchent avant tout une sensation de bien-être et de plaisir).


L'ancrage ou l'art de bluffer son cerveau

ancrage

Vous vous demandez quel est le rapport entre cette technique et le stress que vous éprouvez quand vous devez gérer la pression durant un tournoi de poker ?

C'est très simple : en utilisant cette technique de PNL, vous allez apprendre à bluffer votre cerveau pour qu'il vous envoie, sur commande, des ondes positives.

Cette méthode s'appelle l'ancrage.

Grosso modo, cela consiste à utiliser à votre avantage la relation sens/émotion. Et pour cela, vous allez fabriquer artificiellement cette connexion.

Le plus simple reste encore d'utiliser le toucher car vous n'aurez besoin d'aucun accessoire particulier et vous pourrez donc vous en servir absolument partout, dans toutes les circonstances (parties de poker entre amis, dans un casino, un club privé... et même si vous jouez en ligne).

Voici comment procéder :


1) Vous définissez « votre » geste d'ancrage

Il n'y a pas de bon ou de mauvais geste. Mais comme il s'agit de poker, il y a quand même une règle à respecter : votre geste doit être suffisamment discret pour être difficilement décelable en public. Vous pouvez joindre vos deux pieds pendant quelques secondes, faire un léger mouvement avec vos doigts, toucher votre bras ou votre main...

A vous de trouver celui qui vous convient le mieux.

2) Vous réalisez votre geste à chaque fois que vous vivez une sensation positive précise

ancrage2
Trouvez et répétez votre geste d'ancrage positif lorsque la situation l'exige.

En fonction de ce que vous recherchez, vous faites votre geste d'ancrage quand vous vous sentez en confiance ou en sécurité, quand vous éprouvez du plaisir, quand vous ressentez de la joie....

La clé vient de la répétition. Au bout d'un certain temps, votre cerveau fera spontanément la relation entre votre geste d'ancrage et la sensation à éprouver.

3) Vous testez puis vous utilisez votre geste d'ancrage dans des situations réelles

Avant de vous servir de votre geste d'ancrage à une table de poker, le mieux est d'y aller crescendo.

Vous commencez par le tester dans votre quotidien, à chaque fois que vous êtes dans une situation stressante ou lorsque vous manquez de confiance en vous. Et lorsqu'un palier est franchi, vous continuez en allant plus loin.

Votre geste d'ancrage doit devenir un automatisme, que vous continuerez d'ailleurs de répéter à chaque fois que vous vous sentez bien.

Il va de soi que si l'émotion négative ressentie est vraiment très violente, votre geste d'ancrage ne pourra pas vous faire atteindre le bien-être en quelques secondes. En revanche, il restera très efficace pour contrebalancer les sensations désagréables et donc vous aider à prendre le recul nécessaire pour bien canaliser vos émotions.


Langage corporel : utilisez votre corps pour gagner au poker

Si vous voulez tenir la distance pendant un tournoi de poker, vous devez sérieusement vous intéresser au fonctionnement de votre cerveau.

La technique et la chance ne suffisent pas. Encore une fois la différence entre un bon joueur et un joueur qui gagne est aussi physique et psychologique. Vous devez être capable d'avoir un moral en béton, même lorsque vous venez de vous prendre un bad beat ou que vous enchaînez les mains perdantes.

Et pour cela, il y a une petite astuce qui va vous permettre d'utiliser les subtilités de la physiologie humaine à votre avantage.

matusow pleure
Ne subissez pas vos émotions, déclenchez celles que vous souhaitez.


Le lien entre les émotions et le corps

Amusez-vous à observer les gens qui vous entourent et à observer votre propre gestuelle en fonction des émotions qui sont ressenties : la joie, la tristesse, la colère, le bien-être, la peur, l'inquiétude, la confiance...

Vous allez rapidement constater que le corps exprime ce qui est ressenti.

Lorsque quelqu'un vous raconte ses mésaventures, ou qu'il s'énerve en se souvenant d'un désagrément, vous le verrez également « mimer » son malheur. Et même lorsque vous contenez une émotion, vous ne pourrez pas vous empêcher de la ressentir physiquement à l'intérieur de votre corps.

Votre état d'esprit va donc avoir un impact concret sur votre posture et votre comportement.


Comment utiliser ce lien pour gagner ?

C'est très simple : vous allez inverser ce mécanisme physiologique pour le retourner à votre avantage. Vous n'allez pas subir une émotion ou une sensation, mais vous allez déclencher celle que vous aurez choisi.

La règle physiologique qui lie les émotions au langage corporel fonctionne en effet dans les deux sens.

Pendant un tournoi, même lorsque vous subissez des revers, vous devez donc vous astreindre à un petit jeu de rôle. Au lieu de laisser le doute, l'énervement ou la peur vous gagner, vous allez vous comporter comme si vous étiez confiant, sûr de vous et positif. Votre respiration va donc être plus profonde, vous allez regardez devant vous, en souriant (ou en restant impassible) et vous rejetez vos épaules en arrière.

En mimant le joueur qui gagne, vous vous auto-manipulez. Votre perception émotionnelle va changer et vos craintes ou votre pessimisme vont se réduire de façon sensible. 

Daniel Negreanu
En maîtrisant le lien émotion / corps, vous pourrez plus facilement manipuler vos adversaires.

Cette technique fonctionne aussi très bien pour booster votre motivation et votre énergie quand vous commencez à vous sentir fatigué (ce qui ne manquera pas d'arriver quand vous jouez plusieurs heures d'affilée !). Son efficacité est nettement supérieure à ce que vous croyez obtenir quand vous buvez du Redbull !


Manipulation : apprenez à lire dans la tête des autres

Quand vous jouez au poker, vous passez votre temps à essayer de décrypter les tells de vos adversaires.

Si vous apprenez à maîtriser le lien émotions/corps, vous aurez alors un puissant outil pour entrer dans la tête des autres joueurs afin de les manipuler beaucoup plus facilement. En effet, en calquant votre attitude (mais de façon discrète) sur celle de quelqu'un d'autre, vous pouvez deviner ce qu'il éprouve. Vous aurez alors de précieux indicateurs qui pourront vous aider à rafler la mise...

Il va de soi que vous aurez plus de mal à utiliser cette technique contre des joueurs professionnels. Mais comme tout le monde n'est pas non plus Phil Hellmuth, cela vous laisse quand même une bonne marge de manœuvre !