Semi-Bluffs : Deux façons de gagner

Annette Obrestad
Annette Obrestad

Le précédent article de cette série a débattu de deux exemples de purs bluffs : le floating (suivre une mise avec rien du tout dans l'intention de voler le pot sur une prochaine rue à venir si votre adversaire affiche de la faiblesse), et les probe bets.

Nous allons jeter un oeil plus précis sur le plus conventionnel des bluffs : le semi-bluff.

Les semi-bluffs sont à la base des bluffs avec certaines arrières (des outs). A comparé d'un pur bluff, où vous ne pouvez gagner le pot que si votre adversaire se couche, avec un semi-bluff vous avez deux façons de remporter la main. Vous gagnez si votre adversaire se couche mais vous pouvez aussi gagner si votre main s'améliore.

La position compte: Etre au bon endroit est mieux que l'inverse

Comme c'est le cas dans la plupart des contextes au poker, la position est une considération importante lorsque vous tentez un semi-bluff sur un all-in. C'est souvent la peur d'avoir à suivre la grosse mise de quelqu'un d'autre, plutôt que la peur de la mise originelle en elle-même, qui pousse de nombreux joueurs à se coucher face à un semi-bluff.

Lorsque vous êtes hors de position, vos options sont plus limitées. En essence, vous pouvez choisir de miser ou non. Si vous êtes suivi, vous aurez à parler en premier sur la prochaine carte et pouvez potentiellement faire face à une décision difficile ; concrètement, soit continuer à miser, soit abandonner le bluff (dans l'hypothèse où vous n'auriez pas touché votre main).

Alternativement, lorsque vous êtes en position, vous avez d'autres options à disposition. Non seulement vous avez avantage de voir comment votre adversaire a agi avant que vous ne fassiez votre move initial, mais si vous misez (ou relancez) le flop et êtes suivi, la plupart des adversaires vont tendre à checker le turn, vous donnant ainsi la latitude de checker derrière (si vous le désirez) et de pouvoir voir une river gratuite.

Il s'agit d'un avantage majeur. Cela vous permet d'avoir l'opportunité de faire votre main (en voyant la river) et de potentiellement gagner un pot que vous n'auriez pu gagner si vous aviez eu à agir en premier (hors de position).

En outre, le modèle de mise bet-check-bet décrit au-dessus peut également être employé avec des mains vulnérables comme la top paire. Procéder ainsi tendra à minimiser vos pertes si vous êtes derrière, ou maximiser vos profits lorsque vous êtes devant, étant donné que cela met le doute dans l'esprit de vos adversaires, conduisant à plus de calls sur la river.

(Trop) fréquents usages et comment maximiser leur valeur

Le semi-bluff le plus courant est de miser avec un tirage couleur. Pour la plupart des joueurs, c'est une routine, presque un jeu automatique. L'autre exemple le plus courant de semi-bluff, est de miser avec un tirage quinte par les deux bouts.

Bien que les joueurs continuent de pratiquer ces deux tactiques fréquemment, avec succès, il n'y a rien de particulièrement trompeur à leur sujet, et la plupart des bons joueurs sont capables de déceler assez aisément ces types de bluff.

Du coup, l'efficacité de ces semi-bluff est quelque part limitée, à la fois en termes de nombres de pots que vous serez capable de voler, et en terme de capacité à être payé si vous touchez votre main.

Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas continuer à semi-bluffer dans ces situations, mais vous pouvez faire un ajustement potentiellement profitable lorsque vous le faites. De manière spécifique, faire des mises de rentabilité agressives sur vos grosses mains lorsque le tableau possède une possibilité de tirage couleur ou quinte évidente, peut être un jeu très profitable, spécialement si vous êtes connu pour fréquemment semi-bluffer.

En fait, over-better le pot est souvent une bonne manière d'agir, puisque cela va faire suspecter à vos adversaires que vous misez sur ce qui est à venir. Imaginez le cas où un tirage couleur est présent au flop et où un adversaire attaque avec la top paire, top kicker, ou même une over-paire. Si vous relancez, votre adversaire sera forcé de prendre une décision, difficile, souvent pour tous ses jetons.

Relancer plutôt que Miser (A la fois sur le Flop et à la Turn)

Un autre avantage à avoir la position lorsque vous constater un semi-bluff, est que cela vous permet d'ajouter deux armes de plus à votre arsenal si votre adversaire vous mise dessus, à savoir la relance de semi-bluff et la relance de semi-bluff retardée (simplement suivre doucement le flop puis relancer le turn que vous ayez fait votre main ou non).

Ces deux moves, bien que non-recommandés pour les cardiaques, sont de bons exemples d'un poker puissant. Tous les meilleurs joueurs sont familiers de ces deux jeux et vont envisager de les utiliser dans les bonnes situations.

Autres opportunités de Semi-Bluffer

De ma propre expérience, deux des meilleurs (plus profitables) moments pour semi-bluffer, sont lorsque vous floppez un tirage quinte doublement par le ventre, ou un tirage quinte ventral simple. Bien sûr, combiner n'importe lequel de ces tirages avec des overcards ou un tirage couleur backdoor, les rend encore plus rentables.

La raison pour laquelle ces tirages sont plus rentables est simple. Il est bien moins probable que votre adversaire vous mette sur la main actuelle que vous avez. Par conséquent, cet élément de duperie supplémentaire signifie qu'il sera bien plus probable de vous voir payé lorsque vous toucherez votre tirage, plutôt que vous ne le seriez sur un tirage couleur.

La beauté des Semi-Bluffs

Pour le joueur typique, employer les semi-bluff à la fréquence correcte et dans les situations adaptées, augmente conséquemment la rentabilité. Les semi-bluffs aident à varier votre jeu et à garder vos adversaires dans l'expectative, deux avantages importants. Avoir la position lorsque vous tentez un semi-bluff vous offre plus d'options pour jouer la main tout en vous permettant de gagner des pots plus gros et plus nombreux.