Séverin Rasset : « Power Up : Un univers de poker positif et futuriste »

Severin Rasset
Séverin Rasset veut ranimer la flamme.

Power Up est la dernière innovation de PokerStars. Séverin Rasset, Directeur de l’innovation et des opérations pour PokerStars, a évoqué avec nous l’histoire de ce jeu.


PL : Qui est le public cible de Power Up ?

SR : À court terme, il s’agit surtout de ranimer la flamme avec les joueurs existants, ceux qui ont un peu laissé tomber le poker par ennui ou autre.

À long terme, nous voulons que le jeu s’améliore et évolue. Nous voulons acquérir de l’expérience en exploitant de nouveaux domaines. Mais nous voulons rester humbles et prendre les choses comme elles viennent.

Les graphismes du jeu sont étonnamment léchés. Comment avez-vous obtenu une telle qualité ?

Nous utilisons un nouveau dispositif, déjà utilisé pour d’autres jeux vidéo. Ce n’est pas quelque chose que nous avons créé nous-mêmes, nous l’avons simplement intégré à nos propres outils.

C’est une nouvelle manière de travailler, parce que jusque là nous codions tout ce dont nous avions besoin.

Maintenant, on peut créer les graphismes et les intégrer aux outils, c’est beaucoup plus rapide.

Les joueurs de poker apprécient souvent d’autres jeux. Vous semblez avoir essayé d’intégrer des éléments de ces jeux-là pour améliorer les jeux de poker.

Tout à fait. Nous voulons d’abord mettre en avant ce qui rend le poker unique : l’aspect compétitif, le jeu, etc.

Power Up Poker explosion

Par ailleurs, nous voulons aussi améliorer l’environnement, l’univers du jeu et, à long terme, attirer de nouveaux joueurs.

Pourquoi ces graphismes futuristes ? On aurait pu aussi imaginer un univers plus proche de la fantasy.

En fait on s’est appuyé sur les retours des joueurs et sur notre propre processus de prise de décisions. Le Seigneur des anneaux est un livre génial, mais il a déjà été repris des milliers de fois dans des jeux vidéo.

Nous voulions un univers de poker positif et futuriste, parce que c’est ce que nous faisons : emmener le poker dans l’avenir.

Quand on choisit la fantasy, il y a des milliers de règles à suivre. L’univers futuriste est bien plus flexible.

Pourquoi des avatars ? Ils ont tous des histoires uniques, mais ils n’ont rien à voir avec l’histoire, non ?

Pour l’instant, vous avez l’impression qu’ils n’ont pas de lien avec l’histoire, mais nous n’en sommes qu’au début. C’est vraiment un aspect que nous souhaitons renforcer, parce que c’est ce qui fera la différence sur le style de jeu.

Avatars Power Up Poker
Les avatars prendront plus d'importance dans le futur.

Vous pourrez montrer votre personnalité, et chaque joueur sera différent.

Mais les avatars auront-ils une influence sur le jeu lui-même, comme ce qu’on peut voir dans certains jeux de fantasy par exemple ?

Ce n’est pas quelque chose que je veux exclure, mais pour l’instant nous avons décidé que le choix d’un avatar ne peut en aucun cas donner un avantage injuste à un joueur.

Cela reste un jeu d’argent, donc il faut faire attention.

Est-ce qu’il y aura toujours trois joueurs par table ?

Nous avons essayé plusieurs formules. Avec quatre ou cinq joueurs, le jeu commence à ralentir. Inversement, en heads up, le jeu devient très stressant car la pression est constante.

Pour l’instant, la formule à trois joueurs semble être la plus équilibrée.

Comment arriverez-vous à empêcher que les joueurs lents ne ralentissent le jeu ?

Severin Rasset
"Nous avons suffisamment de contrôle pour atteindre nos objectifs."

D’abord, les blinds augmentent après un certain nombre de mains, pas après un temps donné. Le nombre de mains par niveau nous permet de contrôler la longueur du jeu.

Notre objectif, ce sont des parties de 10 minutes, à une minute près. Nous avons plusieurs moyens de contrôler cela, par exemple en modifiant le coût énergétique des pouvoirs spéciaux, la quantité d’énergie récupérée et la structure de la partie.

Nous estimons avoir suffisamment de contrôle pour atteindre nos objectifs.

Le poker existe depuis très longtemps, mais il est tellement complexe qu’il n’a pas encore été “résolu”. Pourquoi complexifier encore plus un jeu déjà aussi complexe ?

Le poker est un jeu simple, mais très profond. Les règles du poker ne sont pas complexes, vous pouvez les apprendre en à peine quelques minutes.

Power Up est un peu plus complexe, mais une demi-heure devrait suffire à comprendre le jeu.

Les opérateurs de poker d’aujourd’hui semblent se sentir obligés d’innover constamment. Y a-t-il une forme de panique à cause de la croissance des e-sports ?

Les e-sports sont très intéressants. Je vois cela comme une opportunité plutôt qu’une menace. Il y a énormément de points communs, mais le poker garde tout de même tout son caractère unique.

Et puis le marché est largement assez grand pour tout le monde. L’industrie du jeu vidéo rapporte environ 100 milliards de dollars. Donc nous pouvons encore continuer à grandir et nous développer.

Les joueurs intelligents ne manquent pas. Ils ne vont certainement pas tarder à déterminer le jeu optimal en utilisant les pouvoirs spéciaux. Que faire contre cela ?

The International 2014 eSports
"Le marché est assez grand pour tout le monde."

Les règles vont changer régulièrement. Nous allons forcer les joueurs à se “reparamétrer” régulièrement.

Ce sera comme dans LoL ou dans Dota, où le metagame change régulièrement, par exemple en ajoutant de nouveaux pouvoirs, en en enlevant d’autres, ou en permettant certaines combinaisons.

Le renouvellement sera permanent.

Sera-t-il possible de jouer en argent réel ?

Oui. Les buy-ins vont sûrement rester bas, mais on pourrait imaginer quelque chose équivalent aux Spin & Go. Mais on verra avec le temps.


A lire aussi : Power Up : Le poker aux super-pouvoirs


Sondage

Please choose an option to vote

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire