Sexe, charme et poker : Un chaud mariage et qui dure

sexe charme et poker

Les relations entre le poker et les côtés coquins de la vie ou séduction et charme, sont plus nombreux que ce que l’on pense de prime abord.

Des émissions TV aux jeux de société et vidéo spécialement conçus pour les adultes, des lectures, nouvelles ou magazines coquins, en passant par certaines formes d’art et des paris coquins célèbres, je vous propose d’explorer quelques éléments qui mettent en évidence les liens entre le poker, la séduction et le sexe.
Vous verrez ensuite que certaines notions que l’on pense propres au poker peuvent aussi être exploitées pour servir différents aspects de notre vie quotidienne, notamment très privée !

Lorsqu’on évoque des jeux pour adultes un peu coquins, on pense immédiatement au Strip Poker... ce qui a un côté nettement trop réducteur. Celui-ci n’était au départ nullement un jeu érotique mais juste une manière de sauver sa peau et poursuivre malgré tout la partie pour tenter de se refaire une fois que les jetons ou l’argent venaient à manquer !

Le strip poker, roi des jeux coquins

Comme nous l’avons déjà évoqué dans notre dossier sur le Strip Poker, il semble qu'il soit apparu en même temps que le poker classique au début du 19ème siècle. Il était indifféremment joué par des groupes du même sexe ou par des groupes mixtes, mais sans la connotation sexuelle qu’on lui associe en général de nos jours. La libéralisation des mœurs à partir du milieu du 20ème siècle a ensuite largement contribué à la diversification et à l’utilisation de supports spécifiques pour jouer au strip poker et aux jeux érotiques dans le cercle privé ou avec des amis proches.

erica schoenberg strip poker
Erica Schoenberg, dans une partie de strip poker télévisée.

Les supports les plus courants et les plus accessibles à tous sont évidemment les émissions télévisuelles qui ont fleuri dans tous les pays à partir des années 1990, comme Strip Poker Invitational, présenté par Carmen Electra aux USA, ou plus récemment en France Strip Poker : les filles de Las Vegas sur W9 en 2008, ou Poker chez la voisine sur MCM en 2012.

Bon, tous les amateurs de poker s’accordent à dire que l’intérêt poker de ces émissions était assez proche du niveau zéro, ce qui n’était pas du tout le cas des participantes elles-mêmes. Sans être vulgaires, les émissions y mettaient en scène de fort jolies jeunes femmes à la plastique parfaite (un peu trop ?) qui savaient mettre le feu en se déshabillant et en laissant voir leurs dessous affriolants !

Les émissions étaient souvent imaginées comme des séries télé, avec une belle qualité d’image, mais il faut bien avouer que les participantes, même si elles savaient jouer au poker, n’avaient pas toujours un très bon niveau (encore un truc qui va permettre aux mecs de dire que les filles sont moins bonnes qu’eux à ce jeu !).

Après tout le niveau de poker n’était pas vraiment le critère de sélection. Le but de l’émission était surtout d’émoustiller les téléspectateurs et de faire de l’audience, essentiellement masculine (quoique...). Au dire des amateurs d’érotisme, ils auraient aimé des séquences bien plus osées voire plus poussées (bref, un peu plus qu’une simple léchouille de crème fouettée sur la cuisse !) et ils sont souvent restés sur leur faim... avant de se rabattre sur d’autres activités avec leur conjoint ou sur d’autres chaînes/sites Internet plus spécialisés dans les activités pour adultes !

Jeux de société et jeux vidéo

Remarquons que certains éditeurs de jeux ont bien surfé sur la vague et ont mis sur le marché des concepts de jeux érotiques imaginés par des psychologues, des sexologues et autres actrices de films X. Pour pimenter les deuxièmes parties de soirées, les cartes illustrées et suggestives de Kamapoker, Love Poker ou Poker Déshabilleur vont vous mettre le feu, c’est sûr !

Et n’oublions pas non plus les plus timides qui préfèrent certainement explorer en toute intimité les joies des nombreux jeux vidéo coquins, officiels ou non, de certains éditeurs de jeux (certains jeux sont d’ailleurs devenus collectors et peuvent valoir de petites fortunes !) (voir aussi notre infographie sur le strip poker dans les jeux vidéo).
Ce qu’ils feront en gagnant et en déshabillant les « Babes » plus ou moins pixellisées qui apparaîtront sur leurs écrans en revanche ne nous regarde pas...

Je vais certainement réaffirmer une vérité, mais il est clair que le sexe ou la suggestion voire la connotation sexuelle font mieux vendre et ce quel que soit le produit. Les domaines dans lesquels cette constatation est la plus flagrante sont la publicité pour l’automobile (notamment lors des salons) et les publicités en ligne pour le poker et pour les jeux de casino dans les pays qui les autorisent.

Les risques de l'hypersexualisation du poker

Mais dans le poker, où les jolies participantes sont souvent plus mises en valeur que leurs homologues masculins (c’est trop injuste, les filles aussi aiment bien mater des joueurs sexy, hein !?), cela peut aussi avoir un effet négatif à long terme.
Ainsi, selon Tatjana Pasalic, l’ancienne mannequin croate devenue joueuse pro, si le sexe fait vendre, « l'hypersexualisation du poker aurait plutôt tendance à rabaisser la femme à l'état d'objet ».

tatjana pasalic2
Tatjana Pasalic : "L'hypersexualisation du poker rabaisse la femme à l'état d'objet."

Même si la belle jeune femme ne fait pas toujours ce qu'il faut dans ce sens (souvenez-vous de cette tenue aux WSOP...), il faut donc prendre garde à ne pas cantonner les femmes à des rôles de belles plantes lors des tournois car cela pourrait inciter certaines d’entre elles (pas au niveau pro mais au niveau des tournois amateurs) à capitaliser sur une apparence sensuelle plutôt que sur leurs compétences « pokéristiques » autour des tables.

Le risque est aussi surtout d’entretenir la mentalité macho de ce milieu. Je pense à Roger Hairabedian avec ses commentaires provocateurs : « Votre grâce et votre pouvoir de séduction ne suffiront pas à compenser l’esprit guerrier de l’homme ».
De même, le côté voyeuriste risque également d’être exacerbé, comme ça a été la cas avec la photo de grands joueurs et joueuses de poker dévêtus - Jennifer Harman, Phil Hellmuth, Daniel Negreanu et Scotty N'Guyen - pour le numéro spécial du magazine ESPN. Cette photo a fait un énorme buzz alors qu’il ne s’agissait que d’une mise en scène et pas d’une vraie partie de strip poker.

Enfin le dernier risque est de détourner les femmes du poker alors qu’elles ne sont pour l’instant qu’une minorité à jouer (pour les tournois mondiaux, moins de 5% des participants sont des femmes). Or elles sont synonymes d’un marché avec un certain potentiel, donc de clientes intéressantes pour les opérateurs de jeux.

Quand les artistes s'en mêlent

Du côté de l’art, le strip poker y a fait une entrée remarquée en novembre 2011 grâce à l’initiative rigolote de l’artiste new-yorkais Zefrey Throwel.

Tetzloff Throwell expose le strip poker
Tetzloff Throwell a amené le strip poker dans la rue.

Son objectif : délivrer un message sur l’économie mais d’une manière assez inhabituelle, puisqu’il s’est inspiré du mouvement d’art contemporain Fluxus qui se caractérise essentiellement par des œuvres provocantes. Lui qui a l’habitude d’utiliser la nudité pour faire passer des messages politiques, a cette fois ci mis en vitrine sept joueurs de strip poker (dont lui). Ceux-ci ont joué aux cartes et se sont déshabillés non-stop, de 10h30 à 18h, tous les jours pendant une semaine  dans la vitrine de la galerie Art in General à New York.

L’artiste voulait critiquer la répartition inégale des richesses... à travers le strip poker. « Dans un monde où l’argent a pris une importance suprême et où toutes les fonctions de la vie sont banalisées, [c’est un] projet où les vêtements, le charisme et les bons bluffs sont les seules devises. »
Si de nombreux badauds se sont arrêtés pour profiter du spectacle, ce n’est pas sûr du tout que le message économique ait été correctement compris !

Dans la littérature

Comme dans l’imaginaire collectif les parties de ce jeu peuvent rapidement devenir sulfureuses, elles servent facilement de base à des récits érotiques, voire à des histoires carrément osées. Je vous conseille ainsi cette nouvelle érotique, qui a un sacré pouvoir émoustillant il faut bien l’avouer, et dont tout ou partie peut être mis en application dans vos soirées intimes.
Attention, ces histoires ne doivent pas être mises entre toutes les mains, et surtout pas si vous voulez vous endormir rapidement !

Des paris qui dérapent

Si vous avez déjà joué à des jeux d’adultes avec des gages à la clef, il vous est sûrement arrivé de vous demander quel(s) gage(s) infliger au(x) perdants/tes. Petite remarque préliminaire, la rédaction décline toute responsabilité au cas où vous seriez tenté par l’un des paris que nous allons lister ci-dessous.

Voici donc quelques-uns des paris les plus fous ou osés : je ne parle pas des paris insensés (mais non sexuels) comme miser toutes les économies d’une vie, de se mettre le feu à la tête pour gagner le surnom de Ghost Rider, d’accepter pour 5 malheureux dollars un coup de poing en pleine figure d’une inconnue qui vous fera perdre la vie, ou encore de changer son nom officiel pour un nom complètement idiot de 99 caractères...

brian zembic seins
Brian Zembeck

Non, pour rester au cœur de notre sujet je vous parle de paris coquins et vraiment insensés comme :

  • Parier votre conjoint (oui, oui vous avez bien lu), au risque de la/le voir partir refaire sa vie avec votre adversaire en cas de défaite. C’est ce qui est arrivé à un parieur invétéré russe du nom d’Andrei Karpov en 2007. Sa femme Tatiana est désormais la compagne de son ancien adversaire Sergey Brodov (certes ils se connaissaient et s’appréciaient avant cette partie de poker fatidique, mais bon, avouez que ça fait réfléchir tout de même).

  • Parier sur la pose d’implants mammaires. En 1996, le Canadien Brian Zembeck est mis au défi par ses adversaires de se faire poser des implants mammaires et de les conserver au moins un an. Tout est parti d’une petite phrase (pas si anodine que ça) du joueur qui affirmait que « si les femmes obtenaient autant d'attentions, c'était grâce à leur belle poitrine. »
    L’histoire ne dit pas s’il a effectivement eu plus de succès autour d’un tapis vert avec ses « avantages », mais toujours est-il que cette intervention chirurgicale pratiquée par un ami chirurgien esthétique et parieur dans l’âme lui aussi, lui aura permis d’empocher 100 000 $... et 10 000 $ pour chaque année supplémentaire passée avec ses implants. Cela fait ainsi 18 ans que Brian a donc de faux seins et que sa famille s’est habituée à cette transformation (bon en même temps ce n’était pas non plus les obus de Samantha Fox, hein !)

Bonus : Les atouts du poker pour sa vie sentimentale et intime

Enfin, voici quelques trucs et astuces tirés du monde du poker qui pourront vous aider dans votre vie intime. Vous verrez qu’ils ne sont pas toujours totalement dénués de bon sens, ni d’humour d’ailleurs.

Si vous excellez autour d’une table de poker mais pas dans la vraie vie (et êtes sans doute très timides face à une fille ou un garçon), rien n’est perdu ! Car vos compétences au jeu peuvent s’appliquer aussi bien à la drague qu’à votre future vie sexuelle et elles vous feront gagner en assurance. Attention juste à l’excès de confiance qui peut très vite vous rendre imbuvable !
Alors pour ne faire aucun faux pas, lisez plutôt ce qui suit.

Joueuse de poker séduisante
Mettez à profit vos compétences au poker dans votre vie sentimentale (et vice versa).

Si je vous dis poker, vous me répondrez inévitablement manipulation des adversaires et bluff. L’utilisation de ces deux techniques dans le cadre de la séduction est évidemment tentante et elle est possible. Mais attention, si le bluff est facilement utilisable au jeu, il peut se révéler à double tranchant pour séduire : dans le cas où il s’apparente à une suite de mensonges, il est facile de perdre la confiance de votre (futur(e)) partenaire. Pour charmer quelqu’un, il vaudra alors mieux avoir recours au « bluff rationnel » nettement plus subtil, qui permettra d’entretenir volontairement l’incertitude sur soi (pas de mensonge, à peine quelques omissions...).

Si vous vous dites que vous ne possédez aucun de ces dons, qui semblent innés pour les joueurs de poker pros, ou que jamais vous n’arriverez à les maîtriser, ne vous découragez pas : vous pouvez toujours avoir recours à une technique appelée la Programmation Neurolinguistique (PNL) - voir notre article : Forgez-vous un mental d'acier avec les techniques de la PNL.
Pour simplifier, c’est une méthode qui a permis de mettre à jour l’importance de la communication non-verbale. Un certain nombre d’émotions se retrouvent en effet dans l’attitude, les gestes et l’intonation de la voix. Tous ces signaux seront instantanément et inconsciemment captés par les partenaires, qui y trouveront (ou pas) ce qu’ils attendent.

Voyons maintenant comment utiliser ces techniques dans un cadre plus coquin.

Transposez cette capacité d’écoute et de détection de signes (tells) parfois infimes à une activité coquine dans la chambre (ou ailleurs) et il y a des chances que le 7ème ciel soit rapidement à portée de main (ou autre) !
Imaginez que votre partenaire attentif et attentionné sache détecter et interpréter les moindres frémissements et réactions de votre corps lors d’un ébat. Imaginez qu’il (ou elle d’ailleurs, ça marche pour tout le monde) arrivera à ralentir ou accélérer son rythme pile comme il faut ou à vous amener naturellement dans la position qui vous conduira à l’extase sans que vous n’ayez eu à lui souffler le moindre mot... Une telle entente physique ne serait-elle pas l'extase ? A l'inverse, si vous savez déjà repérer tous ces signes dans la vie sexuelle, il ne vous reste que quelques pas à faire pour devenir un grand joueur de poker ! (c’est juste après).

poker couple2
Au lit aussi il est important de savoir lire les tells chez l'autre.

Si quelque chose vous chagrine (voire vous déplait) en revanche, il faut savoir contrôler les expressions du visage pour ne pas casser la magie du moment. Il sera toujours temps d’en parler plus tard ou pas. Cette capacité à ne pas se trahir s’appelle la Poker Face. Très bien illustrée d’ailleurs dans la pub rigolote de PokerStars (diffusée sur Internet) avec Phil Ivey qui rentre chez lui à l’improviste et qui reste impassible en découvrant sa femme au lit avec un autre... (bon, là il faut un sacré entraînement, je vous l’accorde).
Tout comme vous devez rester indéchiffrable pour vos adversaires, vous devrez conserver une part de mystère : vous n’en serez que plus séduisant et plus attractif, peut-être même addictif qui sait !

Enfin, en amour comme au jeu, il faut avoir le goût du challenge et aimer relever les défis : il faut bien avouer qu’un prétendant ou un joueur qui abandonne sa quête ou sa cour au premier obstacle risque de trahir une absence de combativité, et de se révéler peu intéressant ou performant par la suite.

Mais à nouveau ne vous sous-estimez jamais et rassurez-vous, comme le dit un proverbe : "le poker c'est comme le sexe : tout le monde croit savoir, mais peu comprennent vraiment ce qu'ils font."